Une jeune femme -forcément- blonde, et des mains basanées
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

Une jeune femme -forcément- blonde, et des mains basanées

Réservé à nos abonné.e.s
L'hebdomadaire polonais wSieci affiche cette semaine une couverture qui ne fait pas dans la nuance. On y voit une jeune femme blonde - forcément blonde - drapée dans un étendard européen, qui se fait agresser par des mains basanées. « Le viol islamique de l'Europe », nous dit le gros titre, allusion aux événements de Cologne :
nouveau media
nouveau media
nouveau media
nouveau media
73
73 commentaires
Remonter en haut de fil
Commentaires

Une jeune femme -forcément- blonde, et des mains basanées

L'hebdomadaire polonais wSieci affiche cette semaine une couverture qui ne fait pas dans la nuance. On y voit une jeune femme blonde - forcément blonde - drapée dans un étendard européen, qui se fait agresser par des mains basanées. « Le viol islamique de l'Europe », nous dit le gros titre, allusion aux événements de Cologne :

Derniers commentaires

C est du racisme ok , mais moi ce que je trouve interressant , c est que les journalistes ici meme ont du soutenir la révolution polonaise avec un chrestien a sa tète .. Chrestien et conservateur , on les encencaient ces courageux qui defiaient le communisme , et maintenant comme pour les rebelles Afghans (devenu Jahadiste), on les trouve reac et raciste , ben oui ils l etaient déjà a l époque.
Ce qui n est pas relevé c est de se servir des femmes encore comme propagande et evidement presque a poil, ce qui attire l attention, on se sers encore de notre corps pour amener le client a acheter l idée , et ce qui marche pour des bagnoles marche pour le racisme.
Pour illustrer le retour de la syphilis:
http://www.paris-normandie.fr/detail_article/articles/5134358/actualites+societe+sante/la-syphilis-fait-son-retour-sur-la-scene-des-infections-sexuellement-transmissibles#.VsbMZkDAMSW
Des mains brune sur une blondinette? Bah, c'est juste des beaux ritals qui draguent des teutonnes en manque de sensualité. :-D
Je ne vois pas bien quel est le problème avec une telle couverture, sinon de mettre sous le nez des islamogauchistes bien-pensants la réalité actuelle qu'ils ne veulent pas voir, nimbés dans leur angélisme complice.
Une fois encore, cette chronique d'Alain Korkos montre qu'on ne peut décidément rien dire, quitte à inventer des raccourcis historiques délirants et à rester dans le déni. Affolant.
"Le ventre est encore fécond d'où a surgi la bête immonde."
Bertold Brecht. La résistible ascension d'Arturo Ui. Épilogue.
Aujourd'hui j'injurie tout le monde, tout azimut, enfin ceux qui méritent de l'être, les convenances ayant des limites. Ce matin j'injuriais ceux qui commettent l'outrage d'assassiner la gauche en s'en prétendant et démolissent le Code du travail, ce soir cette racaille islamophobe qui règne désormais en Pologne et se retrouve sans complexe oubliant allègrement son passé antisémite, et allant jusqu'à déchoir de l'ordre du Mérite un historien de la Shoah

Ce Magazine "w Sieci" ("Sur le Web" ou "en Réseau", un drôle de titre pour un magazine papier) est une sal...rie, et je ne vois rien d'autre à dire sinon de faire ce que fait Alain Korkos, rappeler ce qui par le passé y ressembla le plus.
Une main basanée sur une femme blanche, c'est du viol.

Une main blanche sur une femme basanée, c'est l'ordinaire du BMC.
Je pense aussi que cette une est du grand n'importe quoi raciste.

Le problème c'est qu'en face il y aura l'argument suivant :
"C'est pas pareil, parce que la c'est une "Une" qui réagi a un fait, il y a un fait qui étaye cette pensée"

Que répondre à cela ?

Je pense qu'a l'époque des faits divers ont aussi permis d'étayer ce type de pensée raciste et qu'il y a un énorme biais de confirmation ou on ne prend en compte que ce qui nous arrange...
Dans la série il y a aussi celle là (couverture du Süddensche Zeitung au lendemain des agressions de Cologne).
Bon ça manque de chevelure, mais le contraste est quelque peu similaire.
Sur le blog Big browser hébergé par lemonde.fr : Un magazine polonais met en scène « le viol de l’Europe »
Qui a plagié qui?

Il vous reste 77% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.