Mon dimanche avec Jean "des preuves" Quatremer
Initiales DS
Initiales DS
chronique

Mon dimanche avec Jean "des preuves" Quatremer

Qui est responsable de la fermeture de la télé grecque ?

Réservé à nos abonné.e.s
Ce week-end, pendant que vous baguenaudiez dans l'espoir de l'été, heureux mortels, que faisais-je ? J'échangeais des mails avec Jean Quatremer, correspondant de Libé à Bruxelles.

Autant vous le dire, j'aime bien Quatremer. On ne se fréquente pas dans le privé, mais je pense que la presse a besoin de journalistes bagarreurs, engagés comme lui (à condition que la petite escouade de bagarreurs soit pluraliste, évidemment).
Ce qui n'empêche qu'on se frite parfois.

On s'est déjà accroché une fois avec Quatremer. C'était à propos de l'affaire des charrettes roumaines. Déjà, en réponse à une de mes chroniques, il jurait que l'Europe n'y était pour rien, dans la fin des charrettes roumaines. Vu de près, ce n'était pas si clair. Mais bon.

quatremer
Donc, rebelote dans le numéro de "l'Europe n'y...

Il vous reste 87% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Programme Mélenchon : sueurs froides des marchés... ou des médias ?

Le débat sur l'avenir de l'euro (une fois encore) occulté

Chut ! Les ex-commissaires européens pantouflent

Avant Barroso, une brochette de serial pantoufleurs ignorés des médias

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.