SNCF : entre les (petites) lignes
Le matinaute
Le matinaute
chronique

SNCF : entre les (petites) lignes

Sondages forcément scientifiques puisque produits par des "instituts", débats en apparence contradictoires, place scrupuleusement accordée aux arguments des pour et des contre : c'est toute la panoplie de l'information neutre et objective, que dégaine l'appareil médiatique, pour accompagner le plan gouvernemental de suppression du statut de cheminot. Le gouvernement veut foncer, les syndicats freinent, passez muscade, on a donné les deux points de vue, mission acccomplie.

Pour débusquer les intentions cachées sous les apparences de l'objectivité, il va falloir dans les semaines qui viennent s'appliquer à lire ce qui n'est pas écrit, à entendre ce qui n'est pas exprimé. Ainsi la liste des avantages du statut de cheminot (retraites, billets gratuits, etc) moulinée sur toutes les chaînes depuis trois jours, est en apparence incontestable. Elle est "objective". Mais, comme nous le notions hier, les mêmes moulineurs rappellent-ils, à temps de parole égal, de quelles contraintes ces avantages sont les contreparties ? Rappellent-ils les impossibles horaires, les jours fériés travaillés, les nuits hors de chez soi , pour que soit assuré le service public ?

Quant aux sondages, il va falloir comme d'habitude les regarder à la loupe entre les (petites) lignes. Ainsi, le système entier tympannise ce matin le dernier en date, celui de "l'institut" Harris Interactive, réalisé pour le site de droite Atlantico, et la radio RMC. 

sondage SNCF titre

69% des sondés seraient donc favorables à la suppression du statut de cheminot. 

Quand a-t-il été réalisé ? Le 26 février. Quand a été présenté le plan gouvernemental ? Le 26 février. Heureusement, précise sans rire le sondeur, il a été réalisé "après" la conférence de presse...

Sondage SNCF date

... auprès d'un panel de sondés qui, tous, bien entendu, l'avaient suivie sur leurs réseaux sociaux, leurs chaînes d'info préférées, et leurs smartphones toujours en alerte.

Regardons maintenant, dans la formulation des questions, quelle place est accordée aux avantages du "statut", et quelle place est accordée à la description des contraintes du métier (il s'agit d'un autre sondage, mais qui donne exactement le même résultat). Vous avez deux minutes.

Sondage SNCF


Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.