Vous reprendrez bien une petite coupe avec Jean-Michel Jarre ?
Plateau télé
Plateau télé
chronique

Vous reprendrez bien une petite coupe avec Jean-Michel Jarre ?

Ventes en berne, bourré de pesticides : la (discrète) déprime du champagne

Réservé à nos abonné.e.s
Champagne ! Vous en avez certainement sorti une bouteille cette semaine ou vous vous apprêtez à en sabrer une pour le réveillon du 31. Sachez que la presse vous a précédé. Depuis presque trois mois, les hebdos et les quotidiens ont envie de buller : dossiers sur l'histoire du champagne, cahier spécial terroir, publicité, difficile d'échapper à ce vin champenois.

Pourquoi y a-t-il autant de bouteilles dans la presse ?
Champagne !
Bulles de rêve
Champagne dans Valeurs Actuelles
Champagne dans L'Express
46
46 commentaires
Remonter en haut de fil
Commentaires

Vous reprendrez bien une petite coupe avec Jean-Michel Jarre ?

Champagne ! Vous en avez certainement sorti une bouteille cette semaine ou vous vous apprêtez à en sabrer une pour le réveillon du 31. Sachez que la presse vous a précédé. Depuis presque trois mois, les hebdos et les quotidiens ont envie de buller : dossiers sur l'histoire du champagne, cahier spécial terroir, publicité, difficile d'échapper à ce vin champenois.

Pourquoi y a-t-il autant de bouteilles dans la presse ?

Derniers commentaires

J'ai trouvé ma première devinette: ça s'arrose. CHAMPAGNE!
Ça, quand on parle de picole, les forums se remplissent subitement.
Tout est bon pour s'en mettre une bonne lampée. Si c'est pas une bonne goulée chez lui, l'@sinaute renifle l'odeur de la bibine virtuelle à des kilomètres, mais on le savait déjà avec un tel ramassis d'alcooliques.
Bon, bonne chronique Sherlock, à mi-chemin entre les rubriques "conflit de canard" et "plouf!" d'un journal dont je ne citerai pas le nom, car on va finir par penser que décidément mes références sont vraiment limitées.
Pas étonnant qu'il y ait autant de demandeurs.

Un constat, cependant, depuis 2 / 3 chroniques: les apparitions plus qu'homéopathiques de Sherlock dans les forums de sa chronique hebdomadaire, contrairement à l'espace dédié aux devinettes.
A la tienne, Sherlock.
Normal que ce musicien en poil de yak véritable ayant fait de la Musique pour supermarché (moi qui croyais que c'était de la musique d'ascenseur, quel béotien je fais) se retrouve en tête de gondole à vendre de la roteuse.

Retrouvez Jean-Michel Jarre dès le 5 janvier au super U de Romorantin pour la quinzaine du saucisson.
Merci et bravo pour cet article
Sans pesticides, il existe des champagne bio, mais si isolés pour le moment... et un peu plus chers en attendant des subventions spécifiques aux viticulteurs ?
J'adore cette chronique.
Derrière la démonstration, magistrale, il y a comme un parfum de suranné (déjà !).

La fête est finie. La grande, la gigantesque fête, mais sans créativité, que faisaient les riches des années 2000, de cette façon si provoquante, est déjà terminée.

La tempête a soufflé.
Les cotillons se noient dans une boue indigeste et les bouteilles de champ à 10 000 €, à demi vidées, ont roulé sous la table dans une panique indescriptible..

Dans le hall de réception, les ors sont encore rutilants, on essaie encore de faire bonne figure, et de montrer que tout est normal, On vante encore un mode de vie superficiel et en fait sans saveur, en se serrant les uns contre les autres,

Mais le monde ne sera jamais plus comme avant.
Une bien curieuse façon (russe ?) de les ouvrir . Et plus dangereuse que les pesticides ! Vous en reste-t-il l'une ou l'autre bouteille pour "SABLER" en paix
le pacifique et précieux breuvage ? Meilleurs vœux en bulles ! Pierre DC.
le moine fut envoyé en Champagne pour supprimer le problème de gaz qui faisait exploser la bouteilles. Mais à ce moment-là, les anglais ( encore eux !! on leur doit le cognac aussi arf!!) s'entichèrent de ce vin mousseux qui venaient de Champagne, qui devint à la mode à Versailles dans le même temps.
Cela provoqua un changement de la "mission" du plus célèbre moine français. Au lieu de chercher à faire disparaître les bulles, il dût les étudier, les apprivoiser et inventer une bouteille qui supportait la pression.

Comme quoi, des fois, ça tient pas à grand chose....
Dans « James Bond 007 contre Dr. No »,[le premier au cinéma], joué par Sean Connery, il est bien montré que 007 est un expert en champagne.

James Bond tente de casser une bouteille de Champagne pour assommer l’agresseur de Honey (Ursula Andress).
Le Dr. No (Joseph Wiseman) lui fait remarquer le nom (Don Pérignon) et le millésime (1955) de la bouteille.
Bond se reprend et repose délicatement la bouteille, permettant d’être saisi par les hommes de main du Docteur No, mais il ajoute en expert, avec humour, qu’il préfère l’année 1953.
L'article de l'express est signé d'un seul journaliste..
Si il a fait son boulot avec la rigueur qu'on imagine, car on se refuse à penser qu'il a pris des guides ou des plaquettes commerciales pour recopier les avis, le gars avait 40 bouteilles de champagne à essayer sur son bureau. Ses collègues entendaient des bruits de "ploc" à longueur de journée. Son faux plafond est défoncé, parce qu'au bout d'un moment, lui l'étant, ça l'a amusé de faire une trace dans chacune des quarante cases du plafond.. Il a racketté la fille du bureau voisin, au régime, de sa barre coupe faim, fallait qu'il mange un peu pour pas être trop gris, pour aller à la réunion.. De toute façon, il n'a pas pu rentrer dans la salle de réunion, curieusement la porte était fermée à clef. Et quand le gars du service dépannage et sécurité du bâtiment est arrivé, ils avaient rangé un chariot de lavage et des balais dans la salle de réunion, n'importe quoi. Comme ça il a eu plus de temps pour continuer à tester, plus vite il sera fini, mieux c'est, ce test. Respect du lecteur avant tout.
Période oblige, entre autre évènement à fêter, le passage du côté du rayon champ' est un rien obligé.

Je ne sais pas bien dater le début du nawak' en matière de prix de bouteilles de champ... 3, 5, 10 ans ?... Comment expliquer que depuis cette date et jusqu'à récemment, le gros des premiers prix (juste après les tous-premiers-prix) s'établissent à hauteur de 20€ et plus, du supermarché du coin aux enseignes spécialisées ?

Sinon, je trouve assez plaisant de retrouver Jean-Michel Jarre dans l'opération pointée par Sherlock. Au moment où les CD sont arrivés, j'ai pu entendre un jour, au sortir de la douche, chez mes parents, le bonhomme expliquer sur les ondes que ces support indestructibles sonnaient le glas des disques noirs. Plusieurs années plus tard, en bricolant dans la chambre du grand, le même me narrait à la radio toujours que les CD, c'était tout-pourri, en matière de longévité notamment, et qu'on allait voir ce qu'on aller voir avec je ne sais plus quel nouveau support. Il est tout à fait réjouissif de voir que l'éternel jeune homme est multicarte et sait faire bénéficier de ses qualités de têtes de gondoles des produits plus traditionnels avec une jolie batterie d'argus tout aussi comaks.

Bon ceci dit j'ai passé un diner du 24 au champ et c'était pas mal du tout... mais je me dis toujours qu'à hauteur des deux-tiers d'un prix de 20 euros, on trouve des bouteilles de vin autrement bonnes, et que le champ bénéficie encore trop des convenances.
Je veux bien une coupe de champagne, mais pas (ô horreur) avec Jean-Michel Jarre !

Roger Moore aime le champagne ? J’ai toujours su que c’était un homme de goût. ;-)

Il y a plusieurs façons de boire le champagne : dans une coupe, dans une flûte ou alors comme Lovis Corinth avec son épouse ;-))
A bientôt 62 balais, il faudra qu'il se montre plus sobre dans le choix de ses moumoutes, le Jean-Michel.
" Vous en avez certainement sorti une bouteille cette semaine ou vous vous apprêtez à en sabrer une..." =>bah non j'aime pô le champ'.
Ni le vin d'ailleurs.
(cémafôt, cématrégrandefôt, si ca se vend plus, haha)

Merci pour cettte kro :-)

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.