115
Commentaires

Le jour où les chasseurs (et Macron) ont flingué Hulot

Commentaires préférés des abonnés

Si je comprends bien, sa seule action positive ce sera sa démission. Beau bilan !

"On disputera sur le point de savoir s'il aurait dû partir plus tôt, ou rester encore un peu."


Vous oubliez l'option principale: fallait pas y aller. Dès son acceptation, il était évident que ce serait un fiasco. Il est très fort, Macron, et il est en(...)

Pendant 1 an, il a accepté des tas d'horreurs écologiques* et il veut nous faire croire qu'il se retire "droit dans ses bottes".

 S'il avait été aussi courageux qu'il semble vouloir le montrer maintenant, il aurait dénoncé et refusé haut et fort (...)

Derniers commentaires

sur le coup, l'émouvante émotion , m'a fait croire a une déception bienveillante . Et puis en y réfléchissant , faire un coup pareil a ses complices en direct . C'est comme si ils avaient lâché leur chien pour la promenade quotidienne , et qu'il en profite pour s'enfuir ... Vous pensez que tous Lrem en est là , tenu en laisse . Il est temps d'inviter tout les députés LREM en direct ...

hulot un mec de droite pas du tout écolo . combien de véhicule a pétrole ? combien d'heure d'avion pour le plaisir des plages ? comme Artus des zelites , idiotes, et méprisante avec les plu pauvres qui eux sont écolo par manque de fric, quand louerons nous la frugalité des smicardes, es femmes au RSA, a l'ASS ? elles qui ne gaspillent pas le pétrole mais n'ont pa les moyens de manger bio ?? L'important c'est les Hulot, des mâles menteur, profiteurs, laches et incompétent . Qu'a fait ce mec dans sa vie ?  a part vendre TF1 et des gel douche ? 

Une décision "difficile", mais très largement à son crédit, suscitant l'émoi de toutes parts. Une démission qui rappelle l'abandon de Bernard Moitessier lors du Golden Globe en 1968: "Je continue sans escale vers les îles du Pacifique, parce que je suis heureux en mer, et peut-être aussi pour sauver mon âme". Gageons qu'il reste quelque chose à sauver.


L'incongruité du ralliement initial de Nicolas Hulot qui affirme "le problème c'est la société marchande" à Emmanuel Macron "le marchand de l'extrême" est soulevée timidement par Léa Salamé, mais pas d'insistance car l'heure est à la sympathie.


Enfin, ce que je retiens de son discours, en dehors du pathos, c'est que tout ça, c'est la faute à:

- La société

- Les exigences sociales et humanitaires

- L'opposition

- Les lobbies (un petit peu quand même)

- Les types qui jettent leurs mégots par terre

La responsabilité politique, ça n'existe pas. Surtout si c'est les copains qui l'exercent.

C'est nul.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Hulot ou : "Quand le courage c'est de ne pas en avoir" !  Si cette pseudo "difficile décision" est son acte le plus courageux , sa retraite ministérielle n'est nullement méritée .


 Ce qui m'a plu, c'est le coup de pied au cul reçu par Macron le prétentieux. Je sais, c'est secondaire, mais quand même, ça compte...

Ecouter N. Hulot ce matin m'a évoqué très fortement les propos actuels tenus par Yves Cochet ( Institut Momentum ), ayant lui aussi connu les coulisses dorées et nébuleuses du Pouvoir Exécutif il y a plus de 15 ans ...

Entendre deux écolos passés par la case Ministère nous dire qu'on est très mal barrés n'est pas fait pour me rassurer ...

Finalement Hulot aura réussi à mettre de la surprise (la manière de partir) là où il n'y en avait aucune (tout le monde savait qu'il partirait ... ce n'était qu'une question de temps).


J'ai écouté l'intégralité de l'ITW. J'avoue qu'il parait tout sympatique. Par contre, il m'a saoulé avec ses sempiternelles : je ne veux pas participer à la critique du gouvernement.

Preuve, s'il en fallait encore une , que dans le cadre de notre politique actuelle et depuis 1983, rien n'est possible en dehors de ce pourquoi le gouvernement  est en place :le libéralisme debridé au service du seul profit des plus riches .

les ministres sont aussi inefficaces que notre droit de vote ; ils sont un leurre (tres couteux!)qui ne devrait pourtant plus tromper personne !

 merci de cet article .

Une tribune d'Aurélien Barrau d’hier adressée à N. Hulot.


Un appel face à la fin du monde

Bien que cela ne soit pas le sujet principal de la chronique, on apprend, au détour des mots que Nicolino est un "ex- chroniqueur " ? 

Ça y est, la chose est officielle ? Un ex-chroniqueur. Sauf erreur de ma part, ce qui est toujours envisageable, il ne me semble pas avoir été tenu au courant. Comme de la disparition des autres (sauf Anne Sophie). Je regrette de l'apprendre ainsi, au détour d'une chronique, zlors que l'on nous a détaillé sur de longs articles toutes les péripéties du Média.

Bonjour,


Faut pas sous-estimer le pouvoir du lobby des cartouches:

Dernièrement, par un subtil envoi de menaces pas franchement voilées, les chasseurs et le lobby de la barbaque ont réussi à convaincre la Mairesse de Calais d'annuler un festival vegan:

http://www.nordlittoral.fr/99285/article/2018-08-25/le-calais-vegan-festival-tue-dans-l-oeuf

Je pense qu'on devrait tous passer le permis de chasse, ça confère certains avantages.

En plus grâce à Micron c'est moins cher maintenant :-)


Un tour de vélo et me revoilà :

"Désormais, les assassins sont entre eux."


La loi Française a prévu ce cas

"L'association de malfaiteurs est selon l'article 450-11 du Code pénal français, un groupement d'individus formé en vue de la préparation d'un ou plusieurs crimes ou délits punis d'au moins cinq ans d'emprisonnement. "(source Wiki)


L'ange Hulot qui faisait de la voltige avec cette troupe d'assassins a attendu d'être flingué en vol pour revenir sur terre et quitter cette joyeuse bande de vendus, de menteurs et de tricheurs, de faux-jetons etc

Il a lui-même entretenu l'illusion que c'était un club de gens honorables au-dessus des distanciations que les idées politiques imposent, comme si un pot-pourri ne méritait pas finalement son nom.


Et le voilà qui la larme à l’œil vient nous jouer de la décision la plus dure de sa vie. 

Non mais, la décision la plus dure de ta vie, c'était avant, quand tu décidas de donner de la respectabilité à une entreprise de démolition. Alors prend ton kleenex et retournes à tes Ushaïa, retournes à ton écologie pleurnicheuse qui ne fait même pas peur à Bayer et Monsanto


Back on my bike

Incidemment vous nous apprenez que Fabrice Nicolino n'est plus chroniqueur à ASI. Cela ne méritait-il pas une annonce un peu plus formelle ? De savoir si c'est vous qui ne vouliez plus de lui ou le contraire ? En quelles circonstances, de quelle manière ? À moins que je n'aie raté un article où tout ceci était exposé.


Ce genre d'informations m'intéresse aussi. Vous analysez les médias ? Vous en êtes un.

Editorial Juste.

Bravo Daniel Shneidermann

Amitiés


BV

Occitanie et sieste.

Dites camarades, vous allez continuer à discuter longtemps pour, peut-être, vous apercevoir en "fond" du fond que l'on continue, gentiment, à vous prendre pour des cons et que, contents que vous ayez, encore, la parole, vous (moi compris, dans un réflexe quasi pavlovien) alimentiez 

"Réformer de l'intérieur" , y'en qu'on même pas essayé "z'ont eu des problèmes"...guignolades !

Il n'y a pire sourd qui ne veut entendre : Hulot se referre à la responsabilité collective et non à celle du gouvernement ; ce qui signifie que c'est la société civile (dont lui) qui a mis en échec le gouvernement et non l'inverse. Ceux qui ne sont toujours pas à même de modifier leur comportement, ce ne sont plus les gouvernants, mais les gouvernés ; chacun pour soi et ouaf pour la soif.

Rien de grave, doit se dire Macron. Pour remplacer l'écolo "droit dans ses bottes", on pourra toujours mettre Stéphane Travert. Et "en même temps", ça rassurera les milieux entrepreneuriaux sur le côté "pro-business" du gouvernement.

« Il avait prévenu Emmanuel Macron : “je ne veux pas voir de lobbyiste à ce genre de réunion.” Et quand il l’a vu, il était furieux. Il s’en est entretenu avec Macron juste après qui lui a dit : “Je ne sais pas comment ce monsieur est rentré.” Là, il a eu le sentiment qu’on se foutait un petit peu de lui. » 

Témoignage de Thomas Legrand dans Le Monde.


Le moment où les yeux de Hulot se dessillent. Où il se rend compte à quel point on l'a berné, comment il a servi de caution à un gouvernement qui le calmait lorsqu'il avait des états d'âme, des questionnements, avec des paroles lénifiantes et en lui faisant ressortir ses contradictions, inévitables du fait de sa position.


Hulot, en tout cas, est remonté dans mon estime.


J'étais à l'écoute ce matin, et le moment où, au début, il a détaillé les effets cet été du réchauffement climatique, et comment on allait vers la catastrophe, je me suis demandée pourquoi il ne démissionnait pas.

Et bien logiquement, il a donc dit qu'il démissionnait.  Clair !


Plus généralement, le moment où tous les yeux se dessillent. Non seulement la politique de Macron n'a pas de résultats satisfaisants sur le pouvoir d'achat et la croissance, mais en plus, on va dans le mur...

Jupiter dans son Olympe ne se doutait pas qu'on pouvait berner les gens Ad Nauseam.


En tout cas, bonne chronique, DS.



Séquence, démission...

Que d'émotion !

Poil au...

Il n'y a pas que Hulot que Macron a flingué :


-Ses soutiens privilégiés comme les retraités qui voulaient lui donner sa chance à ce p'tit  jeune. Ils n'ont jamais été  aussi mécontents.


-Tous ceux qui croyaient aux baisses des impôts qui se sont retrouvés les dindons de la farce


-Nicolas Hulot, la prise de choix... Il a fini par tuer la poule aux oeufs d'or.


- Ceux qui pensaient se débarrasser de l'ancien monde et qui se sont retrouvés devant les méthodes de barbouzes avec Alexandre Benalla.


La liste est loin d'être exhaustive....


Je pense que Jean-Michel Blanquer devrait commencer par offrir les fables de La Fontaine au "jeune" Emmanuel Macron, qui sont un recueil d'éducation pour le jeune dauphin.

Comme d'habitude : les militants  débarquent, balances leurs certitudes dans leurs commentaires sans avoir écouter au préalable.

« Désormais, les assassins sont entre eux. » — tout est dit !!!


@l@in D.

Pendant 1 an, il a accepté des tas d'horreurs écologiques* et il veut nous faire croire qu'il se retire "droit dans ses bottes".

 S'il avait été aussi courageux qu'il semble vouloir le montrer maintenant, il aurait dénoncé et refusé haut et fort (et précisément) les graves atteintes à l'écologie sous son ministère, quitte à se faire virer vite fait. Il ne risquait pas de se retrouver à la rue me semble t-il, ses petites activités précédentes doivent lui permettre d'être à l'abri du besoin.

Non il n’a rien dénoncé, s’est montré toujours solidaire du gouvernement et maintenant, encore des propos flous, rien de précis, des accusations vagues. 

Il démissionne. Très bien. Mais faire passer ça pour un acte de courage, vraiment non !



* Entre autres :

- Il a accepté la raffinerie d’huile de palme de Total.

- Des aides au maintien de l'agriculture biologique ont été supprimées, certaines ne sont pas payées.

- Il a validé le projet de concession privée de la plage de La Baule pour Véolia.

- Il a accepté de ne pas interdire le glyphosate.

- Il n’est pas intervenu quand la France a voté contre le limitation de la chasse de la tourterelle des bois, espèce menacée.

-Les chasseurs ont été autorisés à utiliser des silencieux.

-Les assises de l’alimentation ont été pilotées de A à Z par la FNSEA et le secteur agro-industriel.

-Les budgets et effectifs des agences de l’eau ont été drastiquement diminués.


etc etc …  


Je ne pense pas qu'il ait essayé de faire passer le message qu'il était "droit dans ses bottes". A aucun moment.


Si il s'était opposé à chaque adversité, il aurait du démissionner la première semaine de son mandat. Est-ce que ça vaut vraiment la peine de faire cela pour casser un contrat d'huile de palme signé par le précédent gouvernement ? Il y a tant de chantiers a ouvrir dans ce domaine qu'il faut bien à un moment "hiérarchiser" ses combats et ne pas tirer son unique cartouche au premier virage.


A vouloir régler tous les problèmes d'un coup et chercher la solution parfaite, on ne fait rien. Perso, je pense qu'il a bien fait de ne pas tomber dans ce piège et de persister.


J'ai un moment cru qu'il arriverait a faire monter l'écologie au niveau d'urgence approprié ; il n'a pas réussi. Si lui n'y arrive pas, ca me laisse peu d'espoir pour les autres, qui n'auront ni son capital sympathie, ni son réseau, ni son expérience.

Les bras m'en tombe.


Son réseau  ? Constitué entre autres de discrets pollueurs et de lobbyiste de la chimie ...


Penser que l'arrivée d'Hulot au gouvernement était une ascension de l'écologie au sommet relève de l'aveuglement.


C'était plutôt l'ascension d'une bulle médiatique ayant atteint son volume critique.


Et lorsqu'elle explose vous concluez qu'elle n'était pas assez gonflée?


15 ans qu'elle me gonflait en ce qui me concerne cette bulle.





Les chasseurs en ont flingué plus d'un !


Vieille et ténébreuse histoire :

A l'époc, 1976, la carte de séjour pour les joyeux étrangers, CE + monde entier ayant des accords, se faisait à la préfecture de Paris, Ile de la Cité, rue Leblanc Paris 15.

Le renouvellement tous les cinq ans et payant. 

Et sur rendez-vous/convocation, j'insiste !


Problème : beaucoup de convoqués sur "rendez-vous" et un seul guichet. 

Résultat, la file d'attente sortait du bâtiment ...


Mais jouxtant notre guichet St Graal :

deux guichets dédiés aux chasseurs avec employés inoccupés vu que personne ne se présentait. 

Et une fois, la dernière, cela a presque tourné à l'émeute.

Ras le bol total, la file d'attente s'est scindée en trois et on a commencé à gueuler devant ces guichets crétins.

Je ne sais pourquoi mais nos demandes de renouvellement ont subi une confortable accélération.  


Nicolas Hulot, quel courage !



L'ambivalence de NHulot :


Ces libéraux au gouvernement sont formidables, mais le libéralisme est incompatible avec l'urgence climatique. Je les aime profondément et j'ai cru pouvoir les faire changer, mais ça reste un gouvernement formidable.


Il est également à noter que NHulot s'acharne à vouloir faire de l'écologie avec des gens de droite qui n'en ont rien à f...


Macron a été très à l'écoute et et avec Philippe on a fini par se comprendre... Oui, ce sont des manipulateurs... pire, des manipulateurs politiques. Etre toujours aussi naïf à 63 ans...

dommage ... il avait au moins le mérite de faire exister les débats par sa notoriété a défaut de se battre pour les gagner. pas sur qu'on gagne au change si un non écolo godillot siège au ministère de l'ecologie, ca sera juste l'EPA de Trump bis.  le status quo laissera place a la regression. ... enfin on peut toujours espérer.

"Je ne veux plus me mentir"

voilà la raison donnée


et donc ce ministre l'était jusque là parce qu'il voulait se mentir



Il n'y en a un qui lui s'épargne ce semblant de conflit de conscience : c'est le plus sympa des collabos de France, Collomb

L'entrée de Hulot au Gouvernement n'a rien changé à l'écologie, et sa sortie n'y changera rien non plus. Force est de constater que la planète est encore plus dégueulasse que lorsqu'il est arrivé.

Que de temps perdu... Que d'incompétence...

Et que de bienveillances vis à vis de ses amis marcheurs qui, en définitive, ont été ses assassins et ceux de l'écologie. Comme si les liens politiques et idéologiques étaient au dessus de l'écologie...

Encore un que je ne regretterai pas, et l'écologie non plus.

Autant faire court concernant l'usage de 'lesmédias' par N. H: Bien vu, Daniel!

Désormais, les assassins sont entre eux. Ce n'est pas d'eux, qu'il faut attendre salut, ou protection contre l'effondrement qui vient. Oui, la planète brûle, et Hulot ne veut plus nous servir d'alibi pour regarder ailleurs. C'est l'essentiel.




Plutôt que finir par plagier "Le comité invisible", auquel (Agamben l'inspirant) je me garderai - quelle que soit ma plus que réticence à son endroit - de faire partager le catastrophisme scientiste auquel vous aurez sacrifié les cinq émissions de cet été, il aurait été préférable de vous aviser qu' avoir négligé d'interroger le terme de fond ôte toute pertinence à votre lamentation. 


Cela dit, sans en oublier de dire bravo à Nicolas Hulot.  




Donc Hulot a pris sa décision quand  Demorand lui pose la question : "pouvez-vous encore rester au gouvernement ?" 


De mémoire, ce n'est pas la première fois que cette question lui était posée.


Et s'il annonce son départ à ce moment-là, c'est que plus ou moins consciemment sa décision était prise . 


Mais serait-il passé à l'acte sans la question de Demorand ?  




"#europe1" ....


Plus qu'un ministre de la transition écologique, il était plutôt un ministre en transit ( du  latin " transitus " : passage )

J'en déduis donc que Gérard Collomb ne sera jamais démissionner. Il y avait 2 ministres d'Etat dans ce gouvernement, ils structuraient et solidifiait le gouvernement. Avec un des deux qui part il devient impossible que Macron ou Philippe se sépare du second.

Du coup, j'ai bien peur que Collomb ai les mains libres pour les 4 ans à venir. Intouchable dans ce gouvernement qui à perdu un de ses pilliers, il ne sera jamais mis en cause, quoi qu'il fasse, quel que soit les accusations, les implications, Gérarad Collomb vient d'obtenir son totem d'immunité.

La rue va devenir dangereuse les amis...

"On disputera sur le point de savoir s'il aurait dû partir plus tôt, ou rester encore un peu."


Vous oubliez l'option principale: fallait pas y aller. Dès son acceptation, il était évident que ce serait un fiasco. Il est très fort, Macron, et il est en train, aussi, de tromper les chasseurs, écoutez le parler de chasse à courre. 


Chez moi, certes, les chasseurs ne sont pas "écologistes", il les détestent même cordialement. Mais ils n'ont aucune amitié pour les viandards. La chasse à courre, ils ne connaissent pas trop (c'est pas trop possible par ici) mais les zozos qui s'amènent en payant et flinguent des ânes (si-si-si! je vous le jure) qu'ils ont sans doute pris pour des lapins, ils sont pas fans. 


Ils savent bien que ces gens là les déconsidèrent (complètement je veux dire) comme les déconsidèrent les autres zozos qui se flinguent entre eux par accident à chaque saison. Ils prennent très au sérieux ces loupés, car les chasseurs (ceux du peuple) sont très mélangés avec les autres populations, et sensibles aux sarcasmes des uns et des autres quand ils se loupent. 


Ils vont assez vite comprendre où vont les amours de Macron (et de Wauquiez, même combat!), certainement pas à la liberté de chassser issue de la révolution, victoiredes manants pressurés pas les seigneurs.

"Qu'importe sur quel caillou il tombe"


Oui... et non, quand même: avaler le glyphosate, et faire un caprice parce que le titre de "meilleur écologiste de france" (j'assume la faute de frappe, cette france là est minuscule) a été décerné aux chasseurs et pas à lui, c'est assez parlant.

Le plus grand ministre de l'écologie qui soit vient de quitter son poste

6 espèces d'oiseaux et un permis de chasse au rabais pour tirefonner le vote des chasseurs et couler la droite plus à à droite que La France A Reculons ont réussi là où le renoncement au non-renoncement de l'énergie nucléaire et au glyphosate avaient échoué


Macron en tous les cas n'a pas raté ses cibles


Je donnerai beaucoup pour entendre les discours alambiqués des chasseurs de service dans les cafés de Picardie et d'ailleurs

Ce que j'aime bien avec les journalistes c'est qu'ils ont oublié que le Nicolas avait blanchi sous le harnais de la communication bien pensée et qu'il les avait tous devancés dans le temps.

Ushuaïa est un métier.

Sa sortie q

0 + 0 = l'action politique de Hulot

Une autre "bonne vanne " qui meurt.

Macron et son Premier Ministre prennent leur première beigne. Sur les mômes qui font des conneries, bien que répréhensible, la technique permet parfois de remettre quelques idées simples en place. Compte tenu de la mauvaise foi néolibérale des susnommés, on va plutôt assister à un déferlement de réprobations sur le mode : "quelle mauvaise éducation, il a même pas prévenu". Le plus intéressant serait un mouvement d'opinion fort en sa faveur, mais là, faut pas rêver. Sinon, on va suivre avec intérêt les tentatives de récupération...

Si je comprends bien, sa seule action positive ce sera sa démission. Beau bilan !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.