Besson, où as-tu rangé la burqa ?
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Besson, où as-tu rangé la burqa ?

Après Mitterrand et prince Jean, quoi ?

Devinez. On vous le donne en mille. Le retour de la burqa ! Bonne vieille burqa ! Inusable burqa, toute rapiécée mais pouvant encore faire de l'usage, que Besson ressortait du placard, dimanche soir, à RTL, en annonçant son souhait de lancer "un grand débat national". La burqa serait contraire "aux valeurs de l'identité nationale". Et Aphatie, la bouche en cul de poule, tout émerveillé de voir naître là, devant ses yeux zébaubis, le fumigène de la semaine de vacances : "c'est fort, ce que vous venez de dire. Vous pouvez répéter ?" (on ne sait jamais, des fois que l'AFP aurait mal entendu.)

Soyons précis : Besson a mis deux fers au feu. Si le coup de la burqa ne devait pas prendre, il a aussi souhaité, dans la même émission de RTL, que chaque écolier français ait l'occasion, une fois dans sa scolarité, de chanter La Marseillaise. Mais la burqa bat La Marseillaise. Aux radios du lundi matin, tout est pour la burqa, rien pour le sang impur. Une cartouche tirée pour rien, Besson. Fallait avoir confiance en vous !

Ah, leur obscène obsession de l'agenda ! L'agenda, depuis quelques mois, leur a un peu échappé, c'est vrai. Hortefeux, Mitterrand, Prince Jean : il urge de reprendre la main. Etre vigilants. On ne sait jamais d'où peut partir un mauvais coup. Tiens, ce malencontreux ripage du doigt de Jean-François Lamour, par exemple, qui a conduit à la malheureuse adoption d'une surtaxe de 10 % sur les profits bancaires. Fâcheuse adoption, d'autant plus qu'on ne dispose d'aucun véritable argument pour s'y opposer (il fallait voir Besson, justement, ou Guaino, à la même heure sur France 5, dimanche soir, ramer contre cette surtaxe). Aie. Danger. Si le système allait s'en emparer ? Vite, un contrefeu. Besson, où as-tu rangé la burqa ?

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.