Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet
Initiales DS
Initiales DS
chronique

Pour les enfants, le 20 Heures est bien plus risqué qu'Internet

Impossible à dire dans lémédias ? Et pourtant, je vais essayer !

Réservé à nos abonné.e.s
 

Figurez-vous que je publie un livre. Un livre de conversations avec une adolescente, un peu perdue dans la jungle de lémédias, et qui se trouve être ma fille, Clémentine (17 ans).

Clémentine, il y a des choses évidentes qu'elle ne comprend pas. Par exemple : "pourquoi les émissions intelligentes, à la télé, passent toujours après 23 heures ?" Ou bien: "mais pourquoi font-ils tous leur couverture sur Carla Bruni ?" A force de répondre à des questions de ce genre, et réalisant que je disais à cette intervieweuse particulière des choses que je n'avouerais pas, la tête sur le billot, à d'autres, je me suis dit: "tie...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

"Que font les petits garçons ?" : nouvelle polémique sur un livre jeunesse

Des "anti Gender" dénoncent un livre "qu'on veut cacher aux parents"

"Code rouge" : comment le livre de Duflot a explosé la rentrée politique

"Seules quatre personnes étaient au courant" (directrice éditoriale de Fayard)

Les grandes oreilles de Xavier Bertrand : affaire d'Etat, ou buzz promotionnel ?

Scepticisme au Monde sur les insinuations d'un journaliste-maison

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.