56
Commentaires

Daniel Cordier, et le mot interdit

Commentaires préférés des abonnés

Je ne savais rien de l'homosexualité de Daniel Cordier.


Et je m'en fous totalement. 


Par contre j'ai toujours admiré son courage et son humilité.

Le jour où ça sera vraiment gagné c'est le jour où il n'y aura pas de mention de l’homosexualité d'une personne dans sa nécrologie non pas pour invisibiliser le fait, et donc les homosexuel-le-s, mais tout simplement parce que ça aura enfin l'importa(...)

Fabuleuse émission de 2009, merci de l'avoir rappelée, DC semble être un homme délicieux en plus que d'être un héros. Mais je rebondis sur "Fascinantes pudeurs". Ce qui me fascine dans ce discours c'est plutôt la sotte impudeur. De deux choses l'une (...)

Derniers commentaires

Il me semble qu'il y a un respect de la vie privée dans la liste des droits de l'homme pour lesquels Cordier et ses compagnons - dont René Cassin - se sont battus. Chacun fait ce qu'il veut de son cul. Cela ne me regarde pas. Quand je rencontre quelqu'un je ne lui demande pas avec qui il couche, s'il est croyant ou combien il gagne. 


Ce Macron manque totalement d'élégance et de savoir-vivre. Quant on célèbre publiquement la disparition d'une personne qu'on souhaite honorer, on en reste à ce qui est public. 


Que va-t-on entendre sinon sur Macron quand il va se casser sa pipe ?


nb : je trouve le battage autour de Cordier indécent pour le dernier compagnon, Hubert Germain, comme s'il n'existait déjà plus, et comme s'il avait privé Cordier du caveau N°9 du Mont Valérien.  Quel pays tragique où on célèbre les gens quand ils sont morts tout en oubliant les vivants. C'est bien du Macron, ça. Mépriser les vivants (cf. le Covid)

A tous ceux qui s'en foutent sachez que la visibilité est importante, TRES importante, voire vitale. Donc non, on s'en fout pas.

Désolée si c'est hors-sujet, mais je remarque en passant sur la page d'accueil de FranceInfo qu'il y en a aussi qui ont certaines difficultés à nommer un homme noir ! Cinq titres en une qui commencent par : "Producteur passé à tabac..."

à la mort de Charles Trenet, je me souviens que France Inter avait diffusé le témoignage d'un homme présenté comme "son secrétaire particulier"

Et là Daniel cordier présenté comme le secrétaire de Jean Moulin... cela voudrait donc dire... que Jean Moulin.... non... Jean Moulin ???!!

Ou l'on voit que l'homosexualité masculine reste profondément problématique pour une société qui se veut cool, éclairée tolérante, acceuillante, décomplexée, non-discriminante, incluante.. Etc.. 

 Par exemple : Quand la pub actuelle en France veut montrer un couple homo elle s'orientera vers un couple lesbien, idem pour la fiction.

Je pense que sous le vernis, comme d'habitude, la question dérange au plus profond la société heterocentree. 



Même mon correcteur automatique me dit "les biens".. C'est pour dire


Chacun met la main où il peut, Cordier sur son destin,

 Maradona sur le ballon et Macron sur la France…

Personnellement  j'ignorais l'homosexualité de D. Cordier alors que je connaissais le parcours de cet homme. Je trouve étrange de regretter que le mot ne soit pas employé. Ce que je regrette personnellement c'est que notre bien aimé président et les journalistes se sentent obligés de l'évoquer à mots couverts.

Nous aurons fait un grand pas le jour où l'homosexualité ne sera plus une particularité qu'il faut nécessairement relever.

et que vouiez vous donc qu'il fît, le Pdt ? Qu'il déclamât : Daniel Cordier était homosexuel, et il l'assuma pleinement ? Était-ce bien le lieu de marquer sa sexualité, quelle qu'elle fût, et quelle importance ? Est-ce qu'on dit d'autres personnages : Tartempion était hétérosexuel et le revendiquait ?

Je me souviens ...


Je me souviens, avec émotion , de Daniel Cordier, Compagnon de la Libération...

 

Je me souviens, avec désolation , de Christine Boutin, Compagnonne  de l'Aberration, disant  :  "  l' homosexualité est une abomination "....

Je vais répéter ce qu'a dit Vidocq

Je ne savais rien de l'homosexualité de Daniel Cordier

(Pour tout dire, je ne savais rien de Daniel Cordier, qu'on pardonne à l'émigré que je suis d'avoir failli à ce savoir, par contre je connais bien Jean Moulin dont je n'ai pas serrer la main par ricochet :) mais j'ai touché à Montpellier les pierres sur lesquelles il s'appuie pour une photo célèbre au pied du viaducq)


Alors ma première réaction, c'est comme Vidocq je m'en fous tellement je m'en contrefous et je trouve même sain qu'une société vienne à régulariser ce genre d'info

SAUF que la société elle a encore dans le ventre "une maman un papa" et qu'elle attrape des torticolis à force de se détourner des "amours libres" comme ceux de Federico Garcia Lorca


"La piedra es una espalda para llevar al tiempo " ... pour porter le temps,...


comme ces pierres de Montpellier qu'a effleuré Jean Moulin qui fut si j'en crois une recherche que je viens de faire juste pour vérifier une supposition stupide qui m'a traversé l'esprit l'un des premiers homosexuels à rentrer au Panthéon, car je suppose qu'il en fut d'autres


Et donc, je suis un peu en désaccord avec moi même et je pense soudain qu'il aurait fallu que les journaux le disent en lettres grasses et qu'il est étrange que notre archange Emmanuel n'ait pas dit les mots en lettres bien claires pour bousculer ces âmes sensibles


PS : parlant de l'archange, je n'arrête pas de me morfondre d'entendre Darmanin de Tarascon découvrir que tous les policiers ne sont pas républicains. Le pov homme

Vu l'âge de Daniel Cordier, il est permis de supposer que la nécro du Monde était rédigée depuis longtemps.
Sa formulation initiale, qui relève plutôt du style des années 1970-1980, nous permet de mesurer l'évolution du ton employé depuis pour traiter de ce "douloureux problème". ^^

Fabuleuse émission de 2009, merci de l'avoir rappelée, DC semble être un homme délicieux en plus que d'être un héros. Mais je rebondis sur "Fascinantes pudeurs". Ce qui me fascine dans ce discours c'est plutôt la sotte impudeur. De deux choses l'une : soit il ne faut pas parler de sa sexualité parce que ce n'est pas le propos, et dans ce cas, l'évoquer par ces circonlocutions de précieuses ridicules est impudique et irrespectueux. Soit on considère qu'être ouvertement homosexuel à cette époque et dans cette circonstance, ça fait partie de l'héroïsme. Dans ce cas, c'est l'occasion ou jamais d'assumer le mot et de saluer l'héroïsme du bonhomme aussi sur ce front-là.

Le jour où ça sera vraiment gagné c'est le jour où il n'y aura pas de mention de l’homosexualité d'une personne dans sa nécrologie non pas pour invisibiliser le fait, et donc les homosexuel-le-s, mais tout simplement parce que ça aura enfin l'importance que ça devrait avoir, c'est-à-dire aucune.

Un grand résistant était homosexuel ? L'important est qu'il ait été grand résistant et son homosexualité relève de sa vie privée qui ne doit intéresser personne d'autre que lui-même et ses relations.

De même pour un-e grand-e sportive... ou un-e grand-e scientifique... un homme ou une femme politique... etc...

En attendant, il est vrai que les journalistes doivent trouver le ton juste pour mentionner l'homosexualité mais seulement pour la rendre parfaitement banale pour toutes et tous à terme. Pas forcément facile... et il y a visiblement encore du boulot. :-)

Daniel Cordier ne cachait pas son homosexualité en effet.  A noter qu'il mentionne son amour de jeunesse, une jeune femme qu'il appelle Domino,  dans son livre alias Caracalla. Il tente de la retrouver en 1943 mais ses amis lui apprenne qu elle s'est mariée, Une  grosse déception  qu'il  décrit dans ses mémoires. Cordier fut aussi le tuteur du chanteur Hervé Vilard, homosexuel lui aussi. L'homosexualité de Cordier n'est qu'une des facettes d'un personnage complexe et attachant. Tout a été dit sur le résistant engagé et courageux qu'il fut. Il appartient au très faible nombre de personnes capable de s'exposer et vivre leur engagement, c'est pourquoi les  politiques et institutions, très souvent opportunistes et dépourvus d'un engagempent sincère,  utilisent a satiété ces figures rares de l'humanité.  

En vous lisant, me sont revenues les images d’une protestation en compagnie d’Act-Up lors d’une commémoration, je ne sais plus trop sa dénomination, devant le lieu dédié aux déportés au bout de l’île de la Cité. Nous avions été refusés par les commémorants, trouvant nôtre revendication de l’homosexualité incorrecte. J’avais ri de la situation et était reparti le cœur léger car je m’étais aperçu que le parterre de fleurs nous séparant des Messieurs se trouvant dignes, à l’inverse de nous supposaient-ils, avait la forme d’un triangle et était composé de roses. J’avais estimé la partie gagnée ; j’en ris encore...

Daniel Cordier, un homme libre !


Qu'il se soit promené en mafu-tout-nu ou mis en ménage avec un pingouin, rien à battre !!!


Les fausses pudeurs n'entameront pas son courage.



DS semble penser qu'une loi passée en 2013 devrait tout d'un coup remettre les compteurs d'opinion a 0 .... comme si l'abolition de la peine de mort avait tout d'un coup fait changer d'avis tout ceux qui sont en sa faveur..... un peu naif.


le combat contre l’homophobie est un marathon et il faudra sans doute au moins une génération pour que le mariage homosexuel ne soit plus polémique.

Un grand homme nous a quitté. Je l'avais découvert grâce à l'émission d'ASI (honte à moi de l'avoir découvert si tardivement), et c'est peut-être la meilleure découverte que j'ai faite sur ASI (ce qui n'est pas peu dire).




Le Président ( que Dieu L'aide à rester viril ), sur l'homosexualité,  reste très discret :   il a des états   " dame ".

"occasion qui m'a permis de serrer la main qui avait serré celle de Jean Moulin"

Merci pour cette franche rigolade matinale, Daniel !

Un jour après les journalistes qui s'enflamment pour la "Main de Dieu". On voit que chacun a, au fonds de soi, un petit faible pour l'adoration !

C'est la France.

Elirait-on un homosexuel Président de la République ? Je ne le pense pas. ;)

Je ne savais rien de l'homosexualité de Daniel Cordier.


Et je m'en fous totalement. 


Par contre j'ai toujours admiré son courage et son humilité.

"Sans que personne, sur le plateau, ne soulève le mystère de cette stupéfiante réticence à prononcer le mot "homosexualité"."


Comment elle disait, déjà, Alice Coffin? Vous en aviez fait un titre. Vous devriez le rajouter aux références en fin de chronique.

Bonjour Daniel, je me souviens de cette émission, elle m'avait donné envie d'acheter le livre de Daniel Cordier. Très bon livre, qui m'a marqué pour deux choses: il expliquait bien la différence entre Français libres et résistants. Les premiers étaient des combattants "temps plein", du champ de bataille ou clandestins lorsqu'ils étaient parachutés en France, alors que les résistants étaient "temps partiel", et menaient leurs actions en plus d'avoir leur vie quotidienne, avec le boulot, la famille, les soucis d'argent... Cordier se réclamait de la France libre et pas de la Résistance.

Deuxième point marquant, il ne savait pas de qui il était le secrétaire, et c'est seulement après la guerre qu'il a pris la mesure de l'importance du personnage qu'il a secondé. 

J'ai déchanté en 2017 lorsque je l'ai vu pami les invités à la cérémonie d'entrée de Macron à l'Elysée, c'était la France libre qui serrait la main du pétainisme triomphant. La vieillesse...

il a toujours su qu’il était le secrétaire de l’envoyé de De Gaulle pour federer et organiser la résistance française. Par contre il écrit  que ce n’est qu’après la guerre qu’il a appris son nom et sa fonction. d’avant.
je ne comprends pas l’allusion au petainisme triomphant. Pour marquer un "point Godwin"? 

Vous avez oublié l'hommage à Pétain que Macron jugeait "légitime" car ce fut un "grand soldat" ? Souvenez-vous, c'était en novembre 2018 lors de la préparation célébrations du centenaire de la Grande Guerre. Pensée complexe...

Merci pour ce rappel .

Je ne suis pas assez compétent en première guerre mondiale. Peut-être peut-on saluer le soldat de 14-18 mais pas rendre hommage à l’homme?


De toutes façons, il n’était pas en première ligne comme Bonaparte au Pont d’Arcole!). Et puis, selon Joffre, c’est Nivelle qui a été le vainqueur de Verdun. 


En tout cas, en 2017, la "pensée complexe" ne s’est pas encore dévoilée pour le grand public. Difficile pour moi de blâmer D Cordier d’avoir été présent à la cérémonie d’intronisation (trône c’est bien , non?). 

Macron a été élu. Beaucoup de gens ont commis l'erreur de voter pour lui, pourquoi tiendrait-on Cordier coupable alors qu'il n'était pas le seul. Il devait être heureux de voir qu'on avait échappé à Lepen. Il a le droit d'avoir fait une erreur politique, ce n'était pas la 1ère, il l'a reconnu lui-même.

C'est assez général, le débat public concernant le mariage des homosexuels ou entre personnes du même sexe si on préfère, s'est cache-sexisé derrière l'étrange expression "mariage pour tous" (que vous reprenez).


Et c'est bien son arrivée dans la sphère publique qui en a édulcoré l'expression. La loi est plus claire : 

"LOI n° 2013-404 du 17 mai 2013 ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe"

Merci pour cette chronique ! J'avais aussi remarqué les pudeurs de gazelles de la presse mais pas celles du PR puisque je ne l'écoute plus, ne le lit plus. 

Je l’avais découvert à l'occasion de cette émission (11 ans déjà!) qui est, à mon sens, une des meilleures d’@si. 

Merci pour cette chronique et cette émission. 

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.