129
Commentaires

Moix : éternité des réseaux

Commentaires préférés des abonnés

Plutôt que d 'écrire  un livre d'expiation, l'idéal serait qu il  arrête d'écrire ( ou , du moins de publier ) et de promener sa binette un peu partout .


(  Ce ne serait peut-être pas la recherche du pardon, mais ça nous ferait des vaca(...)

Encore un fois, je me permets, humblement, de recommander la lecture de "Histoire de ta bêtise" (F. Bégeaudeau), parce que ce livre vous vaccine contre les Moi-Moi-Moi-Moi-Moix. Quant au petit Furer des plateaux qui méprise les "chattes" de 50 ans, q(...)

Gardez loin de moi les antisémites. (et autres racistes)


Gardez encore plus loin de moi les philosémites.


Pourquoi les philosémites éprouvent-ils le besoin de l'être ?


Dangereux et bizarre sous apparences.

(...)

Derniers commentaires

Ta ta ta… ses réseaux ne fonctionnent pas aussi bien que vous l’affirmiez. Il n’est pas retenu pour le Goncourt, son émission produite par Barma s’arrête.

Ce dont on peut s'étonner, c'est qu'il aura fallu tant de temps à certains pour découvrir que Yann Moix était un con: il l'était déjà, quand il se livrait à des caricatures pseudo-humoristiques désolantes, il l' était, encore, quand il prétendait, avec la subtilité d'une couverture de Qui Police, nous parler de la "vie difficile" des migrants de Calais, il l' était, aussi, quand il faisait étalage de ses préférences sexuelles, et il l' est, aussi, encore, toujours, et, hélas, à jamais, quand il proclame, ubi et orbi, qu'il va cesser, séance tenante, dans la semaine, d'ici Noël, de se faire de la pub pour son dernier pensum...Après, on a pas tant d'occasion de se valoriser à bon compte, ne boudons pas notre plaisir: lisons du Yann Moix, et votons Macron!!

Merci de m'avoir rappelé le traitement subi par Mennel, j'avais oublié, ça met en évidence le deux poids deux mesures, le racisme latent, implacable. 

ya pas mal à dire sur l'idée que oui, bien sur, on peut changer, et même on peut dire que les luttes antifascistes reposent en parti sur cette idée (les fachos ne sont pas essentiellement des fachos et "condamnés" à le rester, et si ils cessent de l'être alors on les laissera tranquille), et qu'on peut revenir tout à fait revenir "parmi les vivants", à condition de prendre la responsabilité de ses actes et paroles passées. ça ne veut pas dire qu'il faut dérouler un tapis rouge au "repenti" (même si c'est de longue date); ni qu'il faut oublier le deux poids deux mesures (appelé aussi ici privilège blanc/masculin) qui fait que d'autres ont fait bien moins pire et n'ont pas eu la chance d'être "absous" par tout un milieu intellectuel.

1 zemmour , 1 moix , bravo ruquier pour ces choix plus que douteux !


On aimerait savoir ce que les autres auteurs édités chez Grasset pensent de tout cela...


Chalandon, Benamou...


On aimerait aussi savoir ce que Marie Odile Beauvais en pense, elle qui avait eu le malheur de publier son 1er roman chez Grasset la même année que Moix sortait son premier roman . 


Selon elle, Grasset avait délibérément choisi de tout faire pour propulser les ventes du livre de Moix (1996) en négligeant son propre roman .


Elle en avait fait un petit livre : "discrétion assurée" .


Pour qui a le livre, il y a peut-être là matière à comprendre comment les choses se passent dans cette maison d'édition .




(était-il vraiment nécessaire de republier ces dessins ?)

moix ... un petit-petit-piètre commentateur, écrivain ? comme ceux qui écrivent sans plus; Et la bande de crétins médiatique en font un "malin" ... aux oubliettes de "l'histoire" et notre cervelle ... pensée  ne sera plus encombrée de ce marchand de "livres" et de foutaises ! VIVE LA VIE ;

cette actualité est toujours aussi vomitive...certains pour les mêmes raisons sont jugés infréquentable et condamné à l'oubli médiatique alors que d'autres, grâce aux bons réseaux "d'amis" et surtout d'intérêt commerciaux, sont blanchis et adoubés par d'odieux cornichons...

et encore et toujours plus de grain à moudre pour la fachosphère...

Ca en dit long sur l'époque qu'un personnage si médiocre focalise autant l'attention des "bons esprits" du moment.

Finalement, considérant ce qui est arrivé à Mennel Ibtissem et à Mehdi Meklat, et écoutant ce que disent un BHL ou un Denis Olivennes, on ne peut que constater une chose : les erreurs de jeunesse sont pardonnables, une fois la jeunesse passée.


À moins qu'il n'y ait une autre raison ?


"Etre antisémite a 20 ans, puis reconnaître ses erreurs, militer contre l’antisémitisme : chemin honorable"


Ah bon. J'espère qu'il a juste mal écrit sa phrase, car si passer par l'antisémitisme puis la reconnaissance de ses erreurs est honorable, le sens de l'honneur se perd le sens de l'honneur se perd  et on est mal barré !


Un chemin honorable serait plutôt de ne jamais être passée par cette case non ?


Il me semble que Rokaya Diallo a parlé de privilège blanc ; il y a sûrement un peu de ça mais à mon avis il y a principalement un privilège de classe.

Je pense que Moix est un très grand malade ... Maltraitance ???  Il y a forcément de ça ...

Encore un fois, je me permets, humblement, de recommander la lecture de "Histoire de ta bêtise" (F. Bégeaudeau), parce que ce livre vous vaccine contre les Moi-Moi-Moi-Moi-Moix. Quant au petit Furer des plateaux qui méprise les "chattes" de 50 ans, qui s'époumone en procès d'intention contre ceux qu'ils considère ses rivaux et qui, en passant, plonge la tête de son frère dans le vase des chiottes, je souhaite qu'il nous serve au moins à une chose utile: justifier de ne plus avoir à s'acquitter de la redevance audiovisuelle.


Quand je songe à cette édition de ONPC où, chroniqueur en son trône, il a préfabriqué une attaque en antisémitisme contre Aymeric Caron qui défend l'antispécisme, et que je vois ses dessins de "jeunesse", je me dis que le ver a toujours été dans le fruit. Et non, je ne regarderai pas le replay d'ONPC où il fut l'invité rédemptionnaire d'un Ruquier en bout de course. Et cela, car je considère que le mal, trop de mal, a déjà été fait.


Comme avait dit une autre invitée de ce même plateau, une certaine Caroline de Hass, ces émissions nous mettent du caca dans le cerveau. Et le caca, ça pue. Et le visage ultramédiatisé de Y.Moix, il pue rien qu'à le voir. Ce mec transpire l'odeur de mort, le putride, l'ignoble, le décomposé, l'hystérie, la névrose, la dépravation sexuelle et la pathologie en forme de sociopathie avancée à l'extrême.  


En toute logique, s'il était sincère sur sa prétendue rédemption médiatique, il devrait s'ôter la vie. Ce serait peut-être même son seul moment de vérité vraie. Mon petit doigt me dit qu'il n'en sera rien et que nous aurons même à subir une Goncourisation de l'abjecte personnage. Parce que ça aussi, c'est dans la logique du milieu parisiano-parisianiste-boboïsant de l'édition et de ce qu'on ose encore intituler "la culture".


PS: ne pas rater l'émission de France Culture, "Signe des temps" de dimanche, où Marc Weitzmann l'invitait, au lendemain de sa rédemption médiatique "réussie" chez ONPC, pour lui offrir (au prix de notre redevance) un tribunal où Moix fut à la fois juge, censeur, avocat et défenseur de sa propre cause sous l'intitulé à peine orienté de "Ne pas demander pardon m'était impossible". La construction de la rédemption-réhabilitation est édifiante, du grand art, même si dans l'ignoble registre de la tartuferie. Les cons de tout poil ne s'y reconnaîtront pas, tous les autres, si.

Pourquoi ne pas avoir pris les devants ?


Pour moi, c'est le principal problème de toute cette histoire. Pourquoi Moix n'a pas expliqué tout ça avant? Les excuses aussi tardives et sa proximité avec Blanrue (un proche ou ex-proche de Faurisson) jusque dans les années 2010 posent question.


Que dire du deux poids deux mesures dont on fait preuve beaucoup de médias? C'est juste hallucinant.


Je voudrais savoir combien de téléspectateurs s'intéressent au sujet, à Yann Moix, à Ruquier et à ses chroniqueurs tous plus agressifs les unes que les autres. Et quelle proportion cela représente de la population adulte du pays. Parce que, franchement, les gens que je rencontre tous les jours me parlent d'autre chose et moi-même suis au courant parce que Daniel Schneidermann m'en parle. J'avais vu sur twitter que le frère de Yann lui reprochait de l'avoir tapé quand il était petit et j'en étais resté là. 

Du coup j'aimerais bien savoir pourquoi tout ce petit binz malsain a l'air d'intéresser Daniel Schneinermann au point d'en faire un édito… ???

La semaine commence très fort pour Daniel Schneidermann, qui est manifestement en pleine extase. L'actualité lui offre l'occasion de s'éclater sur ses sujets favoris : l'antisémitisme et le négationnisme. Tout ça quelques jours à peine après que l'ignoble crypto-nazi Étienne Chouard a été démasqué par Denis Robert. On est ravi pour notre Daniel même si, bien sûr,  si nous aurions préféré qu'il démasquât lui-même cette crapule de Chouard.  Car on l'aurait vu aussi heureux que s'il avait gagné la plus grosse peluche à la fête foraine, comme il le fut autrefois lorsqu'il débusqua le répugnant Pierre Péan.
A propos, Péan est mort récemment et personne ou presque n'a rappelé qu'il fut une saloperie antisémite (la preuve : il a écrit le mot "cosmopolite" dans un de ses bouquins). Encourageons notre Daniel à rester vigilant car il est encore fécond le ventre qui engendra la bête immonde.

Il m'avait semblé comprendre que ce sujet vous était également très cher et que vous  vous êtes  , là-dessus, largement exprimé, parfois , d'ailleurs,  à  une limite  qu'on serait tenté de qualifier de très contestable.

( j'essaie de manier l'art de la litote ou plutôt de l'euphémisme )

Ce sujet m'est également très cher, en effet Et j'ai depuis longtemps regretté qu'on ne puisse pas l'aborder librement, sereinement, lucidement et objectivement. Car, si je compte bien, les camps ont été libérés il y presque trois quarts de siècle...

blablabla c'est marrant c'est toujours les nazis qui ont le mauvais rôle, nous sommes en 2019 on peut avoir une deuxième chance ?

(Meilleure réplique du film, et qui définit bizarrement notre époque actuelle.)

"Quelques jours à peine" il y a eu du nouveau sur Chouard ? 

Car le dernier truc que j'ai vu dessus c'était il y a quelques semaines/mois

Je ne pense pas qu'il y ait du nouveau sur Chouard depuis le traquenard que lui ont tendu Denis Robert et Mathias Enthoven sur "Le Media". J'aurais donc dû écrite "quelques semaines à peine", vous avez raison.

Il n'y  pas de nouveau, et pour cause : Chouard est mort, politiquement et médiatiquement et, cette fois-ci, il semble qu'il ne ressuscitera pas.

Pour revenir à Moix, son affaire constituera peut-être une cas nouveau : un authentique antisémite qui aura survécu à la révélation de son antisémitisme.  Attendons la suite avec curiosité.

Il est où le traquenard. Denis Robert avait prévenu Chouard des sujets qu'ils allaient abordés. A la base d'après Denis Robert (Chouard n'a jamais démenti), c'était une émission pour mettre à plat les polémiques et rendre "fréquentable" Etienne Chouard.

Si vous avez des infos contradictoires, vous pouvez les partager?


A Julot Iglésias.


Voilà ce que dit d'ailleurs Etienne Chouard sur ce "traquenard"


Je voudrais remercier Denis Robert et Mathias Enthoven qui m’ont offert ce jour-là une possibilité de m’expliquer publiquement sur les controverses qui circulent à mon sujet, et je souligne que je prends leur invitation et cet entretien comme des actes à la fois exigeants et non malveillants. 

Je trouve que la plupart des commentaires sous la vidéo, qui s’indignent des conditions de l’entretien, sont des contresens : Denis et Mathias cherchent à comprendre honnêtement qui je suis, en se parlant à cœur ouvert, sans a priori.

http://chouard.org/blog/2019/06/12/etienne-chouard-je-ne-suis-evidemment-pas-negationniste-ni-antisemite-les-chambres-a-gaz-sont-une-horreur-absolue-qui-ont-tue-des-foules-dinnocents-toutes-les-erreurs-toutes-les-manipulation/


Vous semblez donc bien avoir des infos qui contredisent ce que disent tous les protagonistes de cette émission. J'ai hâte de pouvoir les lire.

1 - Qu'est-ce qui vous donne la certitude que Chouard est sincère lorsqu'il commente son interview  par Denis Robert et Mathias Enthoven ? Qui vous dit qu'il n'essaie pas de sauver sa peau en prenant conscience qu'il a fait une erreur en répondant, avec insistance, "Je ne sais pas" aux questions maintes fois réitérées sur l'existence de chambres à gaz ?

 2 -Même si vous estimez que Chouard est sincère lorsqu'il affirme que Robert et Enthoven ne lui ont pas tendu un piège, qu'est-ce qui vous fait penser que son opinion reflète la réalité et qu'il ne trompe pas une fois de plus ?

Personnellement, je considère Etienne Chouard comme un nigaud. Je n'ai jamais pu prendre au sérieux ses élucubrations . Son comportement stupide face à Robert et Enthoven a confirmé ce que je pense de lui depuis toujours. Je m'étonne que vous preniez pour parole d'évangile les propos de quelqu'un  qui affirme, dans un premier temps, qu'il ne connait rien des chambres à gaz et trois jours plus tard (s'est-il documenté sur Wikipédia ?), qu'elles sont "une horreur absolue".

Trois jours , c'est mieux que certain  qui  "réfléchit" encore ....

Rien ne me dit qu'Etienne Chouard est sincère lorsqu'il commente son interview. Je ne prends pas pour parole d'évangile les propos de Chouard, Enthoven ou Robert. Sur cette histoire, on a le même son de cloche de tous ces protagonistes. Ils ne disent pas que c'est un traquenard. Donc en attendant d'avoir plus d'infos, ca paraît l'hypothèse la plus probable.. 


Dans tout votre commentaire, vous faites un retournement de la charge de la preuve. Vous affirmez que c'était un traquenard. N'existant aucune preuve que c'est un traquenard et comme , j'attends que vous me le démontrez.

*(ca manque vraiment le bouton edit) 


Je reprends le second paragraphe:


Dans ce dernier commentaire, vous faites un retournement de la charge de la preuve. Vous affirmiez que c'était un traquenard dans votre commentaire précédent. N'existant aucune preuve que c'est un traquenard et comme tous les protagonistes disent l'inverse , j'attends que vous me le démontrez.

Donc en attendant d'avoir plus d'infos, ca paraît l'hypothèse la plus probable.. 


ce que dise les gens n'est pas nécessairement l’hypothèse la plus probable.


pour moi l’hypothèse la plus probable est qu'il essaie de se sortir de se mauvais pas le plus rapidement possible.

Flatter ses interwiever est une bonne stratégie.


La brutalité de la question posée questionne quand même sur la notion de "traquenard" quoi qu'ils en disent.


Faites le test, si vous allez dans la rue et que vous faites un micro trottoir en posant cette question, beaucoup de gens seront surpris, choqué, déstabilisé etc...

certain prendront cette question comme une humiliation, un geste infamant, diffament .. et les réactions a chaud peuvent varier.




Tous les protagonistes disent la même chose et les thèmes abordés dans l'émission étaient connus d'Etienne Chouard (d'après Denis Robert).


Donc tant que j'ai pas d'infos qui me démontrent que c'était un traquenard, l’hypothèse la plus probable c'est que ce n'en était pas un.


Flatter ses interwiever est une bonne stratégie

Je suis d'accord mais je n'ai pas le don de lire dans les pensées ou de connaître les intentions cachées des gens. Donc tant que j'ai pas d'infos qui me le démontrent, j'écoute ce que dit Etienne Chouard.


La brutalité de la question posée questionne quand même sur la notion de "traquenard" quoi qu'ils en disent. 

Oui mais d'après Denis Robert, Etienne Chouard savait qu'on allait parler de ces liens avec Soral etc.... Donc on n'ést pas vraiment dans le cas du micro trottoir. 


Etienne Chouard devait être un minimum préparé à ce genre de questions. Ces liens supposés avec Soral (qui fait pas mal de pub aux négationnistes) font polémiques depuis des années. Encore une fois, on est pas dans le cas du micro trottoir.


Flatter ses interwiever est une bonne stratégie . 

Je suis d'accord mais je n'ai pas le don de lire dans les pensées ou de connaître les intentions cachées des gens. Donc tant que j'ai pas d'infos qui me le démontrent, j'écoute ce que dit Etienne Chouard.


je ne trouve pas que cela soit pertinent dans cette situation.

Je vous rappelle que le soupçon d'antisémitisme ou pire,  de negationisme est susceptible de vous transformer en merde humaine jusqu'a la fin des temps.


Imaginons qu'il ai trouvé cette question et la brutalité de sa formulation très désagréable et déstabilisante, que se passerait il si en faisait le reproche au interwieuver, cela aggraverait il son cas ? : oui je le pense.

Dans sa position, il n'a pas le choix.

Imaginons qu'il ai trouvé cette question et la brutalité de sa formulation très désagréable et déstabilisante, que se passerait il si en faisait le reproche au interwieuver, cela aggraverait il son cas ? : oui je le pense. 


Ca fait beaucoup de suppositions. Je préfère m'accrocher aux infos que j'ai. Etienne Chouard ne reproche rien aux intervieweurs. 

Et j'ajouterai que je trouve normal de poser des questions destabilisantes. Surtout si l'on veut éteindre les polémiques (ce que dit Denis Robert). 

Et encore une fois, Denis robert a  dit qu'il avait prévenu Chouard des sujets qu'ils allaient abordés. Même si la question sur l'existence des chambres à gaz n'a pas été mentionné. Il savait qu'ils allaient parler de Soral (un des fonds de commerce de Soral c'est l'antisémitisme et le négationnisme).



Je vous rappelle que le soupçon d'antisémitisme ou pire,  de negationisme est susceptible de vous transformer en merde humaine jusqu'a la fin des temps.


Ok avec tout ca. Mais de nouveau les polémiques sur Chouard tournent autour de ses liens supposés ou sympathie pour Soral. Si comme le dit Denis Robert le but de l'entretien était éteindre les polémiques, c'est évident qu'ils allaient le questionner sur l'antisémtisme et le négationnisme.

"que savez vous des chambres à gaz "


question positive, simple (mais moins polémique).


à la fin de cette polémique, on ne sait toujours pas ce qu'il connait précisément.

Entre rien et pas grand chose, ça fait toute la différence.



"avez vous un avis particulier sur les juifs en générale?" 


question qui permet de connaitre sans heurter ou soupçonner) son antisémitisme si il existe .

question non-infamente.


et pour les liens avec soral, en aucun cas ils ne reposent sur le racisme et l'antisemitisme de Soral mais sur son opposition (sincère ou simulée) aux méfaits du systeme capitaliste pour faire court. Une sorte de critique virulente qui passe tres souvent, si on y est attentif, par la désignation d'un coupable mais pas seulement .

Dailleurs, selon je ne sais plus qui du monde diplo, Soral leur à "pique"r pas mal de leurs idées.

sans preuve du contraire (ca marche aussi dans ce sens, aucune raison de soupçonner Chouard d'adherer à autre chose des idées de Soral (son antisémitisme virulent et son  virilisme flippant)




Vous vous éloignez constamment de mon questionnement de base. Julot affirmez que c'était un traquenard et vous semblez aller dans ce sens.

Quels sont les infos que vous avez pour me démontrer ce traquenard?

Sachant que Chouard, Robert et Einthoven disent l'inverse et que Robert dit que Chouard avait été prévenu des thèmes qu'ils allaient aborder.



et pour les liens avec soral, en aucun cas ils ne reposent sur le racisme et l'antisemitisme de Soral mais sur son opposition (sincère ou simulée) aux méfaits du systeme capitaliste pour faire court.  


Une recherche rapide sur des articles antérieures à cette entretien montre bien que la polémique tournait souvent autour du fait que Chouard faisait preuve de sympathie pour Soral sans jamais dénoncer ses thèses antisémites. 

https://www.liberation.fr/politiques/2018/12/21/chouard-dieudonne-ruffin_1699204

https://www.marianne.net/politique/vrai-democrate-ou-complotiste-infrequentable-le-blogueur-etienne-chouard-divise-la-france

http://www.leparisien.fr/societe/defenseur-du-ric-soutien-de-soral-qui-est-etienne-chouard-coqueluche-des-gilets-jaunes-19-12-2018-7972728.php


Donc si comme le dit Robert cet entretien était là pour éteindre les polémiques, les questions sur l’antisémitisme, le négationnisme étaient totalement légitimes. Encore une fois, je ne vois pas où est le traquenard. Le fait que les questions n'étaient pas aussi neutre que vous le voudriez ne démontrent pas que ce soit un traquenard.

Et je peux vous rejoindre là dessus,  certaines questions m'apparaissent aussi comme infamantes. Mais les réponses de Chouard sur les chambres à gaz sont hallucinantes encore plus si ce que Robert a dit est vrai ( Chouard savait de quoi ils allaient parler).


à la fin de cette polémique, on ne sait toujours pas ce qu'il connait précisément.

Entre rien et pas grand chose, ça fait toute la différence.


Je ne suis pas du tout d'accord avec vous.

Il avait l'occasion d'être clair dans cet entretien. Il savait (d'après Robert) qu'ils allaient parler de tout ca. Pour moi, après cet entretien Chouard m'apparait comme une personne qui maintient le débat dans la confusion. 

Sa volonté de vouloir parler avec tout le monde est louable mais on doit être clair sur ses opinions aux préalables et ne pas laisser planer le doute.

Et ca m'énerve d'autant plus que beaucoup de choses qu'il dit sur la démocratie me paraissent intéressantes et que ca se retrouve noyé dans ces polémiques. 

 

Quels sont les infos que vous avez pour me démontrer ce traquenard?


La brutalité de la question et mon impression quand cette question arrive.

la vie , ce n'est pas toujours traduisible par un calcul de probabilité.


Je ne fais aucun calcul de probabilité. Je m'appuie sur les infos que j'ai. Tous les protagonistes disent quelque chose ca paraît cohérent. Donc l'hypothèse la plus probable c'est que ce n'était pas un traquenard.                                         Tous vos arguments sont des suppositions et du ressenti personnel. Je ne considère pas ça comme recevable. Désolé je préfère les faits.

pourtant c'est nos impressions qui nous guident sur qui doit on aimer, fuir, se méfier etc.., on ne parle pas de math, mais de la complexité de la pensée humaine .


Mais j'ai compris votre argument, comprenez que je le trouve froidement mécanique.


vous parlez de faits mais ça n'en est pas.

c'est des "dire", c'est complétement différent.

Ni vous ni moi ne savons la verité sur ce que pensent les protagonistes.

On se fait une opinion au doigt mouillé, fatalement.

 Ici quand je dis "on ne parle pas de math", je pense plutot aux relevés de ce que disent les uns et les autres , avec un coheficient de probable sincerité etc.. c'est ce que j’appel calcul de probabilité.

Quand je dis hypothèse la plus probable c'est une déformation professionnelle. Ce que je veux dire c'est que toutes les données ne vont pas dans le sens du traquenard. Mais je suis ouvert à toutes preuves qui me demontreraient l'inverse.

la vie n'est pas faites que de choses prouvables.

il y a la subjectivité , vous n'en faites peu cas.



Oui il y a plein de choses pas prouvable. Il y a plein de sujets où avoir une opinion totalement subjective est normal. En politique par exemple, je suis plutôt partisan d'une sortie du système capitaliste. C'est purement subjectif.  Je ne peux absolument pas prouver que ce serait mieux. 


Mais sur cette interview, mon opinion n'a que peu de valeur par rapport à ce qui a été dit par tous les protagonistes. Ils me disent comment l'émission a été préparée, ce qu'ils en ont pensé. Je n'ai aucune raison de remettre leur parole en doute. C'était mon intervention initiale. Je n'ai aucune raison valable de penser que c'était un traquenard.

 En politique par exemple, je suis plutôt partisan d'une sortie du système capitaliste. C'est purement subjectif.  Je ne peux absolument pas prouver que ce serait mieux. 


C'est pourtant simple :


objectif principale d'une entreprise capitaliste : engranger un max de bénéfice


consequence : pollution et épuisement des ressources


objectif principal de l'humanité: sauver sa peaux 


moyen pour y arriver, produire moins et augmenter les couts environnementaux , les taxes etc..


donc incompatibilité totale.

Et en plus, ya qu'à observer comment ils détournent toutes les notions écolos pour en tirer, quand même, le max de fric et le max de pollution. 

Oui on se fait une opinion. Mais je préfére m'appuyer sur les témoignages en ma possession (plutôt que faits) que sur mon ressenti. Mon cerveau étant plein de biais, j'ai tendance à ne pas lui faire donner ma  confiance aveuglément. Je questionne mes ressentis et mes impressions. Sur ce débat, les questions m'apparaissent comme aggresive par moment mais est ce parce que j'avais de la sympathie pour Chouard ou est ce vraiment le cas? Est ce que c'était un traquenard comme disait Julot ou une opération pour "blanchir" Chouard?

Je n'aurai pas les réponses. Et je préfére faire confiance aux gens qui ont participé à cet entretien plutôt qu'à mon ressenti.

je dirais pour conclure que "c'est une opération pour "blanchir" Chouard qui a tourné au traquenard inconscient, a cause d'une formulation problématique facilement évitable.


exemple personnel:


on m'a demandé un jours ( quelqu'un qui ne comprenait rien) si je cautionnais les agissement de Merah ou une autre horeure du même ordre.)

j'ai répondu et me suis sentit mal d'avoir répondu, je crois que je regrette encore.



et qualifier la réponse de Chouard d'"hallucinante", ce n'est pas un ressenti personnel?

sans jamais dénoncer ses thèses antisémites. 

C'est faux.

renseignez vous la dessus aussi.

N'ayant pas suivi toute l'histoire c'est possible mais vous ne me donnez aucune source. Ça n'annule pas que beaucoup d'articles faisaient ou créaient une polémique sur ce point.    Et comme Robert a dit que Chouard savait qu'ils allaient parler de ça. Les réponses de Chouard sont d'autant plus problématique.


de memoire, chouard réalise l'antisémitisme virulent de soral apres ses commentaires sur l'interview el kabach -poutine .

Je vais rechercher ça un peu plus tard

Je viens de regarder. Oui il avait bien pris ces distances à cette époque. Malheureusement la polémique est restée vive. Je pense que même s'il avait été clair dans cet entretien, il n'aurait pas pu éteindre définitivement cette polémique. 


HS. J'ai aussi regardé ce que dit Soral sur Poutine Elkabach.. C'est juste dingue de ressortir des théories raciales comme ca de nos jours. 

Les réponses de Chouard sont d'autant plus problématique.


Vous ne parlez pas de notre point de désaccord: la forme  violente de la question.

J'ai proposé d'autres formulations qui auraient évité les polémiques et qui nous auraient renseignées sur les sujets en question.


Qu'en pensez vous?


Et vous ne me donnez aucune preuve que c'était un traquenard.                               Les questions sont violentes, je suis d'accord. Est ce que d'autres questions auraient permis d'éviter la polémique j'en sais rien. Perso je trouve vos questions plus neutres mais Chouard aurait il répondu différemment? Aucune idée.                                  D'après Robert il savait qu'ils allaient aborder tout ça. Donc malgré mon ressenti (qui n'est pas forcément le même que Chouard) sur les questions, j'ai trouvé ses réponses restent hallucinantes et très problématique.                                 

moi je ne parle pas de traquenard.


je parle d'une question polémique très très mal posée et je pense mal intentionnée .

Mal posée je suis d'accord avec vous. 

Mal intentionnée, je n'en sais rien. Je n'en ai pas l'impression. Denis Robert est un interviewer débutant donc les maladresses ca me parait normal. Et le but même de cette émission qui auraient été d'éteindre les polémiques, de clarifier tout ca me laissent à penser que Denis Robert avait de l'estime pour Etienne Chouard.

de l'estime, je n'en doute pas.


Ce sont pour moi des conditionnement qui s'opposent .

Chouard et sont conditionnement dissident a se méfier de tout ce qui est issue de l'ordre établit, même du médias et le conditionnement du journaliste qui est sure d’être le "montreur de vérité" alors que bien souvent, il ne fait qu'emboiter le pas du "on dit que".


Le dialogue de sourd entre Chouard et ses interviewer tient au faite que Chouard se méfie de 'l'injonction à penser comme il faut" et ça lui fait dire un paquet de connerie. Il amalgame beaucoup de chose. tout les politique sont des traitres etc...  c'est tres leger comme analyse. Il fait souvent des analyse au gant de boxe.

mais il a aussi des points de vues pertinents et peu entendu ailleurs.

Et puis ses ateliers constituants qui sont excellent et qu'il est l'un des seul à faire.


Eux sont obligé de "penser comme il faut" sinon, il saute demain (à moins d'etre pote avec BHL)


A mon avis,  Chouard  pense "contre propagande" , pour lui, tout ces gens bien installés participent conciemment ou non  à une propagande qui maintient le "systeme" en place .


Il y a du vrai, mais on est tres loin d'une analyse de la  propagande façon "chomsky".


Chomsky qui , accusé de négationnisme ou complaisance avec le négationnisme a répondu toujours une seule et même réponse on ne peut plus claire : la shoah est le pire crime que l'humanité ai connu.

pourtant il essuie encore moult attaques du genre.

pas plus tard que sur asi ou un invité l'a classé à l’extrême droite sans que cela gène personne .

exemple qui montre que ce n'est pas si simple que "il aurait du être clair".




Chouard et sont conditionnement dissident a se méfier de tout ce qui est issue de l'ordre établit, même du médias et le conditionnement du journaliste qui est sure d’être le "montreur de vérité" alors que bien souvent, il ne fait qu'emboiter le pas du "on dit que". 


Eux sont obligé de "penser comme il faut" sinon, il saute demain (à moins d'etre pote avec BHL) 


A mon avis,  Chouard  pense "contre propagande" , pour lui, tout ces gens bien installés participent conciemment ou non  à une propagande qui maintient le "systeme" en place.


Là, on a désaccord plus profond. Pour moi, Denis Robert ne fait pas partie du système (on peut pas dire que ce soit un chien de garde du système) et même si il y aurait beaucoup de choses à dire sur le Média, son positionnement est très à gauche et dissident.


Le dialogue de sourd entre Chouard et ses interviewer tient au faite que Chouard se méfie de 'l'injonction à penser comme il faut" et ça lui fait dire un paquet de connerie. 

Oui ca lui fait dire beaucoup de connerie, des généralisations etc. Un des problèmes dans la réponse de Chouard c'est le scepticisme absolu qu'il semblait prôner. Je n'ai pas étudié le sujet donc je ne sais pas. Ca peut paraître sain comme méthode de pensée. Mais c'est une impasse, il faut forcément déléguer. Personne ne peut tout étudier.


Chomsky qui , accusé de négationnisme ou complaisance avec le négationnisme a répondu toujours une seule et même réponse on ne peut plus claire : la shoah est le pire crime que l'humanité ai connu.

pourtant il essuie encore moult attaques du genre.

pas plus tard que sur asi ou un invité l'a classé à l’extrême droite sans que cela gène personne .

exemple qui montre que ce n'est pas si simple que "il aurait du être clair".


De ce que j'ai compris, Denis Robert ne souhaitait pas rendre fréquentable Etienne Chouard pour les médias dits mainstreams. Il souhaitait éteindre la polémique qui faisait que des gens de gauche anticapitaliste ne voulaient pas le rencontrer. 

Tout comme vous je pense que sur bfm, lci etc des polémiques auraient toujours existé


Le problème de Chouard maintenant c'est qu'à part des sites extrêmes droites types égalité et réconciliation qui va le relayer? Tout le travail qui a pu être fait dans les ateliers constituants ne sera pas relayée dans les médias de gauche. Et chaque fois qu'on parlera du RIC à gauche, il faudra revenir sur Chouard et l'antisémitisme. Pour moi, Chouard a donné les munitions au pouvoir en place pour salir par association l'idée que le peuple devrait écrire sa constitution, les ateliers constituants, le RIC etc. J'espère me tromper mais c'est vraiment l'impression que j'ai eu en voyant toute la polémique après cet entretien.


Le problème de Chouard maintenant c'est qu'à part des sites extrêmes droites types égalité et réconciliation qui va le relayer? Tout le travail qui a pu être fait dans les ateliers constituants ne sera pas relayée dans les médias de gauche. Et chaque fois qu'on parlera du RIC à gauche, il faudra revenir sur Chouard et l'antisémitisme.


vous dites le problème de chouard, je dit le problème de la diffusion des idées dans un monde emprunt d'idéologie toutes plus bizarres les unes que les autres .


un système ou l'idée la plus banale, la plus évidente du type: "il faut changer en profondeur car on va dans le mur, d'ailleurs on commence à le voir, il n'est pas très loin"ne passe pas la barre de la petite discute entre "gens consciens".


sur Robert, je pense que c'est un type qui a fait pleins de trucs formidables, Clearstream entre autre, avec courage etc...

mais pour moi il est bien dans le système, au rayon "critique du système".

posé là, entre Shnedermann et Frederique Taddei.

une critique assez consensuelle et très modérée.

mais c'est sur que comparé à Pujadas, on pourrait y voir le Ché et Marx!!

Simple illusion d'optique. 


rien de révolutionnaire las dedans .

vous dites le problème de chouard, je dit le problème de la diffusion des idées dans un monde emprunt d'idéologie toutes plus bizarres les unes que les autres . 

un système ou l'idée la plus banale, la plus évidente du type: "il faut changer en profondeur car on va dans le mur, d'ailleurs on commence à le voir, il n'est pas très loin"ne passe pas la barre de la petite discute entre "gens consciens". 


Oui mais si à côté  ces gens conscients avaient le dialogue suivant: Avez vous un doute sur l'existence de la révolution francaise ? La révolution francaise j'en sais rien , j'ai pas étudié le sujet.

Pour moi ca rendrait moins crédible ces gens conscients.


Et dans le cas de Chouard, c'est pas juste absurde comme dans l'exemple que j'ai donné.  Le négationnisme est relayé pratiquement uniquement par des racistes et des antisémites. Chouard veut parler avec tout le monde. Avec sa réponse, il se coupe de beaucoup de monde et de tous les relais à gauche ou l'extrême gauche qu'il aurait pu avoir.


mais pour moi il est bien dans le système,  


J'aimerai beaucoup savoir qui n'est pas dans le système selon vous? Y a t-il des journalistes qui le sont?



J'aimerai beaucoup savoir qui n'est pas dans le système selon vous? Y a t-il des journalistes qui le sont?


ceux qui pronnent une révolution, c'est à dire un changement radicale dans les rapport de production.

Les autres gratouillent à peine un doigt de pied (très sale) du système en question.


évidement, avec des idées comme celles là, vous êtes grillé avant même de démarrer une carrière.


Tant qu'on y est, il pourrait aussi écrire un livre sur ses fréquentations plus récentes.

"Pourquoi ne pas avoir pris les devants ? " pour se protéger de ses arrières


Quelle triste existence que celle de celui qui se croit obligé d'en remettre pour s'excuser de ce qu'il avait mis


"L’œil était dans la tombe et regardait Caïn" dixit Victor dont l'envergure couvrait les océans


Belle introduction de cette chronique, le reste les réseaux etc ça m'intéresse moins par fatigue des clubs dont on connaît tous, toutes les règles de copinage, d'amnésie...

Gardez loin de moi les antisémites. (et autres racistes)


Gardez encore plus loin de moi les philosémites.


Pourquoi les philosémites éprouvent-ils le besoin de l'être ?


Dangereux et bizarre sous apparences.

Pas grand chose à dire sur le fond, à part que je plains Yann Moix, je plains son frère et ses parents. Je ne sais pas qui dit vrai, qui dit faux, mais il est clair qu'il s'agit d'une famille pathologique qui a crée une dynamique du conflit et du malheur. 


Sur l'entreprise de réhabilitation de Moix, quelques étonnements tout de même. Voir Le Monde plutôt dans le parti des critiques alors que le journal me semblait proche du réseau BHL. A l'inverse, Michel Onfray nous a fait un texte de défense assez halluciné, alors qu'il me semblait être une némésis de BHL et que les échanges Onfray-Moix sur ONPC avait tourné aux insultes.  Je n'ai pas vraiment d'explication sur ces positions paradoxales, mais si ASI pouvait nous donner des explications...

"Cet étrange réseau sans cervelle Ruquier-Barma, qui a fait tant de mal, en greffant Zemmour au Panthéon des idées"

C'est vrai que mettre en avant un (1, one, uno) réactionnaire dans l'espace médiatique c'est vraiment scandaleux. La digue des 458 libéraux du PAF risque de céder à tout moment sous cette pression insoutenable. Il manquerait plus qu'ils fassent la même chose avec Frank Lepage ou Bégaudeau, et là je sais pas ce qui se passe. Sûrement la fin du monde.

Attention, évoquer les réseaux bhlo-politico-média-culturels, c'est forcément être antisémite.


Bravo pour votre chronique .Oui , c'est cela que Moix devrait  faire : expliquer pourquoi l'antisémitisme  ,le négationnisme ,la fréquentation de  certaines personnes exerçaient une telle fascination sur lui quand il avait une vingtaine d'années .Haine ?  Fascination pour la violence ? Quant à comparer Moix à Daniel Cordier , c'est vraiment honteux . Cordier explique très bien  au début  de son livre " Alias Caracalla"  que l'antisémitisme maurrassien était très répandu  dans son milieu social . Mais  c'était dans les années 1930 ,avant l'extermination , comme vous le soulignez bien . Cordier explique qu'il s'est détaché de l'antisémitisme en rencontrant Raymond Aron à Londres  et en voyant à Paris un vieil homme qui portait l'étoile jaune .

Un film passionnant et fondamental : La chute, qui raconte les derniers jour d'Hitler. 

Surtout, il démontre que même jeune on. a le choix.

Le choix pour une gamine de 20  ans de travailler comme secrétaire dans le Bunker, d'admirer le Fuhrer.

Le choix aussi, au même âge, de le combattre et d'en mourrir.

MOIX, aussi, a eu le choix. 

En 1945, il aurait pleuré sur la tombe d'Hitler.




Plutôt que d 'écrire  un livre d'expiation, l'idéal serait qu il  arrête d'écrire ( ou , du moins de publier ) et de promener sa binette un peu partout .


(  Ce ne serait peut-être pas la recherche du pardon, mais ça nous ferait des vacances )

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.