122
Commentaires

Débattons sur le débat

Commentaires préférés des abonnés

A la télévision, il n'y à qu'un lieu de débat

J'entends un journaliste qui connait le sujet, pose des questions et s'efface en laissant ses invités developper leurs arguments sans les interrompre et débattrent entre eux : Russia Today, Interdit d'inte(...)

Splendide la couv du Figaro. Les Arabes de service sont de sortie, soigneusement triées pour leur appartenance bourgeoise et leur conformité à la pensée dominante. On est pas racistes, on a des amies noires !

Evoquer Mabrouk et Goldnadel dans la même rubrique :  ma tension monte, ça y'est mon week-end est foutu....

Derniers commentaires

L'argument le plus stupide pour défendre la cancel culture c'est qu'elle ne sert à rien (en plus).


Bravo à Daniel de l'avoir trouvé.

J entends l interview ce matin sur france culture soit disant sur l impossibilité de débattre aujourd'hui, je ne connais pas spécialement les personnes interviewées mais à partir du moment où Nathalie Heinich traite un universitaire ( de Lagasnerie je pense) qui n a pas la même opinion qu'elle de "petite frappe" Je me dis que sa crédibilité est bien entamé. Et comme Erner ne relève pas la contradiction (ce qu il n aurait pas manqué de faire en d autre circonstances) du coup je me dis que sa crédibilité est aussi bien entamé.... Du coup j éteins le poste... Et ça va mieux. 

Le PAF pue, de plus en plus.

Comment trouver les mots pour qualifier tant d'outrance et de caricature ?


Regardez, ce sont des femmes, ce sont des arabes, peut-être même sont-elles musulmanes, ou leurs parents le sont, ou leurs grand-parents (comme le grand-père de Darmanin, sa deuxième caution morale après sa mère femme de ménage). 


Et pourtant, aucune ne porte le voile, toutes sont maquillées, habillées avec des vêtements qui mettent leur corps en valeur, et portent des talons hauts. Elles n'ont pas peur de se dresser devant l'islamisme radical malgré leur "arabité". "Arabité" qui n'est pas dite mais évidemment au coeur du propos (cela est-il développé dans l'article ?). En voilà une belle injonction.


Qu'elles soient femmes, arabes, musulmanes ou quoi que ce soit d'autres, cela ne fait aucune différence. Ces "différences", ces "aspects de la diversité" comme on dirait ne cachent pas l'équivalence de ces femmes avec les Zemmour, les Praud, les Dickens. Soyons universalistes dans la définition de nos ennemis.


André Gunthert pourrait probablement nous faire une analyse plus en profondeur de cette image grossière, elle a peut-être plus à dire qu'il n'y paraît. Il manque tout de même la poupée barbie Malherbe. Ah non, elle n'est pas arabe.

Je suis désemparé, médusé, stupéfait.


 Un grand bienfaiteur de l'humanité, un vrai philanthrope, l 'ex- nouveau sauveur de la France vient d'être mis en examen.


" Association de malfaiteurs "  ! Mon Dieu, Marie Joseph ! Notre ex-Protecteur !,  Notre Ange Gardien ! Notre Nicolas chéri,

après 13 ans de combat admirable : mis en examen !


Heureusement, un Grand Intellectuel vient le soutenir : Christian Jacob !


Mes amis , prions pour que l'institution judiciaire retrouve son bons sens .

 

Prions pour que le nouveau Garde des sceaux,  qui a un sens éminent de la Justice ( et des honoraires ) lui vienne en aide !

Je vois Mabrouk et Goldnadel, les deux plus mal nommés du PAF. D'ailleurs, je me demande ce qu'ils y font si ça n'est à jeter de l'huile sur le feu médiatique et politique, eux-mêmes en complète perdition depuis que Macron drague à droite/toute. 

(mabrouk = heureux, bon)  (geldnadel = aiguille d'or ... il a dû angliciser son nom ce méchant con).

Désolée d'être si vulgaire...  mais je me venge comme je peux ("vous me faites chier, m'a écrit le Pdt du syndicat de la copro dont j'espérais qu'il n'était pas aussi con que certains de nos contemporains)... Lui semblait supposer que les rapports étaient délétères dans la copro. par ma faute.

En effet, les rapports se tendent... Ils doivent tous regarder les deux mal nommés du PAF. 

PS... un journaliste de mon service, lorsqu'il parlait de Régis Faucon, précisait systématiquement derrière : "le mal nommé"... je n'ai donc rien inventé !



Les commentaires se focalisent sur ces malheureuses chiennes de garde qui n'ont manifestement pas lu "L'art de Perdre".


Pourtant la cause du champ de ruine qu'est devenu celui du débat est à chercher dans la main mise d'une poignée de milliardaires sur tout ce qui permet d'influencer (pour ne pas dire fabriquer) l'opinion : TV, Presse papier, instituts de sondage...


Tant que ne sera pas constitutionnalisée l'interdiction des médias privés (et de la publicité comme source de financement), nous pourrons débattre éternellement - et en vain - du rôle d'un tel ou d'une telle.


Je précise que l'alternative au média privé n'est pas le média public, mais le média citoyen ; sous forme, par exemple, de coopérative de producteur/et ou d'usagers.


Je pose ça là, sans y avoir vraiment réfléchi, (ce que je ferai plus tard): dans la photo  de famille du FigMag, on ne voit que des femmes (et de 1) et que des femmes issues de la culture muslim (et de 2). Et ça m'interpelle. 


J'y vois comme un hiatus, mais comme je ne saisis pas tout, j'aimerais qu'on m'explique ce que pourrait signifier cette "cabale" anti-muslims portée par des femmes à l'ADN culturel à priori muslim. 


Je n'exclue pas d'être dépassée par "la vie comme elle va", mais comme j'arrive toujours à faire mes mots-croises et mes Sudoku sans problème, je m'inquiète de comprendre ce qui me semble incohérent ou incompréhensible. 


Par avance, merci.   

A mon avis voici le niveau des belligérants:

Claque, claque, claque...cliquez ici!


Ces Madames Combattantes ne me font pas peur.


J'en ai connu des vraies combattantes. Elles ne se sont jamais affichées une fois la guerre terminée.


Néanmoins, je vais ajouter une deuxième rangée à mon mur de briques de lait sans télétravail.





Il n'y qu'a voir les emission de @ASI : plus de débat ; que des gens (sauf rares exceptions) de gogoches qui sont tous d'accord.
La diversité d'opinion a completement disparu de @ASI, plusde ligne jaunes un peu décalé : que de l'intersectionalité crasse et regressive.

Comment vous dire ce que m'inspire cette une du Figaro magazine... 

D'où parle-t-on ? Quel est le message qu'on veut nous faire passer ? 

Regardez ces femmes. Elles sont toutes Arabes, mais elles se mobilisent contre l'Islam radical (sous entendu contre l'Islam tout court...) Voilà de bonnes maghrébines bien assimilées comme il faut et qu'on ne peut pas accuser de racisme (sous entendu, et nous non plus d'ailleurs...) Voilà l'exemple à suivre.

Merci mesdames d'être passées, vous êtes bien gentilles.

Splendide la couv du Figaro. Les Arabes de service sont de sortie, soigneusement triées pour leur appartenance bourgeoise et leur conformité à la pensée dominante. On est pas racistes, on a des amies noires !

En Mai 2012, Alice Coffin et Sylviane Agacinski étaient les invitées d'une émission de France-culture où il s'agissait de débattre sur la parité en politique : pour la première fois un gouvernement était formé comportant autant d'hommes que de femmes .  Et cet évènement était un motif de satisfaction pour toutes les deux .


Il s'est passé tellement de choses depuis ....



C'est bien, ce sujet, on était justement en train d'en parler avec Carnéade de Cyrène. 


On sera tous d'accord pour dire que "le débat" à la télé comme à la radio est la pire manière de faire.

Sonia Mabrouk...

Donc Alice Coffin ne vous à pas convaincu d'adopter son attitude de ne pas citer le nom des femmes critiquées.

Daniel, cette position est-elle donc excessive selon vous ?

Pour le coup je ne comprends pas la chronique. Dans les 2 cas il y a eu annulation pour non-compatibilité avec les valeurs, si l'on est d'accord avec l'une on ne doit pas se plaindre de l'autre.

D'accord avec Weird Fish (j'avais peur que ma mémoire me joue des tours). Dans le cas de Sylviane Agacinski, si je me souviens bien, les militants des "groupes LGBT" protestaient contre le fait qu'elle ait une tribune sans contradiction, et offrait justement que la venue de Mme Agacinski donne lieu à un débat. Elle a refusé.


La couverture du Figaro magazine est caricaturale dans sa volonté de mettre en avant des femmes racisées (avec l'air de ne pas y toucher) comme un gage de bonne morale sur le sujet de l'islam. Une belle technique héritée en droite ligne du temps des colonies où il s'agissait de faire monter quelques élu(e)s (par les études, la politique ou autre...) pour les couper du reste des colonisés et en faire d'utiles chiens de garde (toutes et tous ne sont pas tombé.e.s dans ce travers bien sûr).


Loin de moi l'idée de dénier à Zineb El Rhazoui le droit de s'habiller comme elle l'entend, mais je trouve que sa tenue illustre bien la rondeur de son propos ^^.


Enfin, il est en effet étonnant et inquiétant que la capacité à échanger de manière contradictoire et respectueuse s’effiloche à ce point dans nos sociétés "démocratiques". Le débat Trump/Biden du 29 septembre était un bel exemple de ce que peut devenir le "débat démocratique" quand toutes règles de respect s'effondrent. Ce n'est pas beau à voir. Difficile d'expliquer de manière synthétique le pourquoi d'un tel naufrage (j'ai mon idée néanmoins) mais il est évident que la sphère médiatique ne joue pas l'apaisement, loin s'en faut. A ma propre échelle j'essaye de mettre en oeuvre des principes d'écoute et de respect dans le débat public (ce que je n'ai pas toujours fait) et j'espère que ça peut déjà, localement, aider à améliorer les choses.

"La vie n'est qu'une ombre qui marche ; elle ressemble à un comédien qui se pavane et s'agite sur le théâtre une heure ; après quoi il n'en est plus question ; c'est un conte raconté par un idiot avec beaucoup de bruit et de fureur et qui ne signifie rien". – SHAKESPEARE Macbeth Acte 5 scène V

Mabrouk, bon... L'extrait est assez éloquent en fait : elle ne pose pas une question, elle prépare un piège rhétorique sur la radio emblématique du groupe Lagardère.

Cela dit, lorsque dans votre conclusion vous opposez (entre autres) Lagardère à la fac de sciences humaines incarnée (ai-je supposé) par Coffin, n'oubliez pas que Coffin est publiée par Grasset, c'est-à-dire encore Lagardère. Tout ça, y compris sans doute l'entretien de Coffin avec vous, s'appelle un plan média et il n'est pas si mal fait si l'on veut bien considérer que l'important n'est pas ce qu'on dit du livre de Coffin mais qu'on en dise quelque chose afin de le maintenir dans le flux du spectacle ordinaire.

De ce point de vue, l'entretien avec Mabrouk n'a pas d'autre objectif que ceux (bien plus bienveillants) que Coffin a accordés à Médiapart ou @SI : mettre le produit en lumière grâce à un scandale soigneusement orchestré (la fameuse petite phrase), puis éviter qu'un clou chasse l'autre.


Une fois de plus , je suis  obligé de rendre un vibrant hommage au Figaro.


Il sait honorer les femmes méritantes .


Quelques oublis, cependant ; n'oublions pas , en effet, :


- Evelyne Zemmour,

- Aline Finkielkraut,

- Germaine Goldnadel,

- Pascale Praud

- Yvette Rioufol

- et, Christiane Barbier


Ha, oui Pierrat, l'avocat de Baupin, l'ami intime de Matzneff, une personne exquise.


Il faut aussi rappeler à propos d'Agacinski que les militants opposés à sa venue ont en fait demandé à ce qu'il y aie un débat pour lui apporter une contradiction. Et Agacinski a alors renoncé.

Je vous conseille l'interview d'Alice Coffin dans la midinale de regard, ils reviennent sur ce point particuliers : https://www.youtube.com/watch?v=jMUB4etKle4

Ouais alors déjà les « débats » ou y’a juste deux adversaires (ou plus) qui s’écharpent, on peut s’en passer. Intérêt zéro (sauf pour faire de l’audience).


Et après, le militantisme combat le militantisme d’en face, news at eleven.


Évidemment que les « journalistes » de droite et d’extrême-droite cassent les couilles des actions militantes qui ne vont pas dans leur sens. Duh.


Militantisme 101. Y’a des camps qui s’affrontent, et quand on s’affronte on se tape dessus.


Il me parait plus important de pointer que la quasi-totalité de la télé et de la radio tient un discours conservateur voire réactionnaire plutôt que de faire tout un sketch sur « le débat ».

Les vraies féministes, ce sont forcément celles qui défendent le droit des femmes à porter le voile intégrale et le burkini. Celles qui combattent l'islamisme, elles, sont forcément d'extrême droite c'est évident. Même si elle s'appellent Fatiha Agag-Boudjahlat, Sonia Mabrouk, Zineb El Rhazoui, Dana Manouchehri, Najwa El Haïte...

D'ailleurs, elle portent des talons, c'est pas une preuve ça ?

Vous êtes un spécialiste du débat nuancé vous, non?

Disons qu'une féministe qui considère qu'une femme ne peut pas être libre de s'habiller comme elle l'entend, jupe ou hidjab, me paraîtrait un peu bizarre. C'est un peu comme si elle considérait que certaines femmes ne sont pas capables de décider par elles-mêmes.

Par ailleurs, je ne vois pas bien en quoi les noms des personnes que vous citez immuniseraient de quelque manière que ce soit contre l'extrême-droite.

"C'est un peu comme si elle considérait que certaines femmes ne sont pas capables de décider par elles-mêmes."


J'approuve, sauf le "un peu" (figure de style, je suppose) que je remplacerais par "carrément". 


Les mâles de chez nous et ceux d'outre méditerranée ont d'ailleurs un point commun, prétendre régenter la tenue des femmes. Et pas que les mâles, hélas, ils ont réussi à embaucher un certain nombre de femmes-cautions qui y mettent beaucoup d'empressement. Cela leur est rendu au centuple, sous forme de visibilité augmentée.

mode = aliénation. 

Les minettes de la tv (dernièrement AS Lapix à l'interview de Macron) se croient obligées de porter ce genre de brodequin de torture, alors qu'on ne voit quasiment pas leurs pieds. Toutes celles qu'on appelait les "femmes troncs" à l'ORTF" c'est pareil. Si elles aiment ça, tant pis pour elles et le devenir de leurs pieds et de leur dos. Les Japonaises ont protesté contre les employeurs qui les y obligeaient. Un espoir?

Ca me rappelle avoir entendu le fameux Louboutin que tout le monde (de la mode) encense, dire que ses chaussures n'étaient pas faites pour être confortables. Ben voyons! Pourquoi pas relancer la mode des pieds bandés comme en Chine?

Tant que les femmes se prêteront à ces bêtises, on n'est pas sortis de l'auberge.

Le prix de l'idiot utile et de l'aveuglement est decerné haut la main  Reboud.
Bravo

Je vous garde au chaud celui de la bêtise crasse !  ;-)

Il serais bien, de temps en temps, de soyrcer votre lecture globalisante du monde par des études globales elles aussi, des études peu contesté. Parce qu'il est facile d'accuser les gens d'aveuglement si on a pas les preuves que l'on est pas sois même aveuglé.

Le voile integral a toujours été interdit en France, la loi qui dit que le visage de tous dans l'espace public doit être identifiable est vraiment vielle. La loi qui interdit le simple voile dans les lieux de la républiques, comme les écoles, a été voté avec les voies d'un certain nombre "d'islamogauchistes" comme Mélenchon. A quoi ça sert d'en parler à part pour du racolage identitaire de bas étage?

Et pour le burkini, mot marketing choisis par le gouvernement Australien, c'est une tenue moins couvrante que celles de plongées et à peine plus que celles de surfeurs. Vous nous expliquez comment les agents chagés de la répression de l'usage du burkini sont sensé les reconnaitres à part avec leurs préjugées? Parce que la loi est la même pour tous. Et une marque peu parfaitementvendre un produit appelé "burkini" dans un pays et "maillot de bain une pièce bonnet integré" dans un autre.

Le voile integral a toujours été interdit en France, la loi qui dit que le visage de tous dans l'espace public doit être identifiable est vraiment vielle.


La loi date de 2010. Et elle est obsolète depuis mars 2020 :)


Pour le reste, je souscris à votre message.

La loi de 2010 était inutile car elle fait doublon avec une loi beaucoup plus ancienne qui devait beaucoup plus penser aux anarchistes. Avec toutes les entrées qui parlent de la loi de 2010 je n'arrive pas à la retrouver. Mais je me rappelle de cette critique qui avait été faite en 2010.   :)

" Les débats se résument trop souvent à des dialogues de sourds pour pensées muettes "

Evoquer Mabrouk et Goldnadel dans la même rubrique :  ma tension monte, ça y'est mon week-end est foutu....

Merci pour cette chronique qui me permet de prendre conscience que je me "cancelle" parce que au bout de 15 mn j'ai éteint la radio ! Insupportable, l'interminable monologue de Pierrat !

Quant à la photo du figaro, il faudrait dire à ces "combattantes" qu'elles mettent en péril leur colonne vertébrale à marcher sur des talons pareils !!! Pour le bien de qui ? 

Eclat de rire pour moi aussi ce matin en découvrant ces godiches


Tout va mal ; heureusement, il y a Pascal Praud !

Zineb El Razhoui (le perso de Star Trek au centre), c‘est pas celle qui a appelé à « tirer à balles réelles sur les racailles » ? C’est pas une couv du Figaro qu’il lui faut, c’est un créneau sur CNEWS.

A la télévision, il n'y à qu'un lieu de débat

J'entends un journaliste qui connait le sujet, pose des questions et s'efface en laissant ses invités developper leurs arguments sans les interrompre et débattrent entre eux : Russia Today, Interdit d'interdire animé par Frédéric TADDEI.

Pour le reste ce n'est qu'un show dans lequel on encense les uns et défonce les autres. 

Devinez qui sont les uns et les autres.

Mabrouk ? 

Trente millions d'amis ?

stiletto contre voile, tu parles d'une libération...

olala merci pour la couverture du Figaro !!!!  c'est mon sourire de la journée


Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.