Les évacués de La Chapelle
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

Les évacués de La Chapelle

Réservé à nos abonné.e.s
La presse s’en fit l’écho hier, un camp de migrants installé sous le métro aérien parisien près de la station La Chapelle devait être évacué aujourd’hui. Visite de l’endroit avec Pierre Fouillet, dessinateur de BD et habitant du quartier.



Ce matin, la zone comprise entre la station de métro La Chapelle et la rue de Tombouctou était bouclée par des gendarmes et des policiers, interdiction de passer.



Presse et curieux se sont donc rabattus sur le pont de la rue de Jessaint, quasiment parallèle à celui du boulevard de La Chapelle. Europe 1, France Inter et quelques télés font des interviews, enregistrent des commentaires.

D’après la Préfecture de police, 378 personnes vivaient sous ce pont du métro aérien : « demandeur ou non d'asile politique, de clandestins ayant le projet de quitter la France pour d'autres pays d'Europe ou de femmes enceintes avec ou sans enfants ». Devant le &laq...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.