Comment la télé grecque émet encore, derrière l'écran noir
Éconautes
Éconautes
chronique

Comment la télé grecque émet encore, derrière l'écran noir

Réservé à nos abonné.e.s
A la une de Libération ce matin, un écran noir et ce titre : Grèce, qui a éteint la télé ? Pourtant, derrière l’écran noir de l’appareil éteint, la télé continue. Les émetteurs n’émettent plus depuis mardi 23 heures, mais les journalistes n’ont cessé de couvrir l’information avec les moyens du bord. On peut suivre la rédaction sur différents canaux et notamment sur Internet. Alors nous avons suivi.

ERT une Libé

Non, l’ERT n’a pas dit son dernier mot. Ce n’est pas parce que le premier ministre Antonis Samaras, par la voix du porte-parole du gouvernement, a annoncé mardi 11 juin supprimer les chaînes de la radio-télévision publique que la télé et la radio n’existent plus. "Les programmes sont toujours envoyés dans les tuyaux" me dit Valia Kaimaki, journaliste radio à l’ERT. "On continue d’informer !" En effet, les journalistes sont toujours présents dans les locaux, les studios chauffent, les caméras tournent. Seuls les émetteurs ont été neutralisés, coupant au passage huit autres chaînes dont BBC World, Deuts...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.