97
Commentaires

Alors, pas encore réinventés ?

Commentaires préférés des abonnés

Il parait que le nouveau slogan de manu pour 2022 serait: "Ensemble, réinventons l'esclavage !"


Et le sous titre: "Pour un esclavage local, qui preserve la planete durablement, en libérant nos entreprises multinationales Françaises des carcans de l'an(...)

L'autre préfixe à la mode dans le monde d'avant à caractère électoral était "co". Co-créer, co-construire, co-gérer, co-décider. Pour la fameuse démocratie participative, t'as le look coco.

Ainsi on peut toujours RE-CO-naître les promoteurs du démocra(...)

Pourquoi quand je lis : ""Fluidifier les voyages de proximité en mobilité douce"", au lieu de "Faites du vélo cet été! " me vient-il des envies de meurtre? Suis-je normal ou suis-je fou?

Derniers commentaires

Bon, la tendance ce confirme : allons z'Enfants de la Patrie, en marche vers le monde d'avant.

Hier, la télé d'état nous invitait à acheter des bagnoles à prix cassé, aujourd'hui il faut vite vite se précipiter sur les plages se faire dorer la graisse, après-demain, retourner se baffrer dans les restaurants, puis aller se promener dans les centres commerciaux, bientôt faire la queue pour voir la dernière production Marvel, ne pas oublier de se préparer à la 5G et enfin, jouissance suprême, reprendre l'avion ! 

Au retour des vacances, profiter des prix bas dans l'immobilier pour faire emplette d'un logement, tant que les crédits sont bas.

Tout comme avant, on vous dit.

Ah ! Pas tout à fait, cependant.

Chaque jour, un nouveau petit pas vers l'état policier : hier, c'était la loi de censure d'Internet, privatisée, votée fissa à l'Assemblée par "leurs" représentants du peuple.

Mais rassurez-vous, les stocks de LBD sont prêts au cas où ça tanguerait avant ou après les vacances.

Des fois qu'on ne veuille plus de leur monde d'avant.


Vous êtes beau quand vous êtes en colère, Monsieur Daniel Schneidermann.

Notre maire, à St Nazaire, veut "ré-inventer" la ville en en faisant un "la Baule" bis (et si vous connaissez "La Baule"... c'est un mur de béton le long d'une rue qui longe la plage de sable)... beaucoup de coins très "inondables" chez nous (ainsi qu'à La Baule)... et hier soir, l'ancien monde s'est ré-inventé : à Montoir, port où sont débarqués et embarqués  les contenus des porte-containers qui vont et viennent avec mondialisation à bord. A Montoir,  hier soir, sur le coup de 20h, les Nazairiens ont pu voir un énorme nuage noir se propager... C'était EDG, une entreprise de recyclage... ça cramait chez EDG... 150 pompiers, venus de tous les environs ont réussi à maîtriser le feu sur le coup de 23H... Le nuage était monstrueusement marron/noir/gris... coup de bol pour les Nazairiens, mais malchance pour les Brévinois, le vent étant du Nord, les fumées ont pris la direction de St Brévin... Ce matin, un journal local disait que les fumées n'étaient pas toxiques... c'étaient pourtant des carcasses de voitures agglomérées qui étaient sur une sorte de parking... attendant probablement d'être embarquées pour un pays pauvre genre un pays africain ou l'Inde, ou la Chine, pour mise en pièces et récupération. Un autre journal local disait qu'on attendait les résultats... 

Vive les plages, les zones portuaires et leurs industries explosives... Le monde d'après devra encore les subir ... même avec des plages à 3 km... 

On ne peut pas réinventer un monde en partant d'un machin complètement démantelé et pourrissant !


Le Journal Le Monde qui réinvente le monde chaque jour va puiser dans 40 livres de quoi imaginer le monde de mañana


à la vue de ces livres parus depuis un bout de temps, on se dit que ceux qui les ont lu l'ont déjà rêvé et que l'heure est à le construire


Rien n'est donc à réinventer ou même inventer, les livres de recettes sont ouverts : il ne manque plus qu'à tout mettre en œuvre

Cela ne pourra se faire sans casse comme la mayonnaise

Bonjour @Si...en lecteur consciencieux j'ai suivi tous les liens proposés par Daniel.

Dans le Figaro je lis:" Loin du gâteau avec son épouse Brigitte à la Lanterne, cette résidence de la présidence située dans les Yvelines où le couple Macron avait l’habitude de passer ses week-end.

Et là...merci, vraiment merci. Nous n'avions pas bien compris que le lieu de prédilection de Macron c'est "A la lanterne! "

Alors, n'hésitons plus : La lanterne !

...et pendant ce temps là, les belges font rien qu'a entraver les progrès du monde d'après !


https://www.rtbf.be/info/regions/detail_la-commune-d-evere-dit-non-a-la-5g-de-proximus-deployee-en-pleine-crise-du-coronavirus?id=10501702



Pour qu'ils puissent se réinventer, il eût fallu qu'ils s'inventassent ....Or, il n'ont fait qu'hériter, et tenter de gérer leur petit patrimoine !

Soyons efficaces dans un but général et ambitieux concernant le monde et la population à venir inexorablement ; et surtout sans nous voiler la face devant la vérité !


Réinventons le feu !

Réinventons la roue !

Réinventons la brosse à dents !




 

Prière d'aller tout réinventer ailleurs qu'en Ardèche.


Merci.

Moi, ça me fait penser à ça : https://www.youtube.com/watch?v=oNJo-E4MEk8


en plus long :


https://www.youtube.com/watch?v=8oSIq5mxhv8

Ah oui, je connais une petite vallée des Pyrénées qui réinvente le tourisme durable depuis une 20aine d'années. J'avoue, je plaide coupable, mon grand père y ayant acheté une grange foraine vaguement retapée en maison dans les années 60... J'y fait le connard de touriste environ 1 mois par an en toute saison.


Cette année, alors qu'il n'a presque pas neigé, a été inauguré le nouveau téléphérique qui en matière de développement durable permet aux touristes de ne plus se taper les 16km de montée à la station de ski. Pour construire le dit téléphérique, on a  déboisé, sur tout le trajet, puis on a goudronné 1/2 hectare de prairie en parking. Ensuite maintenant que le téléphérique permet de rejoindre en 7min la station de ski, en haut, et le  centre thermoludique en bas, on a bétonné un autre demi hectare de prairie en bas pour un hôtel 4* immense. Il a aussi été construit un gros cube gris en béton appelé "centre sportif et culturel" (?!).


Alors bien sûr en hiver le téléphérique est gratuit si tu as un ticket de ski. Par contre si t'es un piéton tout seul c'est 8€ l'aller retour, si tu montes en été défoncer ce qu'il reste d'herbe sur la station avec ton VTT c'est 15€...
Mais la vue est superbe, au départ le téléphérique est collé au cimetière, du coup tu peux voir les superbes arrangements floraux fanés autour des tombes de très très près... Puis ensuite tu vas longer le village de Germ dont presque toutes les maisons ont été rachetées par la mairie pour les retaper et faire de la location saisonnière. Du coup hors saison, il y 36 habitants (mais bon en 1936 déjà il ne restait que 43 personnes)


Il faut dire que quand tu regardes la fiche wikipédia de l'ancien maire, Michel Pélieu, puis la liste des sociétés dont il est gérant/président.  Tu comprends vite que certains se sont bâtis des petits empires bien rentables à partir de leurs postes de maires... Alors le tourisme durable c'est peut être juste pour que restent durable les traites de ce genre de gars...


La "réinvention", c'est l'idée du Guépard mais en un seul mot. "Il faut tout changer pour que rien ne change."

Merci pour la chronique.

Pour compléter avec ma sensibilité personnelle : je suis bien d'accord, mais un monde mal barré pour la réinvention, c'est aussi celui où, dès le lendemain du déconfinement, pas mal de gens essayent de ruser (cf le journal de 7h30 sur France Inter ce matin) pour faire des "apéros terrasse" (= vente à emporter + on reste un peu sur le trottoir mais pas trop), où on se rue sur la possibilité d'inviter plein de gens chez soi (youpi, ce n'est pas in-ter-dit donc faisons le viiiite), où on revendique le droit à se biturer en groupe dans la rue parce que "c'est bon, on a quand même fait 8 semaines d'efforts" (tu veux une médaille, Jean Moulin?) et où la préfecture de Paris est obligée d'interdire l'alcool dans certains endroits pour que ces courageux résistants-bon-vivants-sans-masques ne se contaminent pas et les autres avec, c'est aussi cela, le monde qui refuse de se réinventer. 

IL y a la com' du gouvernement qu'on peut critiquer, il y a les reportages  sur les coiffeurs à la radio qu'on peut critiquer, mais il faut aussi se regarder les yeux dans les yeux et se dire les choses entre citoyens, de temps en temps. Cela fait 8 semaines que je suis parisien et confiné, oui j'ai fait une balade un peu plus longue depuis lundi, mais pour l'essentiel, je réfléchis un peu à ne pas céder à mes démons (j'en ai comme les autres) : mes pulsions de consommation, de plaisirs hédonistes, et non je ne réclame pas le droit au confort qui semble être le Graal de tout ce petit monde et qui est aussi un clou dans le cercueil de la réinvention du Monde.

Pourquoi nous on ne réinvente pas la lutte contre les fachos-liberaux?  Corps à  corps ,coup par coup , un vrai rapport de force ! Tout autres  solutions est vouées  à l'échec et le retour au monde de l'avant hier! 

Ils ont l'argent et les Médias;  ils nous enlèvent le peu d'argent et le peu de médias (loi AVIAire).

Il nous reste que le nombre à agréger et pousser vers le même sens de l'histoire  !


Pourquoi quand je lis : ""Fluidifier les voyages de proximité en mobilité douce"", au lieu de "Faites du vélo cet été! " me vient-il des envies de meurtre? Suis-je normal ou suis-je fou?

Normal !!!

(c'est eux qui sont fous)

Moi, c'est quand j'entends "technicienne de surface", j'entends "femme-de-ménage-de-société-qui-se-tape-2h-de-transports-pour-un-salaire-de-misère"

parce que c'est le vocabulaire des imposteurs et des parasites. 

Le mec qui veut faire du vélo, il dit "je fais du vélo", et celui qui à envie de partager, il te dit "viens, on va faire du vélo". 

 Le mec qui veut ouvrir ou fermer à son bon plaisir le robinet à subventions, il dit "Fluidifier les voyages de proximité en mobilité douce", et celui qui veut choper quelques gouttes de subventions pour réparer des vélos ou coller des pancartes sur les chemins de vtt, il apprend à dire sagement "Fluidifier les voyages de proximité en mobilité douce".

Déjà, le mec qui me dit : "fluidifier", je pars en courant.

Si en partant j'entends "mobilité douce", je reviens.

En revenant je ramasse un truc, n'importe quoi qui peut servir de gourdin.


Et je m'en sers.

Le cogner  parce qu'il pense pas comme vous ? Et ben... Moi, je me contente de le  traiter de gros con de capitaliste de merde. 


OK, je viens d'apprendre un truc : cogner les cons c'est bien, les mépriser c'est mal.

Merci pour la leçon.

votre "esprit scientifique" vous empêche t-il de discerner les différents  niveaux de langage? 

l'ironie? l’exagération?


c’était aussi flagrant dans l'autre conversation.

choisir la citation, s'efforcer d'y trouver une contradiction (comme Mathma) plutôt que faire preuve d'une compréhension globale .

S'auto-convaincre que l'autre est une caricature pour trouver une legitimité a l'insulter, en fait, comme le dit pince mi, pour éprouver sa propre existence et calmer ses névroses.


Se faire duper à ce point par ces propres affectes, ces propres biais, c'est passer à coter de la compréhension d'un phénomène, c'est anti-scientifique .


par exemple, comprendre les raisons que les gens ont de faire ou non confiance à Raoult, de le suspecter ou non d'etre une quiche, un tricheur, mal intentionnée, dans un contexte ou même Mathma reconnait que les études montrent des résultats tellement contradictoires qu'il parait impossible d'en déduire une opinion définitive).


Se servir de la methode  scientifique comme argument d'autorité, couperet, rédhibitoire et insulter tout ceux qui selon vous, sont dans la négation de cette methode (alors qu'aucun ne l'est, la question etant l'adaptation au contexte mortifere) laisse aussi dubitatif sur vos capacité d'analyse et de compréhension et donc sur votre "esprit scientifique", si on admet que la science est un outil pour acceder à une compréhension du monde.

"qu'il parait impossible d'en déduire une opinion définitive)."


OH BRAVO ! Vous avez enfin compris !

Vous avez encore mal lu , le sujet de cette phrase c’est mathma. 


Ah, vous savez pas écrire en fait :


" que les études montrent des résultats tellement contradictoires qu'il parait impossible d'en déduire une opinion définitive "


Le sujet principal ici, c'est les études (dont celles de Raoult, qui vous faisait affirmer avec toute l'autorité de votre intuition qu'il fallait soigner massivement à la chloroquine).


Mais bon, on sait que la rigueur ce n'est pas votre fort et vos pirouettes systématiques pour essayer de retomber sur vos pattes quand vous êtes mis en devant vos propres contradictions ou mensonges ne leurrent que vous.

la question qui nous divise n'est pas celle que vous croyez.


la question est et à toujours été pour moi, depuis le début de ce débat:

que faire en face de l'incertitude scientifique, prendre le risque de rien tenter, ou prendre le risque de tenter quelque chose.

je n'ai jamais nié cette incertitude, (vous si puisque vous avez affirmé sans preuve scientifique l'inefficacité du protocole Raoult), j'ai pensé que face à cette incertitude il faut faire confiance à Raoult qui affirme avoir des résultats.


le monde s'est divisé sur la réponse à cette question et vous avez choisit de traiter l'autre "camps" d'idiot, de cons etc... c'est votre choix, pas le mien.

donc gardez vos sarcasme et votre mepris et essayez de dépasser votre petit probleme d'ego mal embouché.

"la question est et à toujours été pour moi, depuis le début de ce débat:

que faire en face de l'incertitude scientifique, prendre le risque de rien tenter, ou prendre le risque de tenter quelque chose."


Et la réponse qu'on vous a toujours apporté, avec des sources, avec des références épistémologiques, c'est que la méthode Raoult va complètement à l'encontre de l'objectif de réduire le nombre de victimes. 

Que la dichotomie n'est pas "prendre le risque de rien tenter vs tenter quelque chose" mais "faire proprement ce qu'il est raisonnable de faire - et y a pas que HCQ - vs faire n'importe comment en racontant n'importe quoi, y compris en mentant. 


Et vous n'avez jamais, jamais voulu en tenir compte, vous avez toujours détourné les conversations face aux arguments et sources.


Vous n'avez jamais apporté un seul argument pour défendre la position de Raoult en dehors de je crois que c'est mieux ce qu'il fait (mais j'y connais rien) mais je suis sûr que les autres sont tous des incompétents et  voire même responsables des morts


Florilège :

"j'ai trois interlocuteurs qui pigent queudal et se grattent avec trois notions de science."

"tu parles de toi crétin. "


"dire cela c'est prendre son travail et son expertise pour de la merde ce qui fait de vous un con. "



"vous êtes spécialiste des virus et avez de l’expérience en terme de prescription dans ce domaine ? Le cabinet de raoult en a .

Un peu d’humilité ainsi qu’a Tristan ne vous ferait vraiment pas de mal .

Mais pour qui vous prenez vous bon-sang !!!"


 "sauver un maximum de malade ne semble donc pas faire partie de "la méthode scientifique" "


"Si, comme les expertises de Raoult semblent de montrer, ce médicament peut sauver des vie, cette polémique elle, en tue. "


"Et pendant que vous entendez les argument des uns et des autres , les gens meurent à raison de plusieurs  milliers par jours . "


Tout ça avant même que je ne participe à la conversation.


Alors avant de supposer des problèmes d'ego chez les autres... La paille, la poutre...

Après que j'ai tenté vainement avec d'autres de vous apporter des arguments, des sources, j'ai effectivement abandonné et vous ne recevez depuis rien d'autre de ma part que votre propre reflet.

vous repartez dans votre délire stérile.

merci, sans moi.

La remarque fesait référence à la remarque de Pince-mi dans l'autre fil de discution qui n'était absolumet pas au second degré (Celle à la quelle j'ai répondu et vous m'avez dit que je mettait de l'huile sur le feu, visiblement j'avais bien supposé en me disant que c'était déjà trop tard).

une fois de plus vous cherchez à expliquez quelque chose que vous même vous semblez ne pas avoir compris.


Pince me est révolté par l'attitude agressive et méprisante de Vimaire, point.

Oui, et Vimaire se fout de sa gueule par rapport au double standard qu'il lui repproche, donc Vimaire a parfaitement compris à quel moment pince-mi fait de l'ironie et de l'exagération.

J'ai juste mis ça car vous commenciez votre message en lui demandant si il était capable de repérer l'ironie et l'exagération, j'ai simplement cherché à vous répondre.

bon, vous pourriez continuer en mp votre numéro de duettistes là ?

Pourquoi je réponderais en privé à une question publique? Et je ne participe à aucun numéro, je répond, comme avec vous et votre remarque "fichtre, si c'est biologique !!" à laquelle j'ai répondu.

Tout ceci est inintéressant.

C'est vous qui avez posé une question, ce n'est pas de ma faute si vous trouvez la réponse ininterressante.

Une question se termine par un point d’interrogation .

Là je termine par « point » écrit en toute lettre . 

C’est juste l’inverse.

"votre "esprit scientifique" vous empêche t-il de discerner les différents  niveaux de langage? 

l'ironie? l’exagération?"
Vous vous êtes gouré trois fois en tapant sur votre clavier?
Par la suite vous avez juste réussit à mettre
"une fois de plus vous cherchez à expliquez quelque chose que vous même vous semblez ne pas avoir compris."
Et de taper enssuite, gosso, modo, la même chose que moi, ce qui montrait clairement que vous n'aviez pas compris ce que j'avais répondu. Encore une fois, lisez moi vraiment avant de me répondre.

Cette question vous était adressée ?


Non 


Par contre ce message, oui :


Basta !


"Cette question vous était adressée ?"
Quelle importance si j'ai la réponse?

"Basta!"
Pour ça il suffit que vous ne répondiez pas d'une manière qui donne l'impression que vous avez compris l'inverse de ce qui est écrit, ça ne dépend que de vous.

je ne suis pas sûre que la question, là, puisse se résumer à "il ne pense pas comme moi"

on pointe un usage de la langue qui est un acte de prise de pouvoir, et même d'abus de pouvoir, comme nous en subissons de plus en plus. On sait depuis Austin ("quand dire c'est faire") à quel point les actes de parole sont des actes, dotés d'effets parois très concrets (si on l'ignorait avant), et dans lesquels la manifestation d'une opinion n'est pas toujours l'essentiel. 

bref, utiliser ce genre de langage (et je signale que moi aussi ça m'est arrivé, et malgré ma vigilance ça m'arrive encore), c'est, pour faire simple : cogner. Ou en tout cas, se placer clairement du côté du manche. 


Au demeurant, l'expression du mépris est une violence. Je ne pense pas que vous égratigniez un "gros con de capitaliste de merde" en le traitant comme tel, mais c'est plutôt une question de rapport de force — il domine, vous ne pouvez guère l'atteindre ainsi. Sur de plus faibles que soi, ou à la langue moins bien pendue, ou moins entraînés au catch verbal, l'expression du mépris peut être redoutable : c'est la base de la souffrance au travail, par exemple. 

Après, c'est comme avec les armes : faut faire gaffe, si on se loupe l'autre peut la retourner contre vous.


Cécile, pour préciser un peu les choses, vous n'aviez sans doute pas lu le commentaire à mon égard de Pince-mi, commentaire sans lequel je n'aurai pas relevé ces propos qui ne dépasseront jamais le clavier de son ordinateur.


Je rappelle aussi qu'il n'est pas le dernier à se moquer quand quelqu'un qui ne pense pas comme lui commet des fautes d'orthographe.


Je n'ai pas souvenir qu'il soit intervenu lorsqu'on m'a menacé de mort dans ce forum. Concrètement, je me fous que l'autre m'ait menacé de me couper la tête, tout comme les réinventeurs de mobilité douce en ont rien à foutre que le sophiste se rêve avec un gourdin derrière son écran ou les capitalistes ignorent superbement mes insultes au clavier. 


Je trouve juste très amusant le comportement "aléatoire" du compas moral de ce chevalier blanc.


"Sur de plus faibles que soi,  "


Rooh, aller, je vais être gentil, c'est vendredi, je vais pas en profiter pour lancer une pique contre les 3 grâces du forum. Mais c'était gentil de me tendre cette perche.

le fait est que je n'ai pas suivi vos autres discussions, qui m'ont vite lassée...

En l'occurence c'est votre débat avec Vimaire sur les chiffres des accidents domestiques.

Leçon totalement tombée à côté.


Vous êtes tellement intelligent que même l'humour vous est étranger.


Je vous envie.

Rooh, vous assumez même pas !

Vous êtes pas drôle !

Un peu comme les blagues que les racistes ne peuvent s'empêcher de terminer par "non, mais c'était de l'humour". 


Merde, assumez contre le salaud qui essaie de vous vendre de la mobilité douce, si ça se trouve la fois suivante il vous fait un plan de sauvegarde de l'emploi pour vous virer.

(bon évitez quand même de lui déchirer sa chemise, ça ça passe pas au tribunal)

Clémentine Autain, le 21 avril sur Twitter (et sous amphets ?) :

L’heure est venue d’accélérer le processus de maturation d’une issue émancipatrice aux crises contemporaines.  

Effectivement, ça aussi c'est compliqué pour pas grand chose, par contre ça ce n'est pas du langage marketing mais du langage diplomatique, ça sent la personne qui a l'impression d'être au milieu d'un champ de tir.

décidément, l'heure est venue de "l'heure est venue"... :(

Pour ne pas dire «  l’heure est venu de sortir du capitalisme » 

Pas assez vendeur...

Clémentine..... elle ne pense pas que des bêtises..... mais purée son expression !

Elle fait vieille garde politique , ça devient inaudible , même pour un converti de longue date  comme moi .


Il fut un temps où je m'intéressais à ce que disait Clémentine Autain... jusqu'à ce que je me rende compte que je l'appréciais plus pour son physique que pour ses options.

Je comprends mieux pourquoi les thèses d'Eric Ciotti me sont un peu étrangères....

Ciotti est la preuve évidente que la morphopsychologie n'est pas une pseudo-science.

Une horloge arrêtée donne l'heure juste deux fois par jour.

Ça m’énerve pas mal aussi. Sauf qu’on ne peut pas remplacer « mobilité douce » par « vélo ». Il s’agit de tous les modes de déplacement non polluants ou moins polluants : ex., la marche à pied.

bonjour la rédaction, merci de me dire pourquoi je n'arrive pas à trouver le "Matinaute" du 13 mai ?

Je crois pour ma part que c'est bien toute cette presse de caniveau qu'il faut "réinventer" dans des camps...

Oui pourquoi le tourisme ? Alors qu'une actualité brûlante existe dans bien des domaines : chômage et crise sociale, la santé toujours et encore malmenée, dérive autoritaire du gouvernement (loi Avia), mais aussi l'école, dont cette crise sanitaire aura révélé la profonde crise sous-jacente... Le décalage entre l'image donnée par les médias de JM Blanquer qui relaient avec gourmandises ses idées ultra-conservatrices mais aussi ses mensonges permanents et la tribune publiée ce jour par des hauts fonctionnaires (Inspecteurs généraux, Dasen, inspecteurs... du JAMAIS vu) est révélatrice d'un pouvoir et de ses relais ("Lémédia") aux abois mais qui courent encore dans la mauvaise direction... 

De mon côté, sur France culture, c'est la chronique politique que j'ai écoutée, qui montrait justement à quel point la politique en tous les cas ne se "réinventait" pas ;)

A l'inverse, dans le journal qui précédait, les aspects non écolos des masques chirurgicaux (et globalement le "jetable" vu comme "propre") étaient évoqués, point dont on n'entend pas encore beaucoup parler. La société de demain aura peut-être plus de vélos (je l'espère), mais pas moins de plastique sans doute.


Autre point que l'on a un peu entendu au début du confinement, quand on se demandait encore si on pourrait se ravitailler, mais qui a entièrement disparu comme si ce n'était pas un pb, comme si ce n'était pas un point sur lequel il était important de se réinventer : le fait que Paris soit autant dépendant de Rungis :

https://www.telerama.fr/monde/dependance-coupable,n6627137.php

évoqué aussi dans cette vidéo, entre 1'50 et 2'40 environ : https://www.youtube.com/watch?v=fCQRbPKWvZs&feature=youtu.be


C'est incroyable de constater à quel point la société humaine est devenue un sac à foutre rempli de Déni. N'ont-ils vraiment rien appris durant ces deux mois d'interruptions ?


Perso, la première chose qui m'a frappé est que malgré tous leurs discours sur cette ligne unique qu'est "la mondialisation est la seule réponse" que rien ne pouvait changer alors même que l'économie planétaire s'est quasiment arrêtée durant cette période et que l'état a déversé des aides que l'on peut facilement interpréter comme un manque à gagner donc un rééquilibrage voir "salaire universel*" afin de maintenir un certains niveau de vie.


N'est-ce pas ce niveau de vie qui fait défaut et la notion de propriété qui va avec qui nous emmène droit vers l'autodestruction ?

Sachant que l'homme par sa culpabilité ne part jamais seul qu'en sera t'il de la planète et de tous Ces occupants...


* Je crois qu'il y avait là une opportunité à changer radicalement notre approche sur la propriété dans tous les sens du terme.

En cuisine les chef se la jouent plus modeste, ils revisitent.

"Repenser notre idée de l'ailleurs... qui peut être tout près..." etc



Rien que ce verbiage creux me donne la nausée. Comment croire en un monde d'après, alors que c'est le monde d'avant qui essaie de nous le fourguer ?


Et on veut nous faire croire qu'il y aura aussi un nouveau Macron? Que par un coup de baguette magique, il va confiner ses potes, les Bolloré, Mulliez etc... Autant annoncer que Mélenchon devient rédac. en chef de l'Opinion...


( Avez vous remarqué l'omniprésence de l'Opinion sur les médias, Calvi et LCI en tête ? J"ai voulu vérifier.: <diffusion 4o 000, loin derrière tous les autres journaux ou médias, même derrière La Croix? Peut être l'Huma ? Comme quoi on peut compter sur eux pour nous mitonner un ,monde d'après aux petits oignons;)

La loi Avia, votée hier, réinvente la liberté d'expression sur Internet.

13 liens en 41 lignes : voilà un texte décidément "hyper" riche. Si ça aussi, ça n'est pas de la ré-invention ! Cervantes, qui adorait raconter des histoires dans l'histoire, aurait bien aimé pouvoir compter sur nos technologies actuelles. De l'art de construire son récit simplement en compilant des récits annexés, plutôt que de les synthétiser pour le plus grand profit du lecteur fatigué. C'est quand même bien gentil, allez, de penser à remplir nos journées allongées par nos repliements involontaires.

oui le changement est majoritairement cosmétique et sémantique,  vous semblez vous re-etonner chaque jour alors que ce fait est désormais acquis.


exception peut etre :  le télétravail. Twitter qui annonce que ses employés peuvent désormais travailler a distance de manière defintive et nombre de sociétés de services sont en train de lui emboîter le pas. certes le mouvement était déjà enclenche depuis quelques années mais il semble que le teletravail va pour le coup se reinventer a marche forcee. 


magnifique opportunité de faire des économies  pour les entreprises de services, l'openspace etait encore trop coûteux. et ainsi de passer ce coût aux employés qui devront se trouver un espace de travail dans leur logement ou ailleurs. Paradoxalement cela va dans le sens de la décroissance....... moins de bureaux a construire, moins de déplacements , moins de consommation quotidienne en particulier dans la restauration  ...... Mais aussi moins de rapports sociaux directs, la vie professionnelle par procuration via les webconferences et une incitation a bosser toujours plus  faute de pouvoir quitter son lieu de travail...... Je me fais l'avocat du diable , cela fait bien longtemps que je travaille essentiellement a distance et il faudrait me forcer pour remettre les pieds dans un bureaux de manière reguliere. 


les entreprises  sont en train de se réinventer et pas seulement avec le télétravail , le capitalisme n'aime guère que ses moyens de production soient paralyses par des aléas  sur lesquels il n'a aucun contrôle, on ne l'y reprendra plus.

Dieu lui même rigole quand on fait des plans !!  C'est la baguette magique que Macron voudrait bien inventer pour se refaire une virginité ! Car, à part lourder son Prime Minister,  il n'aurait pas un peu  de mal à envisager, pardon,  à réinventer son avenir  ??

"la réinvention de Macron lui-même"


Pour parodier une vieille tradition de Hara-Kiri, le titre auquel on a échappé cette fois-ci c'est "Réinventer le macron". J'en propose un autre: "À vélo avec tente et sac à dos: ré-inventer le Front Popu!"

L'autre préfixe à la mode dans le monde d'avant à caractère électoral était "co". Co-créer, co-construire, co-gérer, co-décider. Pour la fameuse démocratie participative, t'as le look coco.

Ainsi on peut toujours RE-CO-naître les promoteurs du démocratie-washing et de l'écoblanchiment qui rêvent plutôt à la CO-REE (du Nord, sans le savoir ou au moins sans le dire).

Cette chronique montre bien encore comme le monde d'après ressemble furieusement au monde d'avant. Et comme d'habitude, on nous vole nos mots.

Quand le réchauffement climatique se traduira par autre chose de plus grave encore que les records de chaleur, là il ne s'agira plus de se réinventer mais de se rérévolutionner

Il parait que le nouveau slogan de manu pour 2022 serait: "Ensemble, réinventons l'esclavage !"


Et le sous titre: "Pour un esclavage local, qui preserve la planete durablement, en libérant nos entreprises multinationales Françaises des carcans de l'ancien monde."

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.