Taxe pique-nique douille
Les mots d'Anne-So
Les mots d'Anne-So
chronique

Taxe pique-nique douille

C'est qui l'andouille ?

Réservé à nos abonné.e.s
Il y a des mots qui sautent à la nappe à carreaux par surprise lors de beaux dimanches ensoleillés

Il y a des mots qui sautent à la nappe à carreaux par surprise lors de beaux dimanches ensoleillés. Alors que nous rentrons d'un déjeuner champêtre avec au menu poulet mayonnaise et taboulé maison, nous apprenons, de la bouche de Patrick Devedjian, «que la création d'une "taxe pique-nique" était une piste étudiée.» Allons bon.


Après un regard plein de haine posé sur mon panier en osier, le même que je pose ces derniers temps sur mon réservoir d'essence, mon assurance-vie, mon cabillaud, ma clé USB et ma boîte d'aspirine, je lis plus attentivement la dépêche pour découvrir que ce n'est pas le pique-ni...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.