Chez Romaric Godin

Romaric Godin, qui a récemment quitté La Tribune, déconstruit ici les récits médiatico-économiques dominants.

Le Parisien
chronique du par

FN : banalisation par l'économie, mode d'emploi

Exemple avec le "banc d'essai" Macron/Le Pen du Parisien

Le Parisien présentait samedi un "banc d’essai", façon supermarché, des programmes d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen sur le pouvoir d’achat. Un dossier qui a donné lieu à un éditorial pour le moins étrange et à un constat : toute critique d'une politique de la relance par la demande est décidément bannie des journaux mainstream.

Si l’on voulait une preuve de la banalisation du Front National, qui sera sans doute le trait dominant de cet entre-deux-tours, on devrait songer à ce dossier paru dans Le Parisien samedi 29 avril. Le journal annonce une comparaison entre les programmes des deux candidats sur le "pouvoir d’achat". "Les programmes passés au crible" annonce en manchette le quotidien. Un "banc d’essai" digne de la mise en concurrence de deux paniers de supermarché, dans le style inimitable du quotidien détenu par LVMH, avec des infographies chatoyantes représentant cinq braves citoyens français représentant cinq "situations type". Et, sous chaque personnage gentiment dessiné, un chiffre représentant le gain ou la perte à espérer ou à craindre avec l’élection de chaque candidat.

Si donc vous hésitez sur votre vote de dimanche, laissez-vous donc décider par votre portefeuille. Fi du combat pour la démocratie, pour les valeurs ou pour les libertés. Combien puis-je espérer gagner ? C’est cela qui semble devoir intéresser les lecteurs du Parisien – selon sa rédaction, du moins. On ne peut guère aller plus loin dans la banalisation du Front National. D’abord parce que, parmi les familles choisies, aucune n’est concernée par le cœur du programme économique du Front National qui est bien moins la sortie de l’euro (dont on a vu ce week-end que c’était une demi-sortie dans des conditions les plus floues possibles), que la mise au ban d’une partie de la population, celle des immigrés, qui serait...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Les incontournables

Commentaires d'utilité publique

Mais puisqu'on vous dit que les Français veulent réformer le code du Travail !

Ah ce satané code du travail ! Comme chez Molière avec le poumon, chaque foi que l’économie va mal, on sort la phrase magique...

Par PATRICK HECKEL
le 05/06/2017

La Grèce, mauvaise conscience de l'éditorialiste économique

romaric godin, je l'aime. quand toute la presse se gargarisait des grecs fraudeurs, menteurs, dépensiers (et jusqu'à ...

Par cigale zoze
le 22/05/2017
Tous les forums >