65
Commentaires

La foire à la farfouille

Derniers commentaires

Cher Monsieur K.
J'ai passé de nombreuses heures (ou presque) sur les images proposées par le Prado via Google Earth,et j'ai remarqué la présence de deux arbalètes à des emplacements inattendus (à mes yeux).

L'une sur la partie enfer du Jardin des délices, l'autre dans les motifs d'encadrement de la descente de croix de Van der Wayden...
Et là je me demande : mais pourquoi donc que ces arbalètes ?
Face à la caméra, des hommes et des femmes du monde entier nous parlent simplement de l’amour, de l’exil, du pardon, de leurs peurs,
de leurs rêves, de la mort, du bonheur…

Exposition au Grand Palais
6 milliards d'autres
Pourquoi toujours utiliser l'adjectif dégressif 'amerlocain'. Parfois je veux bien (séries amerlocaines) mais bon à toutes les sauces, ça devient vraiment pénible ('On voit par là que l'imagerie socialiste soviétique est soluble dans le capitalisme amerlocain'). Et sans symétrie qui plus est; ni de 'coco' ni de 'chinetoc' dans vos articles...

Non vraiment. Arrêtez.
On va enfin pouvoir remplacer la pochette du 33 tours de l'orchestre du club des cœurs solitaires du Sergent Poivre (Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band, pour ceux qui ne comprennent pas le français) qui jouait le même rôle au même endroit !

Ceci dit, cher Alain, il serait souhaitable d’être précis dans les dénominations et de ne pas confondre un vendeur de stèques hachés avec un vendeur de photocopies de stèques hachés, profession largement moins honorable – et nourriture beaucoup moins roborative, vous en conviendrez, sur le site duquel renvoie in-petto votre hypertexte outrageusement fallacieux et menteur !

Non mais sans blague !

***
C'est probablement arriver un peu tard et violenter des mouches que de le relever, mais l'artiste responsable des affiches estampillées Obama n'est pas Obey Giant, mais Shepard Fairey, Obey Giant étant une campagne/un travail global, dérivé d'une de ses premières campagnes, Andre The Giant Has A Posse. Voilà, il fallait que ce fût dit :)
A propos de la campagne de McDo : quand j'ai vu les grandes affiches (une par visage, les filles d'un côté, les gars de l'autre) suspendues au plafond à la gare Saint-Lazare, ces visages très "vrais gens qui vont à McDo ", avec leur lot de diversité, m'ont automatiquement rappelé le nouvel habillage d'Arte (que je trouve réussi) qui s'arrête de temps à autres, pendant quelques instants entre deux programmes, sur des visages là encore divers et variés. Les "vrais gens de McDo" d'un côté, "Les vrais gens d'Arte" d'un autre. Et on a de ça partout : une publicité à la télé montre divers gens, dont on ne pas trop s'ils sont peints ou filmés, disent que leur banque directe "sans frais" est vraiment la meilleure : là encore, des "vrais gens", divers et variés, avec image stylisée ; GAP avait, il y a plusieurs années, présenté un clip avec tous plein de vrais gens divers et variés en cuir ; et les affiches aux élections présidentielles comme celle de Le Pen, avec des vrais djeunes divers et variés (avec la noire de service pour faire croire que Le Pen n'est pas raciste) ; et les témoins de Jeovah qui montrent des mêmes gens divers et variés heureux de faire partie des élus qui vont au paradis ; et les JT qui nous inondent de vrais gens...
Là derrière, se cache l'idée de communauté : que ce soit une chaîne de vêtements, de télé culturelle ou de malbouffe, une banque, ou une religion et un parti sectaires, c'est la même idée : ces vrais gens sont divers et variés, il y a des hommes, des femmes, des blancs, des noirs, etc... mais ils partagent la même idée de ce que doit être une banque, le même goût des hamburgers, des vestes en cuir, de la télé culturelle, la même religion, le même espoir dans le même sauveur qui s'il est élu va aider enfin les "vrais gens" et expulser les méchants immigrés... L'entreprise / le parti ne vend plus un produit, un service, des réformes politiques, elle fait entrer les vrais gens dans une communauté pour qu'ils se sentent moins seuls.
Et là je me rends compte que je suis totalement hors sujet vis à vis du thème de la semaine "les soldes des images", alors je vais essayer de me rattraper en disant que cette idée communautaire n'est pas nouvelle et sent le réchauffé, et que Saint Augustin parlait déjà de gens divers et variés reliés par un même dieu et la même "fraternité chrétienne" ; oui mais voilà: Dieu est mort, le Petit Père des Peuples n'a plus la cote (même en solde) pour unir les gens, et le PSG déçoit ses supporters une saison sur deux, alors ce sont les marques (nouvelles idoles) et la Grand Messe du 20h qui prennent le relais fédérateur.
question à AK: à votre avis, ce tableau sur "la Divine Comédie" n'aurait-il pas sa place dans le "cabinet d'amateur" de G.P ? en tous cas il serait amusant d'en établir également le berstiaire et de faire un "vide-grenier" avec tous les objets ( et monuments bien sûr....) .... je sens que je vais bien m'amuser....
cordialement
G.
Pour Sunny et l'éléphant, je vois aussi l'affiche de "Monsieur N" qui s'en rapproche.
Pas de correction dans la chronique pour le tableau Discussing the Divine Comedy with Dante de Dai Dudu, Li Tiezi, and Zhang ?? ;-)
Je trouve de plus en plus que vos chroniques sont indispensables.
Entre les cv tronqués de F2, la promo brunisiène envahissante et les pub Darty (tiens, toujours la même famille) sur le service publique qui n'est plus sensé en avoir, s'intéresser aux médias devient de nos jours carrément masochiste. Mais grâce à vous, on prend encore plaisir à prendre le métro et à regarder les 4x3, on s'intéresse aux formes, aux couleurs, aux symboles. On compare et on apprécie la forme en oubliant le fond. C'est sans doute vous qui avez la vrai recette d'auto-défense intellectuelle.
Encore merci et à bientôt
encore une chronique géniale... merci KA pour cette larme !
J'ai voté pour le contenu ! J'espère que vous vous êtes bien remis de l'émoi de la semaine dernière...
"...qu'en pensez-vous ? On réclame un dossier à D.S. ?"

Absolument d'accord ! Google est devenu le média de référence, dépassant de loin tous les médias traditionnels en terme d'audience. Le terme de média est peut-être sujet à débat. Medium ? médiateur ? J'ai parfois le sentiment qu'a s'occuper de décrypter les JT ou ce genre de choses, on discute du sexe des anges en passant à coté du tremblement de terre qui révoluitionne tout sous nos pieds et modifie jusqu'à l'idée même de la connaissance.
Par contre, je ne sais pas très bien par quel bout il faudrait prendre le problème. Il faut trouver les bons outils théoriques.

Si l'idée accroche, je reviendrai peut-être avec quelques liens.

Edit: zut, ce message est mal placè. C'est une réponse à Oblivion au sujet de Google ci-dessus.
Voilà, je viens d'acheter l'autoportrait de Dürer au Prado.
Aïe ! Arrêtez de me bousculer ! On n'est pas des bêtes ! Aaaahhh !!!

Je ne sais pas si je suis la seule à penser cela mais je crois que Google mériterait un dossier sur @si.
Vu leur position sur le net entre leurs logiciels libres, le moteur de recherche, leur gestion de la publicité,
Earth, leurs banques iconographiques, etc. nous sommes en droit d'interroger leur hégémonie.
Les autres @sinautes et vous Alain, qu'en pensez-vous ? On réclame un dossier à D.S. ?
Ce tableau est une laborieuse boursouflure... Même en soldes, je lui préfère la pochette des Beatles ( Lonely Hearts Club Band) auquel il semble apparenté. Bon, en même temps, le principe d'une centaine de célébrités artificiellement rassemblées dans une image est presque un genre en soi, et qui mériterait peut-être un petit sujet? Mmh??
Citation : « On voit par là que l’imagerie socialiste soviétique est soluble dans le capitalisme amerlocain. »

Les premières photographie s’inspiraient des tableaux « chefs d’œuvres » des grands peintres classique… (signature d’un traité… portraits…)
Les annonceurs ce sont inspirés des photographies de reportage et d’actualité pour leurs « réclames ».
Les publicitaires ont transcender le genre pour en faire un art !
L’Art de la publicité, a été repris dans la communication politique.

Rien n’est réellement inventé, tout ce transforme et est recyclé.
Pas étonnant de retrouver l’idéologie socialo-sovétique, inventeur de la propagande par l’images.

Je profite de ce post pour faire une observation connexe sur les images animées…

Les grands meetings d’Adolf Hitler et du Nazisme, étaient orchestrés par des metteurs en scène de cinéma à la « Cécil B DeMille » [mais qui à influencé qui] fournissant également des films comme celui sur les Jeux Olympique de Berlin en 1936.

Lors de la campagne présidentiel du candidats Nicolas Sarkozy, j’ai immédiatement pensé à ces grandes réunions hitlériennes (je précise sur la forme, pas sur le fond) dans un décor grandiose avec moult mouvements de caméras (même je crois une Louma).
Mise en scène de l’arrivé du [s]gladiateur[/s] candidat comme dans nos jeux du cirque moderne télévisé qu’est le catch.
L’aigle et la svastika étant remplacé par des logos et un super écran géant panoramique multipliant les images.
Suis-je le seul à avoir remarqué cela ?

Le fond et la forme !

Et pour vendre sa salade, à la foire à la farfouille,le politique doit méditer cela (rime en alexandrins) :
« Il faut vendre l’écrin, qui contient un étron
« Et non le diamant , dans un vilain carton

Traduction pour les nuls : ?

Stan 1000g
je choisis la larme au PRADO.....même en soldes ; comment l'artiste a t il réussi cette magie ???

depuis que je lis les chroniques d'A. KORKOS je me rends compte que je n'ai jamais vu tant de détails sur les tableaux !! j'ai arpenté les couloirs des musées quasi pour rien !!

à l'avenir vous serez obligé de m'accompagner dans mes visites Mr KORKOS !!! je paie l'entrée biensûr ; je ne veux plus rater une seule larme sur un tableau !
c'est dit !!
La vitrine et les étagères du magazin AK ont été malmenées, l'arrière-boutique a même été salie et vandalisée la semaine dernière.
Même après ça, dans les soldes de ce qui reste du stock Korkos, on trouve encore matière à réfléchir...
Merci.
Moi, je déteste les soldes. Mais ici, je me laisserais bien tenter par Le Prado vu à la loupe et Sunny et l’Eléphant.

Je laisse à d’autres le stèque haché. Berk…

Sinon, la grande sœur de l’affiche de Sunny et l’Eléphant, c’est bien sûr E.T. sorti en 1982 !
Je ne connais pas l'auteur des cent personnalités. Je l'ai cherché, en vain. Mais peut-être quelqu'un de plus malin que moi (c'est facile) arrivera-t-il à l'identifier.
De même, je n'ai pas la liste de tous ces personnages représentés et j'avoue ne pas les avoir tous identifiés.

M'est avis que vous pourriez faire un concours ici, et vous offrir des prix : un Carambar, une limande, un tournevis cruciforme, un raton laveur...
J'ai trouvé sur le web anglophone personnellement...

Attention, le lien suivant contient la solution (c'est moins drôle), mais aussi le nom du tableau et d'un des artistes !

Tableau des 100 personnalités

Le nom du tableau est
[quote= ]Discussing the Divine Comedy with Dante


Les auteurs sont :

[quote= ]This 2006 painting by Dai Dudu, Li Tiezi, and Zhang

Et voilà le travail ;)
[quote=Discussing the Divine Comedy with Dante]

Géniale cette photo.
Il y en aurait 103 !
A propos de la peinture "Discussing with Dante" les personnages avec leur nom inscrit.

Je n'ai pas vu si tous y étaient.
Une autre vue du tableau de Dai Dudu, Lii Tiezi, and Zhang avec le nom des personnages.
ah ben voilà, z'avez tout gâché, y'a plus de concours alors !
Sauf qu'il en manque un dans les réponses, y'a plus qu'à trouver celui-là.
C'est n'importe quoi ce tableau. Selon les différentes sources, certains noms sont différents.
Je comprends mieux la présence de tant de personnalités asiatiques maintenant que je connais le nom des artistes et pour certaines, je n'en ai jamais entendu parler :(
Bonjour. Comme d'autres, je cherche à savoir qui est l'auteur du tableau des 100 personnages ?
Libre de droit ? Peut-on la diffuser et sous quelles conditions ?
Une chronique toujours de qualité, fine, drôle et légère ici. Merci M.Korkos. L'image aux cent personnalités, elle est de vous? Et vous ne vouliez pas nous le dire?! Vous savez, il n'y a pas de honte à avoir du talent.

Ah! On en aurait des choses à dire sur l'histoire des panthéons, des anciennes civilisations jusqu'à nos jours... Un petit coup de loupe sur une peinture dont le panthéon artistique respire
- à mon goût - la poussière et l'emphase?
http://www.photo.rmn.fr/cf/htm/CSearchZ.aspx?o=&Total=16&FP=46289493&E=2K1KTSLXVJ45&SID=2K1KTSLXVJ45&New=T&Pic=3&SubE=2C6NU0P9V2MW
A propos elle est de qui l'image aux cent personnalités ?
A part les chédeuvres et autres familiarités, Alain, je ne vois que du bon dans vos bacs à 1 euro, c'est vrai, à cent sous, c'est pas cher.
Juste un truc, vous fournissez le décodeur avec le "tu m'reconnais", parce que j'avoue déjà qu'après avoir tenté de l'imprimer dans son entier, j'ai de la peine à reconnaitre tout le monde.



http://anthropia.blogg.org
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.