102
Commentaires

La leçon d'Aix-la-Chapelle : le virus a muté

Commentaires préférés des abonnés

Au lieu d'ajouter des supputations aux élucubrations des uns et des autres pourquoi ne pas affirmer que dans un pays que l'on prétend démocratique,un traité,avant signature, devrait obligatoirement être soumis à la délibération et à l'approbation de (...)

Moi, ce qui m'a frappée, c'est que depuis deux jours on est assiégés par les démentis, que nous savons désormais tout ce qu'il n'y a pas dans ce traité. Mais personne pour nous expliquer ce qu'il y a. Rien? je veux bien le croire... quoique j'en dout(...)

Est-ce par bêtise, inculture ou volonté d'enfumage que la presse (y compris un site comme @si, sans doute par mimétisme) ne se pose pas des questions qui viennent pourtant tout de suite à l'esprit :


- Quel est l’intérêt d'un traité entre deux pays sur(...)

Derniers commentaires

un peu de memoire 

il suffit de changer les dates et nous voici dans l actualité 

Albert Camus a écrit : « L’appétit de l’argent et l’indifférence aux choses de la grandeur avaient opéré en même temps pour donner à la France une presse qui, à de rares exceptions près, n’avait d’autre but que de grandir la puissance de quelques-uns et d’autre effet que d’avilir la moralité de tous. Il n’a donc pas été difficile à cette presse de devenir ce qu’elle a été de 1940 à 1944, c’est-à-dire la honte du pays. »
(Albert Camus, Combat, 31 août 1944)

C'est ironique l'Histoire quand même entre l'autre clown président qui le jour anniversaire de la royale "decollation" nous fait un remake "du Roi danse" a Versailles et les héritiers du FN qui s'insurgent contre un rapprochement avec l'Allemagne alors qu'il y'a pas si longtemps leurs inspirateurs idéologiques n'avaient pas les même précautions vis a vis de l'autre rive du Rhin.

Oui , je sais , c'est "les crises" , il n'empêche que le texte y est aussi présent et analysé succinctement : Le traité

Finalement Charlemagne c'était un sacré... - la décence m'interdit de le dire, sauf en sifflant


Et comme ce Bernard Monot n'est pas la moitié d'un

Et comme avec Nicolas Dupont-Aignan, inutile de faire deux poids deux mesures...


Tout ça pour dire que ce n'est pas sympa ce traité pour les Espagnols et les autres

Décidément, on n'en finira pas de penser l'Europe à l'aune de Clochemerle

tandis que nos enfants pondent les leurs sans trop se soucier des frontières


“Je parle espagnol à Dieu, italien aux femmes, français aux hommes et allemand à mon cheval.” disait l'autre


Moi je parle leur langue aux hommes et aux femmes que je rencontre - si je la sais

et à chaque mot que je dis, je grandis en esprit

car un arbre en Allemand se dit Baum mais c'est tout différent du boym Yiddish, de l'arbre Français ou du tree Anglais

Dites tree en Anglais et c'est ce chêne au milieu des vallons

Dites arbre en Français et ce sont ces hêtres d'Ile de France, ces châtaigniers des Cévennes, ce petit pin accroché du côté de Crozon... toutes ces images qui peuplent votre esprit

Et si vous dites boom en Afrikaans c'est ce palmier qui peine à croitre à Wuppertal près de la fabrique de chaussures rouges où on danse en battant la terre sableuse

Cette histoire est en effet branquignolesque. Mais quelles en sont les origines ? En pleine crise - et pas la moindre des crises - des Gilets Jaunes, on nous dévoile deux jours avant sa signature un traité avec la RFA, dit pompeusement Traité d'Aix-la-Chapelle.


Aussitôt, mânes de Charlemagne de frémir et complotistes de tous poils de pressentir la belle aubaine. Et l'on nous annonce  que nous n'aurons bientôt plus l'Alsace ( ni sans doute la Lorraine) et qu'en prime nous ne siègerons bientôt plus au Conseil de Sécurité. 


C'était en effet assez farce, à quatre mois des élections européennes. Mais qu'est-ce qui a bien  pu justifier ce carnaval franco-allemand, sinon une fois encore les cachotteries macronesques et cette volonté de faire des coups de communication chaque fois qu'il s'en présente ? 


Il se trouve qu'à la lecture, un traité comme celui-là s'avère un exercice de style des plus vides de sens.  Qu'on n'y voit rien qui débouche sur du fort ou du concert Bref que c'est une de ces baudruches internationales qui font passer le temps aux belles plumes du Quai d'Orsay.


Mais enfin, cela aurait pu être autrement. Et il n'était pas exclu qu'on puisse y trouver des mots qui eussent un sens politiques, voire qui nous engagent vraiment. Quel eût alors été le sens de ce silence si long et si dense autour de ce traité ? 


C'est peut-être ce qu'ont voulu mettre en évidence, avec quelque maladresse, les auteurs de ces fake news. Qui n'ont finalement fait que démontrer que notre France est bien déboussolée ces derniers temps. A ses frontières, comme à l'extérieur. Et bien sûr, en son coeur.

Pour arrimer encore plus  l'Alsace-Lorraine à la France il faudrait supprimer le régime concordataire.

Pourquoi devraient-on payer par nos impôts les curés , pasteurs, rabbins d'Alsace-Lorraine ?

Pourquoi les retraités (ce qui est mon cas) doivent recevoir leur retraite de la Sécu le 9 du mois (en général) alors que pour l'Alsace-Lorraine la retraite Sécu est versée le premier jour du mois (en général) ?

Il y a surement un particularisme de l'Alsace-Lorraine car je me souviens des régionales de 2010 où en France métropolitaine cette région avait été la seule à voter à droite.



  " Si la population savait avec quelle idiotie ,  elle était gouvernée , elle se révolterait "


( Charlemagne, mort à Aix-la-Chapelle le 28 Janvier 814 , alors que  d'autres survivent   en 2019 , mais gouvernent  toujours  avec cette remarquable idiotie )

Diese falschen Nachrichten sind total verrückt und sollte ignoriert werden !!!


Der Erste Aachener Friede.....

Pas d'accord avec votre conclusion. Le traité ne contient pas rien et il n'est pas normal que la presse n'ait pas saisi le sujet. Les traités de libre-échange de l'UE ne sont JAMAIS traités par la presse mainstream et pourtant ils ont une sacrée importance ! Voir l'histoire du CETA, du JEFTA... Le JEFTA, traité le plus récent en date, est présenté comme le PLUS IMPORTANT traité de libre-échange de l'UE. Qui en a parlé ? La fondation de Nicolas Hulot !

C'est de la désinformation pure et simple, très bien orientée, et je suis déçue que vous négligiez ce sujet. 

Concernant le traité d'Aix-la-Chapelle, peut-on savoir s'il passera devant le Parlement ? Ou Macron Ier est en mesure de passer les traités qu'il veut sans approbation de la représentation nationale ?

Est-ce par bêtise, inculture ou volonté d'enfumage que la presse (y compris un site comme @si, sans doute par mimétisme) ne se pose pas des questions qui viennent pourtant tout de suite à l'esprit :


- Quel est l’intérêt d'un traité entre deux pays sur des questions qui sont de la compétence d'organismes supranationaux dont ils sont déjà membres, l'OTAN ("défense") et l'UE ("convergence économique fiscale et sociale") ?


- Est-ce que ces entités supranationales dysfonctionneraient à un tel degré qu'il faudrait ajouter une structure de coopération à un niveau intermédiaire ?


- Quel est l'intérêt du projet d'assemblée parlementaire franco-allemande, dont on parle si peu, par ailleurs, et qui soulève les mêmes questions ?


- Pourquoi renforcer "la coopération et l'intégration" avec l'Allemagne et pas avec, la Belgique, l'Italie, l'Espagne... ?


- Qu'en pensent les autres états de l'UE ou les autres partenaires de la France et de l'Allemagne ?


- Et, sans prétendre avoir épuisé les interrogations, qu'en pensent les peuples ?

En 2018, le dépôt des traités compte plus de 28 000 dossiers. Leur nombre s’accroît tous les ans, car la France signe entre 250 et 400 accords par an. Bonne lecture


J'aime bien votre côté dilueur de soupe a toujours essayer de minimiser l'intolérable, le fait que la France passe tout les ans autant d'accords sans que le peuple ne sachent les tenants et aboutissants d'au moins la moitié n'a rien de glorieux ni normal et ne peut servir d'excuse 

vous n'ètes peut etre pas au courant  : la France est une republique représentative

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ce traité, écrit avec du vent sur du sable, n'est si pas intéressant lorsque l'on évoque Aix la Chapelle et Carolus Magnus.


Ce qui nous a pourris la vie depuis des siècles et continue aujourd'hui, insidieusement, est du fait même de Charlemagne, bien involontairement.


Comment, quoi ? Beinh simple: l'héritage de l'empire de Charlemagne alla à ses trois petits fils.


Le partage, en résumé, imaginez une Europe super Grande France, une Europe super Grande Allemagne et au milieu,

une bande Rikiki d'Europe appelée "Le Pays d'Entre Deux" (Hé oui)

Evidement, les deux "pays" balaises ne tardèrent pas à se foutre sur le pif, et Paf! pour récupérer la bande Rikiki.


Et ce "fabuleux" partage nous a valu les pires emmerdes, conflits et cela continue, encore et encore sous différentes formes...

Autre tentative d'explication dans cette excellente vidéo de la chaine Hacking Social, Les chemins de la censure : https://www.youtube.com/watch?v=hZueeA9b1xY


La réactance, ou la rébellion naïve ?

A propos du traitement journalistique de ce traité d'Aix-la-Chapelle, voir ce grand moment d'info sur LCI où les journalistes commentent l'image en faisant semblant de ne pas entendre les "Macron Démission" scandés par la foule hors champ. C'est Michel Onfray qui leur apprend leur métier en disant qu'il faut aussi écouter le son => LCI Onfray Traité d'Aix-la-Chapelle


Ce n’est pas tant qu’il n’intéresse pas, ce traité, c’est plutôt qu’il est arrivé dans l'actualité pour ainsi dire comme un cheveu sur la soupe, fallait se souvenir qu’il avait été évoqué un an, ou pas loin, auparavant.

Par ailleurs, comme l’impression que ces histoires d’Alasce et Lorraine ou d’ONU sont de charmants paravents aux promesses de convergence sociale et économique, façon de nous dire que l’ordoliberalisme, vous n’y échapperez pas, qu’importe le gouvernement élu ou des gilets colorés ou non dans les rues. 

Sinon, que veut-il dire ce traité à deux alors que nous sommes sensés être une communauté de vingt-sept pays, pourquoi l’exclusion des autres, ils puent ?




les decrypteurs de fausses nouvelles, ha ha. Ce qui est perdu, c'est votre fantasme, qu'on allait y croire, nous on a toujours trouvé ca debile et faux, rappellez vous c'est encore chaud pourtant, mais qd qq chose detruit notre ego ont l'oublie vite, l'étonnement des journalistes à notre haine de BFM et tout les TV et media. vous recommencez la serie bobo je crois des balivernes donc le prolo, le gj, les femmes, aussi .. 'Mais, disruptives lors de leur apparition, ces rubriques se sont depuis banalisées.' 

En marge de la chronique de Daniel, mais un peu pour lui donner du contexte, je vous invite à lire ce jolie combo.

 1 Un entretien à propos des Gilets Jaunes et le malaise des Français.e.s, avec Brice Teinturier, personnage de Cour. Le bonhomme explique le présent par une peur panique du monde, mais certainement pas du système politique français.
C'est du bottage en touche de concours.
On sait le gars rodé pour le préchi précha mondialisation, mais on ne peut tout de mème pas s'empêcher de se demander où qu'y va chercher tout ça.
https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/01/22/brice-teinturier-les-francais-sont-pessimistes-pas-depressifs_5412913_3232.html


Les réactions à cet entretien en défense de Teinturier qui foutent bien les jetons.
https://www.lemonde.fr/idees/reactions/2019/01/22/brice-teinturier-les-francais-sont-pessimistes-pas-depressifs_5412913_3232.html


Il y deux jours, des abonnés du Monde dénonçaient selon eux l'intox des 26 plus riches qui ont autant d'argent que la moitié de l'humanité. Ils écrivaient cela très sérieusement. J'y ai vu les cochons de la Ferme des animaux. Daniel, il faut inviter le directeur du monde pour une émission spéciale.

Au lieu d'ajouter des supputations aux élucubrations des uns et des autres pourquoi ne pas affirmer que dans un pays que l'on prétend démocratique,un traité,avant signature, devrait obligatoirement être soumis à la délibération et à l'approbation de la représentation nationale ( voire du peuple par voie référendaire si nécessaire)?

N'est ce pas la seule question qui vaille?

Avec Macron qui veut savoir qui parle sur les réseaux sociaux, des politiciens de gauche qui s'expriment chez l'extrême droite, un grand débat national, animer avec Cyril Hanouna, pour ne pas répondre aux gilets jaunes. On vit quand même une période assez délirante. Attention quand même, la confiance est la base de tout système social. D’ailleurs, j'écoutais mes amis Alsaciens discuter ce matin, et bien cela ressemblait beaucoup à de l'Allemand...

J'ai une pensée pour les grands médias français pro UE qui depuis une semaine vivent un enfer.

- D'abord le crève-cœur de découvrir que le traité Macron Merkel est une coquille vide. Quand on croit à Bruxelles, c'est pas facile. Autant faire le service minimum sur cette honte.

- Mais ensuite, l'obligation de l'écrire et la décrire dans le détail, cette coquille vide politique, juste pour contredire l'extrême-droite qui affirme le contraire.

La tristesse et l’humiliation. J'en plaindrais presque Quatremer.

France signe sa soumission à l’Allemagne (Todd avait raison,. Ainsi, quand l’euro va s’ecrouler (bientot), les dirigeants français pourrons continuer à marcher avec (sous les ordres de) l’Allemagne.


Ça sent la fin de l'UE... l'euro va-t-il passer 2019? Les paris sont ouverts !

Comme toujours, enfants éblouis, nous regardons le fumée et ses volutes gracieuses, ou pas, qui ressemblent, ou pas à, et nous oublions, vieillards (de la pensée) devenus, de regarder le feu qui l'a fait naître.


Hêtre (tiens!) charme (tiens!) ou chêne (tiens!)...le poète préfère aller se brûler un peu  en allant titiller les délicieuses escarbilles qui devraient pourtant nous réveiller.


Mais le veut-on?

A priori, quand un media dément un mensonge, il est bien obligé de  commencer par relayer le mensonge (pour  pouvoir le réfuter)  et donc par la même il le renforce . 


On comprend l'hésitation des médias à ce sujet .


Quant à ceux qui ont  diffusé sciemment ce mensonge , ils font la démonstration qu'ils ne sont pas fiables  : on ne peut pas les croire ....




 "Pourquoi a-t-il fallu attendre que le mensonge dégaine le premier, pour lire dans Le Monde, le 16 janvier, au-delà de la simple réfutation, l'histoire vraie de ce traité, à savoir que Macron et Merkel s'apprêtaient à faire un grand numéro de com' sous les mânes de Charlemagne autour d'un traité creux, et rogné de partout ?" 


Si je peux tenter une autre réponse. Parce que ça arrangeait bien Macron que l'extrême-droite le fasse passer pour un réformateur, le gusse qui veut changer de paradigme politique à l'échelon européen.

Parce que Macron a été élu par des gens qui croient à - qui profitent de - l'Europe, le "couple franco-allemand" et la mondialisation. On oublie tout le temps le fidèle électorat de CSP+ , pas fana d'équité sociale, société communautaire favorisée par la défiscalisation et retranchée dans les centres urbains, quand on analyse les faits et gestes politiques de Macron.

Macron a tout intérêt que ces gens-là, cet électorat - dont certains sont les  fous-furieux abonnés aux commentaires haineux envers les gilets jaunes dans le Monde - soient persuadés que le président "avance" "joue la carte européenne". Si les fachos sont remontés comme des coucous contre ce traité, ça veut bien dire que Macron fait le job, non ? C'est le point de vue des spin doctors du Président.  Pourquoi démentir ? C'est se tirer une balle dans le pied.

Après, l'Elysée a été bien obligé de suivre le courant, les fatchecks de la presse, les accusations de "rendre" l'Alsace Lorraine. Va pour un communiqué, LA VÉRITÉ, etc.


Moi, ce qui m'a frappée, c'est que depuis deux jours on est assiégés par les démentis, que nous savons désormais tout ce qu'il n'y a pas dans ce traité. Mais personne pour nous expliquer ce qu'il y a. Rien? je veux bien le croire... quoique j'en doute: vu qu'ils ne s'en servent même pas pour se faire de la pub, il est peu probable que ce traité ne contienne vraiment rien. 

D'accord.

N'importe quel frappadingue balançant n'importe quel bobard doit décider de l'agenda.

Et sus aux démentis qui mettent une éternité de 5 (CINQ !) jours à choisir de démentir cette crétinerie au milieu de toutes les autres qui circulent, peut-être simplement parce que celle-ci commence à faire carrière.


Ah si seulement le Monde avait pu sortir un article sur ce traité, il aurait été relayé massivement aussitôt la rumeur sortie, le Monde , vous pensez !


Le fact-checking est donc inaudible à force d'examiner toutes les crétineries (voire saloperies) qui circulent sur le net et ailleurs, bien contentes de prospérer sur un terreau aussi sain que "on nous cache tout on nous dit rien, t'as vu cette histoire dont personne ne parle ?".

Donc ne regrettons pas le crétinisme ambiant qui met tout sur le même plan, et appelle opinion le mensonge.

Ne nous consternons pas de ce monde qui évolue vers un fatras qui ferait passer le film Idiocracy (à voir !) pour une bluette optimiste.


Mais je me suis tu trop longtemps : ASI est une officine qui sous couvert de trafic d'organes d'enfants gère en fait un vaste réseau de pizzerias (ou alors c'est le contraire ?). D'ailleurs le Monde n'en parle pas !

Je lance le chrono dans l'attente du démenti (si il vient un jour...).

Oui mais pourquoi donner l'occasion aux colporteurs de fausses nouvelles de s'en donner à coeur joie ?

Car ce qui semble bien établi, c'est que ce traité ne sert à rien !


Et d'ailleurs qui l'a lu, ce traité ? Qui en avait entendu parler, avant sa signature ?

Vous l'avez même seulement feuilleté, vous qui lirez ces lignes ?

Bien sur que non ! Parce vous vous en foutez et vous avez raison.


Toutes ces gesticulations des politiques, qui n'ont d'autre but que de nous persuader qu'ils font des choses importantes, pour nous faire oublier que sur l'essentiel ils ne font rien (l'écologie par exemple), sont écoeurantes.


Qu'ils donnent l'occasion à des minables d'exister en délirant sur le contenu d'un texte, qu'ils n'ont sans doute eux-mêmes pas lu, n'est rien d'autre que la conséquence de leur incurie.



Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.