89
Commentaires

Climat : filtrer sans filtre, la méthode Macron

Commentaires préférés des abonnés

Ce machin démontrait au moins une chose : MACRON se fout comme d'une guigne de l'écologie.

 Vous croyez qu'il aurait convoqué le même machin pour la réforme des retraites ?

Avec l'écologie, on peut laisser au vulgus pecum l'illusion qu'il délibère(...)

Moi j’y ai jamais cru mais si les 150 gugusses ont encore envie de plancher, faudrait leur dire qu’ils ont chacun un député, qui a des assistants et plein de gens qui bossent à l’Assemblée, et parmi eux des capables de rédiger un texte de loi. 


Q(...)

Bonjour et merci pour la chronique. 

Au delà de l'entourloupe vraiment malhonnête, la question de la nécessaire technicité des lois me semble passionnante et justifierait une émission. Qu'est-ce qu'une démocratie où un texte de loi n'est acceptab(...)

Derniers commentaires

J'ai écouté l'intervention D'EM si quelque chose peut être fait cela se fera à travers cette démocratie du tirage au sort. Ce que EM à dit c'est ce que les institutions permettent par rapport à ce nouveau mode de gouvernance et rien d'autre. Les 150 ont passé leurs derniers we à travailler cf la retransmission ds conférences et débats très pousses il faut les écouter et tous ceux qui critiquent le font par principe sans avoir pris le temps de regarder il y a des heures d'enregistrement. Tous les sujets sont abordes inédit. Merci déjà pour cela    Les suites EM en introduction et non sa conclusion 2h après a bien expliqué le cadre et justement qu'il n'a pas tous les pouvoirs. C'est clair et pédagogique. Rien à redire. Cet essai de démocratie par tirage au sort est plutôt concluant et on devrait le renouveler. 

L'intérêt de ce jeu de dupe, c'est que la lecture des propositions montre que nous ne sommes incapables de proposer autre choses que des emplâtres sur une jambe de bois !

C'est le vide inter sidéral que ce machin, rien à la hauteur du problème.

Pire : la consommation des énergies fossiles n'est même pas mentionnée, alors qu'il est prévu par les accords de Paris qu'en 2050 on n'en consomme plus.

C'est un plan de route sur 30 ans pour sortir des énergies fossiles qu'il aurait fallu faire...

C'est une honte pour les organisateurs de cette mascarade, une dépense inutile d'argent...

Les compte-rendu des différentes cessions des conférences sont en ligne sur le site dédié 

Conventioncitoyennepourleclimat.fr 


Certaines propositions  font espérer que cela ne devienne pas des lois :


Limiter l’achat de vêtements neufs à 1 kg par personne et par an, pour privilégier le second main.


Rationnement de certains produits de consommation importé tels que le café, le thé…

Interdire la construction de maisons individuelles, sauf habitat léger (roulotte, yourte, cabane) ou écologique (maisons en bois et/ou en pierres locales, earthship, kerterre…).

C'est un peu abominable à dire, mais je suis pas certain que je voterais contre.

Ouais, ça fait pas rêver, et on sait que ce genre de mesure ne s'appliqueraient qu'à ceux qui n'ont pas la possibilité de contourner la loi ( la prohibition n'a jamais marché elle a fait prospérer la mafia et ses lien avec les politiques )

En survolant je n'ai rien vu sur le blackfriday, 56 millions de transactions en 2019, cela m'étonnerait que l'on soit à 1kg de vêtement par personne et par an... rien non plus sur le gâchis de smartphones, pas grand-chose sur la réparation...

Sur  le fond on est d'accord; après l'obligation par la loi de certains points, je suis plus sceptique ...

D'accord avec vous, obligation non mais quelques incitations par la loi cela peut avoir de l'effet positif mais pour cela il faut bien connaitre a la fois le contexte et les comportements des consommateurs 

Mais honnêtement, je ne vois pas d'alternative utile. On est dans une situation planétaire critique, nourrie d'habitudes très intégrées, indépassables individuellement ou en tout cas collectivement. Je ne vois la survie que par des interdits vraiment brutaux, un régime liberticide à la fois du côté "marché libre" (pleurnicheries habituelles des libertariens devant les régulations écologiques, comme si la masse des consommateurs allait vraiment "voter avec son porte-monnaie" en évaluant autre chose que son budget de fin de mois) et, plus gravement, du côté libertés individuelles (la somme des petites actions, pulsions, indifférences à des contraintes désagréables dont les bénéfices semblent futiles considérés à l'unité). Et bien sûr, cette futilité-à-l'unité vaut aussi au niveau national ("à quoi bon si on est le seul pays"). Mais je n'arrive vraiment pas à imaginer spontanés, massifs et collectifs les transformations de pratiques que notre situation écologique exige. 


Bref, je ne pense pas qu'une écodictature soit tenable (parce que ce ne serait un régime que national, parce que ce serait insupportablement oppressif et hostile à vivre, etc), mais je n'arrive pas à me représenter, réalistiquement, l'humanité et la biosphère actuelle survivre sans ça. Sans l'imposition sévère d'un virage brutal dans nos modes de vie.


Le fait même que nous nous cabrions tant à imaginer de telles lois est une illustration de leur nécessité : nous ne sommes pas prêts à adopter ces pratiques par nous-mêmes. Même en sachant leur impact.


On peut imaginer une "dictature"* à la source. On passerait du "il suffit qu'on n'achète pas pour que ça se vende pas" à "il suffit de ne pas fabriquer pour que personne n'achète" 


En plus, ça ferait tomber à zéro la publicité. Sur l'agglo grenobloise, "nos" élus (enfin... ceux de la métro grenobloise) ont eu beaucoup de mal à décider de ne plus autoriser de 4mx6m. Mais JCDecaux est de retour et les abribus nous offriront de belles images animées. 


* Oui, mais... qui oserait? Pas "nos" élus en tout cas.

Attention à ne pas confondre sur le site Conventioncitoyennepourleclimat.fr les propositions que chaque internaute peut faire (vous y compris) dans la rubrique "Contribuez" et les compte-rendus du travail des 150.


Je pense que les éléments que vous citez sont issus des contributions d'internautes (publiées pour le coup sans filtre).


Concernant les 3 propositions que vous citez, elles sont certes radicales. Mais je ne pense pas qu'il faut les écarter aussi vite pour autant. Pour atteindre les objectifs annoncés (moins 40 % d'émissions de gaz à effet de serre en 2030 dans un esprit de justice sociale), il faudra des mesures radicales.


Les propositions ont le mérite de faire réfléchir.

Ce ne sont pas forcément celles qui seront choisies.

Celles choisies devront faire suffisamment consensus pour être approuvées (et je crois que c'est malheureusement voué à l'échec : soi ce seront des mesurettes qui feront baisser les émissions de 1 % soit ce seront des trucs d'ampleur qui seront rejetés pr le pouvoir ou alors par les français par referendum).

Vous avez raison j'avais confondu les contributions des internautes (j'ignorais qu'on pouvait contribuer) et les comptes-rendus des 150 participants. Je viens donc de regarder  un compte-rendu et effectivement certaines propositions peuvent être intéressantes mais elles ne sont pas hyper innovantes et ont déjà été proposées dont certaines depuis plusieurs années, cela me laisse donc sur ma fin, pourquoi dépenser 4 millions d'euros alors que ces idées ont déjà été pensées et réfléchies par des experts...

La consommation n'est pas un crime en soi et comment juger exactement de l'impact de ce que l'on consomme sur le climat ?

Ce qui est un crime pour le climat c'est l'utilisation des énergies fossiles, directement et indirectement.

S'il faut consommer moins c'est surtout pour pouvoir mettre en place un système qui pourra se passer à terme des énergies fossiles, et parce que la charge des écosystèmes ne peuvent pas supporter un certain prélèvement, que l'on dépasse à plus de 7 milliards surtout avec un système économique basé sur la consommation.

Si on supprime les énergies fossiles, on aura moins d'énergie et une énergie beaucoup plus chère. Si on rajoute la contrainte d'une économie circulaire, on aura des produits beaucoup plus chères et donc beaucoup moins disponibles, de fait on aura une décroissance obligée. Si on ne commence pas avant cette décroissance nécessaire, on aura un choc type gilet jaune. Il faut se désengager du système pour éviter les conséquences négatives de son effondrement.


Et voila que le doute m'assaille.


Et si notre bien aimé Prince-Président, que dieu (if any) tient sous son aile, avait été abusé par une malencontreuse homophonie.


Malgré les patientes leçons de Bribri au regard mutin, il a confondu filtre et philtre. 

Quand il expose comment "il fera le philtre", il veut simplement révéler à la populace en lisse sa recette du breuvage destiné à inspirer l'amour.


Le hic, c'est que dans son breuvage, il y a un peu trop de 2-Chlorobenzylidène malonitrile.


Allez, tout cela étant vachement glauque, une bulle d'air, pour signaler que les militants écolos suisses en procès pour leur action dans une banque viennent d'être acquittés parce que leur cause a été reconnue par le tribunal comme suffisamment sérieuse. Les élus de droite pleurent très fort sur ce qu'ils considèrent comme un jugement politisé.

Parmi les douze personnalités chargées de sélectionner les experts de la CCC on trouve Mme Catherine Tissot-Colle, cadre dirigeant d'Eramet, une multinationale de l'extraction minière particulièrement polluante. A lire ' au nom de l'urgence écologique 'dans le monde diplomatique de janvier.

4 millions d'euros ça aurait pu payer un peu de pub pour le référendum ADP...

Sans filtre mais avec un droit de veto pour Macron lui-même !!!

Hulot, Dion, Berger... Macron va se retrouver à court d'idiots utiles à ce rythme.

Moi ce qui me sidère c'est que 150 gugusses puissent encore penser que "discuter avec ces gens là Monsieur"  servent à quoi que ce soit !


Traiter Daniel S. de tout et n'importe quoi ne ferait pas avancer le schmilblick mais que de candeur à cet âge en effet ! Les ultra-riches qui salopent tout et détruisent les conditions de vie sur terre préparent leur sécession et on ne compte plus les articles qui illustrent ce fait. Il faut ouvrir les yeux, regarder les faits, en tirer des conclusions, même si elles sont douloureuses : les gens qui nous dirigent sont de droite, ne bossent que pour vivre le plus grassement possible sur la bête, vendent les biens publics, laissent les services publics crever afin de tout privatiser, nous empoisonnent l'air, l'eau pour que l'on dépende de Sanofi et autres requins, salopent tout et, pour gruger "jojo le gilet jaune", "ceux qui ne sont rien" et autres "analphabètes", elles repeignent toutes leurs saloperies en vert, histoire de voir si cela passe. Il faut cesser d'être naïf.

https://www.franceculture.fr/emissions/la-transition/pas-si-mous


C'est vrai DS que par essence à ASI vous êtes tellement dedans qu'intellectuellement vous restez attaché au principe que les mots ont un sens.Et grâce à vous et à quelques veilleurs peut-être que cette noble posture reprendra vie.

Mais en Macronie comme sur toute la planète capitaliste les paroles de la caste au pouvoir ne sont que mensonges et manipulations organisés.

Il ne faut écouter que les paroles des gens d'en bas et analyser les actions des gens d'en haut.

Et pour mettre en lumière les actions y'a du boulot !

Cyril Dion.... ah ah ah ... Je ris... un peu jaune mais quand même! Demain et après demain les gentils bobos "verdisés sauveront le monde, c'est certain, en tout cas le leur! Heureusement que Marion Cotillard est là, qu'est-ce qu'on ferait sinon pour la planète et tout le reste, hein? ! Comment croire à de telles mascarades??? L'écologie donnait en spectacle et accaparait par les apprentis jardiniers du sieur Rabhi! On est proche du dévellopement personnel et de la cohorte de conneries du néo-libéralisme. Ça me fout en rogne!

Non mais sans dec , vous parlez avec le maitre du monde là, vous avez pas pigé encore? Alors je répète , il ya les gens qui sont quelque chose et ceux qui ne sont rien ! Je répète ou ça ira ?En majuscule peut être ? Ah ce que vous n' aviez pas compris , c'est que cela s'applique a un large éventail de la populace et à tout les domaines .C'est bon? Alors vous allez voter qui ? Si Macron passe la prochaine ou un de ses clones , de LR ou socialo ou RN ou écolo , c'est que somme toute , il aurait raison .....

Ce que Cyrille Dion ne comprenait pas c'est qu'en jouant au jeu de dupes de Macron, il prend une part active au dispositif de répression qui consiste pour Macron à produire un simulacre démocratique qui vise à délégitimer les mouvements sociaux et in fine fournir des arguments pour les réprimer.

Cyril Dion, Laurent Berger meme combat.

C'est la démocratie bourgeoise Daniel ! Les citoyens ont la liberté de débattre et de proposer mais au final les élites et l'oligarchie qui gouvernent sont libres de ne pas les écouter. 

Lors de l'émission avec De Dion-Bouton, je me tapais la tête au plafond le cul parterre (sans bretelles)


Je n'y croyais pas à ce montage avec un mélange de pièces de Mécano, de Lego et de Duplo(cité)


De la com à 100% du Czar Macron à bout filtre.


NB Le bout filtre n’empêche pas le cancer ...

Nous avons eu le Grand Débat National avec les Gilets Jaunes

On a eu le Grand Débat des Retraites avec les syndicats réformistes (c'est un qualificatif pour ne pas être grossier)

et maintenant on a (je pouffe de rire en l'écrivant) la "Convention citoyenne contre le dérèglement climatique " avec 150 tirés au sort pour la com


Le Magic Circus, The Flying Circus, ils n'auraient pas osé


avec Macron c'est le président of Silly Talks


lui, Macron le fait, et y en a pour croire à ces tours de passe-passe


Je suis ni un perdreau de l'année ni un pigeon

C'est sur que maintenant Cyril DION va démissionner avec fracas de ce bidule, ou alors c'est à n'y plus rien comprendre d'un si grand intellectuel !!! Peut être que si DS lui repasse la vidéo il admettra qu'il s'est fait berner, mais ça tout le monde l'avait compris (sauf lui sans doute).

Avant d'arriver à " la carpe et le lapin", j'avais déja la même image. On peut penser ce qu'on veut (On a encore le droit..) de Macron, mais c'est un bonimenteur de génie, le roi de la prestidigitation.


Quel est le principe du prestidigitateur ? Vous noyer dans une logorrhée et une gestuelle exagérées, de façon à détourner votre attention, et PAF! Voila une taxe sur les andouillettes qu'on n'avait pas vu venir....


Quel rapport entre les andouillettes  et l'environnement allez vous me dire ? Aucun, mon général. En tout cas pas plus que la taxe sur le diesel, puis-qu’entre l'essence et le diesel, c'est le premier qui relâche le plus de CO2.


>Et si jamais son sous fifre Philippe fait une concession, c'est toujours sous la menace: Vous avez vu le coup des 90 km/h ? Les conditions sont telles que c'est pratiquement impossible. Et au premier accident mortel, Re-Paf, on va vous tomber dessus: Déjà un mort sur la conscience...


Et rebelotte pour l'âge pivot: Vous n'en voulez pas, chère CFDT ? Eh bien vous avez 3 mois pour me présenter quelque chose qui tienne la route... ( N'ayez crainte, il fourbit déja ses armes pour vous démontrer par X+Y que ce que vous proposez est une vaste plaisanterie et que le seul truc qu tienne la route, c'est 74 ans !


Remarque que 74 c'est kif kif 80 km/h; Pourquoi 80 et pas 70 ou 30, allons y?

Mais non Daniel, on ne vous traitera pas de naïf parce que vous y avez cru.

Vous avez été optimiste, très optimiste, très très optimiste, très très très optimiste, très très....

Bonjour et merci pour la chronique. 

Au delà de l'entourloupe vraiment malhonnête, la question de la nécessaire technicité des lois me semble passionnante et justifierait une émission. Qu'est-ce qu'une démocratie où un texte de loi n'est acceptable que s'il est pris en charge par une myriade de techniciens du droit ? est-ce normal parce qu'au delà des postures, la précision technique de ces textes est une garantie de leur pertinence ? ou est-ce scandaleux parce que cela éloigne les citoyens de la fabrique de la lois ? En d'autre termes, y a-t-il quelque chose comme un curseur entre les deux, et un seuil où on basculerait de quelque chose d'acceptable à quelque chose de choquant ? 

En d'autres termes encore  : la fabrique du droit est-elle, dans les faits (pas dans les proclamations d'intention) orientée vers la captation du droit par un petit nombre (et donc l'étouffement de l'audace, de l'innovation), ou vers le souci de protéger les citoyens en leur proposant des lois certes complexes, mais inévitablement complexes, de nature à être solides et à respecter les intentions premières ? Une émission là-dessus, ce serait top ! 


Et pour la convention elle même, vu la débandade que vous décrivez, je suggérerais qu'elle se révolte, qu'elle refuse le piège grossier  du "texte sans filtre s'il est parfait" (bonjour l'épuisement en perspective...), et qu'elle ponde quelque chose comme un texte de principes forts, qu'elle le transmette au pouvoir législatif en le mettant au pied du mur ("mettez vos techniciens au travail, bossez, et traduisez cela en lois") en appelant au soutien des citoyens, et qu'elle s'auto-prolonge en institution d'observation et de vigilance sur la bonne retranscription des principes retenus dans la loi, aussi longtemps que nécessaire, et qu'elle fasse le serment de ne se séparer que quand ces textes seront écrits, qu'ils traduiront fidèlement les intentions de la convention, et qu'ils seront définitivement votés et même promulgués jusqu'au dernier des décrets d'application. Bref, elle doit renverser la table, subvertir la lettre de sa mission pour en garder l'esprit, et être soutenue par le peuple pour cela, y compris en exigeant que ses membres soient rémunérés jusqu'au dernier jour. Sinon, qu'elle disparaisse à jamais, franchement ! 

Quel courage d'aller à Mediapolis, le duo Ney - Duhamel ça sent tellement fort le formol et la déconnexion avec le réel que ça fait de la peine. Et cette absence totale de remise en causes, brrr... J'ai arrêté à la tirade de Duhamel se défendant de ses choix éditoriaux à la con, c'était trop.

De toute façon une chose est certaine, si le vrai motif de la réforme des retraites est l’introduction à grande échelle de la capitalisation de celles-ci, alors, la cause environnementale est secondaire, car la capitalisation nécessite de créer ou de favoriser les fonds de pension,  qui eux ne peuvent fournir l’argent nécessaire qu’en investissant sur les places boursières, et par là même, faire juter les dividendes à fond la caisse ; bref, tout le contraire d’une économie raisonnée nécessaire au devenir environnemental.

Oui... perdreau de l'année. Y en faut.

Croire que Macron pouvait accepter autre chose qu'un bidule de communication, oui c'était naïf.

Convetion citoyenne = grand débat = cahiers de doléances = conférence de financement = futurs bidules qu'il mettra en place.


Dès que Macron se sent contesté, il enfouit les gens sous un tombereau de blabla (et de LBD), puis applique tel quel ses merdes en prétendant qu'il y a eu discussion. C'est une grosse ficelle réutilisée 100 fois, je ne comprends pas qu'un vieux briscard comme DS puisse "y croire" ne serait-ce qu'une seconde.

C'est autorisé par la loi, un "référendum consultatif" ?

Daniel, je ne suis pas sûr de bien comprendre votre étonnement... Macron leur dit en substance que leurs propositions doivent être applicables pour être prises sans filtre. Dans le cas contraire, elles seront filtrées d'une manière ou d'une autre par ceux qui devront traduire pour les mettre en application. 


Exemple : 


Proposition #1 : Il faut sortir de notre dépendance au pétrole d'ici 2050 pour limiter les émission de carbone. 


Mise en application : Il y a au bas mot 150 manières de faire. 


Le problème est que dans une modification systémique majeure comme la transition énergétique, on ne peut pas toucher une brique sans influencer fortement les autres briques. Et si j'osais aller plus loin, croire qu'on peut (ou qu'on doit) se passer de la parole des experts sur des sujets aussi complexes est tout aussi naïf. 


Bonne journée,

Nico

Tout le monde y croit ou veut y croire.


On se dit toujours '' mais c'est pas  possible autrement '' // '' l'urgence est la, on est obligé maintenant'' etc...etc...


Mais non le système dans son ensemble fait que tout est trop complexe. 

Il faut arrete de croire que quelques choses sur le climat va venir d'un gouvernement ou du secteur privé!

Rien ne viendra d'eux  car ce n'est pas dans leur nature,leurs buts etc...


La seul solution actuel est la radicalisation, malheureusement oui 


A lire ce texte

 https://apreslabiere.fr/la-troisi%C3%A8me-guerre-mondiale-a-effectivement-commenc%C3%A9-mais-elle-ne-date-pas-dil-y-a-5-jours-eb46f48934f6

Cruelle la photo que vous avez extrait de votre émission avec Dion en ravi de la crèche et Kempf consterné par tant de naïveté... 

@Daniel, votre candeur est toute rattrapée par l'abnégation qui, je présume, a motivé votre décision d'aller subir la morgue verbeuse et stupide du duo lourdingue de "mediapolice" samedi matin.

Moi j’y ai jamais cru mais si les 150 gugusses ont encore envie de plancher, faudrait leur dire qu’ils ont chacun un député, qui a des assistants et plein de gens qui bossent à l’Assemblée, et parmi eux des capables de rédiger un texte de loi. 


Quand j’étais maitresse d’école et que la classe a participé au Parlement des Enfants j’ai pu avoir de l’aide puisque justement le but est de présenter une loi. 

Et l’autre but c’etait d’expliquer le principe d’une assemblée élue, et d’une institution avec des fonctionnaires,  ... de vieilles idées du vieux monde. 

Vaut tellement mieux prendre 150 personnes et leur donner l’immense privilège de rencontrer sa majesté en personne, surtout que Sa Majesté est bonne, elle viendra expliquer ses choix. 


Bon, il est clair qu'on a un président fini à l'urine des bois qui ne fera rien pour sauver qui ou quoi que ce soit de l'effondrement du vivant et du changement climatique.


Sans aller faire un projet encyclopédique comme le souhaitait Harry Seldon, rien n'empêche aux 150 de péter le cadre imposé et de rédiger une feuille de route, un guide de survie pour les paumés (je m'inclue dedans) qui ne sauront quoi faire quand (et pas "si") nos Institutions actuelles ne pourront plus absorber la détresse de la population.


Si le président ne veut pas de ces futures mesures, il y a sûrement des citoyen·ne·s qui n'ont pas le temps d'y réfléchir mais qui seraient prompt·e·s à les mettre en oeuvre une fois publiées.



Ce machin démontrait au moins une chose : MACRON se fout comme d'une guigne de l'écologie.

 Vous croyez qu'il aurait convoqué le même machin pour la réforme des retraites ?

Avec l'écologie, on peut laisser au vulgus pecum l'illusion qu'il délibère et décide. De toutes manières, son rapport sera traité de la même manière que celui de  BORLOO sur la politique de la ville. Evident depuis le début

"Oui, traitez-moi de ce que vous voudrez. Je le mérite. "

Tout de même, cher Daniel, vous savez que les membres de ce gouvernement, quoi qu'il arrive, quoi qu'il advienne, pour atteindre leurs objectifs, peuvent nous laisser crever. Je pense qu'au fond de vous, vous le savez. Ce sont des être froids et sans pitié, ils n'en ont rien à foutre de nous, ils sont encastrés dans leurs petits raisonnements comptables, et rien d'autre ne compte.

" Les promesses n"engagent que ceux qui les écoutent " ( H. Queuille )


" Les promesses n'engagent que ceux qui les reçoivent " ( C. Pasqua )

Chronique d'un lundi matin pluvieux avec grosse gueule de bois du qui se fait encore ressentir !


J'aurais bien du mal à vous booster sur ce coup là, vu que je me sens un peu dans le même état après la lecture des articles du site de ce week end  ! (violences policières de plus en plus virulentes, entourloupes de Phillipe pour casser le mouvement, collapsologie ... )


Gros coup de blues  .... Espérons que ça va passer...


C'est par où la sortie ?

Si avant la fin du quinquennat Cyril Dion est nommé président de la haute autorité de l'écologie ou du conseil de l'environnement, ou tout autre machin de ce genre ça voudra dire que Cyril Dion était complice.

Espèce d’idéaliste.


Non, plus vulgaire : sale idéaliste, va.

vous croyez que c'est encore possible d'obtenir un référendum sur le sort de ADP ? oui ? alors faites une grande, solide émission...

C'est une blague de cour de récré qui me vient: "T'y as cru? Patate crue!" Je crois que s'est exactement ce qui convient. Merci les mômes!

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.