Nos résultats 2015 : le cap de la TVA est enfin franchi !
La vie du site
La vie du site
chronique

Nos résultats 2015 : le cap de la TVA est enfin franchi !

Voici donc

nos résultats de l'année. Disons-le tout de suite : ils sont en rouge, comme l'an dernier : vous allez voir apparaitre une perte de 81 571 €.

Mais c'est un faux rouge.

S'ils sont en rouge, c'est parce que nous avons payé en 2015 la totalité des redressements que nous réclamait le fisc à propos de notre contentieux sur le taux de TVA, alors que nous n'avons encaissé, sur le même exercice 2015, que la moitié du montant de vos souscriptions et abonnements de soutien, l'autre moitié ayant été encaissée début 2016.

Déduction faite de toutes les recettes et dépenses liées à ce contentieux TVA, notre résultat devrait être excédentaire de quelque 122 000 €, avant impôts. Et il devrait donc être encore meilleur l'an prochain.

534 000 €. C’est la somme totale que nous avons récoltée, lorsque nous avons fait appel à vous, nos abonnés, et à tous ceux qui nous soutiennent, dans le calamiteux dossier du taux de TVA réduit de la presse (toute l’histoire est ici). Somme impressionnante, démontrant votre engagement, et dont on ne vous remerciera jamais assez.

Pour nous soutenir, vous aviez deux solutions. Souscrire un abonnement de soutien, sur la plateforme de financement participatif Ulule, ou faire un don, sur la plateforme J’aime L’info. Résultat ? La somme totale provient quasiment pour moitié de chacune de ces deux plateformes. Avec plus de contributeurs sur Ulule, mais un don moyen plus élevé (et défiscalisé) sur J’aime L’Info.

Un don de 3500 €



Sur Ulule, 271 044 € ont ainsi été récoltés du 5 novembre au 18 décembre 2015. 5990 contributeurs ont souscrit un abonnement de soutien d’un montant moyen de 45 €. Le montant le plus choisi ? 10€, avec 1904 contributeurs. Mais ce sont les 748 contributeurs à 100 € qui représentent le plus gros de la somme finale (74 800€). Les plus grosses contributions ? 14 contributeurs ont participé à hauteur de 1 000€ (dont Xavier Niel, qui n’est finalement pourtant pas venu à notre apéritif).

Ulule oeuf


Sur la plateforme de dons J’aime L’info, le montant total récolté est quasiment le même : 263 338 €, récoltés du 5 novembre au 31 décembre 2015. Avec une différence toutefois : ces dons étaient défiscalisables à hauteur de 66%. Est-ce cette défiscalisation ? Le montant moyen ici est deux fois supérieur à celui d’Ulule, avec 95,29€. Le montant le plus donné a été celui de 100€ (1 042 dons) puis celui de 50€ (556 dons). Du côté des contributions les plus importantes, 11 personnes ont donné 1 000€ sur J’Aime L’info. Le donateur le plus généreux a donné 3500€ !

Le montant total des dons atteignant exactement celui que nous vous réclamions, ce qui est entré d'un côté est donc immédiatement ressorti de l'autre, et même davantage encore, le fisc nous ayant réclamé entretemps le différentiel de TVA estimé dû pour l'exercice 2013 et le mois de janvier 2014 (180 000 €) que nous n'avions pas inclus dans le montant que nous sollicitions.

Sur le plan judiciaire, comme annoncé, nous avons fait appel de notre redressement, et allons assortir cet appel d'une question prioritaire de constitutionnalité, en cours de rédaction avec nos confères de Mediapart et d'Indigo publication.

énergies mobilisées

Inutile de dire que ce contentieux a mobilisé déraisonnablement les énergies de notre petite équipe, d'autant qu'il s'est ajouté à celui qui nous oppose à notre banque, le Crédit mutuel, toujours pendant devant le Tribunal de commerce, notre adversaire s'efforçant (avec succès jusqu'ici) de jouer la montre depuis maintenant près de deux ans, ne déposant aucune conclusion à chaque audience, et demandant interminablement des renvois. Mais enfin, dans celui-ci aussi, avec le concours de notre avocat Charles Constantin-Vallet, spécialiste des contentieux bancaires, j'ai bon espoir que nous triompherons à la fin.

Pour autant, nous ne sommes pas restés bras ballants. D'abord, nous avons mis de l'ordre dans notre base d'abonnés. Les abonnés qui, pour des raisons de fuites dans la tuyauterie, n'étaient pas débités, et n'ont pas réagi à nos nombreuses relances, ont été logiquement désabonnés. Mais plusieurs opérations de promotion, réalisées avec un savoir-faire marketing "maison", rudimentaire mais efficace, nous ont ensuite permis de récupérer quelques milliers de nouveaux abonnés. C'est donc sur des bases assainies, avec un effectif stabilisé de près de 26 000 "vrais" abonnés, que nous avons abordé 2016, avec une trésorerie qui, même entamée, va nous permettre de faire face aux impondérables, et d'effectuer les investissements nécessaires à la bonne marche du site.

Beaucoup de ces investissements vous resteront invisibles. L'une après l'autre, les machines que nous avons acquises les premières années, et grâce auxquelles nous enregistrons, conservons, et montons nos vidéos, rendent l'âme, et il faut les remplacer.

Haute définition, et changement de décor

Ce qui sera plus visible, c'est le passage de nos émissions à la Haute définition. La qualité technique, disons moyenne, de nos émissions, qui était acceptable en 2008, quand nous étions les premiers à nous lancer dans l'émission de longue durée en ligne, ne l'est plus aujourd'hui. Tout le monde fait des émissions en ligne, et parfois de très bonne qualité. Bien qu'étant le premier à penser, en incurable janséniste, que le fond prime, et que vous ne nous regardez pas pour la qualité impeccable de l'image, je dois bien admettre que nous ne pouvons pas faire trop "parent pauvre", par rapport à la concurrence. A l'occasion de ce passage en Haute Déf, on va même tenter (incroyable audace !) de changer le décor de l'émission.

Dans un second temps, à la rentrée si tout va bien, on s'attaquera au site lui-même, qui a bien besoin, après huit ans, d'un relooking, visant notamment à le rendre plus "lisible", comme on dit, pour nos nouveaux abonnés, dont j'imagine que la plupart doivent se demander en se grattant la tête pourquoi certains articles sont liserés de bleu, d'autres de rose, et d'autres encore de jaune. Patience, ô nouveaux abonnés ! On va travailler pour vous. (En attendant le relooking, la réponse est ici, et tout le mode d'emploi du site est là)

Mais ne perdons pas de vue que toutes ces questions d'intendance, même si elles sont vitales pour notre indépendance, sont secondaires. L'essentiel, c'est que nous restions capables de nous trouver là où nous sommes le plus nécessaires, dans le grand brouillard des intox et des propagandes. Le retour de nos émissions classe-télé (un temps interrompue par le départ de notre équipe de Sébastien Rochat), nos émissions et enquêtes sur le mouvement des youtubeurs #Onvautmieuxqueça, et sur le mouvement consécutif Nuit Debout (l'ensemble nous ayant donné la chance que la lumineuse Klaire vienne faire Grr sur notre site), et ces derniers jours encore la surréaliste affaire de la cité maya, que nous avons été les premiers à démonter, me laissent penser que, toute modestie mise à part, on a plutôt passé pas trop mal ce cap difficile.

Notre bilan 2015

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.