192
Commentaires

Mélenchon et les insurrections : "les gens veulent de l'amour"

Du Chili au Liban, de Catalogne en Irak, pleuvent les images d'insurrection et de répression dans les pays les plus éloignés et apparemment les plus dissemblables. S'agit-il d'une étonnante coïncidence ou alors de l'amorce d'une insurrection de grande ampleur, voire même, planétaire? Nous allons tenter d'explorer ce qui réunit et ce qui sépare ces soulèvements, avec nos invités Romaric Godin, journaliste à Mediapart et auteur de "La guerre sociale en France" et Jean-Luc Mélenchon, président du groupe La France insoumise. L'émission a été préparée par Adèle Bellot et Laura Raim. Elle est animée par Daniel Schneidermann.

Commentaires préférés des abonnés

Passionnant. Excellent débat où on laisse parler Mélenchon, ce qui n'est jamais le cas dans les médias mainstream, tout en l'asticotant avec justesse. Son approche, sa vision, ses arguments, en général tout ce qu'il dit est toujours intéressant à ent(...)

Vers 6'50

Mélenchon remarque :  " Vous avez oublié l'Algérie"

DS :  " On a peu de temps …"  


ARRRGGGHHHHHH

Mais le sans-format c'était pas censé faire partie du deal ASI ?


Il y a peut-être d'excellentes raisons de ne pas mentionner en début(...)

pourriez-vous organiser une prochaine émission où nous pourrions écouter Romaric Godin  (10% du temps de parole ?)

Derniers commentaires

Deux images marquantes, parmi quelques autres, de la Manif de la Honte d'hier :

Celle de l'ex-directeur du CCIF, Marwan Muhammad, juché sur le toit d'une camionnette en compagnie de l'incontournable Taha Bouafs, incitant la foule à éructer "Allahu Akbar !"

Celle de la sénatrice Esther Benbassa, accompagnée de femmes aux cheveux dissimulés, et d'une fillette, arborant sur sa veste une étoile jaune. Pas l'étoile jaune à six branches que devaient porter les Juifs sous l'occupation nazie, attention ne pas confondre ! Celle de la petite fille n'en comportait que cinq, censées représenter les piliers de l'islam.

Mathilde Larrère, collaboratrice d'@si, s'offusque sur Twitter qu'on puisse penser qu'il existe un lien entre les deux, que la couleur jaune ait été choisie à dessein, que la petite fille ait pu être instrumentalisée.

Quand la gauche régressive, par la voix d'une historienne atteinte de cécité, vole au secours de la mouvance islamiste anti-laïque...

Attention une petite erreur (qui fera peu avancer le shmilblic, pardon d'avance) : les masques que JLM a repéré ne sont pas ceux de la série Casa etc... ce sont ceux des Anonymous...

"En ce moment, on a le sentiment que les gens vont au-devant des stigmatisations : ils se stigmatisent eux-mêmes — car qu’est-ce que porter le voile, si ce n’est s’infliger un stigmate — et se plaignent ensuite de la stigmatisation dont ils se sentent victimes."  (Mélenchon en 2010 dans une interview accordée à Marianne).

Cette émission excellente ! m'a presque complètement réconcilié avec Jean Luc Mélenchon.

Il a été très pertinent et très intéressant même si j'avoue avoir été, comme Daniel, un peu perdu sur certaines de ses idées contradictoires. Il a été honnête sur sa recherche politique au moins, c'est appréciable.

Excellent Romaric Godin comme d'habitude, journaliste d'une qualité exceptionnelle, c'est à souligner par ces temps de mauvaise presse (générale) !

Merci Daniel pour avoir enfin laisser parler Laura Raïm, qui a décidé de ne rien dire.....

Je ne dirais plus que Daniel est un tyran misogyne (j'exagère un peu). 

Du coup je ne comprends pas son rôle à Arrêt sur images, potiche assumée ?

Je la préfère sur Hors série.


Casa de papel/ Anonymous

Un détail sans importance, mais on s'arrête sur l'image ou pas... Il me semble que l'on aperçoit deux types de masques dans les différentes images illustrant l'émission : un des Anonymous (vers 4:47), suivi juste après (4:49) par un de la Casa de papel. L'image choisie vers 23:11 pour illustrer les propos de JLM sur la Casa de papel correspond hélas au premier...

Les gens veulent de la démocratie (pas que de l'amour). Le néolibéralisme est de plus en plus autoritaire comme le souligne Godin, mais, et c'est bien dommage, l'on n'a pas interrogé la façon de reconstruire la démocratie à travers ces différents mouvements. Dans un de ses article Godin aborde les énormes difficultés des gauches d'amérique latine pour "transformer le système", ce que l'on n'a malheureusement à peine abordé ici (comme si l'arrivée d'une "vraie" gauche suffirait). Pour changer la façon de consommer, il faut aussi (et surtout?) changer la façon de produire et pour cela il faut interroger démocratiquement la façon de prendre les décisions dans toutes les organisations (les administrations, les entreprises, les associations, les partis...)Cette aspiration démocratique transparaît, il me semble, dans l'ensemble des mouvements sociaux évoqués.

Sur tout le reste d'accord avec vous mais sur la démocratie je ne sais pas.

Exemple l'appel au référendum sur les aéroports de Paris, c'est un échec démocratique pourtant pas compliqué et qui concerne tous les français.

2èmement, j'aimerais qu'Arrêts sur image si intéresse de plus près : le désintérêt croissant pour la démocratie de plus en plus fort corrélé à un fort niveau de diplôme.

La "classe diplômé" (du supérieur disons) est plus apte à lâcher un peu sur la démocratie que d'autres. Pourquoi ?? Est-ce lié au néolibéralisme, à la mondialisation, à la richesse, à une psychologie différente (type de personnalité) ou justement au niveau d'étude plus élevé ?

Mélenchon signe dans Libé une tribune contre "l'islamophobie" initiée par l'élu municipal de Saint Denis Madjid Messaoudene. intégriste bon teint, auteur en 2015 d'injures sexistes contre les Femen, et qui en 2012 se positionnait contre Charlie et les manifestations de soutien.

On l'y retrouve en compagnie notable de Benoit Hamon, d'Edwy Plenel, du duo de choc antilaïque Bouhafs & Belattar, de l'indigéniste Rokhaya Diallo, et de quelques un(e)s des habituel(le)s pétitionnaires de la gauche régressive et du féminisme intersectionnel.

Rappelons que le même Mélenchon tweetait en 2015 : Je conteste le terme d'islamophobie. On a le droit de ne pas aimer l'islam comme on a le droit de ne pas aimer le catholicisme.

Sa stratégie électoraliste s'avèrera-t-elle payante ? Récoltera-t-il plus de voix qu'il n'en perdra ?

Ce n'est désormais plus mon problème.

Jamais vu un tel décalage (je parle vidéo) entre le son et l'image. Personne n'en parle mais je ne crois pas être le seul. Ce décalage se rattrape après un arrêt et retour mais ne tient pas. Jamais vu dans tout autre visionnage, net ou pas.

A un moment, à la minute 30:45, vous vous questionnez, un peu ironiquement je trouve, si les libanais ont vraiment besoin de whatsapp comme on pourrait avoir besoin d'un service public. Et bien oui, la communication est primordiale pour la survie au Liban, pays ou le débrouillage est roi et ou les services rendus entre gens sont monnaies courantes, la vie sociale au Liban s'appuie dessus. C'est méconnaître le Liban (et j'imagine que pas mal de pays en développement ont ce genre de mécanisme) que de moquer l'utilité de whatsapp pour la société.

Sans parler de l'utilité de whatsapp à communiquer avec ses proches dans d'autres pays, et là on dépasse l'utilitaire pour toucher l'affectif, et pouvoir communiquer avec ses proches est important aussi, donc utile d'une autre manière :) 


Je dois préciser peut-être que je suis libanais ayant grandi au Liban. 


Du coup je profite pour dire que je trouve très intéressant et important l'analyse de Mélenchon sur le nationalisme, j'aurai aimé en entendre plus. C'est quelque chose qu'on ne comprends pas en Europe, qu'on regarde avec méfiance, mais y a du bon et du mauvais nationalisme, mais il (me) manque des mots sûrement pour pouvoir les distinguer. Le cas de la catalogne s'y rapproche aussi. 


Enfin sur l'armée au Liban, c'est plus compliqué que ce qui est dit à ce sujet, même si je suis d'accord avec "le désir d'amour" ou de "respectabilité" de Mélenchon. Au Liban, l'armée est LA seule institution laïque, non confessionnelle, étatique, qui marche un tant soi peu. C'est LA seule institution qui peut représenter l'état dans son unité, et non dans sa division. Et ce non pas parce que l'armée est magiquement plus sympa là-ba, mais il est juste impensable pour les chefs de l'armée d'essayer de dépasser leur prérogatives: tenteraient-ils de faire des coups d'état militaire, mais toute les confessions s'uniront ensemble pour les contrer, et les soldats seront les premiers à se mutiner :p A la rigueur le groupe de même confession que le chef militaire pourrait le soutenir, mais tous les autres s'opposeront (surtout que les structures tribales centenaires n'ont jamais disparues). Et comme aucune confession n'est strictement majoritaire au Liban, c'est pour ça qu'il ne peut y avoir de dictateurs au Liban...




Comme d'habitude, Mélenchon pérore sans personne en face, parce que Daniel n'est pas assez formé politiquement, que Laura Raim n'a pas le droit d'intervenir (comme l'ensemble des chroniqueurs d'Asi qui servent principalement à introduire le sujet) et Romaric Godin refuse d'aller sur ce terrain là car il s'en tient à son domaine de compétence, le journalisme économique.

Du coup, l'émission ressemble à un morceau de propagande. Il y a 1000 manières de critiquer la vision mélenchonienne du monde social depuis sa gauche ; aucune ne sera abordée.

La courtoisie élémentaire aurait aussi été de permettre à Romaric Godin de s'exprimer plus de 5 minutes en cumulé et ça aussi ça relève principalement de la responsabilité de Daniel.

Et bien super interessant ce nouveau modèle de vision du monde politique selon M. Mélenchon! Je ne l'aimait pas beaucoup avant, trop d'amalgames ou quasi amalgames dans ses emportements médiatiques. Mais cela reste un penseur et la vraiment il m'a agréablement surpris! Certes arret sur image est différents des médias mainstream et M. Mélenchon se comporte ici différemment. Par contre, presque aucune parole à Romaric Godin invité pour rien ou presque :( On aura en plus un aperçu très interessant ici, https://www.arretsurimages.net/articles/revanche-du-capital-macron-sest-donne-10-ans-romaric-godin

 et plus pour les abonnés à Hors-Série

Mettre les manifs en Catalogne dans le même sac que les révoltes à Hong Kong au Liban ou en Amérique latine,ça n'a rien à voir. Ça n'empêche pas Godin de se lancer dans une explication à contresens. Oui, les indépendantistes de la CUP (gauche radicale) souhaitent l'indépendance pour établir un état social et libertaire mais ils ne sont pas majoritaires.

Désolé malgré les commentaires parlant d'une très bonne émission. Je n'ai plus envie d'écouter'Melanchon et pourtant j'aimais ses paroles avant. Je ne crois plus en lui, je ne le pense plus sincère, il joue trop avec le système.

Mélenchon a des analyses intéressantes et pointues sur l'Amérique latine mais un citoyen curieux ne peut s'arrêter à une seule source. Cet excellent tribun reste un politicien madré, capable de humer l'air du temps et d'en tirer une strategie. Concernant la notion de peuple au delà des classes, il s'agit d'une théorie de Chantal Mouffe et Denis Laclos, notamment parler aux affects du peuple plus qu' à sa 

raison. On comprend vite les limites d'un tel raisonnement. "Qui suit un autre,  il ne suit rien, il ne cherche rien" disait Montaigne. En bref, il ne faut être dévot de personne ni d'aucun politique.

question : que propose Mélenchon pour remplacer le pétrôle?? ...Lui qui est si attaché à ce seul moyen de locomotion, que propose t il en tant que responsable politique pour palier la crise à venir...En l'écoutant dans ce débat, il ne propose rien...


Désolée pour le hors-sujet, mais je souhaitais signaler cet article (actuellement en accès libre !) de Dan Israël concernant l’assurance chômage version Macron.


Merci à Dan.

La meilleure émission de ces derniers mois. Mélenchon se fait rare, dans les média mainstream il se grille à chaque fois, quand on le laisse parler c'est une autre affaire, 90% de la classe politique n'a pas le 10e de sa culture politique, quoi qu'on pense du bonhomme c'est d'un tout autre niveau que les Schiappa, Bergé, Jacob ou Lemaire.

Chouette émission où Mélenchon réfléchit à haute voix . Il nous avait habitué plutôt  au guide  ... et à sa cour d'éclaireurs orgueilleux qui font fi des rapports égalitaires. 

Sans  cour , l'homme est modeste et fait place à la réflexion collective.  

De la réflexion collective à l'action collective... ou comment faire de la politique autrement?

L'émission est excellente.

Ceci étant dit, autant j'apprécie les deux invités (et asi :-), autant elle passe un peu à côté de la question d'origine : pourquoi maintenant ?


Les quelques pistes évoquées apportent amha un réponse peu satisfaisantes : le net, les réseaux, les séries et mass-média étalant un niveau de vie exubérant à travers le monde, l'échec de la politique à répondre à ce désir, tout ça existe depuis plusieurs décennies !


En y réfléchissant après coup, deux petites pistes viennent.

D'abord, Trump. Trump qui ridiculise jusqu'à la plus haute autorité mondiale, qui montre qu'elle n'a plus rien de respectable.

Personne devant laquelle s'inclinent bon nombre de régimes, qui se ridiculise to à leur tour. Certes il y a eu Bush, mais Bush était complètement discret jusqu'au 11 septembre, puis a bénéficié de son image. Trump, hyperactif, rappelle chaque semaine sa médiocrité.


Deux, la prise de conscience écologique qui devient radicale. Et qui dit partout, même si vous atteignez ce niveau de vie, ce sera un désastre pour l'avenir. Bref l'échec de tout un modèle de développement, la perte de légitimité de tout un système.


Et il y avait sûrement d'autres pistes... 

Pour ceux qui pensent que Jean-Luc Mélenchon n'a pas pu s'exprimer suffisamment longtemps (interrompu par Daniel SCHNEIDERMANN), c'est de l'humour, on se calme Nielda

Jean-Luc Mélenchon : face à la réalité ?

Pour ceux qui pensent que Romaric Godin n'a pas pu s'exprimer suffisamment, il y a une émission très intéressante sur le site Hors-Série.
Ici et ici.

Merci à Daniel et Laura pour cette émission

à R. GODIN et JL MELENCHON, passionnants tous les deux.

Pour ceux qui pensent que Romaric Godin n'a pas pu s'exprimer suffisamment longtemps (Mélenchon est très bavard, ), il y a une très intéressante sur le Média

MACRON : LA GUERRE SOCIALE EN FRANCE


Cette émission aura eu l'intérêt d'exposer le schisme entre Mélenchon et ce qu'il appelle la vieille gauche, que je ne pensais pas si profond. Elle aura surtout permis à Mélenchon de mettre en scène ce schisme. On était alors clairement dans la strategie politique, et c'est bien ce qui troublait DS. Qu'est-ce qui participe de l'analyse, et qu'est-ce qui participe de la politique chez Mélenchon ?

Pour le Liban au moins, l'accès au réseau n'est pas la seule cause... https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/10/16/le-liban-sous-le-choc-apres-une-vague-d-incendies_6015763_3244.html

c'est vraiment laborieux, ça ressemble à un exercice d'équilibrisme.....  Rarement vu Mélenchon aussi  confus sur le fond (sur la forme toujours agréable à entendre) et comme DS en remet une couche avec injonction de clarifier on tourne rapidement en rond. L'émission il me semble n'a pas été suffisamment préparée et structurée ce qui explique probablement pourquoi au final Romaric Godin n'a pas pu vraiment s'exprimer.  


Du coup pas de grands enseignements à retirer de cette émission si ce n'est un certaine curiosité concernant le bouquin de Romaric que je vais du coup probablement lire (quand j'aurais fini avec celui de piketty). 

Merci Daniel, ça fait vraiment du bien une émission pareille, même si le diagnostic est terrible. Mais il faudrait une suite... un approfondissement de tout ce qui n'a pas pu être dit.

Oui le capitalisme a changé, et les dirigeants de PME font maintenant partie du peuple... 

Oui avec le changement climatique, il va falloir trouver pour les classes moyennes d'autres moyens de se faire valoir que la consommation débridée

Et oui ici ou là il y a des expériences d'entraide et de fraternité réussies - même si les images sont rares...

Pas un mot de la Bolivie où Evo Morales refuse d'organiser un second tour malgré la forte soif démocratique du peuple ?

...et l'on apprend ce jour que Cédric Herrou est en GAV sans aucun motif !

Lapsus rigolo de Mélenchon à 1h13mn: 

 (en parlant de ce que les gens croyaient...) "Ils sont libéraux économiquement  donc ils sont libéraux en économie"


Sinon, émission passionnante, je retrouve le meilleur Mélenchon qui s'était un peu dissous dans les polémiques. Avec ses analyses d'une clarté impeccable, et les flous et les doutes de sa pensée en construction, tout aussi indispensables à nous maintenir en éveil.  


Dommage pour Romaric Godin, Mélenchon a un peu pris toute la place. Faudra le réinviter, Romaric Godin, il a des choses à dire qu'il n'a pas pu exposer. Particulièrement il a semblé ramener les révoltes d'un peu partout à des révoltes consuméristes, je suppose que c'est très réducteur et qu'il aurait modulé en développant. 

Passionnant de bout en bout... Comme l'article dont il est question, c'est du très bon Mélenchon, très bon parce qu'il reconnaît parfois ses limites et qu'il pose clairement des questions que l'on se pose tous et toutes. Du coup, on réfléchit avec lui et c'est stimulant.

L'exergue sur les gens qui veulent de l'amour est effectivement nunuche... comme s'il n'y avait que cela à retenir ! 

Quand Mélenchon parle calmement, c'est évidement clair.


Je vote pour l'émission.

Dommage de ne pas avoir donné plus la parole à Romaric Godin.
N'en déplaise à Daniel, Mélenchon était très clair, mais il aurait été plus intéressant de creuser sa divergence avec l'orthodoxie marxiste plutôt que de l'alpaguer sur "l'amour".
Cela dit, on est toujours bien embêté avec Mélenchon : aucun autre politicien n'a sa capacité d'analyse, mais sa réaction égotique à la petite pique de Daniel confirme qu'il ne sera jamais capable de rassembler une majorité, car son caractère et son autoritarisme sont trop inquiétants pour le grand public (ainsi bien sûr que pour les militants qui se sont heurtés aux pratiques de sa garde rapprochée). Pourtant, il y a urgence, et il a raison de dire que nous avons le dos au mur : la décomposition sociale et le fascisme sont en vue. Alors il serait temps que Mélenchon mette son talent au service d'un collectif plutôt que de mettre le collectif au service de sa personne. Pas sûr qu'il en soit capable ni qu'il en ait la moindre envie, hélas.

whouaaa ! qu'elle émission, l' analyse phénoménologique de JLM démarre en trombe. C'est frais, créatif neuf, l'impensé de l'événement qui advient tente une ébauche de cohérence qui me parle. Bravo le (les) virtuose (s), bravo l' (les)artiste (s).

Hormis le moment de tension en combat de coq de Daniel et JLM " Les gens veulent de l'amour", ils ont su intelligemment réintégrer le seuil d'échanges  courtois et constructifs.

Tout le monde (en général) s'accorde à reconnaître une qualité à Mélenchon, car il y a chez tout le monde une évidence, cet homme est le plus apte des politiques qui soit aujourd'hui en France, alors on lui reconnait une qualité qu'on reconnait à ceux qu'on aimerait bien faire taire car ils bousculent les âmes : celle de tribun

Il y a peu de gens ainsi à travers le monde qui collent exactement au rôle qui leur est imparti par le système démocratique. Mélenchon est l'un d'entre eux, le regretté Elijah Cummings et l'

Après 18 mn ils pataugent dans la semoule dans leurs explications, en fait ils ne savent pas. Il n'y a que des hypothèses totalement foireuses. Dire que la Catalogne est du même genre que les gilets jaunes, le Chili ou Hong Kong ..... A un moment faut savoir dire qu'on n'en sait rien. On peut prendre chaque cas et développer mais peut être pas faire de généralité. Peut être aussi que les grilles de lecture romantique et idéaliste de la gauche traditionnelle ne fonctionne pas.

Mélenchon a raison: il faut que les gens sèment pour qu'ils puissent récolter!

Après, si les révoltes populistes d'obédience fasciste s'en prennent aux élites néofascisantes pseudo-centristes, je vois là rien qui devrait m'inquiéter...C'est, comme qui dirait, du gagnant/gagnant, quoi.

Bref, une excellente émission, avec des gens charmants...Ceci dit, je voudrais pas casser l'ambiance mais je trouve que ce merdier devient vraiment TRÈS difficile à gérer!


J'ai envoyé mo commentaire sans pouvoir le terminer et il n'y a pas moyen de le modifier. Problème à rectifier.     Donc, je continue, "Mélenchon extrêmement intéressant" voulais-je terminer.

Excellent. Mélenchon aussi. Quand on le laisse s'exprimer, merci Daniel, il est extrê

Daniel, tu le fais exprès ? Tu invites Mélenchon et Romaric Godin qui a, maintenant, des tas de choses intéressantes à apporter et tu ne t'adresses qu'à Mélenchon pour lui poser des questions au ras des pâquerettes. Tu roules pour qui ? Ton émission du jour est une bouillie infecte : Mélenchon parle juste mais de choses qui nous écartent sans cesse de l'intitulé du sujet. Romaric Godin a écrit, par ailleurs, des choses formidables et qui sont fort utiles pour faire progresser les luttes contre le néo-libéralisme. Ton obsession de marxiste sur le déclin et ton insatiable désir d'occuper tout le terrain avec tes commentaires sont insupportables. Même ta collaboratrice est excédée : c'est dire !

Emission intéressante mais dommage, Daniel, que tout à vos chicayas sémantiques avec JLM vous ayez réduit Romaric Godin en spectateur. Or pour ce que j'ai pu lire  comme extraits de son livre sur Médiapart cela méritait mieux que la portion congure que vous lui avez laissée et je ne suis pas sûre que JLM n'aurait pas aimé partager plus avec lui.

Bonsoir Daniel Schneiderman, pas fan de Mélanchon m

J'ai pas encore pu regarder l'émission, je me contente des commentaires. 


C'est bien la première fois qu'il y a quasi unanimité, et pas un mot de dénigrement sur Mélenchon. Je suppose que ce sont ceux qui l'aiment qui se sont précipités, on va voir apparaître les autres un peu plus tard?

Miam miam

Emission scandaleusement délicieuse. Ça fait du bien de l'entendre ce mec là. On a moins entendu le journaliste de Médiapart, mais globalement,  j'ai trouvé l'émission franchement agréable à écouter. L'angle choisi  par asi sur le surgissement mondial des insurrections a donné lieu à des analyses très intéressantes. D'utilité publique. Je m'en vais d'ailleurs voter de ce pas...

Un bon débat,sans langue de bois ,très intéressant.Mr Melenchon,si vous êtes candidat aux prochaines élections présidentielles,je vote pour vous

Merci pour ce débat intéressant, qu'on aurait voulu plus long. PLUS LONG !!! ON VEUT DES DISCUSSIONS PLUS LONGUES !!! PLUS DE MINUTES !!! COMME AU BON VIEUX TEMPS ;)

Merci pour cette émission très intéressante, et merci pour le choix des invités :  Jean-Luc Mélenchon & Romaric Godin . ( j'espère que M. Mélenchon sera à nouveau invité :-) 


Qu'en pense les jésuites : https://www.youtube.com/watch?v=2oFARgqG0NA

Moi qui n'aime pas que gens/groupes qui se battent au fond pour la même chose, s'étripent entre eux (ça fait tellement de mal au progressisme !), me voilà ravie de voir J-L Mélenchon et un journaliste de Mediapart débattre en toute cordialité et se rejoindre sur bien des points.
Schneiderman peace maker, moi j'aime bien ;-)

Merci pour cette émission. J'ai eu cependant une curieuse impression à son visionnage. Un Daniel Schneidermann qui d'habitude recentre ses invités au regard des thématiques traitées et tente généralement de distribuer la parole avec équité . Le boss comme un peu perdu cette fois et appelant au secours sa collaboratrice souhaitant semble-t-il qu'elle partage son désarroi. Du coup Romaric Gaudin a peu développé sa vision des conflits populaires telle qu'il les décrit dans Mediapart et restant lui aussi en retrait. Une impression d'impréparation transparaissait à travers les échanges. Point positif cependant pour moi qui partage les idées de la FI, j'en vois ici plus clairement les limites se voulant théoriques à travers la réflexion de JLM qui se cherche aussi en contrepoint d'un libéralisme débridé, une réflexion semblant en gestation du coup moins confortable que la grille de lecture strictement marxiste et me mettant aussi mal à l'aise car semblant avancer à tâtons dans un grand inconfort. Comme les tentatives de mises en place de sociétés réellement tournées vers le bien commun semblent avoir tourné court et qu'on ne peut donc se référer à des exemples vraiment enthousiasmants, la perception de l'avenir en l'état fait  peur .

Le meilleur moment de l'émission :


- Laura, est-ce que pour vous tout ça c'est parfaitement clair ?

- Oui, c'est clair.

- Ah bon... Parfait...

j'ai pas encore regardé, mais je réagis à l'arrêt sur image qui sert d'aperçu de la vidéo : JLM a l'air de jubiler, comme s'il était content de toutes ces révoltes, c'est marrant comme effet, je sais pas si c'était fait exprès, mais c'est réussi ;)

merci pour cette excellente émission et le choix des invités dont les analyses sont passionnantes!


Arrêt sur images médiateurs oeuvrant pour la réconciliation entre Mélenchon et Mediapart? ;-)

pourriez-vous organiser une prochaine émission où nous pourrions écouter Romaric Godin  (10% du temps de parole ?)

Je ne sais où faire part de l' immense émotion qui me saisit, et je ne sais si je vais pouvoir survivre à cette information ; j'ai donc décidé d'en faire profiter les asinautes sous la rubrique  " les gens veulent de l'amour ".


Je viens d'apprendre que la Cour de  Cassation (en assemblée plénière )  estime  qu'on a le droit de comparer Marine Le Pen à un  étron ( au nom de la liberté d'expression )


Je sais que c'est mal( et je m'en confesserai ) mais je trouve , parfois, que la Justice Française , et sa plus haute  juridiction est ... très haute.


ça ouvre un champ immense à des  comparaisons  pour certains politiciens, journalistes, et  essayistes.


J'utiliserai, à plein, cette possibilité.

Cette habitude chez Mélenchon de tout ramener à lui en tentant de s'accaparer la gauche... Il faisait exactement la même chose quand il était au PS ! Révélateur et inquiétant.

Intéressant. Romaric Godin n'a une analyse qu'en terme de rapport marchand : le consommateur face au producteur qui le gruge. Mélenchon en terme de rapports sociaux, les classes moyennes ou pauvres qui n'arrivent à finir leur fin de mois qui voient leur niveau de vie baisser progressivement et qui explosent sur un grain de sable qui peut effectivement correspondre à la difficulté de bénéficier des nouvelles technologies ou tout simplement le ticket de métro.: survivre et nourrir ses enfants au delà du 15 du mois.


Il serait intéressant que Romaric  Godin s'intéresse à la profondeur de l'histoire et notamment le livre de l'historien des annales Georges Lefebvre "La grande peur de 1789". Il verrait la symétrie parfaite dans les revendications et les peurs de 1789 et celles d'aujourd'hui. Idem s'il se penche sur les jacqueries du Moyen Age. Il n'était pas question de consommateur à l'époque. 


Se révolter contre la puissance de certains qui les appauvrissent qui s'emparent des biens communs de l'époque, augmentant les taxes sur les plus faibles sans cesse..


La recherche de citoyenneté, de proximité semble logique. Plus le pouvoir s'éloigne moins la population maîtrise son destin. Seul l'Etat peut jouer le rôle d'arbitre et qu'il ne fait plus.

Amusant la remarque d'Alain Supiot récemment sur Arte: on demande que les Etats soient gérés comme une entreprise et aux entreprises de s'occuper de l'intérêt général. On voit le résultat car ce n'est pas le rôle des entreprises mais à l'Etat de réguler les divers intérêts. Le simple bon sens hors de toute pulsion idéologique devrait permettre de se mettre d'accord. On en est loin.


Le consommateur de Romaric Godin est également un citoyen.

Vers 6'50

Mélenchon remarque :  " Vous avez oublié l'Algérie"

DS :  " On a peu de temps …"  


ARRRGGGHHHHHH

Mais le sans-format c'était pas censé faire partie du deal ASI ?


Il y a peut-être d'excellentes raisons de ne pas mentionner en début d'émissions TOUTES les émeutes, mais pas " on n'a pas le temps !" s'il vous plaît. 

Passionnant. Excellent débat où on laisse parler Mélenchon, ce qui n'est jamais le cas dans les médias mainstream, tout en l'asticotant avec justesse. Son approche, sa vision, ses arguments, en général tout ce qu'il dit est toujours intéressant à entendre, même s'il faut aussi parfois faire le tri et si on peut, comme Romaric Godin, avoir une autre grille d'analyse. Je ne me suis pas ennuyé une seconde. A passer au plus vite en accès libre pour tout le monde. 


La magie des titres :  

Mélenchon et les insurrections : "les gens veulent de l'amour"


Mais quel est le pervers polymorphe qui est capable de réduire le débat à ce titre ?

Emission très intéressante.
La fin ne donne pas beaucoup de raisons d'espérer de meilleurs jours mais les analyses sont pertinentes.

Tiens donc, il me semblait que les politiques n'étaient pas les bienvenus sur le plateau d'ASI ?

Ah mais, ça, c'est du niveau. Romaric Godin et Melenchon. Je vais regarder avec attention. 

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.