Gauche de gouvernement contre patronat : les médias jouent la guerre
Sur le bout de la langue
Sur le bout de la langue
chronique

Gauche de gouvernement contre patronat : les médias jouent la guerre

Spectacle d'un rapport de forces inexistant

Réservé à nos abonné.e.s
Si l’on en croit les médias, le temps est revenu de la guerre entre patronat et gauche de gouvernement… Ça cogne, ça aboie, ça se fâche tout rouge et ça ressemblerait presque à un revival de la lutte des classes. Presque… parce que passé le spectacle mis en scène dans les pages, on ne voit pas très bien comment pourrait s’organiser un quelconque rapport de forces - lequel suppose qu’il y ait, des deux côtés (et non pas d’un seul), quelque chose qui soit structuré comme une force…

Ah le joli spectacle – pour sûr, ça pète bien et pour quiconque croit, comme moi, que nul progrès social ne s’obtient sans triompher d’abord d’un rapport de forces, on pourrait s’imaginer en période de grandes avancées sociales… Il n’est que de regarder la une de Libé mardi 30 octobre…

Patrons

De sales têtes de riches fâchés, promettant castagne et gros bordel et même de déborder sur la typo proprette du canard les mettant ainsi en scène. C’est, en image, le même procédé que celui que le Journal du Dimanche a orchestré en faisant passer pour un"ultimatum"le catalogue de revendicat...

Il vous reste 97% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.