149
Commentaires

Les Traoré, une fratrie aux prises avec la Justice

Le comité "La vérité pour Adama" a récemment annoncé porter plainte pour diffamation contre les journalistes de RMC Jean-Jacques Bourdin et Nicolas Poincaré. Les deux journalistes avaient longuement rappelé les condamnations et accusations portant sur les membres de la familles Traoré. Le rappel des condamnations fleurissent aussi dans la fachosphère. Mais de quelles condamnations parlons-nous exactement ?

Commentaires préférés des abonnés

Au-delà du fait qu'il n'est pas question de contester qu'il est extrêmement problématique que l'institution pratique le déni face aux violences policières et refuse de traiter le problème, il faut tout de même se garder de faire de l'angélisme. Cette(...)

Approuvé 38 fois

Il y a 17 enfants dans cette famille, et tous ne sont pas délinquants, loin de là.
Il y a des délinquants dans cette famille, dont d'ailleurs Adama, mais il reste qu'il faut faire la lumière sur ce qui s'est passé exactement dans sa mort, qui n'est pa(...)

Sauf que la peine de mort, même sans jugement, est abolie en France.

Derniers commentaires

Fallait le dire tout de suite que l'ouverture du feu de la police dépend de la situation de famille. On devient responsable du comportement de ses parents et de ses soeurs et frères.  La presse française fait la promotion du Sippenhaft nazi.  Un tel niveau de connerie journalistique est incroyable. Et on en fait de stars de tels gugusses ?

Il faudrait ajouter à cette mise au point factuelle que délinquant ou non, cela n'est pas le problème.

Qu'on soit un "ange" ou une "racaille", innocent ou coupable, aucune forme de peine de mort institutionnelle n'est acceptable.

Je viens de lire l'article et la centaine de messages de ce fil. Et il me semble que par ex. Lex et Lancelot auraient peut-être un problème de vocabulaire (à l'insu de leur plein gré ?) : 


Le terme de "héros" revient à maintes reprises dans leurs commentaires - critiquant une (disent-ils) "héroïsation" d'Adama - mais ils confondent symbole et héros je pense. 

Je ne vois pas en quoi réclamer vérité et justice pour Adama serait vouloir en faire un héros ?


Il est juste un symbole d'un combat légitime contre les violences policières* - un parmi d'autres, comme Zineb, Steve et Cédric, pour ne citer que les dernières victimes les plus connues. 

Et de par sa combativité depuis quatre ans, le Comité Adama a aujourd'hui plus de répercussion que d'autres, voilà, c'est pas compliqué, ils n'ont jamais prétendu en faire un héros.


(* et les discriminations qui souvent vont avec - contrôles au faciès, quartiers, certaines manifs - noirs, arabes, jeunes, pauvres, gilets jaunes...)


Sur les réseaux sociaux, on parle aussi beaucoup des 17 enfants avec 3 épouses avec un père polygame. Qu'en est il ? merci, TB

La polygamie n'existe pas légalement en France. Ce qui existe bien sûr, c'est un homme qui a des enfants avec plusieurs femmes, et qui vit avec elles....ou pas. Et des femmes qui font des enfants avec plusieurs hommes.

Ce qui n'a rien d'illégal. Et qui d'ailleurs, ne regarde personne puisqu'il n'y a pas de multiple union officielle aux yeux de la loi.

Si c'était un blanc bien coiffé on parlerait peut-être d'un tombeur...

Il peut s'imaginer être marié devant une quelconque divinité avec de multiples épouses.

Mais bon, moi aussi, devant le Grand Farceur Universel je peux prétendre être unie à plusieurs personnes. Donc Etienne Klein. Comme ça, juste pour ses conférences en cercle très restreint.

C'est pas pour ça que l'Etat reconnaîtra ma déclaration farfelue !

J'ai lu le livre d'Assa Traoré où elle explique que son père a plusieurs épouses certainement mariées devant leur divinité. Autant que je me rappelle ils sont musulmans orthodoxes. Tout ceci n'étant pas des arguments contre cette famille.

Le seul mariage religieux interdit par la loi s'il n'est pas précédé d'un mariage laïc officiel, c'est le mariage catholique. Les motifs en sont historiques, il s'agissait, après la Révolution, de faire exister le mariage non religieux face à une résistance des (communautaristes?) catholiques. Le curé qui mariait religieusement des conjoints non mariés à la mairie était hors la loi.


Les autres mariages religieux ne sont ni autorisés, ni interdits, la loi les ignore simplement. De même que l'absence de mariage, hormis la notion de "concubinage notoire" qui peut être considérée dans certains contextes. 


Donc la polygamie de fait, simultanée ou successive, s'il n'y a pas double mariage laïc, ne peut être reprochée à quiconque. Ni à Mitterrand, ni à Hollande, ni à Chirac, ni à tous les autres moins célèbres mais ayant, en république, les même droits que nos illustres présidents. 


Donc, arrêtez de nous bassiner avec la prétendue polygamie des uns ou des autres (surtout des autres, car je n'ai jamais entendu parler de polygamie pour "nos" présidents).

Je suis sidérée que vous trouviez ça normal, si c'était un blanc je trouverai ça tout aussi détestable et je ne l'appellerai certainement pas un tombeur, ce n'est pas la couleur de peau qui se joue la, c'est une coutume archaïque que j'aimerais mieux ne pas voir dans mon pays, pour tout dire, je ne savais même pas que ça existait ici avant la mort de ce jeune homme. 


Ce n'est pas la question, c'est juste que le statut marital du père d'Adama n'a rien à voir avec les circonstances de sa mort et n'est absolument pas un argument dans le débat sur ce sujet.

Oui c'est vrai mais soyez honnête ce n'est pas compris comme un statut marital (marié ou célibataire ou pacsé, c'est comme ça qu'on l'entend le "statut marital")mais comme un mode de vie et vu que c'est la famille qui est mise en avant comme un symbole puisque c'est sa soeur qui occupe le devant de la scène, on n'échappe pas a cette question qui se serait sans doute moins posée si la famille était restée a l'écart de la bataille. Ça se voit beaucoup plus et comme ça choque beaucoup de gens.... C'est dommage que ce soit la jeune Assa qui porte tout sur ses épaules, puisqu'on est dans les symboles, il vaudrait mieux pour que ces violences soient définitivement derrière nous, construire une histoire qui pourra convaincre et rassembler donc il faut se tenir à l'écart des passions et la famille c'est forcément passionnel, une figure étrangère a la famille, un Malcom x ou un Martin Luther king moderne, moi j'aurais préféré.

Je suis peut être complètement a côté de la plaque mais je parle de Bretagne, loin du quotidien des parisiens, Paris c'est presque un pays etranger pour moi, je n'ai pas les codes...

D'après ce que l'on sait, la moyenne d'enfants par femmes dès la seconde génération d'émigrés est proche de la moyenne française, ça indique un abandon très rapide des modes de vies d'origines.


Pour le reste, je doute que qui que ce soit peu être un symbole inatacable de son vivant, Martin Luther King était un bon exemble ça, il était vu comme un inacceptable extremiste soviétisant de son vivant.

Vous m'avez mal comprise (ou vous êtes Parisien et ça confirme ce que je disais dans mon precedent post)

C'est le détachement qui est important pas le fait d'être irréprochable ou pas. La famille devrait se tenir a l'écart du débat et se protéger des attaques. La surreaction affective dont elle fait preuve (c'est humain, on le comprend) n'aide pas à l'apaisement du débat. Ce que je vois, c'est que le rationnel s'éloigne quand l'affectif s'en mêle, c'est dommage, j'aimerais pourtant qu'on avance, ces jeunes qui meurent, c'est injuste. Adama peut devenir un symbole si beaucoup de personnes peuvent se l'approprier et donc sa famille doit le laisser aux autres, on n'a pas le choix si on veut avancer.

"ou vous êtes Parisien";
Je suis bretono-poitevin vivant à Nantes.

"La famille devrait se tenir a l'écart du débat et se protéger des attaques."
Si Assia Traore avait fait ça, cette affaire aurait disparue dans comme beaucoup d'autres et la cause globale de la lutte contre les violances policières n'aurais pas avancé. Les luttes ont besoins d'incarnation, et la capacité d'Assa Traore a incarner explique la différence entre cette affaire et les autres.
Ce besoin d'incarnation dépasse d'ailleur la question des luttes. Pour réussir à faire apprendre des savoirs qui sont due au travaux de centaines de gens ou aux actions de miliers on racontes des anecdottes incarnées, c'est comme ça que le cerveaux humain apprend le mieux (la pomme de Newton, Henri IV qui dit "suivez mon panache blanc", etc...). Le rationel a besoin d'incarnation pour la mémoire.

"Ce que je vois, c'est que le rationnel s'éloigne quand l'affectif s'en mêle"
Une lutte articule forcément les deux, le rationel ne peu tenir seul que si il n'y a pas de rapport de force et d'opposition préalable. En gros si il n'y a que du technique et de la délibération mais pas de politique. On a souvent besoin de l'empathie vis à vis d'une histoire pour atteindre le rationel et écarter les réflexes concervateurs (par exemples : "ça ne marche pas si mal, pourquoi changer ça pour juste quelques cas").

"Adama peut devenir un symbole si beaucoup de personnes peuvent se l'approprier et donc sa famille doit le laisser aux autres, on n'a pas le choix si on veut avancer."
Assa Traore se place parmis les familles et autres personnes qui luttent pour la justice contre les violance policière. Ce placer dans un rapport collectif se concentrant sur des revendications consensuelles de justices c'est déjà leur démarche. Si c'est l'incanation d'Assa Traore que nous percevons avant tout ça en dit plus sur notre société et sur nous que sur les associations qui demandent justice pour les morts liée à la police.

Alors je n'y comprends rien donc... Je dois être trop vieille, trop bretonne, trop campagnarde, trop éloignée sans doute  de ces questions pour y comprendre quelquechose...Je me tais donc, vous ne m'avez pas convaincue mais ce n'est pas très important.

Ayant vécu en campagne mes 20 premières années et étant breton, et ayant beaucoup de personnes de tous ages dans mon environement, je ne ense pas que ça joue beaucoup. Par contre vous êtes trop cartésienne et vous surestimez la capacité de l'être humain, dont nous, à la rationalité.

"donc sa famille doit le laisser aux autres"


Votre argumentation est particulièrement absurde, voire odieuse. 


Qui parlerait encore de la mort d'Adama Traoré si sa soeur ne s'était pas investie autant? Qui parle encore de la mort de tous les autres, dont les familles, même si elles ont agi, n'ont pas fait autant de bruit? 


Et qui est mieux placé que la famille, quand elle en a le courage, la capacité, l'énergie, la persévérance, pour empêcher un mort, une morte, de tomber dans l'oubli et lui faire rendre justice? 


Comment osez-vous demander à une famille qui a subi un tel événement de se "détacher", de ne pas "sur-réagir", de ne pas laisser "l'affectif s'en mêler"? De "le laisser aux autres"... qui n'ont aucune raison de s'investir autant que nécessaire et ne le feront pas? 


Et, détail: "Je ne suis pas parisienne" (quel argument à opposer face à la mort d'un homme que la situation maritale, le mode de vie voire la moralité... de son père... je rêve!)

Il y en a qui ne trouve absolument pas normal que vous mangiez du porc: cet animal détestable, puant et porteur de maladie.... 

:-)

|Normal| n'a rien à voir dans quelque débat que ce soit. Et question |coutumes archaïques|, vous en pratiquez combien?

Dans la République Française, il y  le Légal et l'Illégal. C'est tout. 

Si ce n'est pas illégal, vous faites CE QUE VOUS VOULEZ.



Qui est ce "vous" ? Je ne mange pas de viande, je ne me sens donc pas concernée.

il me semble qu'un certain Paul Bocuse était bigame. Je vous encourage à lire son histoire et voir le traitement médiatique et institutionnel lié à son statut, que le grand public à découvert à sa mort. 

Cela pour actualiser la fameuse morale des animaux malade de la peste.

Pas loin de chez moi habite une famille de malfrats qui met en coupe réglée une commune depuis des années. C'est curieux, mais personne ne réclame qu'ils soient lynchés. Une explication? La couleur de peau peut être ?


Cet article me semble taper dans le mille puisque aucun parti n'est épargné. Contrairement à ce qui est fait dans le document de RMC on prend du recul et on essaye de comprendre. Plusieurs membres de la famille Traoré ont donc des démêlés avec la justice même si pour une part ils sont liés aux conséquences de l'affaire. Cela ne justifie pas qu'un prévenu soit tué. Adama Traoré était lui même accusé de viol or, en France, on n'est jamais présumé coupable mais innocent. Nous n'aurons ainsi jamais le fin mot dans ce dossier. Cela, non plus, ne justifie pas la mort d'Adama Traoré.

Les médias dominants centrent beaucoup le débat sur la famille Traoré qu'ils abordent comme la famille de banlieue remplie de délinquants dont l'énumération des délits prendrait la journée (sic). Mais pourquoi ce zoom grossissant ? Pourquoi ne jamais se fixer sur l'ensemble des cas, les Steve, Zineb, Cédric, Zyed et Bouna (et combien d'autres) ? Parce que ce serait reconnaître qu'il y a un problème avec l'utilisation de la force dans le pays. N'oublions pas les 27 éborgnés, les mains arrachées, les mutilés, que ce soient des gilets jaunes ou non.

pour résumer; à part l'affaire d'escroquerie qui concerne Bagui Traoré et qui remonte à 2015; tout le reste est lié aux conséquences du meurtre d'Adama Traoré et de l'acharnement politique; policier; et judiciaire qu'ils ont subi pour les faire taire. Recemment Assa Traoré recevait la visite de la police chez elle pour faire pression sur elle et qu'elle annule la manif de samedi.  Et le coup de la tentative d'assassinat c'est du flan; c'est juste une version ameliorée du "outrage et rebellion" que beaucoup de manifestants passés à tabac connaissent.

C’est nouveau de considérer qu’une personne est responsable de ce que font les membres de sa famille ?

Par ailleurs, le délit le plus grave qui est reproché à Adama est le viol. Or, en France, on sépare l’homme de l’artiste. Viol, c’est minimum un César du meilleur réalisateur, je vous rappelle.

Oui, on en était là, juste avant le confinement, souvenez vous.

Il faudrait peut-être expliquer aux Bourdins et Poincarés de tout acabit que s'il y a une affaire Traoré, elle porte sur les témoignages contradictoires à propos l'attitude des gendarmes (en particulier le témoignage des pompiers), sur les causes de la mort de Traoré et sur le discernement dont ont fait preuve (ou pas) les gendarmes au cours de leur intervention.

Au moins à ma connaissance (mais il est possible que je me trompe), il n'y a pas d'affaire Traoré au sens où il serait question de décerner des certificats de bonne conduite à la fratrie tout entière.

Forcement; quand Damien Rieu et ses amis font une action illégale et potentiellement en mettant en danger la vie d'autrui (on se souvient du bateau affreté pour aller "repousser les migrants" et de l'action au col italien); ils sont gentiment escortés par la police; ça aide pour le casier judiciaire.

Quand Badinter a accepté d'être l'avocat de Patrick Henry il l'a fait pour pouvoir plaider contre la peine de mort et non pour défendre patrick Henry .


Il a voulu sauvé la vie de celui qui avait tué un enfant . 


Parce que guillotiner disait-il, c'est prendre un être humain et le couper en deux vivant . 



La cause qu'il défendait - l'abolition de la peine de mort - dépassait le cas particulier de Patrick Henry .


Si plusieurs membres d'une famille accumulent des dizaines d'interpellations au cours de leurs vies, la probablilité que l'une d'elle dégénère augmente aussi. De plus, j'imagine que des policiers qui interpellent des gens avec un tel passif violent sont plus tendus et à même de réagir violemment aussi.

Au-delà du fait qu'il n'est pas question de contester qu'il est extrêmement problématique que l'institution pratique le déni face aux violences policières et refuse de traiter le problème, il faut tout de même se garder de faire de l'angélisme. Cette fratrie a manifestement un petit problème de violence, c'est un fait. Pourquoi le nier ? Ca n'est pas une raison pour mourir lors d'une interpellation, c'est là-dessus qu'il faut insister.

Et que penser de cette défense de la famille ? Adama n'a pas été poursuivi pour le viol de co-détenu... euh, oui, certes, faute d'accusé, celui-ci étant décédé. Mais pourquoi ses frères se sont-ils sentis obligé de tabasser l'homme en question ? 

Je note aussi qu'Assa se défend de subordination de témoin, non en contestant les faits, mais en indiquant qu'elle n' pas été entendue par la justice à ce propos. C'est curieux, tout de même. Pour ma part, si j'étais injustement accusé de tels faits, je commencerais par nier les faits. 

Bref, se dégage de tout cela un sentiment de malaise, alors que je considère bien évidemment que rien ne justifie que son interpellation soit la cause de sa mort, si tel est bien le cas. 

Pour ma part je souhaite que la lumière soit faite sur les conditions de son décès, mais je crois bien que je n'ai pas tellement envie d'en faire un héros/martyr dont je scanderais le nom.

ça me semble confirmer ducoup qu'on a affaire a une famille de malfrat n'est-ce pas ? En quoi est-ce facho de l’admettre ? Adama Traoré n'est pas George Floyd !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.