De son limogeage fracassant de TF1 à ses mésaventures dans l'édition, itinéraire d'un ingrédient inamovible

Publié le 12/06/2008  Alimenté le 15/10/2017
A la UNE
chronique du par

PPDA : 1h48 d'hagiographie sur le service public

Alors qu'il n'est même pas mort !

Presque deux heures de PPDA avec Delahousse en voix off. C'est à France 2 que l'on doit cette expérience unique dans le cadre de l'émission "Un jour, un destin". Le destin ? C'est celui de Patrick Poivre d'Arvor, "un des personnages centraux de la vie de la France” qui peut à la fois séduire "les grands, les petits, les vieux, les gros, tout le monde”. Même les gros ? Pendant 1h48 (chaque minute compte), des proches de l'ancien présentateur écrivent et réécrivent "le roman de sa vie". Des kilomètres de citations invraisemblables, un montage tout à sa gloire, et une belle casserole oubliée : Delahousse a bien fait les choses pour PPDA. Comme en 2013 et 2015.




Après Belmondo "l'enfant terrible" et Bruel, "la soif de vaincre", Laurent Delahousse (L'horloge parlante du Dimanche) s'est intéressé à PPDA et au "roman de sa vie".

 

Une émission qu'on a failli ne pas voir. Dans une interview à TV magazine, PPDA explique avoir eu une "petite réticence" parce qu'il avait "l’impression qu’il ne s’agissait de parler que de personnes disparues…" Même pas mort, PPDA a finalement accepté de participer à "Un jour, un destin". Et quelle émission ! Depuis maintenant dix ans, Delahousse raconte l'histoire de "célébrités" sur France 2. Un format calibré au millimètre pour encenser un acteur, un chanteur ou PPDA. Grâce à des témoins qui parlent dans le noir...



Et des reconstitutions époustouflantes, customisées à la palette graphique...

Enfant, petit Patrick mangeait de la soupe

 

Il adorait lire le soir avec une lampe de poche...

 

Mais bon, on le repérait assez vite sous la couette

 

Entré à l'école de journalisme (en nouant sa cravate)...

 

... il a commencé par faire des revues de presse



Puis il a mis des épingles sur des cartes

 

Au début de sa carrière, sa femme adorait l'écouter en mangeant des tartines


Mais il n'était pas souvent à la maison, alors elle ne finissait jamais ses tartines



Trop triste. Et quand Patrick est triste, il va à la mer...

 

Ces reconstitutions improbables sont ponctuées par le récit de Delahousse en plateau avec la fameuse pause demi-fesse et PPDA partout (dans des tableaux, dans les écrans, en reflet dans...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Porte et PPDA

C'est dans les vieilles casseroles (de PPDA), que Porte soupe

chronique publié(e) le 12/04/2013 chez Didier

Le plagiat de sa biographie de Hemingway, la vraie-fausse interview de Fidel Castro: l'ancien présentateur de TF1 PPDA, qui publie ces jours-ci ses souvenirs, a écumé les plateaux de télévision, sans (le plus souvent) être amené à s'expliquer à fond. A l'intention des jeunes générations, ...

PPDA, 400 000 euros

PPDA condamné à verser 400 000 euros à TF1

suivi publié(e) le 04/10/2012 par la rédaction

400 000 euros. C'est le montant des dommages et intérêts que devra verser Patrick Poivre d'Arvor à TF1 pour non-respect d'une clause de discrétion, d'après Lepoint.fr. La cour d'appel de Versailles confirme ainsi le jugement des prud'hommes. PPDA avait quitté TF1 en 2008 en empochant de ...

Borne/PPDA

Condamné, PPDA attaque son ex

suivi publié(e) le 08/09/2011 par la rédaction

"Atteinte à la vie privée", "contrefaçon", interdiction de toute reproduction du livre et 25 000 euros de dommages intérêts : la coupe est pleine pour Patrick Poivre d'Arvor, condamné hier par le tribunal de grande instance de Paris pour avoir recopié les lettres de son ex-compagne et livré ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

"Pourquoi montrer le sanglot de Tapie ? C'était le point saillant !"

J'ai bossé pendant huit ans à la Une dont, entre autres, au JT, sous les ordres de Jacques. Aussi, je me permets de mettre...

Par JRI
le 15/09/2008

"Pourquoi montrer le sanglot de Tapie ? C'était le point saillant !"

Je l'ai déjà dit sur un autre sujet, j'adorerais que Daniel Schneidermann soit aussi incisif dans les émissions que dans ses ...

Par David F
le 13/09/2008

"Pourquoi montrer le sanglot de Tapie ? C'était le point saillant !"

Sur la neutralité : Selon M. Asline : le traitement de l'information (ou du fait ?) doit être neutre (c'est semble-t-il sa...

Par Eddy Marie-Augé
le 12/09/2008
Tous les forums >