16
Commentaires

Et le New York Post retourna sa veste

Entre le 1er et le 8 novembre, le journal conservateur, fer de lance du trumpisme depuis des mois, a progressivement changé de cap à mesure que les résultats favorisaient Biden. Une manière d'éviter de couler avec les mensonges du président sortant.

Commentaires préférés des abonnés

En quoi est-il étonnant que la presse brûle ce qu'elle a adoré ? Voir le traitement médiatique amour/haine des sportifs.


Où sont les campagnes de presse pour critiquer le recul des libertés publiques, le mépris pour la dignité humaine - violences pol(...)

Rien de surprenant. Murdoch sait parfaitement que ses intérêts et celui de sa caste seront tout aussi bien préservés par Biden que par Trump.

Quand aux journalistes, il savent qui remplit leur gamelle, il aura suffit d'un froncement de sourcil du maît(...)

"Ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent", Edgar Faure

Derniers commentaires

Le New York Post va-t-il être le premier à révéler la fausse infection au Covid de Trump ?

pov' ti choux...ça a dû être dur de changer ce cap, alors qu'une victoire finale de l'oncl'Donald n'était pas encore improbable... ça aurait été croquignolet , après avoir félicité Biden, de se retrouver face au maître trahi !!!


Pas question de rétropédaler maintenant, quoi qu'il arrive, et Trump ne va pas se priver d'en jouer : la presse pourrie et bla bla...  Le canard Donald n'est pas encore mort, même avec la tête coupée, il va courir un moment.

J'ai commencé à lire l'article. Au bout du 2ème paragraphe j'ai abondonné. Finalement j'en ai rien à fiche. De plus et bien que ne regardant pas les infos télé le zapping montrait la presence permanente de cette comédie. D'autant que jusqu'à janvier nous allons en être gavés. Bof, le nouveau sera moins vulgaire, pour le reste l'essentiel continuera comme avant sinon ça l'air de faire plaisir à énormément de monde donc tout va bien

Pour éviter une " veste " , il la retourne ....

Certains se satisfont de sa défaite électorale.


D'autres esprits plus malveillants  ( ? ) auraient préféré une exclusion définitive pour éviter une malfaisance résiduelle.


Les gens sont insatiables et jamais contents.

La fermeture éclair encore tiède.


Monsieur Prévost, que voulez vous signifier avec cette phrase ? Je n'ose comprendre ...

"Ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent", Edgar Faure

Rien de surprenant. Murdoch sait parfaitement que ses intérêts et celui de sa caste seront tout aussi bien préservés par Biden que par Trump.

Quand aux journalistes, il savent qui remplit leur gamelle, il aura suffit d'un froncement de sourcil du maître.

Ce genre de farce sinistre est le prix à payer pour avoir un presse appartenant à une poignée d'oligarques.

En quoi est-il étonnant que la presse brûle ce qu'elle a adoré ? Voir le traitement médiatique amour/haine des sportifs.


Où sont les campagnes de presse pour critiquer le recul des libertés publiques, le mépris pour la dignité humaine - violences policières et maltraitance des migrants par ex. - ou l'état d'exception permanent en France ?


Pas besoin d'aller aux USA pour constater l'obséquiosité de certaines rédactions avec le politique qui est au pouvoir pour l'assassiner ensuite. Un comportement de résistant de la 25° heure qui va tondre courageusement les femmes.


 Réécouter Dutronc sur le retournement de veste dans sa chanson " l'opportuniste "

J'ai hâte de voir la même chose avec Macron, la plupart des médias ayant installé le bonhomme, je me demande si on verra ça lors du départ. (Aucune idée du quand, je ne suis pas devin.)

Malheureusement en France on aime beaucoup les anciens présidents il me semble...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.