Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Tariq Ramadan boycotté par France 5 ? La production dément

Par le - 20h21 - ça reste à vérifier

Invité ou pas invité? Tariq Ramadan dit avoir été déprogrammé à la dernière minute de l'émissionC Politique, sur demande de la direction de France 5. La chaîne nie l'avoir jamais invité. Que s'est-il vraiment passé ? @si a cherché à en savoir plus.

ramadan france 5

Capture d'écranL'Express

Tariq Ramadan est-il persona non grata sur France 5 ? C'est en tout cas ce que l'islamologue affirme sur sa page Facebook. Dans un post daté du 9 octobre, il explique avoir"été invité à l'émission C Politique par l'animateur Karim Rissouli et son équipe à l'occasion de la sortie de notre livre L'urgence et l'essentiel"L'islamologue publie ces jours-ci avec le sociologue et philosophe Edgar Morin un livre d'entretiens sur le thème de l'humanisme. Mais "au dernier moment, on m'annonce que la direction de France 5 exige que je sois déprogrammé", poursuit Ramadan. Pour l'islamologue, il s'agit d'une "atteinte[…]au pluralisme et à la liberté de penser."

Un acte de censure décidé en haut lieu ? Dès le lendemain, la communication de France 5 dément auprès de L'Express :"Il n'a jamais été question d'inviter Tariq Ramadan." "Dans C Politique, il n'y a qu'un seul invité fil rouge [...]", la personnalité restant présente tout au long de l'émission. Contacté par @si, France 5 maintient."La question ne s'est pas posée, pour nous, c'était Edgar Morin. Il n'y a jamais deux invités."

UNE DÉCISION DE LA CHAÎNE ?

Pourtant, les éditions Don Quichotte, qui ont fait paraître l'ouvrage, entérinent la version de Ramadandans un communiqué. Contactée par @si, l'attachée de presse qui gère la promotion du livre, Aurélie Michel, assure avoir bel et bien été contactée par la société de production Together Media, qui produit C politique."Edgar Morin et Tariq Ramadan avaient été invités pour la deuxième partie de l'émission consacrée au débat", affirme-t-elle. Et donc pas en tant qu'invité "fil rouge" ? "Le programmateur de l'émission m'a appelée, on a calé ça 15 jours avant la date du direct, et ils ont déprogrammé le lundi précédant l'émission." Une décision qui n'aurait pas été prise par la société de production, mais par France 5." La chaîne ne souhaitaitpas que Tariq Ramadan vienne alors que tout était organisé et que les deux avaient pris leurs dispositions pour être là. Cela a été remplacé par une seule invitation pour M. Morin, en première partie d'émission." Pour quelle raison l'invitation de Ramadan a-t-elle été annulée ? "On ne m'a pas donné de raison particulière, simplement que sa présence n'était pas souhaitée par la chaîne."

Du côté de Together Media, on nie toute intervention de la chaîne. Joint par @si, Félix Suffert-Lopez, le rédacteur en chef de C Politique, explique la situation par un quiproquo. "On n'avait pas à proprement parler invité Tariq Ramadan et Edgar Morin, mais c'était une option, affirme-t-il. On avait effectivement parlé avec les gens de Don Quichotte, et on avait commencé à pré-caler le sujet." Pas d'invitation ferme et définitive, donc. "Mais dans un jeu de programmation, on a décalé cette thématique en première partie, et là, il n'y a qu'un invité, jamais deux personnes." Pourquoi le choix s'est-il porté sur Morin plutôt que sur Ramadan ? "On n'a aucun problème avec Tariq Ramadan. Mais en première partie, l'invité commente l'actualité : Edgar Morin, qui a 96 ans, qui est capable de parler de plein de choses, qui est pétillant, c'était un meilleur choix pour nous."


Abonnez-vous !
|