Comédiens qui s'exilent fiscalement, critiques de films complaisantes, révélations fracassantes sur les cachets des stars: coups de projecteurs sur les coulisses des tournages. Clap.

Publié le 03/01/2013  Alimenté le 04/12/2017
nouveau media
chronique du par

Anémone et Le Monde, improbable rencontre

C'est un dur métier, journaliste. Il faut imaginer Sandrine Blanchard, du .

Monde Elle a décroché le gros lot : une interview d'Anémone. Joie de l'intervieweuse. C'est d'ailleurs sa phrase d'attaque : "je me faisais une joie de rencontrer Anémone". L'Anémone du "Père Noël est une ordure". L'Anémone du "Grand chemin". Gonflée de joie, toute pleine de souvenirs de rigolade, Sandrine Blanchard arrive au rendez-vous. Et démarre le film-catastrophe. D'abord, le rendez-vous est fixé "dans un bar d'hôtel impersonnel, comme il y en a des centaines à Paris, coincé entre la rue de Rivoli et le Forum des Halles". C'est vrai, quoi. Elle n'aurait pas pu, Anémone, donner rendez-vous au Ritz, comme tout le monde ? C'est comme cette "maison perdue dans le Poitou", où la comédienne s'est retirée. Le Poitou ! A-t-on idée ? Saint-Trop et Saint Barth, c'est pour les chiens ?

Et tout s'enchaîne. "Les cheveux gris, courts et clairsemés, des lunettes rondes qui lui mangent un visage émacié, Anémone est plongée dans le dernier livre de Naomi Klein,Dire non ne suffit plus(Actes Sud, 224 p., 20,80euros). Elle paraît fatiguée". C'est sûr, la lecture de Naomi Klein, ça doit fatiguer. Alors qu'il existe tant de livres rigolos, qui donnent la pêche !"Elle nous annonce qu’elle n’a qu’une petite heure à nous consacrer, après, elle se«casse». Mais le photographe doit arriver dans une heure… Ça l’«emmerde»,les photos. Elle n’est pas maquillée et ne se maquillera pas". Une seule petite heure ? Quelle mesquinerie. C'est pourtant un tel plaisir, de passer une heure au maquillage...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Peut-on mesurer le degré de sexisme d'un film ?

Zoom sur le test de Bechdel

observatoire publié(e) le 13/11/2017 par Capucine Truong

Peut-on mesurer le degré de sexisme d'un film? Inventé par l'autrice de bande-dessinées américaine Alison Bechdel, le "test de Bechdel" permet de distinguer les films dans lesquels les femmes tiennent de véritables rôles, au coeur de l'intrigue, de ceux dans lesquels elles ne sont que ...

Rochefort Sy

Jean Rochefort, Omar Sy, oracles télé

chronique publié(e) le 10/10/2017 chez les matinautes

Jean Rochefort est mort, Omar Sy est en promo. Deux comédiens populaires, immensément familiers, se partagent les écrans. La télé rediffuse en boucle les scènes culte de Un éléphant ça trompe énormément. Et elle diffuse aussi intensément la bande-annonce de Knock, le nouveau film de Sy. ...

nouveau media

Trois bandes obliques ? Un film de femmes arabes !

chronique publié(e) le 08/03/2017 chez Alain

À la demande de plusieurs aimables @sinautes, voici quelques rapprochements d'affiches de films récemment parus ou à paraître. On verra par là que les vertus du papier carbone sont infinies, que le mieux est l'ennemi du bien, et que la vie est un éternel recommencement.Il a déjà tes yeux et ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Ceci est-il un acteur ?

Je tiens à saluer le retour de Rafik Djoumi et de ses chroniques passionnantes et dissonantes. Vous nous avez manqué, ...

Par LolranLenz
le 11/11/2011

Voyage dans les musiques de films, deuxième époque

Bon, sur le précédent forum, je n'ai pas répondu à la petite dizaine d'affirmations par lesquelles on (il) prétendait ...

Par Rafik Djoumi
le 14/02/2011

"Le cinéma n'a rien à voir avec la littérature"

Je serais très friand d'analyses de séquences hebdomadaires de Rafik. Pas la peine de faire long, ni d'avoir des invités. Un ...

Par Paul Calori
le 30/12/2010
Tous les forums >