77
Commentaires

Climatoscepticisme : Verdier en "procédure de licenciement" de France 2

Une "sanction pouvant aller jusqu'au licenciement". La direction de France Télévisions a engagé une procédure de sanction contre son présentateur météo Philippe Verdier, qui fait polémique avec son livre climato-sceptique depuis début octobre. La chaîne reprocherait au directeur du service météo de France 2 d'avoir "mis en avant" sa fonction pour assurer la promotion de son livre.

Derniers commentaires

Et voilà ! Philippe Verdier est viré de France Télévision !

Ça doit vous rappeler des souvenirs, Monsieur Schneidermann, non ?

Quant à la liberté d'expression, circulez ! Y a rien à voir !...
Du point de vue de l'employeur France télévisions, si je regarde la présentation du livre en question:

L'auteur se présente:
http://www.amazon.fr/Climat-Investigation-Philippe-Verdier/dp/B00YWYMUK8/ref=pd_sim_sbs_14_1?ie=UTF8&dpID=41hRpA5LRSL&dpSrc=sims&preST=_AC_UL160_SR102%2C160_&refRID=19WF2BP5CY7VJB07R5C1
Philippe VERDIER est journaliste-présentateur à France 2, ex-BFMTV et chef du service météo de France Télévisions

et il affirme:
Il n existe aujourd hui plus de lien entre le climat et le discours alarmiste sur ce sujet. Les Français sont maintenus dans la peur par un matraquage sans précédent. Cette prise d otages constitue un enjeu diplomatique pour la Conférence de Paris. Au plus haut sommet de l État, l échec de la COP 21 est diagnostiqué depuis longtemps, mais la manipulation et le spectacle s amplifient davantage.

C'est une prise de position politique et idéologique. La supposée compétence issue de "il a couvert trois conférences sur le climat, dont celle de Copenhague." est risible (le journaliste qui a suivi une conférence hérite de l'ensemble des compétences et du savoir de tous les intervenants?) mais la présentation de l'auteur ci-dessus fait clairement intervenir France 2 et France Télévisions.
Si du point de vue des prudhommes et du contrat de travail on ne saurait reprocher une opinion à un collaborateur, inversement ce collaborateur ne saurait préjuger des opinions de son employeur et devrait veiller à le préserver dans ses activités extérieures de toute implication sur des sujets polémiques.

Ce n'est pas en tant que chef du service météo de France 2 que Verdier prend les positions polémqiues citées ci-dessus, mais c'est quand même sur la même page Web et ça joue pour attirer le lecteur sur la confusion entretenue entre météo et climat, tout comme l'autre livre cité dans la discussion de Cabrol, en mélangeant les ingrédients de ce qui se vend:
- complotisme et lutte contre la "pensée unique"
- bon sens contre pensée scientifique "on n'y comprend rien"
- parole décomplexée pour remplacer le raisonnement
- célébrité médiatique, même issue de la présentation météo (Sophie Davant a fait carrière aussi)
- attaque anti-élites, contre les dirigeants aveugles
- discours angoissant: "alarmiste", "peur", "matraquage", "prise d'otages", "échec" (essayez donc de caser tout ça dans la même phrase!)

Donc je vois la présentation du bouquin comme un condensé remarquable du marketing éditorial, sexe mensonge et vidéo sont remplacé par météo, dénonciation et télé, mais la recette est la même que pour le livre de Zemmour ou d'autres: l'important c'est pas ce qu'on y dit, fût-ce un tissu d'inepties, c'est la posture et l'habillage: le monsieur de la météo dit que les scientifiques se trompent et que les dirigeants veulent nous faire peur, j'ai bien envie d'y croire.

La page Amazon contient une pique réversible qui me plaît bien "la manipulation et le spectacle s'amplifient davantage", l'a dû écrire ça en se rasant le matin, le monsieur Verdier.
Si France TV veut rester un tant soit peu crédible, il vaut mieux que le personnel ne colporte pas des idées farfelues style Verdier, que les 99% des études scientifiques infirment. Soit le gars renonce à des positions nullissimes, soit il prend la porte, voilà ce que je poserai comme condition si j'étais DRH en chemise.
comment d'un côté un salarié d'un média est à l'antenne pour répéter les prévisions de Météo, et de l'autre il écrit n'importe quoi, même si ce n'est pas illégal, et au nom de la liberté de dire des contre vérités. Bravo l'artiste.
Il va rebondir chez Bolloré, chez Drahi, ou au pire sur le net...
On parie?
RoboCOP21 nettoyait son arme de service quand la lettre de licenciement est partie toute seule...
A noter le début de la chronique de Stéphane Foucart, très en pointe contre le climatoscepticisme au Monde (et très bien informé, si je peux me permettre)

"Tout d’abord, manifestons ici un soutien confraternel sincère à Philippe Verdier, chef du service météo de France Télévisions, mis à pied par son employeur pour avoir écrit un livre climatosceptique. M. Verdier n’a pourtant pas détourné l’antenne de la télévision publique pour faire la promotion de son ouvrage. Pas plus qu’il ne semble avoir, dans le strict exercice de son métier, commis de faute ou d’erreur. Il faut donc le soutenir sans réserves. Et, cela fait, il faut user pleinement de la liberté que nous revendiquons pour lui, et démonter les sottises qu’il colporte."
(Le reste de la chronique est en effet accablant pour P. Verdier)

L'incompétence, exprimée hors des plateaux télé est-elle une cause suffisante pour disqualifier un présentateur ? Vous avez trois heures.
La glace et le ciel, film de Luc Jacquet.
L'histoire de Claude Lorius, découvreur du réchauffement climatique.

Le commentaire qui tue sur le réchauffement, celui de Hervé Mariton, député LR : S'asseoir à une terrasse de bistrot à Paris, en octobre ou en novembre, ça n'a pas que des inconvénients.
Kikoulol
au su de ses dires mr verdier me parait un peu égoïste, dire quand 2030 on vivra très bien à lille, au Sahel la vie sera rendu impossible et les pétroliers commencerons a exploiter le pétrole là où été la banquise (1).
a-t-il touché des subventions de lobbies ? seul un journaliste indépendant pourrait le dire.
sa position au sein de france télévision lui confère de fait une certaine autorité, il devrait juste choisir ce qu'il veut faire.

(1) A bord du brise-glace qui n'a plus de glace à briser

http://www.lesinrocks.com/2015/10/06/actualite/qui-est-philippe-verdier-le-chef-du-service-meteo-de-france-tv-climato-sceptique-11779146/

http://www.arretsurimages.net/articles/2015-10-03/Philippe-Verdier-chef-du-service-meteo-un-climato-sceptique-a-France-TV-id8089

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ca me terrifie assez qu'on puisse trouver normal que le gars soit viré parce que hors de son travail il dit quelque chose qui ne plait pas, sans que ce soit ni illégal, ni même immoral. Le gars est payé pour annoncer la météo du lendemain et le voilà jugé sur tout autre chose. Et dans ceux qui ne sont pas de son avis, il y en a donc, y compris ici, un certain nombre qui veulent juste qu'il soit puni. Ah, ok. Democratie über alles.

En plus, c'est tellement stupide que ça me fait saigner les yeux. Un type dit "il y a un dogme violent sur le climat, toute personne qui s'y oppose est persecutée" et le coeur de celles et ceux qui trouvent ça faut vote pour qu'on le persecute aussi sec, sans même se rendre compte qu'ils lui donnent de ce fait raison aux yeux de la foule qui regarde. Misère.
Ah Verdier en yogi sur la plage d'Etretat!
...elle a du se sentir moins seule
Les climatosceptiques penchent-ils plutôt à gauche ? plutôt à droite ? Les climatostoïques seraient-ils au centre ? Les climatocyniques cherchent-ils à brouiller les cartes ? ( les rats)
Il prend en otage les téléspectateurs de France 2. Qui nous protège de ça, si ce n'est les instances supérieures ? Car il ne doit sa crédibilité qu'à sa notoriété télévisuelle.
Si on veut savoir pour qui voter, il va nous le dire aussi?
Bon, j'ai pas lu le bouquin mais je me suis permis de condamner la méthode.
Je ne reviens pas dessus.
Juste, il n'a pas non plus mangé des enfants ! :)
Surtout que ce salopard se fera d'autant mieux passer pour une victime qu'il en est une. Quel rat !
J'aimais bien ce petit jeune mais user de sa notoriété pour dire que les scientifiques sont des imbéciles sans argumenter scientifiquement, c'est un peu abuser, surtout quand on sait que les conséquences d'une non action pour lutter contre le changement climatique sont dramatiques. J'espère qu'il ne sera pas licencié car il pourrait se faire passer pour une victime.
faudrait chasser tous les "cons" des chaînes publiques ! ....ouai, mais resterait plus grand monde....
Y'aurait de la place pour ceux qui ont qq chose a nous apprendre , il est impossible de changer l'orientation d'une entreprise avec ceux la meme qui la discrédite , c'est comme l'autorégulation des patrons , de la rigolade , si on est convaincu de qq chose il est impossible de travailler dans un autre , ou a en devenir malade . Vous demanderiez a un racistes d'accueillir les réfugiés ?
Plutôt que de licencier Verdier, ce qui risquerait de servir sa cause, France 2 n'aurait-elle pas intérêt à expliquer aux téléspectateurs la différence entre la météorologie et la climatologie ? Elle pourrait, par exemple, avant chaque bulletin météo, diffuser un petit message du genre :

"Attention ! La météo n'est pas la climatologie. On peut être un très bon météorologue, prévoir le temps qu'il fera dans les prochains jours, mais tout ignorer des tendances climatiques à long terme."

Ce rappel ne serait pas inutile, quand on pense que la confusion entre météo et climat a été l'un des principaux arguments de Claude Allègre (un scientifique, pourtant). Je cite quasiment mot pour mot les propos de ce triste sire : "Est-ce qu'on peut vraiment être sûr qu'il y a un réchauffement climatique ? Déjà qu'on ne sait pas le temps qu'il fera dans quinze jours, alors vous pensez bien qu'on ne peut pas prévoir le climat dans 15 ans !"
Verdier n'est pas plus météorologue que climatologue. Vous croyez réellement que c'est lui qui fait les prévisions météos ?

Verdier est un journaliste qui présente la météo, tout comme Pujadas est un journaliste qui présente l'actualité générale. Il n'a commis aucune faute professionnelle.

Point barre.
Je ne connais pas ce Verdier. Je me doutais bien qu'il n'était pas météorologiste mais présentateur. Mais croyez-vous que la distinction entre climatologue, météorologiste et simple présentateur de la météo soit forcément claire pour les téléspectateurs ? Je n'en suis pas du tout sûr... En tout cas, la distinction entre climat et météo n'est pas faite par beaucoup de gens, sans quoi Allègre aurait dès le départ été considéré comme un bouffon par tout le monde et aucune chaîne de télé ne l'aurait invité pour parler du climat. J'ai donc le sentiment que Verdier a utilisé sa position de présentateur de la météo pour donner à ses lecteurs potentiels l'impression qu'il était compétent pour parler du climat. J'ignore s'il s'agit là d'une faute professionnelle, mais dans tous les cas, France 2 serait bien avisée de mettre les points sur les "i" : non seulement pour se désolidariser du bouquin de Verdier, mais pour expliquer aux gens que le métier de climatologue ne s'improvise pas et que tout le monde n'a pas les compétences requises pour parler à bon escient de sujets aussi complexes.
"Je ne connais pas ce Verdier. Je me doutais bien qu'il n'était pas météorologiste mais présentateur. Mais croyez-vous que la distinction entre climatologue, météorologiste et simple présentateur de la météo soit forcément claire pour les téléspectateurs ? Je n'en suis pas du tout sûr..."

Ce qui est plutôt piquant, c'est que les climatoconvaincus qui réclament le licenciement de Verdier, s'ils avaient un peu potassé leur sujet de prédilection, devraient justement connaître la différence entre météorologie et climatologie. Manifestement ce n'est pas le cas. D'où leur dérive daeshienne en réclamant qu'on fasse tomber la tête de l'impie...

"En tout cas, la distinction entre climat et météo n'est pas faite par beaucoup de gens, sans quoi Allègre aurait dès le départ été considéré comme un bouffon par tout le monde et aucune chaîne de télé ne l'aurait invité pour parler du climat."

Sans doute que le "dégraisseur de mamouth" était bon client pour eux. L'information spectacle est un crédo rémunérateur. Souvenez-vous de la réaction de Pujadas quand les tours du WTC s'écroulent...

"France 2 serait bien avisée de mettre les points sur les "i" : non seulement pour se désolidariser du bouquin de Verdier,"

Vous en doutiez encore ?

"mais pour expliquer aux gens que le métier de climatologue ne s'improvise pas et que tout le monde n'a pas les compétences requises pour parler à bon escient de sujets aussi complexes."

Avec Michel Chevalet : "Alors, la climatologie, comment ça marche ?" ?
En ce qui me concerne, je ne réclame pas la tête de Verdier. Comme je l'ai dit, ce genre de procédé en fait une sorte de martyre. De plus, je ne suis pas du tout sûr qu'un tel licenciement soit légal ni légitime. Vous avez donc raison, me semble-t-il, de dénoncer l'outrance de ceux qui veulent cette sanction. Mais, de votre côté, vous tombez également dans un forme d'outrance en comparant les "climatoconvaincus" à Daesh. Sans doute est-ce de l'humour de votre part, mais j'ai peur que cette hyperbole ne fasse pas avancer le débat. C'est un peu comme lorsqu'on traite ses adversaires de fascistes. De plus, qui vous dit que les "climatoconvaincus" dont vous parlez confondent la climatologie avec la météorologie ? Enfin, on n'est pas obligé de faire appel à Michel Chevalet pour faire de la vulgarisation scientifique....
[Arrêt sur post] :

Pour tout vous dire (et vous rassurer),

J'ai hésité au moins 3-4 minutes avant d'écrire "Daeshienne". J'avais écrit au départ "Talibanesque", mais justement le coté étudiant des talibans ne convenait pas, donc j'ai opté pour la version Daesh, chose qui il me semble convient parfaitement à la situation, puisque manifestement nos climatoconvaincus n'ont pas du étudier beaucoup les écrits des climatologues ! :-)

Quant à Michel Chevalet, je ne vous permet pas d'insulter une telle icône de la vulgarisation scientifique ! Sachez qu'on aiguise nous aussi nos sabres pour faire taire tout opposant à celui-ci. :-)

A+
Ne pas perdre de vue que son licenciement rétablira la couche de glace polaire et ressuscitera les ours blancs. Tout n'est pas perdu, donc.
En effet. C'est ce à quoi sont censés servir les sacrifices.
Il existe quand même des scientifiques qui savent de quoi ils causent quand ils expriment leur scepticisme sur les causes et l'ampleur du réchauffement climatique :

http://www.pensee-unique.fr/index.html
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.