veau, vache, cochon, couvée...
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

veau, vache, cochon, couvée...

... ou la branchitude agricole selon la FNSEA

Réservé à nos abonné.e.s
vache-01
vache-02
vache-03
vache-04
vache-05
vache-06
54
54 commentaires
Remonter en haut de fil
Commentaires

veau, vache, cochon, couvée...

Derniers commentaires

Parceque les poissons ont ete un peu oublies, mais surtout que l'image est assez ... sureelle :

Youtube : Macropinna microstoma : un poisson avec une tete transaprente
http://www.metiersdelagriculture.fr/
J'ai toujours trouvé ce genre de site assez laid pour ma part.

Limite j'ai l'impression d'assister à une compétition du "qui fera le plus moderne ?". Sauf que, "plus moderne", c'est pas "plus agréable", et en l'occurence, naviguer sur un tel site c'est pas agréable du tout.

Lorsque on arrive dessus, l'avatar déboule au centre de l'écran et commence à nous faire la présentation du site. Elle déblatère alors quelques trucs inintéressants puis finit avec une formule classique: "à vous de jouer !". Au même titre que de multiples effets du site, c'est plus inutile qu'autre chose.

Le côté futuriste est tellement capilotractée que ça ne peut que confirmer votre idée: oui, c'est fait dans l'objectif d'être antagoniste à la ruralité, au traditionnel. De ce point de vue là; c'est une réussite. Sinon; un échec.
en fait cette chronique m'a fait penser à ce qui a peut-être été la première publicité pour le premier salon de l'agriculture des premiers cul-terreux de l'humanité (j'adore le mot "cul-terreux", j'sais pas trop d'où il vient mais j'adore le prononcer !!) : l'affiche de Lascaux....

petit message personnel sur le bonus : ça fait deux fois que vous associez le prez et un de ses sbires à Laurel et Hardy et ça fait mal !
désolée, mais les films noir et blanc de Laurel et Hardy et ceux de Charlot sont pour moi de délicieux moments d'éclats de rire de mon enfance et.... en fait vous me gachez ma nostalgie......
trop triste....
Une vache qui rit depuis des décennies
Une vache mauve comme le chocolat Milka
Un grillon plastronné Fed-Ex
Des animaux chez Esso
De vils tourtereaux chez Seguela en trop de pages cette semaine
tout (et n'importe quoi) est permis

mon grand-père (ah, l'animal !) avait raison,
c'est la poule qui philo sophe...
Eh ben, voilà, même les paysans se mettent au bling-bling et à la com... !
C'est ça qui est branché...

Merci, M. Korkos, pour cette chronique ...
[quote=Même qu'avec un peu de chance, tous ces efforts seront récompensés par la médaille du Mérite agricole]

Et ce "Poireau" n'est même pas réservé aux culs-terreux.
Des acteurs/trices célèbres l'ont aussi reçu (comme Michel Serrault, Catherine Deneuve et Jean Carmet) !

Pour Jean Carmet, on comprend (film "La soupe aux choux") mais la Catherine ?, et Michel ?
J'ai été interpelé par l'attitude du cardinal Rolin et celle de son chien. Y a-t-il une intention particulière du peintre qui dénoncerait ainsi le "cabotinage" de son maître ? L'expression existait-elle à cette époque ?
Merci pour cette Kronique qui en illustrant le désormais célèbre "Kika pondu , kika couvé ?" , donne une nouvelle cohésion éditoriale à @si .
arghhhhhhhh quel régale... du "alain-korkos" comme je l'aime avec plein d'allers-retours pour nous mettre le cerveau à l'envers !! -:)
bon.......juste le temps de remettre mes synapses dans l'axe et j'y r'tour'ne.......

n.b. : j'voulais juste vous dire en attendant, cher alain korkos, que tous les bouseux n'ont pas les 2 pieds dans le même purin..... moi-même j'ai bien connu un cul-terreux céréalier en île de france qui se promenait plus souvent en costume cravate qu'en salopette verte... mais bon.... ça c'est de la vie privée !!! et pis surtout j'ai pas de photos pour le prouver..... alors chut !!!
-:)
Rien à dire sur la chronique (tout à fait correcte).
Mais alors, complètement scotché par le cadeau bonus. C'est saisissant!
Mais peut-on vraiment appeler ça un cadeau, hein?...
Merci M.Korkos pour cette savoureuse chronique.

Puisqu’il est question de Nicolas Poussin, je propose de brandir vos loupes sur une autre de ses peintures champêtres, énigmatique, qui a fait tant tourner la tête et agiter les plumes des singes académiques. L’Arcadie, contrée merveilleuse, n’est plus du monde de Poussin ni du nôtre. Les affiches du salon de l’agriculture ont oublié que même au milieu des prospérités de la vie, règne le souvenir de la mort, c'est-à-dire le « Et in Arcadia ego » inscrit sur le tombeau de cette peinture de Poussin ; « Même en Arcadie, moi, la mort, je règne ». Ceci dit, c’est vrai qu’il faut nous appâter pour nous rendre au salon de l’agriculture, donner une autre image que les politiciens tâteurs de fesses de vache et empoigneurs de cornes de taureau. Surprenant le bonus d’aujourd’hui : ils se sont probablement entraînés pour ressembler à Laurel et Hardy ! A quand une performance au salon de l’agriculture nous rejouant une scène de genre de Greuze, une bacchanale de Poussin… ?

http://www.photo.rmn.fr/cf/htm/CSearchZ.aspx?o=&Total=5&FP=73875540&E=2K1KTS6PCGRI6&SID=2K1KTS6PCGRI6&New=T&Pic=2&SubE=2C6NU0HZH2QG

Petit bonus :
Chers abonnés sauriez vous trouver le lien entre Les Bergers d’Arcadie de Poussin et cette peinture d’Ingres ?
http://www.photo.rmn.fr/cf/htm/CSearchZ.aspx?o=&Total=3&FP=73883436&E=2K1KTS6PCUYI0&SID=2K1KTS6PCUYI0&New=T&Pic=2&SubE=2C6NU0NSMTJZ



Et meilleurs meuhs encore pour la suite de vos cultures sur le site d’@si, M.Korkos.
Plus qu'une fraise pendentif, je dirai qu'il s'agit d'une framboise pendentif !
Notre Président est un hybride de Stan Laurel et de Louis de Funès.
Et il voudrait qu'on le prenne au sérieux...
Le début de l'article est délicieux, le milieu instructif, mais il faut toujours vous lire jusqu'au bout Alain Korkos, parce que la chute en bonus est sidérante.


http://anthropia.blogg.org

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.