182
Commentaires

"Boutin a un avantage pour les journalistes, elle est ridicule"

Dans une campagne électorale, il y a les sujets très médiatisés, et ceux qui restent dans l'ombre. D'ici l'élection, nous nous arrêterons périodiquement sur toutes ces séquences en essayant de les entremêler. Au menu de cette semaine, des sujets très médiatisés : la déclaration de candidature de Nicolas Sarkozy sur TF1, l'interview de François Hollande au quotidien britannique le Guardian, l'exclusion probable de l'UMP du député Christian Vanneste pour ses propos sur la déportation des homosexuels. On parlera également d'un sujet beaucoup moins médiatisé : la prochaine adoption à l'Assemblée nationale du Mécanisme européen de stabilité financière. Nos invités sont trois commentateurs de choc : Thierry Desjardins, ancien directeur adjoint de la rédaction du Figaro et aujourd'hui auteur d'un blog au ton très incisif ; Sébastien Musset, graphiste, cinéaste, écrivain et blogueur catégorie "chroniqueur de guerre néo-libérale". Enfin, Sophie Denielou, professeure d'anglais, militante du parti de gauche et plus connue des @sinautes qui fréquentent nos forums sous le pseudonyme de Mouffette.

Derniers commentaires

Si vous avez une heure à passer, une vidéo explicative sur le MES.
J'aimerais revenir sur le passage sur la médiatisation des candidats, et sur le fait que c'est un problème démocratique

Est-ce que quelqu'un peut m'expliquer la différence en république et démocratie ?

Parce qu'il me semble que la république est centrée sur le processus électoral (ce qui en fait un système aristocratique), là ou la démocratie prône la possibilité aux citoyens de voir et de contrôler ce que font leurs élu. La médiatisation c'est clairement une question républicaine

C'est comme le problème de Marine le Pen et ses signatures, ce n'est pas un problème démocratie, mais républicain.

Et ca me semble important parce que mélanger ces deux notions aboutis à l'idée que pour plus de "démocratie", on pourrais anonymiser les signature des député c'est qui pour le coup serais clairement anti-démocratique (mais peut-être pas grave).

Pour en revenir à la médiatisation, je pense que c'est prendre le problème par le mauvais bout. Si les journaliste n'ont pas le temps et la place de traiter tous les candidats de manière égale, pourquoi un citoyen en aurais la possibilité ? Réfléchir à la médiatisation des candidats c'est réfléchir au processus électoral en tant que tel.
Bon, c'est pas terrible, déjà, la blogueuse, elle sert à quoi?
Je n'ai absolument rien contre elle, mais elle n'apporte rien, dans l'émission.
Puis, si c'était pour apporter une voix "front-de-gauche", vous vous suffisiez à vous-mêmes, ça fait des mois que vous prenez fait et cause pour mélenchon, je ne vous le reproche pas, mais assumez-le.
Une horreur cette émission...
Moufette, sébastien musset... (Thierry Desjardins sauve quand même sa peau...)
Notre bon Schneiderman pagaie au possible pour arriver à tirer une pauvre phrase de Musset, il essaie bon gré mal gré de tirer quelque chose des interventions vides de sens de Moufette (étrange de voir quelqu'un se faire appeler moufette dans une émission) qui n'a rien à dire... bref... il me tardait l'intervention de Maya.
Vous n'aviez vraiment pas mieux comme invités ?
Parce que j'ai essayé de de tirer quelques enseignements de cette émissions... bah non rien.

(Je parle même pas de la séquence sur Vaneste.... bon dieu)
merci à Serge ULESKI, pour son message, celà m'as plus, belle métaphore.
Les approximations et difficultes d'expression de Mouffette ne rendent pas service au Front De Gauche. Si le parti est represente par des pro sur les plateaux, Melenchon pourra peut etre passer la barre des 10% d'intentions de vote.
Il est temps de faire une émission sur les procédures de votes ! Il y a plein de chercheurs et de spécialistes là-dessus en France.

Le débat sur les alternatives aux 500 signatures, est lié au fait que le scrutin actuel est absurde. Les petits candidats le sont surtout à cause du vote utile lui-même lié à l'existence de 2 tours.

Vive le jugement majoritaire !
Le 21 Février prochain, nos députés vont voter un invraisemblable projet du nom de Mécanisme Européen de Stabilité.
Ce texte est d’une dangerosité sans précédent car il enfreint les principaux fondements démocratiques qui sont la séparation des pouvoirs.

Le texte sur lequel les députés vont être amenés à voter supprime ces séparations puisque il restreint considérablement le pouvoir du législatif : le vote du budget, puisque si il apparaît que ce MES a besoin de capitaux , ils peuvent être appelés , et doivent être versés à première demande , sans qu’il ne soit nécessaire d’en justifier le motif et encore moins de faire passer le versement devant l’assemblée ...

Article sur Mediapart::
http://blogs.mediapart.fr/blog/marie-caroline-porteu/130212/mes-et-regle-dor-la-tentation-totalitaire

Article sur Agoravox:
http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/le-fesf-l-ue-et-la-banque-mes-le-97421

Vidéo : http://www.dailymotion.com/video/xon815_melenchon-traite-mes-mecanisme-europeen-de-stabilite-vote-le-21-fevrier_news
DS s'est montré assez enthousiaste à l'idée présentée par M. Desjardins sur son blog, selon laquelle Sarkozy ne voudrait pas être réélu et faisait tout pour ne pas être réélu.
Quelle désillusion lorsque M. Desjardins lui indique que son billet était à prendre au second degré!
On pourrait pourtant l'étudier au premier degré de manière un peu plus approfondie, ce qui plaira à DS, et ce pour la raison suivante :

Sarkozy est peut-être fatigué, il veut passer à autre chose. Bien sûr, il a conscience que son bilan est désastreux et qu'il aura beaucoup de mal à le défendre auprès des Français. Il est au plus bas dans les sondages. Que peut-il vraiment leur proposer après ces 5 ans de Sarkozysme qui n'ont abouti à rien sinon à empirer les effets de la crise sur la France et les Français ?

Alors pourquoi ne pas anticiper et participer à la victoire du PS, se dire que la victoire n'était plus possible pour son camp ? Dans ce cas, autant organiser la défaite du futur vainqueur à l'élection préidentielle - le PS - et leur retirer leurs armes en rendant impossible toutes les mesures qu'ils souhaiteraient appliquer?
Pour cela, quoi de mieux que d'annoncer des mesures impopulaires à l'approche des élections mais cautionnées par les agences de notation, l'Europe et le FMI, tout en ayant soin de repousser leur mise en place à après les élections. Ceci rend son action encore plus impopulaire et participe à sa défaite. Quoi de mieux également que de rapprocher l'UMP de l'extrême-droite? Ainsi, il puise un peu dans cet éléctorat mais s'aliène encore plus l'électorat du centre et de la droite modérée qui voteront pour le candidat de la gauche au deuxième tour.

Les élections passées et la gauche au pouvoir, le futur président se retrouve donc avec une suite de mesures voulues par son prédécesseur et incompatibles avec son programme. Que fait-il? Les revoter et les supprimer. Ce faisant, il perd la confiance des "marchés" et entraine le pays un peu plus profondément dans la crise. Il perd aussi les moyens de mettre en place le programme pour lequel il a été élu. C'est la désillusion.
Et c'est le moment où la droite revient à la charge en rendant la gauche responsable de la faillite du pays et en mettant en avant qu'avec Sarkozy, tout aurait mieux tenu.

Bref la question qu'on peut se poser en ces temps de crise continuelle et mondiale : et si Sarkozy et quelques stratèges de l'UMP avaient décidé de passer leur tour pour 2012, anticiper un fiasco de la gauche et de sa politique lié à la crise mondiale et miser sur 2017, 2022... en se présentant en sauveur et en ayant une vraie et fraiche histoire d'échec total de la gauche à raconter aux Français?
Pour revenir au parallèle entre l'exclusion annoncée de Vaneste de l'UMP suite à ces propos homophobes et le ralliement de Boutin au candidat Sarkozy, DS n'était pas certain que Boutin ait fait des rapprochements entre homosexualité et pédophilie.
Elle a écrit dans son bouquin « Où placera-t-on la frontière, pour un enfant adopté, entre l'homosexualité et la pédophilie ? », qui mentionne donc implicitement ce lien et laisse donc préjuger de ce qu'elle pense.
Pour que les faits soient clairs aux yeux de tous, il est bon de le rappeler.
Waou...
J'ai franchi la porte d'un PMU virtuel sans m'en rendre compte ! Il y a une rupture dans le continuum espace temps je crois...
Et puis chapeau pour l'expertise de Desjardins sur les propos homophobes de Vanneste... Ca vaut son pesant de cacahuètes apéro... Allez, ciao, le patron me tend ma petite mousse. Ouais ! J'arrive Roger !
Sébastien Musset est plus à l'aise à l'écrit que devant une caméra.

http://sebmusset.blogspot.com/
Sarko n'a rien à faire des homosexuel(le)s,( il a d'ailleurs tenu des propos homophobes ); simplement il y a eu ce montage pour récupérer les bulletins de vote des homosexuel(le)s;
toute la campagne de Sarkosy est une campagne de récolte de bulletins de vote;
c'est le style Berlusconi ...
Apathie ne devrait plus être journaliste, franchement il craint , il est + qu'inutile, lui;
Tout d'abord, félicitations à Moufette qui a eu le cran de venir s'exprimer sur le plateau. Je suppose que ce n'est pas évident.

Et merci à DS de l'avoir invitée. Cela nous permet de voir le vrai visage du Front de Gauche à travers celui de ses militants et c'est hélas, bien souvent, celui du sectarisme et de l'intolérance !!!
Que Moufette ait pu défendre l'idée de limiter le droit d'expression des petits candidats à la manière d'un Jean Michel Apathie me fait craindre le pire au cas fort improbable où elle et ses camarades prennent le pouvoir. Remplacer une dictature par une autre, non merci.
Comme pour Apathie, le droit d'expression selon Moufette se résume semble-t-il à la laisser parler et à empêcher tous les autres de le faire. Belle conception de la démocratie. Ce n'est clairement pas la mienne.
Ce n'est pas un grand millésime, cette fois, difficile de dire exactement à cause de quoi...
Voici une info qui mérite d'être étudiée , non ?
http://le-dclic.info/?s=islande&searchsubmit=
Un petit débat. Il y eu mieux, mais c'était intéressant.

Par ailleurs, la sociologie électorale a montré que si Sarko a gagné en 2007, ce n'est pas grace aux voix de l'extrême-droite mais à celles du centre.

Sur Mélenchon et la personnalisation, le paradoxe est évident. Mais pour arriver au pouvoir et le réformer, quand on est vraiment de gauche comme l'est Mélenchon, soit on est paradoxal, soit on fait la révolution avec des canons et une guerre civile. Et le débat sur les 500 signatures montre bien que la logique partisane est sclérosante, et qu'il faut changer de système.

Sinon c'est quand même fou, mais Sarko en Giscard, ça donne De Funès !
D'accord avec Desjardins pour trouver Boutin ridicule. Pourtant cette semaine,il y en a une qui la bat,c'est madame Bruni.Milliardaire privilégiée s'il en est,ayant élu domicile à la villa Montmorency,territoire bouclé,peuplé de milliardaires ,fermé de barrières le protégeant de l'invasion des gueux....transportant parfois ses pénates dans les ors de l'Elysée,servie et choyée par une multitude de "domestiques" etc etc...C'est elle qui vient de s'extasier des idées fabuleuses de son mari. Fabuleuses ?"Au delà de ce" qu'on peut imaginer" dit le petit Larousse.
Non seulement ce qu'elle dit n'a aucune légitimité-elle n'est pas élue-mais c'est à la fois cynique et RIDICULE. D'ailleurs je doute qu'une mère de famille trouve "fabuleux"le travail obligatoire du dimanche pour une poignée de cacahuètes par exemple.Ou qu'un démocrate soit enchanté de ne plus avoir comme interlocuteur que le seul président sorte de dictateur...Ceci pour ne citer que deux des idées pourries de la semaine.....
Sur le carcan induit par les mesures d'austérité et ses effets probables, je me permets de vous signaler mon "point de vue" : "la Grèce sous ajustement structurel" (paru sur Le Monde.fr le 15 février 2012 ; http://www.lemonde.fr/imprimer/article/2012/02/15/1641874.html)

autre sujet d'étonnement : l'absence complète (à ma connaissance) de réactions à la tribune de Rocard et Larrouturu d'il y a quelques semaines, proposant un mécanisme simple (et à leurs yeux aisément applicable dans le cadre des traités actuels) pour casser la spéculation sur la dette publique !
Mouffette, un désastre d'ignorance prétentieuse (position de Boutin sur les homosexuels, propositions de Hollande sur la finance...).
On souffre pour le Front de Gauche, c'est très désagréable et on en viendrait presque à préférer la mauvaise foi d'un Philippe Tesson, c'est dire.
...était loin d'être la pire. Au moins, elle ne se prend pas pour un oracle comme les deux patriarches qui enchainaient les banalités.

Le niveau du débat était très faible.

J'espère qu'@si va arrêter ces espèces de revues de presse au café du commerce. Il y a mieux à faire avec le temps d'antenne.
Non il ne se suicide pas, il propose le pire pour être sûr cette fois ci de ne faillir à rien. Et ceux qui voteront pour sarkozy ne pourront donc pas être déçus!! La manipulation atteint des sommets que même les USA spécialistes en la matière n'ont pas osé sur la tête d'un seul homme. JE partout où il se ballade, personnalisation qui rapproche d'un totalitarisme inquiétant et renie à tous y compris aux ministres leur légitimité et leur responsabilité. Amnésiés.Hollande, lui, en prendra forcément bien plus, aussi peu qu'il en promette et en dépit de sa prudence!. Rien de radicalement nouveau et courageux!! Il faut dire que nous citoyens anéantis, à commencer par les jeunes qui ne se font plus dut tout la même idée de la vie et du monde, sommes pas assez crédibles et actifs pour soutenir un "autrement"!!Quant à Mélenchon trop facile!! ça fait du bien où ça passe mais ça ne peut pas bouger que comme ça!!!
Arrêt sur image nous tient en éveil qu'en ferons nous? ceux à qui nous diffusons des liens pour voir et écouter vos émissions et de vos commentaires? Dans cette inconnue résident les choix ou non choix que nous laisse cette république appauvrie dont nous sommes responsables bien plus que le guignol qui s'est bien éclaté pendant toutes ces années!!! Assez joué, la politique n'est pas un casino! et la Grèce ni l'Espagne ne sont des poubelles!! Nous voir en face et forcément renoncer à certaines promesses pour en choisir qui changent vraiment de fond en comble un système qui ne peut pas et ne veut pas faire autrement. Que voulons nous au point de voir cette vérité en face et de reconnaitre que notre goinfrerie et notre indifférence individualiste ont été la source de tous les mensonges et de toutes les transgressions? Transgresser pour transgresser osons!! Ce ne pourrait être pire!! à commencer pour ceux qui survivent ou végètent aujourd'hui sans emploi, ni santé, ni la moindre espérance en l'autre!
Bravo d'avoir essayé de renouveler l'émission et de créer un format en vue de la présidentielle - mais c'est hélas manqué. Trop superficiel, assez ennuyeux...dommage!
la pro-Mélenchon est assez catastrophique pour lui par sa partialité, très "fan", oeillères vlontaires
- pour Hollande dire : pas de propositions mais je n'ai pas écouté devrait amener à ne plus l'écouter elle donner son opinion sur ledit discours
- pour le mécanisme européen, elle (Scheidermann aussi) pourrait suivre de temps à autre ce qui se dit à l'assemblée, et il y a eu un débat la dessus à l'initiative du groupe socialiste (il me semble) où la gauche était unie sur ces positions (évidentes d'ailleurs) - il est vrai que les médias n'ont guère répercuté, comme généralement ce qui se dit là
au secours,Dassault sur le plateau d'@si!!
C'est bien simple : ce n'est jamais le moment pour l'austérité, c'est-à-dire que ce n'est jamais le moment pour l'Etat de ne pas dépenser plus que ce qu'il ne prélève. Ce n'est pas bon aux élections !

Le problème de la gauche est qu'elle n'a pas compris qu'on ne vivait pas au Paradis : il faut bien équilibrer le budget ! Plus on tardera, plus la récession qui s'en suivra sera violente, il n'y a qu'à voir en Grèce...

Le gens authentiquement de gauche, comme Frédéric Bastiat au XIXème siècle, ont compris que l'objectif n'était pas l'extinction de la richesse mais l'extinction de la pauvreté. Pour cela il faudra libéraliser à tour de bras et réduire la part de l'Etat dans l'économie.

L'erreur des Keynesiens est de considérer que la consommation est un moteur essentiel de la croissance. Ainsi, si on réduit les dépenses de l'Etat, il y a moins de consommation et donc une récession. Or une croissance durable n'est possible que grâce à l'épargne et donc au capital, tant honni. L'épargne, quand elle n'est pas détournée par l'Etat, est investie dans les entreprises qui peuvent alors créer de nouvelles machines pour produire plus et mieux avec moins de ressources, augmentant le niveau de vie de tous.

L'austérité donnera donc lieu à une récession, mais cette dernière sera d'autant plus faible qu'on s'y mettra tôt et qu'on libéralisera comme le fait Monti. Thatcher l'a expérimenté à son arrivé au pouvoir.

Pour finir, une question à Mouffette : comment pouvez-vous être contre la libéralisation, par exemple des transports de personnes, alors que cette dernière permettrait de faire baisser les prix grâce à la concurrence ? Personnellement, je suis bien content de pouvoir faire l'aller retour Paris Bruxelles pour 50 euros par car en prenant le billet la veille ! La situation actuelle est incroyable : vous ne pouvez pas acheter un bus et faire voyager des gens dedans de manière régulière ! Ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres. On comprend pourquoi ce pays est bloqué : chacun défend ses "droits acquis", en omettant naturellement de dire que ces droits vont contre l'intérêt de tous les autres, la preuve étant que sans intervention de l'Etat, je pourrais voyager pour pas cher par car dans tout le pays.

http://bastiat2012.fr/
En effet, l'accord final sur la nécessité d'écarter des petits candidats était troublante.

D'ailleurs pour résoudre le problème il faudrait commencer par étudier les difficultés des médias à donner un temps de parole équilibré. Je rappelle que même en période équitable ils exagèrent les distances sondagières (ce serait logique de les resserrer, comme l'impôt est progressif)

Chaque interpellation (même au médiateur de Radio-France) donne lieu à des réponses d'une mauvaise foi digne de celle de 2005/constitution. Je n'ai jamais entendu un argument technique détaillé.

J'ai déjà suggéré à @si de faire une émission avec un membre du CSA, quelques rédacteurs en chef de radios/télé pour comprendre enfin quelle est la difficulté à parler moins souvent de ceux dont on parle trop souvent, histoire de parler des autres. Pourquoi ne pas faire plus de débats au lieu d'interviews (ce qui partagerait le temps de parole), et plus d'émissions politiques, etc.

Ça vaudrait carrément le coup.

Merci d'avance.
C'est quand même énervant d'avoir les gens du parti de gauche qui critiquent les autres en disant qu'ils font parti du système alors même que mélanchon s'appuie sur le système. J'ai bien aimé la mise au point de Yann avec les preuves qui contredisent ce qu'il a dit sur tous les plateaux!
J'ai voulu regarder l'émission, mais devoir trouver le bon moment où Didier Porte cesse de brailler pour enfin écouter l'émission devient un obstacle trop insupportable : plus ça va, moins je comprends l'intérêt qu'on lui porte. C'est devenu une angoisse que de regarder cette émission à cause de ce début.
Boutin vend cher son silence une fois qu'elle n'est plus ministre : pseudo-rapport grassement rémunéré, défraiements inclus.
Boutin vend cher son soutien au candidat de l'UMP - la frange catho de cette famille politique : une place dans un gouvernement.
Intéressée, Boutin ne cesse de se vendre... au plus offrant, toujours le même : la droite, qu'elle soit digne ou pas.
Chaque intervention de Boutin laisse derrière elle non pas un parfum mais... comme une odeur de fruits et légumes, jour de marché, vers midi, quand des cageots remplis d’invendus gâtés par un soleil de plomb sont abandonnés aux clochards, SDF et autres indigents, juste avant le jet d'eau et la brosse des employés municipaux.
Comme souvent, cette émission me laisse un goût d'inachevé. C'est régulièrement le cas lorsque Daniel dit qu'il pense avoir fait le tour du sujet: je me dis "tout ça pour ça...."
Je viens d'avoir 40 ans, je fais partie de la génération Mitterrand, j'étais une adolescente très politisée lorsque Tapie était soit-disant le seul "homme politique de gauche" (il était tout au moins présenté au centre gauche) à oser affronter Jean-Marie Le Pen (personnage que je détestais). Je n'ai pas voté au 1er tour pour Jospin en 2002 et, en 2006, j'ai pris la carte du PS. Aujourd'hui, je me sens en phase avec le discours du Front de Gauche.
Une question méritait, à mon avis, d'être creusée: la réflexion de Mouflette vis-à-vis de F. Hollande (de mémoire: je ne regarde pas les meetings d'Hollande, ça me fait du mal). Je ne l'aurais pas exprimé de cette façon mais c'est aussi ce que je ressens. Et je me demande POURQUOI?
J'ai écouté Mélenchon, Hollande et Aubry cet été à Avignon puis, récemment, Pierre Laurent. Martine Aubry était interrogée sur la culture à l'occasion d'un forum organisé par Libé. à l'université pendant le Festival d'Avignon. Le public était parisien, totalement acquis. Elle a été extrêmement applaudie. Demorand aussi semblait conquis. Mais elle ne parlait qu'à l'élite parisienne qui court les expos, les festivals, les théatres hyper intellos etc. Elle ne nous parlait pas à nous, Français provinciaux, qui avons pourtant fait des études supérieures.
Hollande n'a pas participé à ce forum, prétextant un problème d'agenda (ce qui semble être une habitude, chez lui). Il s'est fait remplacer au dernier moment par Aurélie Filipetti dans une toute petite salle, presque sans public. Ultra intello, elle aussi, elle a terminé le débat, interpellée par un homme qui reprochait au PS de n'être plus à gauche, en disant qu'il n'avait qu'à voter pour Sarkozy. Argument imparable!
Hollande s'est tout de même montré à Avignon, plus tard. Alors que les journalistes le trouvent très drôle, alors que son équipe de campagne se gaussait à chaque bon mot, j'ai trouvé son humour attendu, pas drôle du tout. Pour moi, ses blagues étaient aussi nulles que celles de Sarkozy. C'était à peu près le même sketch.
Mélenchon était, lui convaincant. A mon sens, il n'a pas fait de "numéro". Il a écouté les artistes, a fait un discours avec des propositions. Il ménage ses effets, c'est certain mais ça ne ressemble pas à un one-man-show surjoué.
Hollande, s'il est président, ne me représentera pas plus que Sarkozy, malheureusement (je parle de moi parce que j'ai l'impression que nous sommes nombreux dans ce cas). Je pense que les journalistes politiques les plus en vue sont un public de choix pour les 2 principaux candidats. Ils s'amusent apparemment d'un rien. Nous sommes plus exigeants, il me semble. Je les invite à laisser le jeu aux comédiens et à se concentrer sur le positionnement politique.
Tout le monde a dit que Hollande avait mis un coup de barre à gauche au Bourget. OK. Mais quand j'entends M. Sapin ou J. Cahuzac, leur discours est extrêmement centriste. Alors quoi?
J'aurais aimé que Mouflette soit poussée dans ses retranchements de militante. Pourquoi? Comment? Et que faire si Hollande est au 2nd tour?
Parce que la question se pose apparemment... Moscovici a déclaré chez Ruquier que les électeurs du Front de Gauche obligeraient Mélenchon à se rallier au PS. Il me semble que c'est l'inverse qui se passe: Mélenchon, Marie-George Buffet ... disent clairement que l'adversaire est Sarkozy. Ce n'est pas le problème. Pour les gens qui s'apprêtent à voter pour le Front de Gauche, il en va, semble-t-il, tout autrement.
Une dernière chose: Daniel reproche au Front de Gauche une hyper personnalisation. Mais le parti de gauche est le seul parti que je connaisse qui ait à sa tête une coprésidence: Mélenchon et Martine Billard. D'emblée, il y a la parité (un homme et une femme), la gauche et l'écologie (M. Billard était chez les Verts), la grande gueule et la femme discrète. Ce n'est pas banal. En s'alliant avec le PCF, c'est un peu la même chose: Pierre Laurent est presque l'opposé de Mélenchon. Il fait pourtant des meetings et attire du monde aussi (à Avignon, la salle était archi pleine, nous étions tous debouts, serrés ...)
Comique pour comique, en voilà quelques uns, pour les prochains café du commerce

http://www.jeanmarcmorandini.com/article-264501-morandini-zap-francis-huster-parle-sans-langue-de-bois-de-politique-chez-morandini.ht

(Huster bien sûr, mais aussi pourquoi pas Momo pour une formidable réconciliation)

:)

:)
Bon, c'était bien d'essayer de faire comme les autres mais en décalé, mais le resultat, il est... comme les autres. Ça ronronne, ça enfonce les portes ouvertes. Alors certes, on a pas de contempteur béat de Nicolas Sarkozy, mais on a une afficionada de Mélenchon qui adore chez lui les choses précises qu'elle déteste chez les autres. Et qui, en plus, vient commenter les images de la semaine sans les avoir regardé...

Je suis pas certain qu'il est absolument nécessaire de renouveler l'exercice... Laissez ça à BFM TV ou à France 5, ils font ça aussi mal, mais, de fait, on leur paie pas un abonnement.
Un rapprochement qui inspirera peut-être le sieur Korkos...

http://carnetderoute.blog.lemonde.fr/2012/02/17/la-mer-a-boire/
personnellement les commentaires de nombres d'@sinautes sont aussi de plus en plus incohérents. Je les lis de temps en temps, n'intervient que rarement depuis que je suis abonné (deux ou trois ans je ne sais plus), mais les élections approchants je sens que les esprits s'échauffent. En fait tout cela me fait rigoler.
Les attaques contres ASI pour collusion avec les médias dominants et les candidats dominants sont légion avec une pression assez importantes du FDG qui se lamente et qui racole pour le candidat leader maximo Mélenchon. DS semble céder à la pression (interprétation tout à fait subjective), invite des blogueurs et une @sinaute supportrice de Mélenchon et voilà t'y pas que cela ne va pas non plus. Faudrait-il que ASI invite les gens que les @sinautes désirent pour leur faire plaisir et donc, tel une chaîne hertzienne (pas encore vu comment les appeler maintenant que l'on est passé au tout numérique) coller aux audiences de la ménagère de - 50 ans. Je n'attends pas cela d'une émission que l'on me brosse dans le sens du poil.
Parce qu'au delà de la qualité de l'émission, il me semble qu'en analysant bien c'est surtout ce genre de critique sous-jacente qui pointe le bout de son nez. Je ne crois pas qu'ASI a été conçu comme portant la parole de tel ou tel courant politique (dans ce cas vu ma fibre libertaire, je ne me retrouve pas dedans du tout). J'ai l'impression que pas mal d'@sinaute voudrait y trouver une parole politique portant une idéologie politique et là moi je dis non.

Sur l'émission
Il est vrai que je trouve moufette assez embêtée, mais il est vrai que ce n'est pas si évident que cela d'intervenir sur un plateau, donc je serais indulgent là dessus. Il est par contre plus gênant de dire que je ne regarde pas la télé, ni les interventions pour une émission qui décode les médias. Personnellement j'ai quelques regrets aussi. Par exemple porter la contradiction sur les propose de Mélenchon (il est étonnant que DS après les propos de Polony ne soit pas revenu sur le fait que Mélenchon a voté le traité de Maastricht par exemple). Mais aussi sa tactique du second tour. Va-t-il appeler à voter Hollande si celui-ci est au second tour, par exemple? Par ce que vu ce qu'il raconte normalement on pourrait imaginer qu'Hollande comme président cela ne lui conviendrait pas, donc pas de consigne de vote au second tour. Cela n'a pas été posé mais je ne vais pas en faire un fromage.
Sur les autre invités il ne font que refléter des options comme une autre et qu'on aime ou pas n'est pas le problème. J'ai aussi l'impression que parce qu'il représente le courant mainstream ils n'ont pas le droit à la parole. Un tout petit peu autoritaire tout cela.

en résumé, émission moyenne mais delà à sortir les arguments qui se développent de plus en plus à l'approche des élections c'est lamentable
Contrairement à d'autres commentateurs @sinautes, je n'ai pas trouvé cette émission désagréable, mais ce n'est effectivement pas une grande émission d'@SI our d'Arrêt sur Images. La présence de Mouffette était intéressante, mais on voit que ce n'est pas quelqu'un d'habituée aux débats, c'était la même chose pour Sébastien, mais ils feront mieux la prochaine fois. Elle manquait de conviction, et l'explication sur le MES a tourné court, parce que je trouve, et je me répète dans les forums, mais ce truc est un danger pour la démocratie.
Je redonne le modèle et les coordonnées pour écrire à son député dans le commentaire suivant afin qu'il vote contre lors du vote le 21 février pour ne pas rallonger le présent propos.

Parce que l'idée, c'est que ce genre d'émission, de commentaire médiatique en pointillé, échange entre blogueurs concernés et pertinents, c'est d'après moi, l'objet d'une autre sorte d'émission, en complément, qui peut suivre la campagne semaine après semaine. Elle n'a pas l'air de demander un énorme travail, sauf à Slobodan, auprès de qui je m'excuse ici. Mais elle pourrait être en plus.
Je reconnais qu'aller faire le beau aux conférences de Médiapart, ça prend du temps (prestation brillante, toutefois, au théâtre de la Colline, mais c'est vrai qu'il faudrait des émissions plus charpentées. Les débats de la campagne que justement, les médias ne font pas : au hasard, le nucléaire et les énergies renouvelables (avec un des réacteurs de Fukushima dont on se demande s'il ne va pas exploser, dixit le blog de Paul Jorion), l'ultra-libéralisme, la finance, où va l'euro ?
Des débats entre experts, pas trop de politiciens qui languedeboitent.

Je trouve que cette sorte de formule serait plus profitable aux @sinautes, et plus percutante, et pourrait vous amener de nouveaux @sinautes.
Maintenant, je vois midi à ma porte. Mais il me semble que ce serait vraiment une plus-value d'Internet. Des "grands" débats que vous animeriez , DS, et d'autres par Laure ou Dan, parce qu'il faudrait quand même leur donner de l'ampleur. Ce sont de bons journalistes, et il faudrait qu'ils se fassent les dents.
Ce qui nous permettrait, après, d'avoir des DOD, Débats à la demande.

Bon, ce sont des idées constructives, il me semble. Il faut voir.
Ho non ! Pas Thierry Desjardins ! La prochaine fois, Jean Montaldo ?
Curieux plateau que celui-ci... j'ai comme l'impression que vous avez essayé de réunir un plateau autour d'un thème de fond, que vous n'y êtes pas parvenu, et qu'en désespoir de cause, vous avez appelé 3 personnes au hasard juste pour commenter l'actu de la semaine... on dirait un mini-plateau de Taddeï. Soit dit sans vouloir offusquer Mouffette bien sûr, ça n'a pas de rapport avec sa personne et la sympathie qu'elle peut m'évoquer, mais c'est la première fois depuis 4 ans que je vois un @si qui n'a pas de thème, d'angle, de "plateau". Bon. Du coup, l'intervenant le plus intéressant de l'émission, c'est de loin Daniel qui pour un fois, fais les questions et les réponses et "rame" parfois pas mal pour que quelque chose sorte et se dise... se passe...
Pas grave. Allez, à la semaine prochaine pour une pastiche de "Télé matin" ! :-))))
Moi, je trouve bien que DS ai invité une @sinaute...!
En fait, c'était une émission sociologique qu'on se repassera après les élections, qui auront comme d'habitude été un fiasco pour les politiques comme pour les journalistes, lesquels se battront la coulpe de n'avoir pas vu venir l'abstention, de n'avoir pas bien pris le pouls de la société, trop occupés à détailler comment le président-élu-par-53%-des-votes-exprimés allait se déclarer, dans une gendarmerie tapie dans l'ombre, sur une pirogue en Guyane ou dans la boite à cons.

Et là, DS repassera l'extrait de la réponse de Mouffette à propos de la déclaration du gugusse dans la boite à cons: "ben j'ai pas regardé et de toutes façons j'ai pas la télé". Rien que pour cette représentation-là des non-journalistes, des non-blogueurs, merci d'avoir invité Mouffette! Quel journaliste disséquera le cas Mouffette? Est-il isolé ? N'est-ce pas plus éclairant que vos éditos sur les stratégies de com' des uns et des autres?

Les gloses des journalistes sur les stratégies de com' des uns et des autres mais-nous-ne-sommes-pas-dupes, les éditos de Thomas Legrand sur France Inter, même France-Culture qui ouvre son journal de 8h là-dessus! Est-ce que ça va nous sauver du désastre? Comment changer notre mode de production, appréhender la fin du pétrole, face à une Chine menaçante (effrayant le doc de LCP d'hier soir...), comment sortir de cette Europe libérale dans laquelle droite et gauche nous ont foutues.

Pour autant, en parallèle de ses émissions économiques, la mission d'AsI est bien de décortiquer la manière dont les médias relatent cette campagne, de nous montrer comment tf1 hiérarchise les infos avant/après la déclaration du président-élu-par-53%-des-votes-exprimés, comment Aphatie se comporte face à Cheminade... Ahurissant. Moi ça m'a intéressée, et heureusement que Mouffette était là pour compléter la palette, entre le journaliste old-school plein de certitudes et le blogueur.

J'aimerais bien un retour sur images des réactions des journalistes atterrés après le 21 avril 2002 : tout ce qu'ils nous avaient promis pour mieux prendre en compte la société, l'ont-ils tenus, à l'heure où ils se demandent si le président-élu-par-53%-des-votes-exprimés a tenu les siennes? Pour la télé, je ne sais pas, sur Internet il y a les très intéressants blogs du Monde dans 8 villes ou villages de France, les collaborations avec le Bondy-blog, et ?
quand les médias sont soumis à la loi du marché et des parts d'audience, ils se plaignent au csa de l'égalité du temps de parole des candidats, c'est tout à fait logique, conclusion, une démocratie saine ne doit-elle pas avoir des médias libres c'est-à-dire économiquement indépendants, comme @si, ne devrait-on pas interdire à des groupes financiers la possession de médias? Ne devrait-on pas interdire Jean-Michel Aphatie par la même occasion?
Bon, mes deux cents:

Je pense que sa reelection (l'usage de la troisieme personne semble obligatoire depuis certains passages a la tv) est basee sur une strategie machiavelique (bon, toujours pas d'accents sur mon clavier, et j'ai pas envie d'écrire en html): completement degouter les gens de la politique et de la democratie.
Les exemples sont nombreux (traite de lisbonne, les differentes greves,...). Et tout ceci avec une aide inesperee du leader de l'opposition.
Bien sur, les sujets de la campagne sont extremement bien choisis: des problemes de societe qui masquent les vrais problemes au niveau de l'economie, l'emploi (etc). Problemes qui, de toute facon, ne seront pas traites par les candidats au pouvoir (le coup de la grece, c'est un abandon).

Bien sur, les candidats sont preselectionnes, les 'petits' (qui ont d'ailleurs des signatures que certains 'gros' n'auraient pas: ca c'est un paradoxe; contrairement au fait que quelqu'un qui joue le jeu de l'election presidentielle, joue le jeu de l'election presidentielle(!), c'est a dire joue la personnification) sont 'inutiles'.
Enfin, Douglas Adams en parlait bien mieux que moi:
<< "On its world, the people are people. The leaders are lizards. The people hate the lizards and the lizards rule the people."
"Odd," said Arthur, "I thought you said it was a democracy."
"I did," said Ford. "It is." >> (la citation complete sur: goodreads)

Et on ne peut meme pas s'exiler sur Mars, les budgets en on prit plein la figure.

Enfin, la bonne nouvelle de tout ca, c'est que je pourrais bientot etudier comment un effet de serre catastrophique modifie totalement l'atmosphere d'une planete (enfin, si les differents types d'assurance maladie existent toujours pour me laisser vivre jusqu'a l'age canonique de 78ans).
Dommage, je croyais que ça allais être une émission sur le MESF. Une heure d'explication, ça aurait pas été trop... Dommage!
Héhé ca troll. "Les blogueurs sont sans doute meilleurs à l'écrit qu'à l'oral..." héhé, cours et efficace. Franchement, je me trouve pas mal à l'expression oral, avec formule percutante , référence historique et tout. Mais j'ai l'humblitude que j'eusse pu me planter totalement sur un plateau de TV. Apparement, D.S l'a contacter la veille
Je me sens de plus en plus intellegent en regardant @si, car je me fait les memes reflexion que D.S! Rien que pour ca j'adore.
Ha ! je pourrai etre amoureux de Natacha, si elle n'eut pas les cheveux cours.
P.S: une prof au partit de gauche, encore... y'en a beaucoup, c'est un peu le probleme de ce parti.
Boujour
Consternant, pour oublier une journée de m.... je pensais m'enrichir de vos savoirs, raté. Faut reconnaitre que c'est rare.
Hier au soir j'avais pris deux résolutions, premièrement réaliser un virement par internet, enfantin selon une démo-vidéo (oui j'ai un petit sou car Mélenchon ne m'a pas complètement tondu. Le breton que je suis, même s'il est du pays des andouilles, sait aussi que "t'es mouton t'es pas mouton t'es tondu quand même". Je ne suis pas tout à fait hors sujet puisque ce soir et les prochains jours il s'agit de choisir le berger ou la bergère qui nous tondra.)
Retour à la vidéo que j'ai visionnée deux fois, à mon age quand j'arrive à la fin de la démo j'ai oublié le début. D'abord surprise, d'entrée j'apprends que ma fiche n'est pas à jour et je n'aurais plus le droit à la gestion par internet. Il faut donc que je décline ma profession, le revenu net mensuel du foyer et le patrimone du foyer, c'est la loi. D'expérience je sais qu'il y a toujours moyen de contourner ces obligations, un jeu d'enfant vite conclue et je valide puis valide, mais surprise alors que je viens de donner les éléments de mon Relevé d'Idendité Bancaire voilà t'y pas qu'il faut leur communiquer une copie de ce même RIB, zut! ça je ne sais pas faire.
Je téléphone pour qu'on m'explique, je tape 1, je tape 3, je tape encore, temps d'attente très court, mon jour de chance quoi, gagnant gagnant mon identifiant est bon, la dame est charmante mais, rebelote ma fiche n'est pas à jour! m.... alors encore la loi.
On rigole et on fini par s'entendre, je ne voulais que savoir comment transférer une copie de mon RIB, l'explication n'étant pas concluante j'allais abandonner. Pas elle,par ici l'euro-ro, je pouvais faire mon virement par téléphone, je n'avais qu'à répondre aux questions.
C'est à ce moment me rappelant que les banques déconseillent fermement de donner des renseignements par téléphone que je me suis vu contraint de renoncer à ce virement tout en pensant que la deuxième résolution m'aidera à régler ce problème.
Deuxième résolution donc, poursuivre la préparation de l'installation d'un wc suspendu avec visite d'un magasin dont le nom n'est pas trop difficile à retrouver si je vous dit que juste à coté il y a un sexe shop. A la fermeture du magasin c'était plus compliqué que quand j'y suis entré, mais ça s'est terminé par une rigolade générale, mon plan n'ayant pas été fait sur le papier qu'il méritait.
Maintenant vous comprenez DS que vous devez être parfait.
Demain je vois si le mieux ne serait pas d'investir chez TOTO, les toilettes high tech japonnaises, et la paire de résolutions sera oubliée
« Chuis candidat... »
Je pense que si beaucoup de gens votent pour N. Sarkozy, c'est surtout parce qu'il se comporte comme eux en étant fier d'être lui-même et en agissant pour lui-même. On peut dire qu'il s'agit d'une désacralisation. Mais c'est surtout une identification. Et c'est ce qui le rend aimable pour beaucoup de gens.

Des intellectuels le comparent à Bonaparte et comparent son mandat présidentiel au Consulat. Je crois que Bonaparte (le bourgeois "parvenu" "self-made-man") est arrivé à un moment pendant lequel le Directoire ne dirigeait pas grand chose et se trouvait en difficultés de guerre avec le reste de l'Europe (en voulant évangéliser les valeurs de la République).

Il me semble que N. Sarkozy est un "espoir" dans le désespoir des difficultés économiques et sociales (grandissantes) de chaque électeur. Je ne pense pas que N. Sarkozy deviendra "Président à vie" à la manière des 2 Napoléon du XVIIIe Siècle, mais je trouve le parallèle des périodes politiques assez semblables.
Je suis en train de regarder l'émission en plein passage sur l'égalité du temps d'antenne pour les candiidats.
La réponse et toute simple:
le nombre d'adhérents au parti du candidat.

bravo moufette
C'est le MSE ou ESM et non le MES qui va être ratifié.
Mécanisme de Stabilité Européenne.
https://www.lifeinthemix.info/2012/02/european-stability-mechanism-treaty-signed/?lang=fr

A l'assemblée Nationale on hésite aussi..
http://www.assemblee-nationale.fr/13/dossiers/ratification_traite_MES.asp


Evidement la lettre de nos amis du front de gauche en prend un coup sr sa crédibilité...
ridicules les deux? Qui imprime l'affiche? Avec un texte "au revoir et pas merci" pour recouvrir nos murs citadins (ceux d'affichage libre) qui se sont couverts de Sarkozy
Au moins j'aurais appris l'information sur le MESF...
Un chouille c@fé du commerce c'est vrai avec des invités qui se raccrochent aux branches
Ah ben voilà, c'était du second degré pas capté par le maître des lieux !
Thierry Desjardins plaisantait que Sarko ne voulait pas un 2nd mandat... Il aurait tort de se priver
Daniel votre complaisance devant les propos de Mouflette est affligeante.
Aucune contradiction.
A côté Chazal a fait du grand journalisme face à Sarko.

On dirait un journaliste attendri devant l'adolescente qui collection les article de journaux de son chanteur préféré et qui n'ose pas la réveiller sur le fait qu'il ne marche pas sur l'eau.

Affligeant !
Bon, j'espère que vous allez pas nous faire ce genre d'emission trop souvent.....c'est une catastrophe tellement on n'y apprend rien.
Hum.

Pourquoi est ce que je regarde @si ?

- Pour être moins bête une fois l'émission terminé. Donc entre entendre l'opinion de monsieur et madame tout le monde sur le MESF et écouter des économistes compétents expliqués les dangers/conséquences de ce mécanisme le choix est vite fait.

- Pour avoir une vision critique des médias. Il me semble que "TF1 c'est la télé de Sarko" n'est pas spécialement une analyse approfondie de la situation.

Bref je crois qu'il est temps d'aller de se remettre au boulot pour nous trouver des "experts" de la carrure de Todd, Lordon ...
Euh... Madame Mouflette... Vous êtes dans une émission sur les médias là... Donc le coté " j'ai pas regardé TF1 je savais ce que ce serai" ou " j'ai pas regardé Hollande parce que ça me fait mal " C'est un peu léger je trouve. C'est pas grave hein mais bon...
Argh !!! j'ai un peu failli m'étouffer en entendant que la règle csa était compliqué, de la respecter a la seconde prêt je veux bien, mais vous trouver normal qu'un "petit" candidat ne puisse pas être entendu, on pourrais presque faire l'inverse, il y en a on les entends trop ^^...
Admettons l'idée qu'il ait pas tous des mauvaises propositions, si on leur donne pas la place de le dire on va continuer avec des pros de la politique ...

Pour Moufette, c'est Brigitte Baréges député ump de ma région, qui a dit : "et pourquoi pas avec les animaux" au sujet du mariage homosexuel"
L'austérité s'est abattue sur Arrêt sur images : une émission indigente avec des invités légers.
Désolé, mais j'aime tellement le travail de ce site que lorsque c'est si maigre je me sens autorisé à faire part de ma déception.
Ca ressemble, me semble-t-il, à un ratage. Non?
La prochaine fois que vous faites c@fé du commerce, je serai ravi de participer aussi !
Quoi ?! 3 sympathisants du FdG sur un même plateau ca fait beaucoup ?...
Non, mais vous vous rendez compte, tous? Petits candidats? Mais cette appellation en elle même discrédite et empêche tout à fait un candidat de passer au dessus de 5%!

C'est typiquement une prédiction auto-réalisatrice, ça, vous aurez jamais tort, ne vous inquiétez pas! Qui a donné le pouvoir aux médias, et sur ce sujet, Daniel malgré le respect que j'ai pour vous, je vous inclus dans les médias "traditionnels" ou pas, de donner le droit à tel ou tel candidat d'avoir plus de 5%.

Et maintenant en plus on va discuter le droit des petits candidats à parler à l'antenne pendant la campagne? Mais qu'est ce qui vous prend?

Mettez vous dans la peau d'un électeur, mais 2 secondes! Je vais voter pour quelqu'un que tout le monde appelle "petit candidat"? Bah oui, jetons mon bulletin à la poubelle! Je vais dire aux sondeurs que je vais voter pour un candidat, alors que les médias me disent que ce vote sera inutile? Ce ne sont pas les sondages qui décident qui sont les petits candidats, dans ce cas, vu que les sondés, ayant regardé les médias (en l'occurence : vous compris) , "savent" qu'il est inutile de voter pour eux.

Enfin ceci est très dangereux, car la seule "petite candidate" qui puisse échapper à ça c'est Marine Le Pen, de toutes façon les lepenistes ne veulent rien d'autre et ne s'inquiètent pas de ce genre de classifications.

Désolé de cette agressivité, mais vraiment, c'est pas possible à entendre!
J'ai été aussi très étonné par la tournure de la conversation sur les "petits candidats".
Parce que dans ses chroniques, DS semble plutôt être partisan d'un équilibre des paroles, et d'une visibilité égale pour tous...


Ah la la, si on pouvait s'épargner d'écouter ces "petits candidats", se débarrasser aussi de ces "petits médias" qui nous fatiguent, qui chipotent, qui pinaillent, et tous se brancher sur TF1.

Pour ma part, je propose pour plus d'efficacité un candidat unique. Nous pensons tous, au même, ce candidat naturel, Nicolas Sarkozy.
C'est le seul rempart contre la peste brune et tous les extrémismes. Car si on leur laisse le choix, les français risquent de disperser leurs voix sur des candidats inutiles.
Yesssss ! zut pas pensé .
gamma
Emission assez ennuyeuse, j'ai trouvé.

Les blogueurs sont sans doute meilleurs à l'écrit qu'à l'oral...
Oui, j'avoue qu'entendre M. Desjardins marmonner est assez désagréable.

Contrairement à ce que dit l'ancien journaliste du Figaro, je ne pense pas que "tous les français ont envie de savoir" ce qu'allait faire NS.
Non seulement je n'ai pas regardé l'émission de TF1 mais je n'ai même pas envie d'en entendre parler. Et en plus, sa tronche qui s'affiche en boucle en arrière plan: c'est tout simplement insupportable.
Rrrrrr.... zzzzzz... Rrrrrr.... zzzzzz... uh ? gn'hein ? Whoua, il parle fort le M. Desjardins... (à moins que ce soit les deux autres qui ne parlent pas fort du tout...)

Bon, blague à part : idée d'émission intéressante, contenu effectif de l'émission plutôt inintéressant. Dommage.

Comme dit Mme "Moufette" (prof d'anglais, hein ? votre vie est foutue.), il faut bien rire un peu, je viens de trouver un très bon dessin de presse de CI : http://cartoons.courrierinternational.com/node/852114
liens sur le MESF

http://www.les-crises.fr/mes-1/
http://www.les-crises.fr/mes-2/
http://www.les-crises.fr/mes-3/
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.