Chez les matinautes

Chaque matin du lundi au vendredi, si possible à 9 h 15 précises, Daniel Schneidermann publie cette chronique sur les dominantes médiatico-numériques du matin. Ou parfois de la veille au soir (n'abusons pas des contraintes).

El Baradei
chronique du par

El Baradei, ballon médiatique ?

L'interview est terminée. Il est l'heure de rendre l'antenne.

"Je voudrais encore dire quelque chose", insiste Khaled Al Khamissi, écrivain égyptien, interviewé au Caire, par téléphone, sur France Inter. "Alors vite !" le presse Pascale Clark. L'auditeur dresse l'oreille. Il sait bien que c'est dans ces moments-là, quand se fissure l'immuable liturgie, hors timing, hors questions prévues, qu'une vérité dérangeante a une petite chance de pointer le bout de son nez. Pour qu'un invité, vainquant sa peur, prenne le risque, avec sa petite pancarte, de se dresser contre le tout-puissant chronomètre, il faut que sa soif d'expression soit irrésistible.

L'écrivain tient vraiment à ce qu'il va nous dire en deux mots: Mohammed El Baradei, prix Nobel, unanimement présenté par les médias occidentaux comme le chef de l'opposition égyptienne, n'est qu'un "ballon médiatique". Les Egyptiens ne le connaissent pas. Et paf ! En effet, ça valait le coup de bousculer le timing. Depuis que El Baradei est rentré au Caire, la machine médiatique internationale n'a d'yeux que pour lui. Que dit-il ? Est-il assigné à résidence ? Va-t-il se rendre place Tahrir, haranguer les manifestants ? Il y va. Il arrive. Il vient d'arriver. Il descend de voiture. Il prend le mégaphone. Est-on certain qu'on peut l'entendre du bout de la place ? Que demande-t-il exactement ? Le départ de Moubarak ? Son procès ? Tout juste les envoyés spéciaux glissent-ils timidement, en fin d'article, qu'il "ne fait pas l'unanimité de l'opposition" (encore ce matin, quelques...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Les incontournables

Commentaires d'utilité publique

Les hyper-bons points éclipsent l'hyper-procès

Effectuons ensemble une expérience scientifique. Prenez un ballon de football. Pas forcément un tout neuf, tout ...

Par Benoît L.
le 08/01/2009

La vraie victime de l'incident irlandais

Ayant vécu à Dublin pendant 1 an, je suis particulièrement agacée par le traitement dont font objet les Irlandais... ...

Par chachoumiaou
le 16/06/2008
Tous les forums >