73
Commentaires

Bouquet de "révélations" sur la campagne Mélenchon. Pourquoi seulement elle ?

Dire que les médias s’intéressent aux comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon est un euphémisme. Depuis un mois, de nombreux articles ont été consacrés au financement de sa campagne présidentielle. Un traitement spécial comparé aux autres candidats. Mais pourquoi seulement les comptes de Mélenchon ?

Commentaires préférés des abonnés

Euh... Bon ....

J'ai lu l'article, mais je n'ai toujours pas la réponse à la question : Pourquoi "les journalistes" (indépendant-es, intègres et tout imprégné-es de déontologie comme il se doit) s'intéressent-ils/elles autant aux comptes de campagne d(...)

A noter que Sophia Chikirou a publié sur twitter ses réponses au questionnaire du Monde. C'est assez savoureux.


Je suis également assez curieux de visionner l'émission "Les sujets qui fâchent" , car de mémoire, lorsque FranceInfo publie son "enquête",(...)

Ah ouf ! j’avais peur que vous ne suiviez la meute des médias, que vous nous produisiez un énième article sur Pinault, cet aimable et honnête capitaine d'industrie, injustement soupçonné.

Derniers commentaires

L'émission "les sujets qui fâchent" sur les comptes de campagne de Mélenchon est maintenant disponible.

Je pense que ASI va se pencher dessus car, de mon point de vue, il y a beaucoup à analyser mais je souligne ici deux éléments significatifs de mon point de vue :

- Le thème de cette émission c'est l'enquête sur les comptes de campagne de Mélenchon - et non pas les comptes de campagne.

- La fin de l'émission qui voit G. Miller reprendre la parole - en l'absence de son contradicteur - pour dresser une "conclusion"  - en forme de réquisitoire - et asséner "sa" version.


(Je trouve également curieux que cette émission n'ait pas été annoncée dans le programme de la semaine lundi. D'autant que S. Chikirou n'a pas organisé son traditionnel "Live" de 18h reéservé aux Socios - dans lequel les émissions sont annoncées. De sorte que j'ai découvert cette émission dans un mail du jour annonçant le programme du week-end dans lequel figure donc ce "sujet qui fâche" mais également l'émission Le monde libre qui, elle, avait bien été annoncée...)


Bon, la politique étant ce qu'elle est, et vu qu'on ne fait pas d'omelettes sans casser d'oeufs, que Méluch' ait tapé un peu hors des caisses ne m'étonnerait pas et ne me choquerait pas plus que ça. C'est un peu une tradition politique française, et le dernier qui a prétendu n'en rien faire (Coucou Fillon) s'en est pris plein la Pénélope...

Reste que ça sent le coup fourré (un peu comme pour Fillon d'ailleurs).

Quid profit, comme disait l'autre?

A Macron, certainement. Méluch', c'est la seule opposition parlementaire face au jupiter et à ses députés qui lorsqu'ils doivent voter demandent à papa Jupiter sur quel bouton il faut appuyer.

Au cadavres du PS et du PR qui aimeraient bien ressuciter en utilisant des élécteurs, et pourquoi pas ceux de méluch (même si pour le PR, il fantasme plutôt sur la blonde...).

A certains journalistes qui s'en sont pris plein la tronche de la part de Méluch et qui aimeraient bien une petite revanche, d'autant que ça plairait à Jupiter qui peut-être les invitera en récompense dans son club VIP. D'autant que l'autre type, Jupiter, s'il verrouille autant sa com' et est aussi "sympathique" avec les journaleux, il est chef d'etat et féroce. Bref, il leur fait plus peur.

Et puis taper sur les gauchistes c'est un classique en France, ça mange pas de pain et personne ne s'en plaint sauf ces abrutis de gauchistes mais tout le monde s'en fout. En plus ça casse l'image de chevalier blanc (pardon: rouge) que Méluch c'était fait offrir. Les scandales, ça fait vendre la presse.


Je ne nie pas que le Méluch' ait pu en bon homme politique taper un peu dans la caisse. Mais de là à ce que ses finances soient fillonesques, il y a un pas.


Bref, j'attends une enquête fiable d'un journal fiable avec des résultats fiables avant de lui jeter la première pierre...

Faudrait surtout demander à la commission de publier les demandes datées des journaux.


Puisque c'est l'argument avancé pour justifier la "priorité" donnée aux comptes de Mélenchon.

Alors même si l'article laisse largement à désirer comme ses prédécesseurs, je relève néanmoins qu'au milieu de toutes ces insinuations on avance un peu grâce à la réponse de la commission et elle est totalement contradictoire avec celle des journalistes.


En effet, quand les rédactions des médias concernés nous disent la main sur le coeur qu'ils ont fait une demande pour tous les candidats, si c'est la vérité, la commission ne devrait donc pas avoir plus de demande pour les comptes de Mélenchon.


Il y a donc quelqu'un qui ment.


Le fait que certains médias trouvent ensuite d'autres excuses pour expliquer que leurs demandes soient antérieures à la démission du rapporteur nous amène naturellement à douter de la version des journalistes. 


Car si leur intérêt provient des soupçons d'emplois fictifs dont Mélenchon avait déjà fait l'objet suite aux déclarations d'une élue FN ( qui avait avoué que ses accusations étaient du flan par la suite ), alors n'ayant pas ce genre de soupçons pour les autres candidats, pourquoi auraient-ils choisit de faire un égal traitement de tous les candidats ?


Quand on voit le boulot que cela représente d'éplucher des comptes de campagne vu comment ils nous l'écrivent, je veux bien croire que leurs investigations ne se limitent qu'aux candidats où ils auraient des raisons réelles d'enquêter. C'est humain.


La version d'un égal traitement, même si on ne peut l'infirmer, me semble peu crédible.


Toujours est-il qu'ils n'ont rien, que les articles enchainent les insinuations, les comptes ont été validés, et on ne peut accuser les candidats d'avoir voulu tricher alors que la commission demande à ce qu'ils donnent toutes leurs dépenses en vrac quitte à ce qu'elles soient invalidées en totalité ou en partie pour le remboursement.




S'il y a des choses à écrire sur les comptes de campagne des autres candidats leMédia pourra le faire via son nouveau site de presse.

C'est bizarre, j'ai cru comprendre que les comptes de campagne de la France Insoumise avait été validés, donc qu'ils sont réguliers/légaux; et que la démission d'un rapporteur concernait sa colère sur l'arbitrage de ce qui devait être remboursé et ce qui ne devait pas l'être. Et j'ai cru aussi comprendre que le non-remboursement d'un certain type frais par la Commission à Melenchon devrait alors s'appliquer à tous les candidats.

Bref, bordel, confusion et bla bla bla pour laisser entendre que Mélenchon est un tricheur....

Ouais ouais ouais.. vous pensez que ça marche...?

Ah, je viens d'entendre sur FC le patron percer un grand mystère : pourquoi JLM s'attaque-t-il aux médias ? Parce que ces derniers enquêtent sur ses comptes de campagne. 


Il suffisait d'y penser.

Si vous voulez comprendre pourquoi les journalistes sont à fond sur la campagne de Melanchon, il faut écouter cette chanson de Jean-Luc Le Ténia pour bien comprendre leur état d'esprit : https://www.youtube.com/watch?v=Q52D5AFNKhk

Et ASI, et si vous faisiez votre boulot ?


http://www.lemonde.fr/politique/article/2018/03/18/hamon-appelle-melenchon-a-l-unanimite-politique-a-gauche_5272664_823448.html


C'est un article du Monde d'aujourd'hui disant que "malgré les refus répétés, Benoît Hamon continue de tendre la main à Jean-Luc Mélenchon" ; Hamon : "Il y a unité syndicale, il doit y avoir unité politique à gauche. Ce qui est en jeu dépasse nos petites personnes. C’est le service public : son avenir ou sa fin." (au sujet des manifs de ce mois).


Je m'attendais donc à lire dans la suite de l'article les raisons de ces refus répétés de JLM.


Ben non, je ne connaîtrais que la raison du refus d'alliance pour les élections européennes ("Pour M. Hamon, toute sortie de l’UE est inenvisageable"), avec un titre manipulateur " S’allier avec Hamon ? « Même pas en rêve ! » ", alors que la citation exacte est " « Renoncer à nos idées pour avoir un accord ? Même pas en rêve ! » ".


Alors moi j'aurais bien aimé savoir pourquoi ce changement d'attitude de la part de JLM qui en Septembre dernier appelait Hamon à venir manifester ( si ma mémoire est bonne c'est dans cette revue de la semaine :  https://www.youtube.com/watch?v=1XiIzDICv-Y ), mais apparemment, pour Le Monde je n'en suis pas digne.


J'ai juste le droit à de la bouillie intellectuelle, un amalgame et une manipulation de plus à l'encontre de JLM et la FI.


Alors moi je veux bien croire que JLM est un monstre Stalinien soutenu par des hordes d'hystériques anti-démocratiques, et donc j'ai lu quasi tous les articles anti-Mélenchon depuis 1 an, mais à chaque fois je tombe sur le même genre d'immondice où j'ai franchement l'impression d'être pris pour un con.


Vous allez me dire que cela marche très bien sur 90% des commentateurs du Monde, ainsi que sur la ligne éditoriale d'ASI (cet article parlant d' "irrégularités" sans indiquer la réponse de JLM donnée déjà il y a plusieurs semaines en est un exemple de plus), mais étrangement cela ne marche pas sur 90% des commentateurs de ASI, qui semblent avoir mieux intégrés les bases que nous a enseignées ASI depuis plus de 20 ans... ;-)


Petite pensée finale : les décodeurs qui pondent plusieurs articles par jour ne semblent pas pressés de vouloir décoder "irrégularité" ("contraire à la loi, au règlement") et faire la différence avec "dépenses non remboursables".


Alors ASI, on décrypte et on analyse le traitement réservé à JLM ou on continue les revues de presse qui se contentent de citer sans pratiquement aucun recul les articles des médias ?

En réponse à Gil Di Cepi et constant gardener ci-dessous :


Ouais, ben la réponse, elle est bien dans l'article. Sauf si on veut croire qu'elle n'y est pas :


"Pourquoi "les journalistes" (indépendant-es, intègres et tout imprégné-es de déontologie comme il se doit) s'intéressent-ils/elles autant aux comptes de campagne de Mélenchon et si peu à ceux de Macron?", demande constant gardener.


" Mais qu’est-ce qui pousse les journalistes à s’intéresser particulièrement aux comptes de Mélenchon ? Pourquoi cette curiosité particulière ?  "Elle a sans nul doute été particulièrement aiguisée par la démission du rapporteur de la commission chargée du contrôle du compte de Mélenchon", avance Marianne."


"le site d’info explique avoir effectué sa demande des comptes de Mélenchon "en même temps" qu’il a demandé "la communication des comptes de Macron, Le Pen, Fillon et Hamon". Mediapart renvoie par ailleurs à un échantillon d’enquêtes que ses journalistes ont consacrés à trois autres des principaux candidats de la dernière élection présidentielle"


"Très vite, les soupçons d’emplois fictifs d’assistants parlementaires  se sont élargis à des eurodéputés et ex-eurodéputés de tous bords. En juillet, après le signalement d’une eurodéputée frontiste, le parquet de Paris élargit ainsi son enquête sur les soupçons d'emplois fictifs d'assistants au Parlement européen au leader de La France insoumise. Sylvain Tronchet raconte : "En enquêtant sur Bayrou et les assistants parlementaires européens, on s’est rendu compte qu’une société du nom de Mediascop [dirigée par Sophia Chikirou] avait perçu de l’argent sur l’enveloppe des assistants européens de Jean-Luc Mélenchon. Ça nous a semblé atypique". Voilà qui a conduit les journalistes de Radio France à s'intéresser à la société de Chikirou, puis plus largement aux comptes de campagne du candidat."


"Parce que Mélenchon est le premier candidat dont les comptes ont été rendus accessibles. Pour les 11 autres candidats, il faudra attendre encore."


"Le même jour, Mediapart consacre également un article à la validation des comptes de campagnes, pointant aussi les quelques irrégularités dans ceux des "grands" candidats."



"Quant aux "révélations" dont il est question dans l'article, je n'ai pas bien vu non plus ce qu'elles révélaient", demande constant gardener.


"il y est déjà question d’une association dénommée l’Ere du peuple, qui aurait exagérément facturé ses services à Mélenchon, pour un montant de 440 027 euros de "prestations intellectuelles et matérielles". "


(Faudrait lire l'article avant de le critiquer...


Je remets ça ici, pour bien qu'on le voit, comme le post de constant gardener.)

Oui, merci à vous. Ne pourriez-vous pas copier-coller l'article en entier pour qu'on le voie mieux.?

Il est vrai que j'aurais pu me contenter de renvoyer constant gardener à l'article. Mais c'est plus "parlant" comme ça !

Plus parlant, je ne sais pas, je n'ai rien lu de ce que vous avez copié-collé puisque contrairement à ce que vous pouvez penser, on est tout à fait capable de lire avant de critiquer...

Je doute cependant que vous ne compreniez mon 2nd degré dans votre lecture.

Je suis très premier degré : constant gardener pose deux questions auxquelles, selon lui, l'article ne répond pas. Ce qui me semble faux. Donc je cite les passages qui, de mon point de vue, apportent une réponse à ses interrogations.


(Mais je comprends bien que ces éléments de réponse ne conviennent pas à constant gardener. Il voudrait, j'imagine, lire que tous les journalistes sont les outils des capitalistes contre le très grand Mélenchon qui est le seul capable d'abattre ce système et c' est bien pour cela qui faut/faudra voter pour lui et pour personne d'autre...)

Je ne peux même pas imaginer une seconde qu'un seul candidat à cette élection n'a pas magouillé le comptes d'une manière ou d'une autre.

Les emplois fictifs d'attachée parlementaires, ils y ont tous recours.


Ça n'excuse aucun d'entre eux, mais ça invalide totalement le fait que ce serait sur un soupçon d'emploi fictif d'attaché parlementaire que serait basée la curiosité des journalistes envers Mélenchon. 


Moi je ne suis ni journaliste ni FI, mais j'ai bien vu que le député de ma circonscriprion, qui avait élu sous l'étiquette PS puis est devenu macronnien, à fait bosser son attaché parlementaire pour la campagne de Macron. Je l'ai vu, et tout le monde l'a vu. Donc les journalistes aussi, et là  dans le cas que j'évoque, c'est pas un soupçon, c'est un fait, très visible et incontestable parce que l'attaché en question a beaucoup été vu un peu partout, il y a plein d'articles et de photos et de vidéos dont il n'est pas le sujet mais où il apparaît.


Je répète, pour que ce soit clair : ça n'excuse pas les autres. 

Je suis certain qu'il était bénévole ? Vous n'avez pas honte d'enfoncer le PS ? Les pauvres...

C'est fou !
Vous copiez collez une bonne partie de l'article mais pas le plus intéressant à mes yeux :
"Or, la Commission explique qu’elle est confrontée à un "boulot monstre" pour une équipe réduite, qui l’oblige à prioriser son travail. Avant de rendre consultables les milliers voire les dizaines de milliers de documents de campagne des candidats, la Commission se doit d’anonymiser les pièces une par une. D’enlever sur chaque document les adresses, numéros de téléphone et noms des bénévoles. "Vu le travail que ça représente, on priorise en fonction des demandes des journalistes. On s'occupe en premier des dossiers qui en ont reçu le plus", explique la CNCCFP. Et il se trouve que les comptes de Mélenchon semblent intéresser tout particulièrement les journalistes.  "

Donc le parti de la presse et de l'argent veut les comptes de méluche et les aura ..
La démission d'un ancien du PS .. de la commission n'est qu'une hypothèse émise par marianne ...

Sélectif vous êtes même ds un seul article !

Mais je comprends tout à fait que l'on puisse penser que la disponibilité des comptes de campagne de Mélenchon relève d'un agenda politique. Ça reste une hypothèse...

La démission de l'ancien PS a très certainement provoqué un regain d’intérêt pour les médias. Et, perso, je ne pense pas que cette démission était sans arrière-pensée.

Pour autant, rien ne justifie qu'on s'interdise d' étudier, et le cas échéant de critiquer, les comptes de Mélenchon. Car Mélenchon ne vient pas de nulle part. Il vient du PS et il a dénoncé les multiples magouilles auxquelles il a participé j'ai cru comprendre. Je pense ici aux congrès du PS.

Je trouve la formulation floue sur la surfacturation :

Faut-il comprendre 440 027  de trop ? ou 440 027  facturés à la place de 400'000 par exemple ?

Le fait qu'au final les média en parlent régulièrement sans vraiment rentrer dans les détails me fait dire qu'il ne semble pas y avoir grand chose à se mettre sous la dent.

Donc, les journlaistes en parlent davantage parce que ce sont les comptes qui sont sortis en premier, et c'est parce que les journalistes demandent davantage ceux-là qu'ils sont sortis en premier.

D'où, un retour à la case départ : pourquoi les journalistes les demandent-ils davantage ?


Où l'on apprend, au passage, qu'une institution publique se fait dicter son calendrier par les demandes des journalistes : ça doit être le seul service à agir de la sorte ! ça, c'est franchement rigolo.


Et... quand un article est signé " La rédaction" à ASI, concrètement ça veut dire quoi ? ( vraie question, je ne sais pas)


En réponse à Gil Di Cepi ci-dessous :

Ouais, ben la réponse, elle est pas dans l'article. Sauf si on veut croire qu'elle y est : l'explication donnée "C'est parce que ces comptes-là sont dispos" est quand même un peu foireuse quand on nous dit que ces comptes sont les seuls disponibles à ce jour parce que ce sont ceux que les journalistes demandent

Cela dit, le reste de l'article n'est que la reprise venimeuse de "révélations" antérieures sans intérêt, mais présentées de façon à laisser entendre qu'il y a du louche, même si les réponses aux interrogations ont déjà été données.

L'exemple de l'utilisation du statut "auto-entrepreneur" est un modèle du genre. Utiliser ce statut n'a rien d'illégal, ou même de suspect. On fera donc remarquer que les auto-entrepreneurs en question sont perdants par rapport à ce qu'ils auraient touché s'ils avaient été salariés. La belle affaire! La plupart, sinon tous, sont des militants qui ont l'habitude de travailler gratuitement pour la cause qu'ils défendent, tous les jours - dimanche compris. Est-ce trop difficile à comprendre pour un-e "journaliste" de Mediapart?

D'autre part, j'imagine que la plupart d'entre eux sont salariés ou fonctionnaires. Ils se sont probablement mis en congé de leur emploi ou de leur fonction pendant la durée de la campagne. Les "journalistes" de Mediapart se sont-ils posé la question de savoir s'ils avaient le droit d'être salariés ailleurs pendant ce congé?


L'article est plein de filouteries de ce type.


Autre exemple : l'association qui, parce qu'elle est sans but lucratif, ne pourrait pas émettre de facture? Je pensais que la formation de "journaliste" était de meilleur niveau : ils devraient savoir qu'une association Loi 1901 peut parfaitement facturer, faire de la marge, faire des profits (que l'on appelle "excédents"). 


Au total, un article qui n'apporte rien. Qui est aussi inattaquable au plan juridique : aucune accusation, rien que des interrogations insidieuses. Comme le titre "Les montages artisanaux ...". 

Mais quand même, autant de caractères pour révéler si peu ... 

Et mettre en accès libre comme si c'était l'enquête du siècle ...


On ne peut pas ne pas s'interroger sur le but de Mediapart dans cette mauvaise querelle.


Moi, ce scoupe journalistique me fait penser à l'enquête corse russe du New-york Times, du FBI et de la CIA réunis, vous savez, celle qui a montré que Poutine, avec 3 dollars dépensés sur Facebook et un peu moins sur Twitter, a fait élire Trump.




Pourquoi seulement les comptes de Mélenchon ? La réponse est dans l'article de Médiapart intitulé "Les montages artisanaux de la campagne de Mélenchon" en libre accès jusqu'à dimanche soir. Y a rien de sorcier! Pour les autres: patience, leur tour viendra!

https://www.mediapart.fr/journal/france/160318/alexandre-djouhri-histoires-secretes?onglet=full

Pour varier un peu les sujets: le cas   Alexandre Djouhri; attention, il y a du ruissellement. Certains ont intérêt à se munir de parapluies.                                                               

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ah ouf ! j’avais peur que vous ne suiviez la meute des médias, que vous nous produisiez un énième article sur Pinault, cet aimable et honnête capitaine d'industrie, injustement soupçonné.

A noter que Sophia Chikirou a publié sur twitter ses réponses au questionnaire du Monde. C'est assez savoureux.


Je suis également assez curieux de visionner l'émission "Les sujets qui fâchent" , car de mémoire, lorsque FranceInfo publie son "enquête", une semaine après le Monde, ils n'apportent aucune info complémentaire à celles du Monde et ne font pas mention des réponses faites par FI et Mélenchon entretemps... ce que ASI oublie curieusement de rappeler...


Par contre vous reprenez le terme "d'irrégularités" pour qualifier les comptes de campagne de Mélenchon. Or, il n'y a point d'irrégularités : aucune règle n'a été enfreinte.


Mais bon, je dois n'être qu'un bon petit soldat mélenchoniste à chercher la petite bête comme ça...

Euh... Bon ....

J'ai lu l'article, mais je n'ai toujours pas la réponse à la question : Pourquoi "les journalistes" (indépendant-es, intègres et tout imprégné-es de déontologie comme il se doit) s'intéressent-ils/elles autant aux comptes de campagne de Mélenchon et si peu à ceux de Macron?


Quant aux "révélations" dont il est question dans l'article, je n'ai pas bien vu non plus ce qu'elles révélaient. Sauf bien sûr si on considère comme un scoup le fait que Corbières a été conduit à utiliser un statut qu'il n'aime pas. Mais pas sur ce site, quand même? Si?


Au fait, quels sont les résultats de l'enquête - semble-t-il approfondie - des fins limiers de Radio-France sur les assistants parlementaires de Mélenchon au Parlement Européen?

J'espère que S. Chikirou a aussi été invitée par G. Miller pour répondre aux questions soulevées par les journalistes de Mediapart. J'en doute mais c'est déjà une bonne chose de ne pas enterrer (grossièrement) le sujet... Le décryptage de cette émission sera très intéressant. Les prises de parole hebdomadaires de S. Chikirou et Cie mériteraient aussi une analyse de mon point de vue...

Plus délirant tu meurs !

Un privilège qui a fait moins de bruit que les billets gratuits des cheminots...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.