90
Commentaires

Deuil d'un enfant : la macronie et ses maîtres

Commentaires préférés des abonnés

allez savoir si les fraudeurs, les assistés, ne vont pas profiter de la mort du gosse pour tirer leur flemme le plus longtemps possible, exploiter le système, tirer sur la corde, se la couler douce douze jours, se complaire dans une douleur morbide q(...)

Tout est tellement glauque dans cet épisode lamentable. On ne sait plus où donner de son mépris. Pas un seul LREM pour faire remarquer non pas que ce refus était indigne (ils s'en foutent)... mais tout bêtement qu'il pouvait leur coûter cher, puis to(...)

Alors moi, je vais parler en connaissance de cause! Il y a un peu plus de 6 ans, j'ai enterré mon fils, il avait 25 ans. 


C'est évident que la seule chose à laquelle on pense dans ces moments là, c'est comment gruger son patron et son entreprise.(...)

Derniers commentaires

La Macronie a aussi quelques autres maîtres en cynisme, quelques ordures comme ce Wilbur Ross, le secrétaire au commerce de Trump qui a déclaré à FoxNews que l'épidémie de coronavirus est une opportunité commerciale pour les entreprises nord-américaines.

Pendant ce temps, les élites chouinent avce force devant les permanences LAREM aux vitres brisées.

On voudrait penser qu'il y a des mains dans la figure qui se perdent, mais elle sont arrachées.

On voudrait poser leurs vitres brisées à côté des vies brisées.

Je vais me faire taper sur les doigts, mais j'aimerai souligner un point qui me semble important dans le raisonnement de DS : l'idée qu'avant de demander une révision du vote, le Patronat a calculé les coûts avantages que l'allongement du deuil provoquerait. Et que c'est l'unique raison de la relance de ce vote : s'acheter une humanité.


Or, et cela va certainement choquer, mais les patrons sont également humains (spoilers). Cela ne veut pas dire que ce sont des anges, qu'ils font preuvent d'"humanité", au sein que sont des samaritains. Non, ils sont simplement, biologiquement, psychologiquement, des êtres humains. Qui, spoilers again, peuvent éprouver de l'empathie.


Qui plus est, je pense que la majorité d'entres eux ne pensent pas être des salauds, qui se repaissent de la misère du monde. De leur point de vue, ils sont du bon côté du manche et contribuent à LEUR vision de la société. Et ils ont, peut être, des enfants.


Et ces personnes, que l'on peut critiquer autant que l'on veut, peuvent, parfois, parler comme des humains, et pas uniquement comme des sombres calculateurs. Ils peuvent, malgré leur statue, leur logique capitaliste, considérer qu'une personne qui souffre de la perte d'un enfant à le droit à plus de jours de congés. Même si cela "pénalise' l'entreprise. 


Je ne dis pas que c'est la raison qui les a poussé à écrire ces tweets, je dis qu'on ne peut pas ignorer cette possibilité. Et qu'affirmer que cette démarche est uniquement financière et pour s'acheter une réputation, est un raccourcit, uniquement fait sur la croyance qu'on a d'eux. Penser cela, c'est tomber dans un biais de confirmation assez douteux, qui revient à déhumaniser l'adversaire, et ne peut l'imaginer, simplement comme un être humain, capable d'actions sur laquelles on peut être d'accord. Ils sont criticable, aux démarches condamnables, mais humains, loin d'une caricature dans laquelle il est facile d'enfermer ceux qui les condamne. 


Pour extrapoler un peu, cela ressemble aux raisonnements des conspirationnistes. Forcément, les hommes politiques ne pensent QU'A leurs intérêts, ils sont FORCEMENT manipulés. On oublie qu'ils ont aussi une morale (pas forcément la nôtre), et des idéaux (pas forcément les nôtres). Je pense par exemple que Macron est profondément idéologique, et pas uniquement manipulée par des forces économiques (je ne nie pas qu'elles existent). L'imaginer uniquement pendu aux ficelles du MEDEF me semble être grossier (je ne dis pas que vous le dîtes, mais cela s'entend) et contre productif.


Résumer son adversaire à une caricature offre une posture morale rassurante, mais c'est surtout un moyen facile de s'affranchir d'une vision moins binaire du réel.

Et en plus, comme ils se sont fait retoquer la "circulaire Castaner", ils vont ressortir en lambeaux des municipales, car le Peuple, qui est méchant et rancunier, va pas rater une aussi belle occasion, ma pov'dame !

"une erreur collective"

l'erreur collective a surtout été de mettre ces tarés au pouvoir...

A écouter ce matin sur LCI, Mounir Mahjoubi, exceptionnel encore une fois.

Il dit que les députés LAREM ont voté contre car 12 jours c'est pas assez et qu'ils veulent passer à plusieurs semaines. Tout juste exceptionnel.

Cette Mauborgne me parait louche.


Personnellement ,  je ne la vois pas d'un bon oeil.

Et au MEDEF ils disent quoi de la réforme des retraites ? 


Moi,  ce revirement, il me dit aussi une chose : c'est que ces gens ne travaillent pas. Mais vraiment pas du tout !


Si on est élu EN MARCHE et qu'on a comme seul argument pour s'opposer à un projet de loi que c'est pas cool pour le MEDEF, la moindre des choses c'est d'en avoir effectivement parlé avec le MEDEF auparavant, non ? 


Sinon c'est vraiment très con : ils ont loupé l'opportunité d'une loi qui fait consensus, ce qui est très bon pour la com', l'unité nationale dans les valeurs de solidarité c'est beau !


Ils décident pour tout le monde sans avoir parlé avec personne ces gens. Ils bossent pas.


Et en plus, leur porte de sortie elle est toute naze.

Ils auraient pu garder la tête haute, se réjouir de l'humanité des patrons et leur suggérer d'offrir ce congé à chaque fois que cela se présente… tout en disant que pour les structures où ce serait trop sensible ou  pour les salariés qui n'en veulent pas, la loi à ce jour n'impose rien.


Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

On assiste ce matin dans les médias à un exercice de minorations des faits : les députés seraient des godillots sous l'influence d'un pouvoir déconnecté des réalités.


Derrière l’apparence d'une condamnation sévère se dissimule une volonté d'excuser tout cela. Même si certains parlent d'ignominie, on lit et on entend qu'il s'agit d'un cas de non perception de la réalité. On frise la circonstance atténuante.

Cette machine médiatique molle me tape sur le système tant j'ai le sentiment qu'elle pourrait minorer les pires actes de l'Histoire.

Et si au contraire cet amendement avaient été refusé en conscience ? Ça ne vous traverse pas l'esprit ? Et si ceux qui nous gouvernent se sentaient supérieurs à nous et considéraient qu'ils ne seront jamais affectés par les lois injustes qu'ils votent ? 

Et si Macron est sa cour se sentaient essentiellement supérieurs aux Français tels les hommes devant le reste de la Création ? C'est crétin ? Peut-être bien. Sauf que je viens de relire Le Paradis perdu de Milton et que, ben, ça ne me parait pas si crétin que ça.

"Tu m'a(s) devancé" ...viré !

Mauborgne....

Peut-on suggérer qu'elle a pas mal manqué de clairvoyance?....

Alors moi, je vais parler en connaissance de cause! Il y a un peu plus de 6 ans, j'ai enterré mon fils, il avait 25 ans. 


C'est évident que la seule chose à laquelle on pense dans ces moments là, c'est comment gruger son patron et son entreprise.... Parce qu'au moment ou ça m'est tombé dessus,  brutalement autour de moi, la terre s'est arrêtée de tourner, ma vie ne ressemblait plus à rien, j'étais incapable de penser, à rien, juste le vide terrible, et une seule et unique pensée: ne pas s'écrouler, continuer à tenir debout, continuer à se lever le matin. 

Cette date de fin 2013 a marqué à tout jamais le premier jour du reste de vie, et c'est vrai que quelques jours de plus, juste pour se reprendre, pour relever la tête, pour réapprendre à vivre autrement, ce n'est pas forcément un luxe. 


J'ai eu au cours des 6 mois qui ont suivis, 3 arrêts maladie d'une semaine, à la suite de quoi j'ai reçu un courrier de la sécu qui me prévenait qu'une enquête allait être diligentée auprès de mon généraliste car j'avais des arrêts maladie qui ne semblait se rattacher à aucune pathologie.......... Déjà j'avais trouvé ça glauque, mais la fureur de mon médecin traitant a été telle, quand je lui ai montré le courrier, qu'il n'y a jamais eu de suite........


La réaction des députés me laisse absolument sans voix; ces gens-là ne connaissent rien à la vie, rien à l'humain, mais bon, c'est malheureusement dans la droite ligne de ce que l'on voit chaque jour qui passe...... Je leur souhaite de ne jamais être confronté à ce drame............


"Madame S. Mauborgne  n'est ni de droite, ni de gauche, elle est là ou on la pose " ( d'après G. Bedos )


Variante :  Madame S. Mauborgne n'est ni de droite, ni de gauche, elle est là où ça rapporte.


autre Variante : Madame S. Mauborgne n'est pas de droite, et encore moins de gauche.

Source wikipédia : Sereine Mauborgne a été élue municipale à Coulaines sur une liste divers gauche-écologiste de 2001 à 2003. Aux élections municipales de 2014, elle est deuxième tête de liste à Cogolin, sur une liste tendance gauche plurielle. Confirmation : à LREM la ragougnasse peut être dégustée à base d'intrants ET de droite ET de gauche.

beurkkkkkkkkk!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Le MEDEF serait influent ? Vraiment ?
Ne sont-ce pas les GAFAM, les structures internationales, qui tiennent le haut du pavé, qui dictent sa feuille de route à Macron ?
Le MEDEF m’apparaît comme une chose surannée, le pins corrodé "1 millions d'emploi" sur une veste élimée ; c'était il y a trois ans, c'était il y a une éternité. Le jeu en duo de l'ex et de l'actuel tenancier du MEDEF les a fait sortir de l'oubli le temps d'une tragédie tellement actuelle et désespérante. Chacun retournera dans son cocon ouaté.

Je ne sais pas pourquoi Macron a fait sa sortie, je m'en moque. Je constate juste que son électorat le moins fortuné se lève toujours plus à contrecœur chaque matin à cause de cette désormais certitude que l'avenir ne sera pas radieux.

En fait on avait pas compris :

https://www.youtube.com/watch?v=NP_ocBFOklE

Merci pour cette remarquable chronique qui tombe bien, juste au moment du renouvellement de mon abonnement.

Une erreur certes,  mais une erreur argumentée et réfléchie, débattue avec l'opposition.

Entre Belloubet et Pénicaud, c'est fou le nombre d'erreurs ou de maladresses chez LREM.


Je n'ai pas souvenir d'autant de compassion de la part de presse pour les "maladresses" des ministres de Hollande.


Au final, un beau spectacle de marionnettes... Voir le Médef tirer les ficelles de Macron qui lui-même tire les ficelles des députés, ce serait presque joussif si le sujet n'était pas si sérieux.


Mais si ca continue comme ça, en 2022, ce sera hélas un spéctacle de marinettes. Beaucoup moins drôle, même en prenant les choses avec cynisme.



QUIZ !


Sereine Mauborgne


1) Sociopathe

2) Psychopathe

3) Députée LRM

Oui, c’est exacte ça, comme je l’écrivais en commentaire sur un autre site, la minIsère, si elle voulait prouver que son gouvernement était aux ordres du patronat, elle ne s’y serait pas prise autrement. Je rajoutais le qualificatif de « gourde » à son endroit, tant elle a oubliée de penser par elle-même. 

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Mais Macron fait un cadeau à Geoffroy et à ses pairs : ces congés de "deuil" seront pris en charge par l'assurance maladie... ai-je entendu ce matin sur F. Inerte... 

Ceci dit, tout le monde finit par savoir que le p'tit Macron, le crétin d'en haut, n'a absolument aucun pouvoir, ni en France où il est pieds et poings liés par le patronat, ni ailleurs, où il est pieds et poings liés avec l'U.E.

Les prochains seront les mêmes... si rien ne change !

A nous de secouer le cocotier.

Vous n'allez tout de même pas lancer le slogan "Tout sauf Macron !"

Car, hein, imaginez un deuxième tour Macron-Le Pen ...

Quoique... Faut savoir ce qu'on veut. Moi, l'ai voté Le Pen au deuxième tour en 2017 (après avoir voté Mélenchon au premier tour) et je ferai la même chose en 2022 si le même sitauation se présente. Juste histoire de ne pas me sentir complice des éborgneurs. Si je m'étais abstenu, je ne me sentirais pas à l'aise dans mes baskets. car je suis convaincu (à tort ou à raison) que si la mèrre Le Pen avait été élue, les flics ne se conduiraient pas comme ils le font aujourdhui avec les manifestants. Et je suis également convaincu qu'aucun autre président que Macron n'aurait causé la naissance du mouvement des Gilets jaunes.

Bon, allez, c'est moi qui m'y colle : "Tout sauf macron !"

Julot, on sait depuis longtemps que t'es un sale facho !

Moi, j'ai voté blanc au second tour et j'en suis fier !

Ni la peste, ni le choléra 


...bon, la prochaine fois, je voterai peut - être ( au second tour ) pour la peste en fin de compte ( si je réchappe au choléra ) ...et si j'arrive à m'y résoudre


;-)

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

J'ai aussi voté blanc au second tour et j'en suis ravie... C'était la 1e fois que je m'abstenais... Macron, c'est la Pen en soft. Donc ce sera sans moi. Je me radicalise de plus en plus... en passe de devenir anar et de compter un peu sur le chaos pour y voir refleurir de meilleurs jours. Je suis de toutes les luttes, avec les Gilets Jaunes de ma ville que je soutiens, avec les grévistes, que je soutiens, avec les antifas... que je soutiens... Et si j'étais capable de prier, je prierais pour voir une VRAIE révolution en France... mais ça n'est pas avec un paysage politique pareil, ni avec un paysage médiatique pareil, ni avec le capitalisme échevelé qu'on y arrivera.

Le patron étant moins le Medef que l'Afep, le lobby des grands patrons, bien contents de laisser Roux de Bézieux s'agiter dans la lumière...

Ah, ouf et re-ouf. Je m'étonnais de votre naïveté sur Twitter l'autre jour lorsque vous sembliez vous réjouir d'un sursaut d'humanité chez les médéfiens dhier et d'aujourd'hui. 

Voilà un matinaute qui me rassure un peu, cher DS. Mais juste un peu car il  eut été intéressant de rappeler aux asinautes cette fameuse maxime de Parisot déclarant que "L'amour étant précaire, pourquoi la vie ne le serait-elle pas?". Do you remember ? Yes, you can, Daniel, you can. Merci d'avoir relié ce billet à l'excellente émission d'ASI qui avait pour invitée exceptionnelle Barbara Stiegler décryptant les fondements mêmes de la doxa néolibérale. A voir et à revoir à l'envi.   

Une seule réaction à cet épisode qu’aucun mot, même ordurier, ne peut qualifier : vomir.

Tout est tellement glauque dans cet épisode lamentable. On ne sait plus où donner de son mépris. Pas un seul LREM pour faire remarquer non pas que ce refus était indigne (ils s'en foutent)... mais tout bêtement qu'il pouvait leur coûter cher, puis tous à s'accuser en se battant le flanc, au froncement de sourcil de "leur" président, le même président réagissant au quart de tour à un froncement de sourcil du Medef, lequel a "fait ses comptes", excellent rapport qualité/prix, ce serait bête de s'en priver... et en plus on peut commencer à lâcher macron sur un truc qui mange pas de pain. 


Tout ça pue le cynisme encore  plus que d'hab, et pourtant on aurait pu se croire blasé. 

Cet épisode confirme le fait que les députés macronistes n'ont aucun avis tant qu'ils ne connaissent pas l'avis du chef puis, ensuite, l'avis du chef. Il sera intéressant d'entendre la langue de bois qu'il vont devoir déployer pour justifier leur retournement de veste en espérant que des journalistes politiques leur poseront clairement la question. 

Ce serait risible s'il ne s’agissait pas de la gouvernance du pays.

La Macron pousse le cynisme a une hauteur encore jamais égalé. Les arguments des membres de la majorité pour justifier le vote 'contre' étaient a vomir .



Ils sont dans un autre monde, déconnecté du réel et suivent comme de brave toutou le capital, tout faire pour  la croissance.


Décidément quand on pense qu ils ont arrêté de creuser, voilà un nouveau trou ...

Cett 'Madam'  Pénicaud

Spécialiste du fiasco

Est un vrai bourricot

qui finira en asticots !


Quant à S. Mauborgne, elle a une vision de l'avenir légèrement amputée, et fait preuve d'un déficit cognitif aggravé.


On pouvait penser que les macronistes avaient touché le fond. Mais, ils creusent toujours....



allez savoir si les fraudeurs, les assistés, ne vont pas profiter de la mort du gosse pour tirer leur flemme le plus longtemps possible, exploiter le système, tirer sur la corde, se la couler douce douze jours, se complaire dans une douleur morbide quand il faudrait au contraire aller de l'avant, positiver, foncer, et que rien ne vaut pour cela, on le sait, la thérapie par le boulot, pour s'adapter, encore et toujours, au monde qui bouge, lui, et ne regarde pas en arrière. 


Quelle merveilleux résumé de la pensée Macroniste !  cynisme inhumanité et suspicions généralisé poussé à son paroxysme comme l'illustre chaque jour leur mentor 


merci Daniel

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.