le nez de Pinocchio
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

le nez de Pinocchio

Réservé à nos abonné.e.s
Il suffit qu'un politicien soit accusé ou convaincu de mensonge pour qu'on l'affuble, comme l'a fait Valeurs actuelles en couverture de son dernier numéro, d'un grand nez rappelant Pinocchio. Le petit pantin italien mérite mieux, beaucoup mieux. Aussi jetons un oeil sur certaines adaptations du fabuleux conte de Carlo Collodi.

Les couvertures de l'hebdomadaire Valeurs actuelles font rarement dans la nuance, que ce soit dans les titres ou les illustrations. Celle de cette semaine n'échappe pas à la règle avec un montage approximatif nous montrant François Hollande en Pinocchio.


Pauvre Pinocchio, qui change de tête tous les quatre matins au gré des éditorialistes, des graphistes, des dessinateurs de presse. Qu'un politique soit accusé ou convaincu de mensonge, et hop ! on lui colle le long nez du petit pantin italien :

Dessin non signé issu d'Agoravox,
Les Pinocchio de la politique
(mais provenant de Libé, et signé Luis Grañena)

Pauvre Pinocchio, qui ne méritait pas ça...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.