88
Commentaires

Ordre des journalistes : Match relaxé, Malherbe condamnée

Commentaires préférés des abonnés

Petite réflexion après trois ans de macronisme, et qui m'arrache vraiment la gueule. 

Lors du second tour de la présidentielle, il a fallu s'abstenir au mieux, ou voter pour l'autre guignol au pire, pour éviter de voir l'hydre fasciste arriver au(...)

" une enquête IGPN a été ouverte, enquête qui, à ma connaissance, n'a débouché sur rien. "


Joli pléonasme Daniel.

Ben non, lisez mieux. C'est pas que l'extrême droite au pouvoir le dérangerait pas trop, c'est que l'extrême centre au pouvoir le dérange beaucoup. 


Je lui donne entièrement raison sur ce point, parfois je me demande même "est ce que l'ED aurait (...)

Derniers commentaires

Soyons cash: tant qu'Appo de "Baratin foutoir et Malveillance" s'en prend une, c'est toujours bon à savourer.

Cependant Appoline n'est pas top à plaindre, elle a certainement passé cette période de confinement dans le domaine familiale, le château de Poncé, et peut désormais faire la chasse avec ses collègues  aux mauvais déconfinés qui encombrent les quais de seine.

En gros en dehors de rappeler vos soupçons et doute sur cette instance, vous ne savez toujours pas quoi en penser.
fallait-il écrire un billet pour dire qu’on n’a pas d’avis (nouveau) ?

A.de M. était absolument infecte face à J.Branco...

Elle  a donc été "condamnée" (condamnée à rien du tout, finalement.)

Je suis sûr qu'elle porte fièrement  ce stigmate, ayant su ainsi plaire à ses maîtres.

Le Conseil des ministres de ce mercredi était quasiment entièrement consacré à la crise du coronavirus. Olivier Véran s'est exprimé à sa sortie.

Il plaide pour une hausse des salaires dans les hôpitaux et en Ehpad. Les « concertations aboutiront au plus tard mi-juillet », 


oui, enfin, la question est de savoir ce qu'ils vont faire de ce pognon, parce que si c'est pour aller le boire, dès la sortie, au bistrot du coin comme les ouvriers ..

Eh bien, c'est vraiment un retour vers le monde d'avant, qu'on n'avait pas envie de lire. 

Parfois il faut s'en tenir à l'origine, et éviter la suite de trop. 


Avec le second tour des municipales, je sens qu'on va avoir droit à des séquelles et des préquelles à foison :(. 

Faut pas pousser DS : la "recevabilité" ne fait pas partie du verbiage juridique. 

Ce que je ne m'explique pas c'est le cadre juridique. Ce machin doit obligatoirement être saisi ? Sa décision ne peut pas lier un juge, alors à quoi bon ?

Je vais bosser le truc

Ouf, j'ai eu peur, je me suis demandé mais qu'est-ce qu'ils ont donc contre Malherbe? Je suis allée voir sur Wikipedia, et j'ai sélectionné cette phrase: 


"Son rôle de poète officiel consiste à célébrer les grands évènements et la gloire des souverains successifs."

Appoline de Malherbe  : je suis admiratif de ces noms  augustes et respectables.


Pour certains malveillants, que je dénonce avec véhémence,  sa fonction pourrait rappeler  celle exercée par Liane de Pougy, Cléo de Mérode, ou Emillienne d'Alençon.

Perseverare diabolicum


: après tout, nous aussi, sur ce site, ne représentons personne d'autre que nous-mêmes, ce qui ne nous empêche nullement de déconstruire joyeusement les narrations de nos confrères....



D'une aussi obstinée prétention à la déconstruction ainsi  "joyeusement" évoquée aujourd'hui", le commentaire le plus à propos serait celui  qu'on en peut tirer de Zazie dans le métro ou de la filmographie de Brigitte Bardot. En images aussi bien tous les deux: cinématographiques; et littéraire, surtout qui plus est, d'abord le premier. 


Madame de Malherbe condamnée par quelques uns de ses pairs... Je ne pense pas que ça lui fasse de la publicité, mais je ne crois pas qu'un froncement de sourcil la dérange plus que ça... Quelle sanction prévue ? Dans l'affaire, en fait elle s'est bien déconsidérée toute seule comme une grande.

Et d'ailleurs où va-t-on si les journalistes qui manquent à l'éthique de leur boulot sont condamnés (et toujours quelle condamnation ?)

Les écrans risqueraient de rester vides un bon moment (du coup, peut-être que j'achèterais un poste de télévision...)

Il parait raisonnable de penser que cette magnifique Institution  sera reconnue  lorsque des journalistes chevronnés et indiscutables  seront appelés à juger leurs confrères.


A cet effet, il me semble indispensable de  nommer Messieurs  Barbier, Calvi, Apathie et Brunet.


Pour les dames, un nom s'impose ; Madame Ruth Elkrief.

moue .... pas convaincu  pour l'instant par le schmilblick mais  après tout il faut bien commencer quelque part pour produire une jurisprudence valable. 

Quant a la composition , pourquoi ne pas s'inspirer de l'ordre des médecins.... Evidemment on retourne sur l'epineux problème de savoir qui est journaliste ou pas et a la question des conditions d'attribution de la carte de presse.

Petite réflexion après trois ans de macronisme, et qui m'arrache vraiment la gueule. 

Lors du second tour de la présidentielle, il a fallu s'abstenir au mieux, ou voter pour l'autre guignol au pire, pour éviter de voir l'hydre fasciste arriver au pouvoir.

Mais quand on voit la répression des gilets jaunes, la bride lâchée autour du cou de la police, les pulsions de censure, de la loi Avia à l'avorté projet de site ministériel pointant les bons articles, type ministère de la propagande orwellien et la citation  de Cédric O rapportée ici par Daniel, je me demande si, le remède de l’extrême centre contre l'extrême droite n'était pas in fine un remède au moins égal, pour ne pas dire pire, que le mal contre lequel il se proposait de lutter....

Dans tous les cas, nos institutions, en nous cornérisant avec ce choix binaire mortifère, contribuent à notre malheur

" une enquête IGPN a été ouverte, enquête qui, à ma connaissance, n'a débouché sur rien. "


Joli pléonasme Daniel.

Bref une charte macronaviajournalistique peut-être ?

Comment sont choisis les membres de ce "conseil" ? 

Vous dites qu'ils se réfèrent à des "chartes de déontologie" (?) d'où viennent-elles ? Pourquoi ne partent-ils pas de la Charte de Munich, que je croyais être la seule vraie charte du journalisme ?

Ca se porte encore le peignoir de grand matin ?

Je ne vois pas bien l'intérêt d'une telle condamnation. Peut-être assurer de la " pub "  à une malfaisante ?

Juan Branco a vraiment des airs de Fox Mulder jeune...

Dit pour valoir ce que de droit.

Vous avez beaucoup de membres dans votre peignoir ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.