39
Commentaires

Les Grandes gueules, que de la gueule !

Commentaires préférés des abonnés

Anasse Kazib a participé a l'occupation sans aucune violence du hall de la CFDT et dans le même temps Laurent Berger se voit condamné pour abus de pouvoir suite à la mise sous tutelle violente en 2016 du SCID-CFDT qui n était pas en accord avec sa po(...)

Petitesse et misère des médias-TV

*

Il y a 2 ou 3 semaines, nos chers médias bruissaient d’une cellule de crise à Buckingham, en Angleterre. La reine allait elle prendre position sur le Brexit ? C’est vrai qu’elle n’a pas le droit de le faire. Mais là,(...)

Jamais écouté les GG de mon plein gré, mais je les ai subies ( je pèse mes mots) quatre ou cinq fois dans des taxis, souvent dans des bouchons ce qui permet de savourer dans la  durée ….

Franchement, c'est pas du tout grave de ne pas y être chron(...)

Derniers commentaires

"on ne peut pas gueuler à la fois "sur" RMC et dans la rue "contre" RMC." non car à RMC ça ne parle pas de conviction, ça fait de l'audience; leur émission, ils l'appellent eux-même un show ! ça veut tout dire....ils se permettent (souvent!) de sortir des faux chiffres, mais ce n'est pas grave du moment que ça fait du bruit et réagir.

" Les Grandes Gueules ont souvent mauvaise haleine " ( Finkielkraut, lui même atteint d'halitose )

Les Grandes Gueules est une émission très écoutée, surtout par les Français.es qui effectuent des déplacements routiers pour leur travail. RMC est en continue dans ces voitures-là. Tout comme des bandeaux de BFM sont visibles dans 95% des débits de boisson hexagonaux. Les Grandes Gueules infuse, les Grandes Gueules semble dire le vrai avec la conviction du sophiste. Il ne sert pas à grand-chose d'écrire qu'on n'écoute pas cette émission tant elle est un médium.

C'est le meilleur outil de propagande du pouvoir. C'est Radio Paris.

Ils avaient juste ouvert la fenêtre pour aérer (pfff, ça pue à l'intérieur) et ils la referment (fait froid dehors!). Anasse Kazib en a profité, sans illusion me semble-t-il, il savait que ça pouvait pas durer, il en fera pas une maladie, et d'ailleurs il a pas que ça à faire, non? 


J'ai bon?

à ce propos: Raquel Gariddo; elle est bien toujours à la tv? (juste comme ça)

Jamais écouté les GG de mon plein gré, mais je les ai subies ( je pèse mes mots) quatre ou cinq fois dans des taxis, souvent dans des bouchons ce qui permet de savourer dans la  durée ….

Franchement, c'est pas du tout grave de ne pas y être chroniqueur.

C'est une émission insupportable, qui prétend faire du débat et de l'information et ne fait rien de digne de ces noms.


La non-médiatisation de certaines couches de population et de certaines opinions est un vrai problème, au cœur des préoccupations de tout le monde sur ASI.

Pour autant, dans la mesure où le média dont on parle est une entreprise privée, qu'est-ce qui laisse imaginer à certains qu'il serait envisageable durablement qu'un contestataire soit gardé dans les troupes ? ça arrive dans quelle entreprise ?

Et même ici, où on n'est pas sur un média qui appartient à un milliardaire mais on est quand même sur un média qui a un propriétaire: combien de temps DS ferait-il venir en plateau quelqu'un qui s'oppose à ses propos et son mode d'action ? Je ne dis pas cela pour "attaquer" DS ou "défendre" RMC, je dis juste que ça n'existe pas. Les média, c'est pas la démocratie ( et la démocratie elle-même n'est pas démocratique, c'est dire !) Les partis politiques trient et excluent, les syndicats, les asso militantes … y'a que quand on est consommateur et qu' on a assez de sous pour acheter ce qui est à vendre qu'on se fait pas jeter.


Bravo pour votre démonstration !

Bonjour Bruanne.

Merci d'avoir cité les taxis ! Je me demandais justement qui pouvait bien écouter la radio chaque matin entre 9 heures et midi. Sans être tous des matinautes, il y a quand même quelques millions de gens qui ne peuvent pas se le permettre (j'avais songé aux coiffeurs, aux bistros, aux retraités et aux inactifs, mais en parcourant brièvement quelques études sur le sujet, il semble que ces deux dernières catégories soient plus consommatrices de "télé bruit de fond" que de radio).

En revanche, votre démonstration ne me convainc pas, car ce n'est pas parce qu'il s'agit d'une entreprise privée qu'une radio telle que RMC doit s'interdire ou refuser de donner la parole à des contestataires. C'est d'ailleurs, me semble-t-il, le fond de commerce de nombre de débats spécialisés dans le clash. Le but d'une entreprise privée est de faire du chiffre, de l'audience en l'occurrence, et donc de proposer une offre la plus généraliste possible (sauf si elle ne vise qu'un public bien circonscrit, localement ou par thématique).

Que les débats soient partiels (ou partiaux, rohhh), que les "contestataires" ne fassent office que de faire-valoir ou de caution pluraliste est une autre affaire.

Argumentation séduisante, mais...


"car ce n'est pas parce qu'il s'agit d'une entreprise privée qu'une radio telle que RMC doit s'interdire ou refuser de donner la parole à des contestataires"


Tout dépend de ce que l'on appelle "donner la parole". 


Parce que  si il semble que RMC tende le micro à quelques voix dissonantes, il est aussi patent que dès que ces voix dissonantes ont un discours, le micro est coupé. 


Simplement parce qu'il ne faut pas générer trop de bruit (au sens théorie du signal du mot bruit) qui vienne rendre indisponible ne soit-ce que quelques instants, le temps de cerveau humain disponible pour les spots publicitaires.



Pas sûre que l'impératif publicitaire soit la principale raison qui pousse les médias à étouffer un discours plutôt qu'un autre...

Tout dépend de qui ou de quoi on fait la publicité. 


L'homme qui a réussi sa vie parce qu'à plus de cinquante ans il a une Rolex, ne s'est pas limité à la pub de lessives.

Oui, vous avez raison , mais quand celui qui est toléré en studio ( parce que c’est un produit nécessaire pour capter un auditoire et pour prétendre être objectif) se met à critiquer le patron de la radio en dehors du studio et médiatise ses critiques, ça ne m’etonne pas qu’il se fasse dégager . 


Je ne dis pas que c’et bien, juste que ça peut difficilement se passer autrement. 


S’il est gardé comme chroniqueur les journalistes du média vont se mettre aussi à critiquer le patron dans leurs enquêtes ... et ça passera pas, alors ils diront que le chroniqueur l’avait déjà dit et n’avait pas été censuré...

Bref, c’est jamais simple. 


Et en tout état de cause c’est une émission pas indispensable. 


Oui, c'est pas étonnant qu'un chroniqueur qui sait (devrait savoir) qu'il n'est invité que pour jouer le croûton dans la soupe, se fasse éjecter s'il se met à cracher dedans.

"qui pouvait bien écouter la radio chaque matin entre 9 heures et midi "


Les radio rediffusent toutes les émissions en podcast donc disponibles à tout moment sur internet. :)

Je sais. C'est bien pour ça que l'excuse de Daniel "je peux pas écouter les GG, j'ai matinaute" m'a parue assez faiblarde...

"Je me demandais justement qui pouvait bien écouter la radio chaque matin entre 9 heures et midi."


Outre les taxi(s).


Les ouvriers du bâtiment, je les entends de chez moi, les peintres, les agriculteurs, les routiers, les cyclistes de deliveroo, tous ceux qui ont peut-être besoin de penser à autre chose quand ils sont au labeur.


Ou plutôt ne penser a rien

Comme dit l'autre... Mais dans ma liste, j'ai oublié ceux qui par force, sont "disponibles" entre neuf heures et midi : les malades, les chômeurs, les milliardaires désoeuvrés...

Encore une fois : les medias prives ne sont pas des "entreprises privees" comme les autres mues d'abord par un soucis de rentabilite. Elles sont des instruments de controle politique dans les mains d'une oligarchie. Bollore ou Drahi peuvent parfaitement tollerer qu'un de leur media fasse des pertes tant qu'il permet de continuer a laver le cerveau des auditeurs/lecteurs/spectateurs dans le sens qui leur permet de proteger leurs empires. A cote de ce qu'ils brassent de ce cote la, le cout de fonctionnement d'un media est absolument epsilonesque.

Terrifiant, jamais entendu une seule émission !


M'enfin, qu'est-ce que je pouvais bien faire toutes ces années alors que les grandes gueules passaient à la radio ?



Jamais vu ou écouté les GG. C'est pas ce billet qui va m'en donner envie.

Olivier Truchot et Alain Marschall ne portent pas de cravate. Pour moi c'est un motif d'exclusion. Virez-moi ces rebelles.

Un syndicaliste "puni" pour avoir participé à des actions syndicales... En fait, c'est juste un délit de sale gueule. C'est de sa faute, il n'avait qu'à pas être prolo.



Il faudrait demander à Mathilde Larrère, même si ce n'est pas sa période historique de prédilection, un petit flachebaque sur le rôle et les contraintes du bouffon de sa majesté.


Je crois y voir quelques ressemblances avec les grandes gueules ("g" minuscules) d'aujourd'hui.

Petitesse et misère des médias-TV

*

Il y a 2 ou 3 semaines, nos chers médias bruissaient d’une cellule de crise à Buckingham, en Angleterre. La reine allait elle prendre position sur le Brexit ? C’est vrai qu’elle n’a pas le droit de le faire. Mais là, quand même ? Eh non. Perdu. Il s’agissait de reprendre en mains  deux tourtereaux  qui voulaient s’affranchir de la pénibilité de leur royale condition. Ça valait bien des heures de direct, commentaires, supputations  etc…


Hier, affolement sur les plateaux. Macron venait de faire des siennes en Israël. Diable ! Nous faisait il une « De Gaulle » fustigeant un peuple « sûr de lui-même et dominateur », remettant en cause des décennies de bonnes relations avec l’Etat Juif ? Non, il nous faisait tout simplement une Chirac, accent compris. Chapeau l’artiste ! Mais de là à tourner en boucle la journée durant, supputant ses intentions, la teneur du message, à destination de qui ?


S’il y en a UN qui mérite un ECUMOIR d’OR, c’est bien Pujadas, sur LCI. (Lui qui, entendant que des gilets jaunes utilisaient des « mortiers », {sorte de gros pétard} s’exclamait ; « Des armes de guerre, maintenant » !!


Mais puisqu’il a quitté le public pour le pire du privé (Cf. LE TCHUD : Temps de Cerveau Humain Disponible !..) il peut donner toute sa mesure pour ECUMER l’actualité et n’en retenir que ce qui est  passé entre les trous. Hier, je tombe sur lui vers minuit. Il interviewait  à distance un gréviste cégétiste. Il fallait absolument lui faire condamner les actions coup de poing de la CGT. L’autre, roublard, affuté pour faire de la politique, tournait habilement autour du pot. Et il fallait voir mon Pujadas, pugnace comme jamais, son petit sourire en coin, le coupant, le harcelant, se fâchant : « Mais, les opérations coup de poing » ?

Si notre Pujadas mettait la même obstination à faire sortir les politiques du bois, ce n’est pas la Laisse d’Or mais le Micro d’Or qu’il aurait gagné…




Anasse Kazib a participé a l'occupation sans aucune violence du hall de la CFDT et dans le même temps Laurent Berger se voit condamné pour abus de pouvoir suite à la mise sous tutelle violente en 2016 du SCID-CFDT qui n était pas en accord avec sa position sur le travail du dimanche ; que disent les grandes gueules ?


Autrement dit : "Soumets-toi et ferme ta grande gueule...ou dégage !"


Je crois que c'est le Zeitgeist de notre belle époque...

" Ceux qui ont une grande gueule ont bien souvent une petite tête "  ( P.Dac )

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.