Ceci n'est pas une chatte
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

Ceci n'est pas une chatte

Où l'on apprend qu'une oeuvre d'art doit être homologuée

Réservé à nos abonné.e.s
Musée d'Orsay, jeudi 29 mai. Une jeune femme s'assied par terre devant L'Origine du monde de Courbet, écarte les cuisses et expose son sexe nu au vu de tous pendant qu'un complice filme la scène. S'agit-il d'une performance artistique ? Pourquoi les médias ont-ils publié une image extraite de la vidéo où le sexe de la dame a été flouté ?



Elle s'appelle Deborah de Robertis, elle a trente ans. Pieds nus, vêtue d'une robe dorée rappelant le cadre du célèbre tableau de Courbet, elle s'assied sur le sol, écarte les cuisses et expose son sexe. Des gardiennes interviennent mais la jeune femme reste impassible, immobile. Des spectateurs, parmi lesquels quelques complices, peut-être, applaudissent. La scène dure plusieurs minutes avant que le public soit enfin évacué et la jeune femme emmenée par des policiers. La vidéo de cet événement est (pour l'instant) visible par ici et par là.

nouveau media

Photogramme issu de la vidéo,
publié par Le Figaro.fr


S'agit-il d'une performance artistique...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.