56
Commentaires

"Outing" de deux cadres du FN : un livre expurgé

Interdit à la vente en l'état. Fait rarissime, le 12 décembre, le tribunal de grande instance de Paris a ordonné la suppression de plusieurs passages d'un ouvrage intitulé Le Front national des villes & le Front national des champs au motif que son auteur, un blogueur de 17 ans, portait atteinte à la vie privée en révélant l'homosexualité de deux cadres dirigeants du Front national. Des révélations présentées par l'auteur, Octave Nitkowski, comme des informations légitimes, censées expliquer la raison pour laquelle le parti de Marine Le Pen était en retrait dans la bataille contre le mariage pour tous. C ensure ou respect de la vie privée ? Coupant la poire en deux, la cour d'appel a estimé, jeudi 19 décembre, que le droit à l'information l'emportait sur l'atteinte à la vie privée pour l'un des deux cadres du FN, Steeve Briois. Deux jugements, deux interprétations différentes et un vrai casse-tête pour la presse, partagée entre la nécessité de rendre de compte de l'affaire et le respect la vie privée (y compris pour nous, qui dans cet article citerons donc le nom de Briois, mais pas celui de l'autre dirigeant FN).

Derniers commentaires

Ha !... Que ça vous fait du bien de taper sur le FN ...
Vous avez peur d'un raz de marrée aux municipales ?
Et que dire des Européennes ...

Pauvres de vous, aveugles que vous êtes sur la société d'aujourd'hui !
L'extrême droite utilise des gays pour, à la fois, se dédiaboliser et accentuer la mise en accusation de sa cible préférée : l'arabe musulman. Oui, le racisme s'affiche de plus en plus ouvertement dans la société française, y compris chez les gays.

Tel est le fond du débat.
Donc selon la cour d'appel de Paris que vous soyez un homo national ou un homo régional, la justice n'est pas la même pour tous. C'est n'importe quoi !
[quote=Sterling Archer]Mais quand même.

Ben oui, la commère qui dort (d'un oeil) en chacun de nous se délecte déjà.
Rien à foutre de la vie privée de Steeve Briois, Bruno Bilde, Florian Philippot, Paul-Marie Couteaux ou Renaud Camus.
Mais quand même.
Interdit de vente ? Pourtant je l'ai vu au Carrefour cette semaine...
Ça me rappelle DSK et son "enthousiasme" pour les femmes. Quelques uns qui savaient ont regretté de n'avoir rien révélé.
Le débat sur la vie privée des hommes publics est toujours aussi difficile.
Je suis pas chaude (litote) pour dénoncer la vie privée des politiques à priori. S'il y a délit, viol, harcèlement sexuel, prostituées mineures, corruption, fraude fiscale, bien sûr. Mais sur des manières de vivre... même en contradiction avec ce qu'ils prônent... Si on respecte certaines valeurs, on les respecte pour tous. Après ça, afficher les noms d'un côté sans préciser le motif de la plainte, et de l'autre le motif de la plainte sans préciser les noms... Puis faire disparaître un nom, et pas l'autre... On joue à quoi, là?

Évidemment, la jeunesse excuse l'auteur. L'éditeur aussi a 17ans?
Les juges de la cour d'appel ont fait un très bon travail.
La vie privée doit être protégée, sauf quand elle permet d'évaluer la cohérence et la sincérité des propositions politiques d'une personne qui s'engage volontairement dans le débat public. Où, comme ici, quand elle permet de comprendre les hésitations ou les prises de position, diverses et variées, dans un parti.
Quand les hommes et les femmes politiques se mêlent de questions de société (le mariage, la fréquentation de protitué(e)s, l'avortement...), c'est à dire de questions qui concernent la vie privée de chaque citoyen, leurs actes relevant de ces questions doivent être versés au débat.
Hé bah hé bah on est bien avancé avec ça...
C'est un moindre mal si les cadres du FN ont le sexe qui se tend plus facilement que le bras.
Je pense qu'Octave Nitkowski fait une erreur en souhaitant révéler l'homosexualité de deux cadres du Front National.

J'ai écris un article à ce sujet :

http://blogs.mediapart.fr/blog/pronetaire/191213/octave-nitkowski-fait-une-erreur
Bah franchement, personnellement, je ne suis pas convaincu par la thèse de ce jeune homme.

A aucun moment (en tout cas dans les extraits d'@si) il n'explique vraiment pourquoi ces deux messieurs influencent ou non Marine Le Pen.

En gros sa thèse c'est : MLP est très pote avec Steeve + Steeve est homosexuel = MLP est embarassée... Franchement ça ne vole pas haut.

Si ce jeune homme avait une information sûre qui lui permettrait de révéler la position personnelle de M. Briois sur le mariage homosexuel, à la rigueur je voudrais bien admettre que ça vaudrait le coup d'être dit. Mais simplement déduire tout cela de l'homosexualité de quelqu'un dont on ne sait pas ce qu'il pense sur ladite sexualité et son rapport à la société, je trouve ça un petit peu "essentialiste" comme démarche. Je ne me cache pas non plus derrière mon petit doigt et je veux bien croire que ça ne soit pas absolument anodin, qu'on aurait pas vu ça du temps de Jean-Marie etc... mais bon, ce n'est pas très consistant.

C'est quoi le prochain scoop ? Un cadre proche de MLP perd un proche dans un accident de voiture donc le Front National cesse d'être ce grand parti d'automobilistes forcenés qu'il a toujours été ?

Bref, j'espère qu'il n'a pas fait tout ça juste pour le petit coup de pub gratuit car ce n'est quand même pas joli joli comme méthode.
C'est marrant parce que, au début, en entendant vaguement parler de l'affaire j'étais plutôt de l'avis que nous n'avions effectivement pas à nous mêler de ce genre d'affaire privée. Bien sûr ça me faisait un peu sourire de voir que le FN pouvait être aussi "noyauté par le lobby gay" (j'ironise les gens, pas taper svp !) mais dans le fond chacun fait ce qu'il veut avec sa b*** et ça ne me regarde pas.

Cependant, à lire cet article et notamment la ligne de défense de l'auteur du livre, je trouve son argumentation assez pertinente. Sur un sujet aussi sensible, malheureusement, que le mariage gay qui a été la grande farce médiatico-hystérique de 2013, il n'est pas innocent qu'un si proche de MLP ait pu, par son orientation sexuelle, influencer en profondeur la fille de qui vous savez. Donc pour le coup oui ça peut être intéressant de connaître cette donnée.
Et puis dans le fond, un monde idéal serait un lieu où l'opinion publique se foutrait de ce genre de "scoop".
... mais dans le fond chacun fait ce qu'il veut avec sa b*** et ça ne me regarde pas.

C'est bien le problème. Que l'homosexualité soit réduite au « choix » de « faire ce qu'on veut avec sa b*** » (ou sa ch***). Je suis un peu affligé de constater que cette méconnaissance peut encore s'étaler ici.

Ça et, tristement, l'affligeante qualité littéraire du jeune auteur qui, au jugé des extraits, ferait bien d'apprendre a minima ce qu'est la redondance (voire même la répétition) et du nombre de fautes de l'article. Mais bon.

Ça et, tristement, l'affligeante qualité littéraire du jeune auteur qui, au jugé des extraits, ferait bien d'apprendre a minima ce qu'est la redondance (voire même la répétition) et du nombre de fautes de l'article. Mais bon.


Cela m'a particulièrement choqué également ! Cela tire à la ligne, et répète mot pour mot des propositions de la phrase précédente... ce qui est certain, c'est qu'il ne sera pas invité chez Judith !
Donc, en plus, l'éditeur (qui n'a pas 17 ans, lui) n'a pas fait le plus élémentaire de son boulot. Tiroir caisse et rien de plus. Même avec 5000 exemplaires au pilon, il va être gagnant (même si j'espère que non).

On peut l'outer, l'éditeur? Paske sur la reproduction du bouquin j'arrive à lire Jacob quelque chose, et j'ai pas vu son nom ailleurs. C'est peut être ma faute, j'ai dû lire en diagonale, comme dab.
"Jacob"? . Alors,oui, il était en couple avec Delafon pour fabriquer ces sympathiques urinoirs publics qu'ils se plaisaient aussi à fréquenter quand ils ne fricotaient pas dans les ascenseurs avec Roux et Combaluzier.
Mais c'était une autre époque !
Ordure ! Calomniateur! Imposteur! langue de vipère, pffuitt.. méchant...,pffuitt... Pédé !

[large]Otis-Pifre[/large]
Oh ! schocking là Robert ..tu connais donc la blague sur Jacob-Delafon hé bé ...
Ouais, mais pas grave, j'étais déjà classé.
" voire même" : ce n'est pas une redondance?
" voire même" : ce n'est pas une redondance?

Oups, j'étais fatigué...
Bon ok, c’est de la délation « homophobe », mais le délateur fait partie du « parti du Bien » : la gôche.
Alors ça va…
Personnellement, le débat n'est pas entier, pour moi.
Si des hommes ou des femmes publics - politiques ou pas - ne souhaitent pas que leur vie privée soit révélée, et s'ils ne la mentionnent pas eux-mêmes dans la presse, je ne vois vraiment pas ce que ça vient faire dans des bouquins destinés à tous.
Si la personne mentionnée dans votre billet n'a pas expressément divulgué ce pan de sa vie privée dans aucun média, pourquoi retranscrire son identité dans cet article ?
Je ne comprends pas.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.