20
Commentaires

Bolloré : des journalistes interpellent le CSA

Bolloré aime couper les têtes et les programmes. Mais en a-t-il le droit ? L'indépendance de Canal+ vis-à-vis de l'actionnaire n'est-elle pas garantie dans un texte ? Il y avait bien une charte, garantissant cette indépendance éditoriale. Elle était annexée à la convention signée avec le CSA quand Vivendi a pris le contrôle de Canal en 2000. Mais en 2005, elle disparait. Un collectif de journalistes vient de demander au CSA d'exiger de Bolloré qu'il garantisse à nouveau cette indépendance éditoriale, sur le modèle de cette charte. Mais qui a décidé de sa suppression il y a dix ans ? Que contenait-elle exactement ? @si a tenté de remonter la piste de ce texte fantôme...

Derniers commentaires

Après canal +, bolloré+. Groland va t il faire une émission spécial croisière en yacht et bienfaits du capitalisme?
C'est pas bientôt fini ce Bolloré-bashing ? Qui héberge les vidéos d'Arrêt sur images ? Et à qui appartient Dailymotion ? Vous voulez que Bolloré efface toutes les vidéos d'Arrêt sur images ? C'est ça que vous cherchez ?
Je réagis ici à l'article sur la promotion du Grand Journal par Direct Matin car on ne peut pas y laisser de commentaires.
En fait l'utilisation de ce procédé (pub déguisée en article d'info) fait vraiment partie des habitudes de Direct Matin. Acrimed l'avait relevé : Direct Matin en flagrant délit de publicité clandestine, qu'il s'agisse de pub pour une filiale du groupe Bolloré ou pour un groupe qui bénéficie par ailleurs d'espace publicitaire dans ce "journal".
Pas plus tard qu'hier, en couv' et sur la deuxième page de Direct Matin, une pub pour les casinos Barrière ; plus loin, un article dont il n'est pas précisé qu'il s'agit de "publicité" ou de "publirédactionnel", sur un formidable et rigolo concours qui permettra aux heureux gagnants de remporter une bouteille de champagne par mois à vie. Concours organisé par... les casinos Barrière. Bref, comment travestir de la pub en un reportage pseudo-journalistique sur un événement "festif", qui fait écho à la pub explicite affichée en couv'.

En France, qui se veut autre chose qu'une République bananière, ces procédés ne sont-ils pas interdits par la loi ?
Ce qui étonne c'est l'étonnement de certains. Croyez-vous par exemple que G. Durand invitera le matin sur radio classique ( propriété de B Arnaud ) les sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot pour parler de leur dernier livre consacré à l'évasion fiscale " tentation d'évasion ". Idem pour Europe1 propriété de Lagardère. Quant à Canal + c'est le royaume de la déconnade bien-pensante, du conformisme idéologique. Ici comme dans d'autres domaines le problème est structurel, c'est à dire la façon dont est organisé par la collectivité nationale sans doute l'indépendance des journalistes mais surtout la pluralité des idées. Pour ces raisons la multitude des reportages type cash investigation et autres ne servent que de caution au système car ils ne le remettent pas en cause, joue la carte du tous pourris, et laissent croire qu'il peut être moralisé.
"Car aussi suprenant que cela puisse paraître, les conventions de TF1 et M6 sont plus beaucoup exigeantes en terme d'indépendance comme l'a remarqué BFM Business. Ainsi, dans ces deux conventions, il est précisé que "La société veille à ce que les émissions d'information politique et générale qu'elle diffuse soient réalisées dans des conditions qui garantissent l'indépendance de l'information, notamment à l’égard des intérêts économiques de ses actionnaires. Elle porte à la connaissance du CSA les dispositions qu’elle prend à ces fins". Difficile de faire plus clair. Question : pourquoi Canal+ n'a-t-elle pas ce passage dans sa convention ? Un mystère de plus."

Pourtant on a un dirigeant de M6 (Nicolas de Tavernost et sur Canal en plus dans le Supplément du 31 mai 2015) qui affirme que lorsque les interets économiques de la chaine sont en jeux, la ligne éditoriale passe au second plan et TF1 qui ne parle jamais des déboirs de Bouygues avec ses bétons pourris sur les chantiers des EPR... ce ne sont pas vraiment des modèles d'indépendances....

Tres bon article, mauvaises références...

edit:nom du dirigeant d'M6
avec 14,42% des parts

Je ne comprends pas comment cela suffit pour décider de tout.
plutopt que de se demander ou elles est cette charte, demandez plutot pourquoi elle a été enlevée , et qui à accepter cette forfaiture
Très bon article, on se croirait dans une république bananière (ou dans un Jason Bourne)
http://www.csa.fr/var/ezflow_site/storage/csa/rapport2001/liste_annexes/3_tele_conv_cplus.htm
Canal est aux mains d'un dictateur d'un autre temps. Depuis très longtemps abonnée, je suis déroutée devant les procédés du nouveau patron. N'y a-t-il rien à faire contre ses décisions ?Résilier est la seule solution ? Que le CSA le ramène a une pratique démocratique de son nouveau métier serait formidable. Sauf qu'avec ce genre de gus... Il est ce qu'il y a de plus détestable dans le monde ultralibéral d'aujourd'hui.
Ca a l'air sérieux, une charte. Le CSA aussi ça a l'air sérieux. On se demande pourquoi on en utilise pas ça plus souvent, genre une charte des devoirs des chômeurs, parce que je ne peux pas un instant penser qu'on prenne moins au sérieux l'indépendance des journalistes vis à vis des actionnairesque la chasse aux chômeurs jugés insuffisamment zélés.
Le journaliste de Libé qui a fait le portrait de Francis Beck a peut-être ses coordonnées ?
Mais pourquoi aurait-il gardé la charte dans son chalet ???

Aucun syndicat n'en aurait une copie ? Ou un prof d'une école de journalisme ?

Bonne chance pour la retrouver Sébastien, à suivre ...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.