A Davos, le président islandais plaide pour la faillite des banques...
Éconautes
Éconautes
chronique

A Davos, le président islandais plaide pour la faillite des banques...

...dans l'intérêt de l'économie. Zéro reprise dans les médias français.

Réservé à nos abonné.e.s
"Pourquoi considère-t-on que les banques sont des saintes-chapelles de l'économie moderne ?" À Davos, le président islandais plaide pour des banques à périmètre réduit. Plus ce secteur est puissant, plus il capte ingénieurs, mathématiciens, informaticiens qui pourraient faire valoir leur talent dans les secteurs innovants. Malgré la forte densité de journalistes présents, aucun media français n'a repris ses propos.

Eh non, l’éconaute n’a pas couvert le forum économique mondial de Davos qui s’est déroulé la semaine dernière dans la charmante station de sport d’hiver suisse. Elle n’a pas rendu compte non plus de la couverture médiatique sur cet événement qui réunit – selon la fiche wikipédia - dirigeants d’entreprise, responsables politiques ainsi qu’intellectuels et journalistes "afin de débattre des problèmes les plus urgents de la planète". Pourtant elle aurait dû car cette année il s’est trouvé un rebelle en la personne du président islandais. Olafur Ragnar Grimsson, c’est s...

Il vous reste 87% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.