Une simple goutte de racisme, au Sarkozistan
Chez les sarkozis
Chez les sarkozis
chronique

Une simple goutte de racisme, au Sarkozistan

Réservé à nos abonné.e.s
Lucet Sarkozistan
132
132 commentaires
Remonter en haut de fil
Commentaires

Une simple goutte de racisme, au Sarkozistan

Derniers commentaires

UN MOUVEMENT JUSTE ET RESPONSABLE ,
UNE RÉFORME INJUSTE ET ILLÉGITIME


Le mouvement contre la réforme des retraites s'installe dans la durée. Il faut renforcer les grèves, les actions multiples de blocage et de protestation, les manifestations. Renforcer également la solidarité financière, pour que les grèves reconductibles actuellement en cours puissent tenir dans la durée. Le vote et la promulgation de la réforme ne la rendront pas plus légitime : la lutte continue contre la dictature des marchés financiers.

Un pouvoir en perte de légitimité
Contre un mouvement social d'une ampleur exceptionnelle et une opinion publique hostile, le Parlement a adopté la réforme Woerth-Sarkozy. Il l'a même aggravée en prévoyant pour 2013 une « réforme systémique » (« retraite par points » ou « comptes notionnels »), synonyme de nouvelles régressions.
Malgré le vote du Parlement, cette réforme est toujours aussi illégitime.

Illégitime, car le candidat Sarkozy avait déclaré ne pas vouloir toucher à l'âge de départ à la retraite. Illégitime, par l'affairisme de ses promoteurs, Eric Woerth et ses affinités avec la fortune Bettencourt, Guillaume Sarkozy qui profite de la réforme pour lancer un fonds de retraite par capitalisation. Illégitime, par le refus de toute négociation avec les syndicats. Illégitime, car cette réforme pénalise surtout les femmes, les jeunes, les ouvriers. Illégitime enfin, car elle signifie la soumission à la loi des marchés financiers et des agences de notation.

Un président sans peuple
Dans quelques jours Nicolas Sarkozy prendra la présidence du G20. Le monde entier observe la lutte menée en France. Les autres gouvernements qui mènent des politiques d'austérité craignent qu'une victoire du peuple français fasse germer des revendications dans leurs pays. Les citoyens et les mouvements sociaux de ces pays nous ont exprimé leur solidarité.

Nicolas Sarkozy, président au service des privilégiés, va présider les réunions des puissants qui gouvernent sans leurs peuples. Pour redorer son image délabrée, il va multiplier les fanfaronnades. Nous rappellerons au G20 que les marchés ne peuvent faire la loi. Le profit à outrance pour une minorité ne peut plus continuer au détriment des droits sociaux, de la surexploitation des ressources naturelles et de l'appauvrissement des plus démunis.

Une autre réforme demeure plus que jamais nécessaire
En annonçant une nouvelle réforme dès 2013, qui permettrait de réduire sans bruit les pensions chaque fois que la finance l'exigerait, le gouvernement joue la provocation. Une réforme progressiste passe au contraire par un rééquilibrage entre la rémunération du capital et celle du travail, qui a perdu près de 200 milliards d'euros actuels par an en 20 ans. Faire cotiser les profits permettra de restaurer la retraite à 60 ans à taux plein, tout en réduisant les inégalités entre retraité-e-s.

NOUS AVONS DÉJA GAGNÉ LA BATAILLE DES IDÉES

CONTRE CETTE REFORME INJUSTE, SOUTENONS PARTOUT LES INITIATIVES
ET LES ACTIONS UNITAIRES, LA SOLIDARITÉ FINANCIERE AVEC LES GRÉVISTES
Excellente chronique du fameux Sarkozistan avec une bonne analyse du système post-colonial tel qu'il existe encore aujourd'hui dans une de ses anciennes colonies dont je suis originaire. En effet à Madagascar aujourd'hui, un régime illégal arrive à se maintenir au pouvoir grâce à l'appui financier de la France qui le soutient bec et ongles car le régime précédent ne lui a pas satisfait dans son devoir d'obéissance envers l'ancienne mère-patrie. Depuis mars 2009 donc, ce régime dirigé par un ancien DJ mondain de la capitale reste toujours au pouvoir après un putsch orchestré avec les militaires et encouragé par la France, et c'est ce pouvoir non issu des urnes qui est aux commandes du pays depuis près de deux ans. Mais les observateurs étrangers internationaux pseudo-spécialistes du Tiers-Monde vont vous dire que c'est normal dans un pays sauvage qui ne maîtrise ni la démocratie ni la civilisation occidentale. Il n'y a qu'à voir la plupart des medias occidentaux, vous n'entendrez jamais parler des tensions régulières qui animent le quotidien de l'Ile, ni du désaveu de ce régime de la part de l'opinion locale. C'est comme si tout va bien car la France est contente car elle a obtenu ce qu'elle cherchait: le départ de l'ancien président. Le reste elle s'en fout; que la population sombre dans une misère sans fin, peu importe, tant qu'on a sur place un régime qui obéït enfin à ses ordres.
Reportage dans l'émission "Fakt" du 25.10 sur ARD, la 1e chaîne de TV allemande: en OUSBEKISTAN les enfants dès 7 (SEPT) et
jusqu' à 16 ans sont obligés de participer à la cueillette du coton.

D'après les auteurs du reportage, ces enfants travaillent dix heures par jour et reçoivent 3 cents d'euro par kilo de coton

http://www.mdr.de/fakt/7799190.html
excellente chronique
Combien de Noirs et d'Arabes à ASI ?
"Que révèle, au total, cette minuscule affaire ? Rien d'autre que la distance, dans ce domaine comme dans les autres, entre les slogans lénifiants serinés par le discours officiel, et la réalité. Rien d'autre que la vacuité d'une langue de bois omniprésente, assourdissante, qui s'efforce de masquer une poussière hideuse."

C'est pire qu'une poussière (qui n'est qu'un relent ou une survivance) : il y a actuellement un phénomène de "xénéphobie téléguidée par en haut", pour reprendre l'expression de Emmanuel Todd.

Le terme "racisme d'Etat" peut paraître exagéré : au vu des derniers évènements, il semble hélas convenir chaque jour davantage pour qualifier ce qui est à l'œuvre dans ce pays.

Provocations policières, racisme d'Etat : les témoignages se multiplient
Je me joins à d'autre commentaire pour dire que le format hebdomadaire est vraiment parfait pour le Sarkozistan.

C'est un pur régal de finir la semaine ainsi !
Yes le format hebdomadaire est bien meilleur vous pouvez vous faire plaisir avec les nouvelles de la semaine.
Une simple remarque qu'elle magnifique photo de rashida datti, au moment ou je l'ai aperçu j'ai éclaté de rire.
Est-ce-que quelqu'un peut m'expliquer pourquoi au Sarkozistan on parle de télévison du secteur public et non de télévision d'Etat ?
Car il faut en effet appeler un chat un chat.

Je ne vois pas en effet la différence avec la télévision russe sous Poutine par exemple... je n'exagère pas, je suis tout à fait sérieux.

Pourquoi vivre dans un pays comme un aliéné ? Cette aliénation qui consiste entre autres exemples à payer 120€ de taxe télévision pour que cette dernière vous impose des insultes permanentes soit contre sa religion (en général l'Islam), soit contre sa culture (en général africaine ou arabe), soit contre son lieu de vie (en général la banlieue).

Il y a 2 catégories de Français au Sarkozistan. Ces 2 catégories sont séparées spacialement, historiquement et culturellement.
Il ne faut pas se voiler la face. C'est une vérité.

IL Y A 2 FRANCE DANS UN MEME PAYS.
Le Président du Sarkozistan joue une France contre une autre comme avec des marionnettes.
Je pense qu'un jour il y aura de graves tensions...

SEMIR
Franchement, une chronique qui " déménage". Le mélange d'un sujet qui nous écoeure, et qui nous déride avec Rachida...Quel mélange.
Et la présence du " patron" sur le forum. La classe. Faut prendre l'habitude.
Dans l'émission de Ruquier,Zemmour a insulté Plenel à deux ou trois reprises,le surnommant OUI-OUI... Zemmour,c'est le Médor qui branle la tête sur la plage arrière des voitures de papys...Regardez-le bien. Quand vous avez constaté ça,plus rien de ce qu'il dit ne vous atteint tellement il est ridicule.
Ah, le plaisir du dimanche !!! (avec celui du vendredi, Didier Porte, mais hélas absent cette semaine...)
La photo de Rachida est prémonitoire ? ou bien ils ont du souci à se faire chez Dior avec leur nouveau styliste ???
Comme toujours, une très bonne chronique, mais Daniel, peut-être devriez-vous ôter la poutre qui se trouve dans votre oeil?
Vous critiquez dans cette chronique la très faible représentativité "des personnes issues de l'immigration" pour reprendre le terme technocratique mais, je n'ai pas l'impression que votre (petite) équipe soit beaucoup plus "multi-culturelle" que les (grosses) rédactions des grands média français...
Alors bon, vous m'arguerez que vous avez sélectionné vos collaborateurs sur leur compétences, leur envie de travailler avec vous, que Arrêt sur Image dispose d'une toute petite équipe, le hasard des rencontres, etc... Mais convenez qu'il est bon,de temps en temps, de balayer devant sa porte...
A bon entendeur...
Excellente chronique, voté.


J'ai regardé Ruquier en entier hier soir et cette nuit, hum .... Exceptionnellement Plenel remplaçait Eric Naulleau, avec les frères Duhamel, les frères Bogdanof, Plenel ressemblait à un trosko-gauchiss.. Il a eu bien du mal. J'ai été surpise quand Rama Yade a attaqué Plenel, à un moment totalement inattendu, elle voulait placer sa marchandise, c'est-à-dire défendre à tout prix ses camarades du gouvernement, on ne sait jamais, ça peut servir ..... Et s'en prendre à Plenel qui a tellement travaillé sur l'affaire Bettencourt, c'était de bonne guerre, mais totalement hors contexte par rapport à ce qu'avait dit Plenel.

Daniel c'est quand que vous remplacez Naulleau ? Publicité garantie pour @si.
Vous parlez de racisme mais le titre de votre chronique ne vous met pas en position de faire la morale.
"Sakozistan", ce titre et ses illustrations sous-entendent:
-que tous les pays en -stan sont corrompus, or -stan est simplement un suffixe d'origine persane qui signifie pays: vous ne faîte pas la différence entre un pays et son régime politique;
-que les peuples qui y vivent sont des pourris, car vous ne travestissez pas un drapeau, un bâtiment public ou des personnages politiques, bref des emblèmes politiques, non vous désignez leurs peuples par leurs tenues vestimentaires.
Vos illustrations sont les éléments les plus représentatifs de vos articles, vous habillez la présentatrice d'un sari et mettez en fond le Taj Mahal: quel est le rapport entre l'Inde, un monument -symbole plutôt attrape-touristes que politique- et le racisme que vous dénoncez? Quel est le lien entre Audrey Pulvar et l'Egypte antique? Vos montages, l'association entre l'Inde et le sujet de votre article ne valent pas mieux que les paroles de M.Guerlain sur les "noirs".

Cette critique n'est pas seulement contre cet article en particulier mais contre tout ce dossier: la plupart des hommes politiques que vous critiquez dans ce Sarkozistan, vous les affabulez d'un turban. L'ajout d'un turban est d'ailleurs le seul que vous faîtes dans cet article:
Sarkozy en turban
Le turban symbole de la corruption du pouvoir? des passes droits des politiciens?
Non le turban est encore l'objet quotidien de millions de personnes, le "symbole" d'une religion indienne: le sikhisme, qui n'a rien à voir avec la politique, si ce ne sont les liens qu'entretiennent habituellement les religions et le pouvoir en général.
Un article de Wikipedia, qui donne les grandes lignes de cette religion

Le turban est bien sûr en France associé... aux "arabes" et aux "noirs", que vous semblez tant vouloir défendre:
Article en français pour ce qui ne comprennent pas l'anglais
Article en anglais toujours de Wikipedia sur le turban, bien plus complet que celui français

Réponse de ce que vous appelez sans doute une "arabe" de France sur le fonds de votre article: tous ces termes "arabes", "maghrébin", "membres d'une minorité visible", "descendants des anciens colonisés" que vous utilisez, appartiennent au discours racistes car ils sont censés désignés un groupe d'individu étranger à un autre, et pour votre information:
1. arabe ne désigne que ceux qui parlent l'arabe, donc votre arabe avec un [large]A[/large] majuscule dans votre article, il y en a peu en France, la langue que parlent les jeunes de banlieue "d'origine" est plus un argot avec des influences de langue étrangère, notamment arabe et pas seulement, incompréhensible pour, tiens justement, [large]des[/large] arabes;

2. membre d'une minorité visible ou descendants des anciens colonisés, vous dénoncez ces termes pour de mauvaises raisons: les enfants d'italiens et de portugais ont eux aussi droit à leur couplet sur leurs "origines" ritals voleurs menteurs et spécialistes des pâtes, les portugais poilus et concierges, et pourtant ils sont catholiques, blancs et issus de pays colonisateurs. Comment se fait-il qu'ils subissent eux aussi leur boutade raciste, leur part de condescendance? J'ai remarqué que les racistes sont très forts pour déduire du patronyme d'une personne la nationalité des ancêtres de celle-ci, distinguant aisément italiens, corses, portugais ou espagnol. Je ne vous parle pas des allemands, rien que le fait d'apprendre cette langue à l'école vous fait découvrir les horizons du racisme quotidien: langues de boches, insupportable à entendre ou bien l'éternel couplet sur les allemands disciplinés, sérieux et "droits" et coupables de génocide. Alors les descendants, ils portent tous un label "d'origine" qu'ils soient visibles ou non, anciens colonisés ou non et par conséquent en prennent plein la gueule, pas la peine de distinguer.

3. maghrébin désigne sans doute les habitants des trois pays suivants: Algérie, Tunisie, Maroc. J'ai donc beau être née en France, parler et penser en français, vivre en France, être incapable de communiquer en arabe, discuter avec tous les membres de ma famille en français, ne pas savoir faire un couscous ou ne pas être musulmane, je n'en reste pas moins une maghrébine, combien même je n'en ai ni la nationalité, ni de lien direct. Et si jamais je vais visiter un de ces pays, on me parlera de retour aux racines, de chez les miens blabla blabla blabla. Alors que là où je me sens chez moi c'est en France, il faut encore me distinguer des autres français, les vrais, les purs et les durs.

Quant à noir, ça ne vaut pas mieux que le mot arabe: quel lien entre un antillais, un sud-africain, un congolais et un américain? Un lointain ancêtre et une peau dite noire car quand on y regarde bien on croise là aussi peu de noirs: marron, noisette, acajou, ambre, sable, bizarrement je vois une grande diversité de couleurs de peau. Pareil pour asiatique ou chinois, que sais-je encore, un mot générique pour des individus complètement différents.

Là ou le racisme a gagné ce n'est pas dans les propos de Guerlain ou le silence d'Elise Lucet, c'est dans ce besoin de caser les gens dans des mots qui, si on s'y penche un peu, ne recouvrent aucune réalité. Et à ceux qui me répondraient: mais si ça se voit, je répond que la terre est immobile et que le soleil fait des arcs de cercle autours d'elle. Ouvrez donc les yeux ça se voit.
Magnifique chronique en ce dimanche matin pluvieux et morose, après que nos dignes représentants sarkozystanais aient décidé contre notre avis (démocratie, mon oeil) de nous faire bosser (si on trouve un job) jusqu'à la mort...

C'te bonne Rachida en pauvresse, effectivement, c'est jouasse...

Et Sarkafrique, c'est "sac à fric"...

Et vous voulez que je vous dise ? Je ne suis pas noire, mais moi aussi, la clique à Sarko, je l'emmerde ! Et j'emmerde aussi les zozocialistes qui prétendent être "à gauche".

Le parlement européen préconise la fin de la retraite par répartition... Et la rapporteure de ce texte est la députée "socialiste" Pervenche Bérès... A part la gauche unitaire, tous ont voté comme un seul homme. Le Sarkozystan, c'est pas seulement en France.
Très bonne chronique, excellente photo de Rachida!

Pour avoir vu la séquence avec Papi Mougeot, juste après sa sortie raciste il suffisait de voir le coup d'oeil de Lucet vers la régie pour être convaincu qu'elle a parfaitement compris et entendu la phrase en question. Tous ces mensonges sont pitoyables.

Une dernière réflexion: quel n'aurait pas été le scandale et que n'aurait-on entendu hurler la meute habituelle d'intellectuels si Pépé Gâteux avait dit par exemple: Je ne sais pas si les juifs ont toujours tellement travaillé.... Les journaux et émissions télé auraient ferraillé toute la semaine pour s'émouvoir de ces relents racistes, à coups de BHKraut . En tous les cas on n'a entendu personne ce coup-ci, faut dire qu'ils ne sont pas fans des nègres non plus.
Un peu violent comme réveil un lendemain de fête. Recommencez quand vous voulez!
alors là,ça m'embête,ça m'embête vraiment...Il y a si longtemps......Bon,j'ai du mal à écrire la suite,on ne se livre pas au point de citer le nom de son parfum. Mais en ce qui concerne le vieux machin milliardaire,ça prouve une chose au moins :il faut savoir prendre sa retraite avant de devenir Gâteux.
Mon vieux réac gaullisto-pompidolien de père doit ardemment défendre le pépé Guerlain, lui qui encore la semaine dernière me parlait d'un gars "issue des colonies" en parlant d'un guadeloupéen ! (sur le ton de la provoc faut bien dire)
Merci pour la kro avec mention spéciale à L-P R pour son hilarante Dati babushka ;-)
"conquérirent", vous êtes sûrs ?

:)
On peut penser ce qu'on veut de l'expression "bosser comme un nègre", mais on ne dit jamais "bosser comme un riche". Mes bien chers frères et soeurs, méditons :)
cette chronique reste un enchantement pour la rate... et je dois dire qu'aboutir à cette photo délirante de dati tombée en disgrâce, un dimanche matin morose, c'est une apothéose de rire...
merci donc, et encore !

à part ça, guerlain qui dit : "j'ai travaillé comme un nègre. Je ne sais pas si les nègres ont toujours travaillé, mais enfin...", c'est vraiment consternant. que la journaliste n'ait pas réagi sur l'instant, on comprend un tout petit peu, la téloche, ça passe vite, ça part en vrille facile, on n'ose pas forcément, surtout une nénette devant un gros bourge-vive-les-riches-ils-sont-heureux (et peut-être gâteux aussi), etc. mais une semaine pour réagir, ça, c'est également consternant.
Merci pour cette Kro.
Les droits du petit homme hétéro blanc pas pauvre sont flagramment (ça se dit?) montrés ici.
J'adore notre ancienne Ministre de la Justice dans sa nouvelle tenue ;o))...
Sinon, pour confirmer cette enquête, ou pour lui faire suite...
A signaler un excellent documentaire sur le statut des immigrés en France depuis les années 50/60 jusqu'à nos jours, vu hier soir sur LCP... j'essaie de vous trouver le lien.
Mais une conclusion : la France est raciste depuis longtemps, et les élites actuellement au pouvoir et dans lémédia sont décomplexées... au point de ne pas remarquer la "faute" du parfumeur qui pue !
Lorsque les Chroniques sur le Sarkozistan étaient quotidiennes, c'était devenu vite lassant, mais la version hebdomadaire est très sympa. Particulièrement celle-ci que j'ai beaucoup appréciée. La photo de Rachida est excellente ;o)

Continuez comme ça !

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.