La com', la poule et l'oeuf
Le matinaute
Le matinaute
chronique

La com', la poule et l'oeuf

L'événement s'est produit lundi, à 15 heures 28 exactement. Agathe, la poule offerte à Emmanuel Macron par le directeur général des Fermiers de Loué au Salon de l'agriculture, Yves de la Fouchardière, a pondu son  premier oeuf à l'Elysée. C'est un scoop du Parisien, journal qui appartient au groupe LVMH. Agathe n'a pas été longue à s'acclimater. Elle avait emménagé le matin même dans le nouveau poulailler de l'Elysée, en présence du président en personne, cérémonie postée sur la page Facebook de l'Elysée, entre les réceptions du président du Bénin et du Premier ministre du Québec.

Macron poule

Agathe est déjà une vedette de la Macronnie. Sa remise à Macron, au cours de sa visite du Salon, avait été filmée en direct. Quelques heures plus tard, c'est BFM (propriété de l'homme d'affaires Patrick Drahi) qui décrochait le premier scoop : la présence d'Agathe sur le plateau, en compagnie, disait la chaîne, de "son éleveur" (en réalité, le directeur général de la coopérative).

Agathe BFM

Que la présidence communique sur l'arrivée d'Agathe, pour peaufiner l'image du président en familier du monde rural ; que la coopérative des Fermiers de Loué ait trouvé une belle astuce pour se démarquer des poulaillers géants filmés par L214, c'est une chose. Mais il faut avoir une pensée pour tous les professionnels impliqués dans la transmission de cette information. Pour la journaliste qui a écrit l'article, sans un gramme d'humour ni de distance (à moins que les notations d'humour ou de distance aient été coupées à la relecture). Pour le rédacteur en chef qui l'a relu (en coupant éventuellement les notations d'humour ou de distance). Pour l'éditeur qui l'a mis en page.  Tous ces professionnels sont détenteurs de la carte de presse. 

Les journalistes politiques accusent Emmanuel Macron de chercher à les évincer, au bénéfice d'une communication directe par les réseaux sociaux de la présidence. Dernièrement encore, l'équipe de l'Elysée a annoncé son intention d' éloigner les agences de presse dans un bâtiment annexe. Voilà pourtant la preuve que les deux peuvent être complémentaires. La communication ne tue pas l'information rigoureuse et sans concession, bien au contraire.


Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.