Euro : un accord... et des tas de points d'interrogation
Éconautes
Éconautes
chronique

Euro : un accord... et des tas de points d'interrogation

Réservé à nos abonné.e.s
A deux doigts d’être lassée des sommets de la dernière-chance-pour-la zone-euro (du Monde à l’Expansion, et néanmoins à la traîne de Frédéric Lordon ou de votre éconaute adorée ), la presse accueille ce matin avec prudence l’accord signé à l’issue de la réunion des membres de l’Union européenne.

 

Forcément, à force de voir pondus des accords enfin-ça-y-est-les-mecs-on-a-la-solution, le tout à 5 heures du matin pour faire sérieux, les observateurs peuvent se sentir échaudés sur la véritable portée de ce sommet. Tentons néanmoins d’en faire un résumé à l’aide des articles du Monde et du Figaro :

1. On révise le traité, pour ajouter des sanctions au cas où la règle des 3% (chaque année, le déficit public d'un pays ne doit pas dépasser l'équivalent de 3% du PIB) serait bafouée. Ces sanctions seront prises par la Cour eur...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.