Somalie : les morts dont on se fiche encore plus que les autres
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Somalie : les morts dont on se fiche encore plus que les autres

On n'en finit jamais, d'ajouter des codicilles à la loi du mort kilométrique.
nouveau media
Partager cet article Commenter
33
33 commentaires
Remonter en haut de fil
Commentaires

Somalie : les morts dont on se fiche encore plus que les autres

On n'en finit jamais, d'ajouter des codicilles à la loi du mort kilométrique.

Derniers commentaires

Et toujours rien sur le Yémen. Et il en est ainsi depuis des années: :https://www.fidh.org/fr/regions/maghreb-moyen-orient/yemen/entretien-sur-le-yemen-le-conseil-des-droits-de-l-homme-des-nations

Complicité des pays occidentaux, inféodés à l'Arabie saoudite qu'ils fournissent largement en armes, armes utilisées pour le martyr du Yémen.
En échange le pétrole et les pétro-dollars ruissellent.
La différence de traitement entre le massacre de Khan Cheikhoun (92 morts, dont 30 enfants) et celui de Rachidine (150 morts, dont 72 enfants) est significative puisque là ça se passe dans le même pays à 10 jours d'intervalle et que les réactions incroyables des chancelleries occidentales comme des journaux (la fameuse Une de Libé) à Khan Cheikhoun sont confrontées au silence presque absolu pour Rachidine.

L'indignation est sélective en fonction de la nature des victimes, et elle n'est qu'une instrumentalisation politique de l'émotion.
Le traitement de l'information est à vomir. Cet exemple devrait être traité dans les écoles de journalisme.
En parlant de ça, on en est où du bilan des morts par les attaques de drones ?
Dépêche AFP trouvée sur Corse Matin, datée d'hier concernant le Pakistan : "La première frappe a tué cinq combattants du réseau Haqqani et quelques minutes plus tard un deuxième drone a tiré deux missiles de plus lorsque les insurgés sont arrivés pour récupérer les corps dans les ruines", a indiqué un haut fonctionnaire gouvernemental de Kurram à l'AFP"
Bilan, 26 morts, l'histoire ne dit pas qui étaient ces "insurgés" venus récupérer les corps dans les ruines. Familles ? Amis ? Voisins ? Combattants ?
A vérifier : n'est-ce pas du crime de guerre que de s'attaquer à qui vient récupérer des corps ?
Quand on a pour but de renverser le Capital on a pas le temps au sentimentalisme pseudo humaniste petit bourgeois.
Bonjour et merci pour cette chronique, et ce suivi.

J'aurais une question : la "loi" du mort-kilomètre est-elle vraiment enseignée dans les écoles de journalisme où est-ce une formule? J'entends toujours dire cela en effet, j'ai toujours trouvé cela monstrueux et/ou cynique, mais est-ce réel et si oui, qu'en est-il vraiment : Y a-t-il vraiment une heure de cours qui commence par "Aujourd'hui, je vais vous donner la table du temps à consacrer à une mort par rapport à la distance de Paris" ? Où y a-t-il des propos de comptoir dans les cours des profs du genre, "c'est comme ça, c'est pas glorieux mais c'est ce que veut le téléspectateur ou le lecteur, ce veau, il faut donc s'y tenir", en mode prophétie autoréalisatrice ?

Ma question est au premier degré, très naïve, mais je serais curieux de savoir ce qui est vraiment dit de cette "loi" dans les écoles de journalisme. Peut-être que des membres de la rédaction d'@si pourraient témoigner, ou des @sinautes journalistes ? Merci.
"un contrôle journalier des chômeurs" !

Pour mieux comprendre où on va, il faut lire dans le Diplo de septembre "L'enfer du miracle allemand"

Désolée, c'est réservé aux abonnés, mais l'intro donne un petit avant goût.

On a déjà fait un bout de chemin: mon fils, qui fait partie de ces minables assistés qui touchent du fric à rien foutre, a été convié à une ..."formation" pour le remotiver. Ils étaient trois... ou peut être quatre. Le "formatueur*" s'est permis de tancer vertement un mec qui avait bossé plus de 40 ans comme carrossier, et qui, depuis son licenciement, se permettait d'être un peu en roue libre en attendant la retraite. Et une femme de plus de 50 ans, qui ne faisait pas assez d'efforts paraît-il (peut être faute d'y croire?). Mon fils, qui débute dans la carrière de feignant, était assez soufflé.

* La faute de frappe m'a semblé mignonne, j'ai renoncé à la corriger. Je rappelle cependant que ce chargé de mission est probablement aussi précaire que ses victimes. Il arrive que le nettoyeur se fasse nettoyer après l'exécution de son contrat.
Et pendant ce temps-là, tout près de nous bien qu'à des années-lumière des attentes et des espoirs d'une majorité de Français, Gattaz propose "un contrôle journalier des chômeurs" !
Le calibre de ce trou du cul prend des proportions inquiétantes.
A l'instant même où nous évoquons ces 10 victimes somaliennes, des centaines d'hommes, de femmes, d'enfants, sont massacrés en divers points de la planète.
10 morts qui sont une goutte de sang dans un océan d'hémoglobine.
Cela ne justifie pas le silence des médias, mais peut l'expliquer.
Si les "journalistes" rapportaient des faits au lieu de se focaliser sur la com' et le buzz, le monde deviendrait plus compréhensible.

C'est peut-être pour cela qu'ils ne le font pas (complot, je sais).
Bonjour
Une fois de plus les prétendus "bons" n'ont pas mieux fait que les "méchants". Le binaire a ses limites.
PS: Le siège de France Télévision es-il a des milliers de km d'@si ? Rien sur la grève d'hier et son objet. Derrière les nuages de fumée il y a des évènements pourtant marquants.
Merci pour ce partage de compréhension.

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.