C'est la cravate qui fait le journaliste
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

C'est la cravate qui fait le journaliste

Réservé à nos abonné.e.s
Un journaliste de la BBC a tout récemment interviouvé,  sans cravate !, le ministre des finances George Osborne. Le col ouvert ! On aurait dit un punk ! Scandale en Grande-Bretagne, la presse se déchaîne.


La semaine dernière, Richard Peston, chef du service économique de la BBC, interviouvait en Chine le Chancelier de l'Échiquier (le ministre des finances) George Osborne. Sans cravate, le col ouvert, et la chevelure en bataille. Scandale outre-Manche, où la presse ne cesse de pondre article sur article :

« Les téléspectateurs décrivent son look décontracté comme irrespectueux et non-professionnel » (Daily Mail).

« Une coiffure à la Hugh Grant » (Daily Mail).

« Robert Peston sans cravate nous détourne des vraies infos, titre The Independent. La BBC perd sa raison d'être si ses journalistes deviennent trop originaux, trop farfel...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.