34
Commentaires

Aphatie a-t-il jauni pendant les vacances ?

Commentaires préférés des abonnés

Il faut lui faire parvenir,  avant les vacances de Fevrier, le rapport du défenseur des droits sur les armes des CRS. A son retour du ski, il pourrait militer pour interdire le flashball lors des manifestations. C'est Tout bon !

"Sur la violence policière, j'ai lu le rapport d'Amnesty International pendant les vacances, et oui, j'avais envie d'en parler depuis longtemps, mais je n'avais pas trouvé l'occasion."


Il est journaliste, le mec? Depuis longtemps, on me souffle. Ah bo(...)

Cet homme m’indiffère. Suis-je passé à côté de quelque chose d'important ?

Derniers commentaires

Comptez le nombre de fois où les mots violent/e/s et violence/s sont utilisés par minute de parole. Que ce soit contre les Gilets jaunes ou les Forces de l'ordre, l'impact psychologique de cette fréquence sur l'auditeur est que le mouvement (et les réactions de l'Etat, mais ça rentre dans la même "case" du cerveau) est synonyme de violence, donc illégitime, condamnable... Quelle que soit l'épaule sur laquelle il semble porter son fusil, je n'ai aucun doute sur l'impact qu'il a sur ses auditoires.

Apathie c'est Apathie, il fera bientôt de l'énergie eolienne avec sa veste sans doute, mais ce n'est pas plus mal d'avoir une voix de plus qui parle des violences policières sur les plateaux.

Par contre j'ai envie de réagir à un passage de l'article, au moment où vous parlez de Didier Andrieux, vous dites "...Didier Andrieux, après diffusion d'une vidéo dans laquelle on le voit, lors de l'acte 8, donner des coups de poing à un manifestant, sans nécessité immédiate apparente. ..."
Or, David Dufresne l'explique très bien sur Le Média, AUCUN policier n'a le droit dans AUCUNE situations, malgrès toute les nécéssités du monde, de tabasser quelqu'un avec ses poings. C'est la loi, un policier doit remettre un.e interpellé.e à la justice et pas faire justice soi même, encore moins avec le poing.
Il m'apparaissait important de vous le faire remarquer parce qu'on peut sous entendre que certains cas "d'absolus nécessité" permettent ce genre d'actes, alors qu'ils sont bien formellement interdit dans toute situations.

"David Dufresne l'explique très bien sur Le Média"


J'espère ne pas trop chagriner ASI en faisant de la pub pour Le Média*, mais en effet, il faut voir cet entretien. Sur la dénonciation des violences policières, rien de très neuf. Mais sur la déontologie de la police, c'est indispensable. On est tellement habitués aux abus qu'on est devenus fatalistes, il ne faut pas, on se prive d'arguments en estimant que finalement les abus sont tellement fréquents qu'ils sont "normaux". 


Les abus sont fréquents, mais ils ne sont pas normaux. 


Même dans la police, il y a des gens pour s'en rendre compte, et essayer d'y remédier, ça aussi ça filtre, timidement.

*Sur Le Média: allez, Asi, soyez beaux joueurs, Le Média nouvelle mouture est très intéressant. Moins fourni (le journal n'a lieu que 3 ou 4 soirs par semaine, les rubriques ne sont pas mises à jour souvent, le site non plus, mais le peu qu'il y a est de très bonne qualité. 


En particulier, chaque journal est suivi d'un truc plus long (bonne technique pour nous inciter à regarder) qui est souvent très pertinent. Techniquement, le fait de voir les images de la vidéo en laissant courir la souris sur le fil du déroulement permet aussi de repérer le début de quelque chose qu'on veut voir... ou la fin d'un truc qui nous emmerde. 


Là où ils sont moins bon, c'est dans leur "table des matières": les nouveautés y arrivent tardivement, voire pas du tout comme la dernière rubrique dont j'ai oublié le titre (ça parle de combat, c'est très proche du terrain et très bon), mais impossible de la retrouver autrement que par hasard. Or il y a déjà 2 numéros.

Apathie patauge, quelle bouillie ! Danger de bavarder, bavarder-à-la-télé (la radio est devenue filmée [!]), et de se regorger de ses mots à ne plus savoir ce que l'on a dit. La folie (très télévisuelle) de jouir de son propre verbe.

Oui j'ai remarqué cette évolution aussi. Mais son explication est bizarre. N'était-il pas allé lui-même sur des manifs, avant de gloser tous les jours à la radio sur le mouvement ? Il écrit ses éditos sans savoir de quoi il parle ? En se fiant au Figaro et au Monde ??

Peut-être est-il  un peu plus jaune devant  ?


Mais , derrière, c'est toujours marron

Je me suis toujours demandé pourquoi ce monsieur était si énervé

et cela bien avant les Gilets Jaunes

d'autant qu'il n'y a personne pour lui répliquer ou lui dire de se la fermer


y a toujours autour des zincs de bistros des mecs forts en g...

qui utilisent le "nous" pour faire croire que ce qu'ils disaient étaient de l'or massif

T'inquiète, Aphatie...

 Ferry arrive à la rescousse...

 Il va te les coller au mur, ces mécréants, "Sortez vos ames" et "FEU A VOLONTÉ !!!"

Et il en a remis une couche ce matin.  Il faut peut être arrêter de lui faire des procès d'intention. Peut être a-t-il juste une vraie liberté de parole et une honnêteté dans ses partis pris. D'ailleurs il a pris le temps de vous parler à ASI, contrairement à d'autres. Alors peut être que juste parfois ses idées rejoignent celles du mainstream et d'autres non ? peut être que nous ne l'écoutons pas de la même manière quand il combat nos idées que quand il les confortent ? Ou peut être suis je qu'un grand naïf ?

"Sur la violence policière, j'ai lu le rapport d'Amnesty International pendant les vacances, et oui, j'avais envie d'en parler depuis longtemps, mais je n'avais pas trouvé l'occasion."


Il est journaliste, le mec? Depuis longtemps, on me souffle. Ah bon???


Mais il avait trois ans le 17 octobre 61, trois ans et demi le 8 février 1962, les quartiers populaires où on tue c'est loin de chez lui, idem pour la cambrousse ou Rémi Fraisse est mort, Sivens c'est de l'autre côté du périph, les gilets jaunes, il les a vus qu'à la télé, pouvait pas savoir qu'on lui montrait pas tout. 


Et en plus il ne lit que pendant ses vacances... et comme il a pas souvent la parole, a pas "trouvé l'occasion". Mais il avait envie, hein. "Depuis longtemps" même. 


Mais quel bouffon!!!!


Pathétique Aphatie.

J'ai cru qu'il était malade avec ce titre, ouf, tout va bien. RAS.

Oui, il est à mons sens plutôt important d’écouter ce journaliste, il a des angles de commentaires assez intéressants, il est trop facile de le caricaturer tant il y va à la hache et avec verve.

Il faut lui faire parvenir,  avant les vacances de Fevrier, le rapport du défenseur des droits sur les armes des CRS. A son retour du ski, il pourrait militer pour interdire le flashball lors des manifestations. C'est Tout bon !

"Loquace et énervé"


Comme j'aurais aimé me trouver dans la rédaction pendant le coup de fil !

Il a peur pour son intégrité physique. Il est allé trop loin dans l'infamie, et ça s'est vu, et ça a été écrit. Alors il craint de se prendre un gnon dans la rue. Un vrai coup sur la figure. Et ça fait mal, un coup de poing.

Alors il change de registre. Ce genre de machine médiatique. C'est de l'instinct de survie.

y' a que les cons qui change pas d'avis , c'est ce qu'on dit . y'a aussi les opportunistes .on l'a vu avec tout ces députés qui ont changé de camp pour aller chez LREM

...pendant c'temps là Ferry incite au meurtre ... Aphatie craint peut être d'être pris entre deux "feux" s'il se prenait à quitter son fauteuil de journaliste assis.

Cet homme m’indiffère. Suis-je passé à côté de quelque chose d'important ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.