Avec Elle, les Etats généraux des foufounistas
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Avec Elle, les Etats généraux des foufounistas

Encore des Etats généraux ? Mais oui, encore.

On n'en sort pas. Après les Etats généraux de la presse, de l'automobile, voici les Etats généraux de la femme. France Inter claironne la nouvelle à 8 heures. Pourquoi pas ? Mais le matinaute dresse soudain l'oreille, en entendant que la cheffe des Etats généraux de la femme est Mme Valérie Toranian, directrice de la rédaction du magazine Elle, le magazine qui libère les femmes en les bombardant d'ukases mode, d'injonctions cosmétiques, et de diktats minceur. Un petit coup de surf matinal : pas étonnant si France Inter en parle, France Inter est partenaire. Les Etats généraux de la femme ont d'ailleurs parfaitement commencé : Toranian a réuni huit "membres féminins du gouvernement" dans le restaurant d'Hélène Darroze, "un des très rares chefs femme étoilés dans le monde" (attention : "les dirigeantes de gauche seront aussi consultées" assure Toranian). Le but ? Rassembler des cahiers de doléances, les porter à Sarkozy, et peut-être, si tout va bien, "aboutir à certaines lois". (Des lois ! Quelle bonne idée ! Justement, on manque de lois, comme le constate Le Monde qui, dans une excellente enquête, donne la parole à des députés au bord de la crise de nerfs).

Malheureuse Valérie Toranian ! Google est impitoyable. Clic clic clic, le matinaute qui souhaite en savoir davantage sur les Etats généraux de la femme, se trouve orienté vers un forum de Elle, et pas n'importe lequel : des lectrices s'y plaignent de la proximité entre le lancement des fameux Etats généraux, et la grande enquête de la semaine, sur "l'épilation du maillot". Il est vrai que l'enquête de la semaine, éloquentes photos à l'appui, oeuvre beaucoup pour la liberté, pour les femmes, de choisir leur mode d'épilation préféré. "En cette période où le bio est loué, le naturel et la liberté de choisir reprendront-ils le dessus ? A ELLE, c’est le pari de la rédaction". Vive la liberté, en effet, pour les "foufounistas", de choisir entre pince, cire et laser, "d'hydrater régulièrement la zone et, quelques jours avant l’épilation, d'effectuer un léger gommage sans grains mais aux acides de fruits (Biomédic-Sérum au LHA de La Roche-Posay)". Etc, etc. Je ne m'étends pas, ne souhaitant pas ressusciter notre furieux débat de l'été dernier sur ce sujet.

Si la radio de Philippe Val n'a pas trouvé de meilleur partenaire que le magazine attrape-pub de Lagardère sur ce sujet, pourquoi pas ? Mais si un humble auditeur mâle peut se permettre une suggestion, France Inter, dans le cadre de ce partenariat, pourrait commencer par féminiser sa tranche matinale qui, quels que soient le respect et l'estime que l'on porte à MM. Guillon, Porte, Morel, Demorand, Drouelle, Legrand, Lefébure, Guetta, etc, sent furieusement la chaussette.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.