Avions, trains, hôtels : se fait-on flouer en achetant nos billets sur Internet ?
Éconautes
Éconautes
chronique

Avions, trains, hôtels : se fait-on flouer en achetant nos billets sur Internet ?

L'IP tracking, entre mythe et réalité

Réservé à nos abonné.e.s
Alors comme ça, les compagnies aériennes et ferroviaires utilisent des méthodes de voyous pour nous inciter à acheter rapidement leurs billets ? Cette méthode, appelée aussi IP tracking, a été dévoilée par une journaliste du Monde puis relayée par une eurodéputée qui a enjoint la Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL) à enquêter sur ces pratiques commerciales douteuses. La CNIL vient de s’y coller sans que l’on sache, à ce jour, si cette pratique est bien réelle ou si elle relève du mythe.

Vous achetez vos billets de transport sur Internet ? Alors nul besoin de vous expliquer le bazar des prix qui y règne. Les tarifs peuvent varier du simple au triple sans que l’on comprenne pourquoi. Ce bazar a été l’objet d’un article publié le 23 janvier sur le blog du Monde tenu par Rafaele Rivais, Sos conso. Si les prix montent et descendent sans cesse, explique la journaliste, ce n’est "ni par magie noire ni à cause des mauvaises ondes", mais grâce à une technique dite de "yield management" mise au point par les compagnies aériennes. Air France, par exemple, modifie ses prix en fonction de la demande. Si un avion se remplit vite, les prix vont augmenter rapid...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.