SNCF cherche pigeons
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

SNCF cherche pigeons

Réservé à nos abonné.e.s
La SNCF propose, depuis quelques jours, des "sites artistiques temporaires". Il s'agit de seize lieux en déshérence que les artistes pourront investir et peindre pour une durée maximale de six mois. Un bien beau projet en vérité ! Quoique.

« SNCF Immobilier a décidé d’ouvrir les portes de lieux uniques répartis sur l’ensemble du territoire national (soit seize au total), et propose de les revisiter dans une démarche de création ouverte à tous, culturelle et artistique. SNCF Immobilier expérimente ainsi une nouvelle forme de valorisation patrimoniale dans une logique d’ouverture et de partage », peut-on lire dans le dossier de presse.

Voici quelques-uns de ces lieux, de ces friches ferroviaires perdues entre rails et ateliers :

Les cathédrales du rail,
Saint-Denis (93)

L'ancienne gare d'Elboeuf-sur-Seine (76)

Le viaduc d'Otterswiller (67)

Le château d'eau de Thionville (57)

Photos &c...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.