Une journée au Sénat, à traquer l'évasion fiscale
Éconautes
Éconautes
chronique

Une journée au Sénat, à traquer l'évasion fiscale

Les banquiers, les Don Quichotte, et les résignés

Réservé à nos abonné.e.s
Et si on s’évadait au Luxembourg ? Non, refermez vos valises, je ne vous invite pas à traverser la frontière avec nos petites économies mais à suivre les travaux de la Commission d’enquête au Sénat (au Palais du Luxembourg, donc) consacrée à la fraude fiscale.

Souvenez-vous, il y a quelques semaines, nous recevions Antoine Peillon, journaliste et auteur de Ces 600 milliards qui manquent à la France, ainsi que Philippe Dominati, sénateur UMP et président de la commission sénatoriale qui enquête sur l'évasion fiscale. A l’issue de l’émission, une question bête restait en suspens : cette commission accouchera-t-elle de propositions concrètes ? De projets ou de textes de loi ? Ou, le 6 juillet, les dizaines d'auditions terminées et le rapport publié, les conclusions seront-elles rangées dans un placard du Sénat ? Ne riez pas, lecteurs désabusés, et laissez-moi à mes illusions. Oui...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.