7
Commentaires

Jorge Ramos, le journaliste star des latinos américains qui ose affronter Trump

Les remous de la campagne de Donald Trump, désormais bien installé en tête des intentions de vote aux primaires républicaines, continuent. Cette fois, c’est l’expulsion du journaliste mexicano-américain Jorge Ramos d’une conférence de presse qui fait polémique, sur fonds de concours de Miss Univers et d’accusations de conflits d’intérêt. Un journaliste que ses confrères, particulièrement critiques, et Trump semblent découvrir, alors qu’il est l’un des plus célèbres du pays… auprès de la communauté latino, forte de 55 millions de personnes.

Derniers commentaires

ce mr Caputo est exemplaire de la naïveté des exécutants de l'ordo-libéralisme, qui exécutent les basses oeuvres de l'oligarchie : On peut tout à fait travailler sans biais idéologiquel. Mais qu'est ce qui l'empêche de poser les questions pourtant évidentes de pertinence de Ramos à ce démagogue de Trump ? Rien n'est si aveuglant que la stupidité des déclarations de Trump, le débat politique étasunien vole bas malheureusement c'est un minable combat d'égos, rien des nécessités politiques et des attentes populaires n'émerge .
Bon article plaisant à lire.
Nous devons nous défendre d’allégations débiles de prise de parti, et Ramos ne fait que les conforter, à tort… On peut tout à fait travailler sans biais idéologique. Je le fais depuis des années et continuerai à le faire, déclare sans rire Marc Caputo de Politico.
Constatons d'après ce lien (figurant également dans le texte de Vincent Coquaz) la parfaite objectivité des journalistes de Politico, version européenne, concernant l'Europe et la Grèce.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.